08/07/2016

MiG-29K, l’Inde et la Russie contournent l’embargo !

321.jpg

L’approvisionnement en systèmes pour les MiG-29K/KUB indiens n’est pas encore complètement réglé, la faute aux embargos combinés édictés par le gouvernement ukrainien qui empêchent l'exportation de tous les articles à usage militaire à la Russie, ainsi que les sanctions européennes et américaines qui interdisent l'exportation de composants militaires à Moscou.

La société russe RSK MiG éprouve des difficultés à livrer un avion complet qui intègre toutes les fonctionnalités promises à la marine indienne et ceci car certains fournisseurs se trouvent en Ukraine. De fait, l’Inde à jusqu’ici importé directement ces systèmes pour les intégrer sur sa flotte de MiG-29K/KUB. Certains systèmes qui auraient dû provenir de fournisseurs occidentaux sont remplacés par des produits entièrement russes.

A terme, l’Inde et la Russie prévoient de partager la fabrication de ces systèmes et de les intégrer directement sans avoir à dépendre de l’Ukraine ni de l’Occident.

Pour la Russie et l’Inde c’est l’occasion de diminuer la dépendance en matière de systèmes militaires et de renforcer la coopération et le développement de ceux-ci. Comme dans la cas des moteurs d’hélicoptères, l’embargo semble au final jouer en la faveur des russes.

 

231.jpg

Le MiG-29K/KUB :

Le MiG-29K/KUB est un appareil multirôles, destiné à assurer la maîtrise aérienne et à remplir différentes missions de combat de jour comme de nuit, dans toutes les conditions météorologiques et ceci depuis un porte-avions. Cette version navalisée du célèbre appareil russe, tant le monoplace «K» que le biplaces «KUB» font partie de la génération améliorée de la famille MiG-29.

Cette nouvelle génération de MiG se classe au sein des appareils dit : 4+ multirôles destinés à la défense aérienne des missions des forces navales, la supériorité aérienne gagne, la mer et au sol la destruction des cibles avec la haute précision guidée jour et nuit des armes et dans toutes les conditions météorologiques.

Les MiG-29K/KUB sont basés sur les porte-avions, dont le tonnage est de 28.000 tonnes, équipés de rampe de décollage et d'atterrissage. Les principales innovations du MiG-29K/KUB sont :

- L'amélioration de la cellule avec environ 15% d'application de matériaux composites. 

- L'aile pliante est aménagée avec une amélioration du dispositif hypersustentateur.

- Système de contrôle  Fly-by-Wire avec quadruple redondance.

- Réduction considérable de la signature radar.

- Augmentation de la charge des armes, stockées sur huit points externes.

- Augmentation de la capacité interne de carburant et en vol possibilité de ravitaillement.

La motorisation comprend deux moteurs Klimov RD-33MK avec puissance accrue, équipé d'une chambre de combustion sans fumée et le nouveau système de contrôle électronique (de type FADEC).

Les MIG-29K/KUB dispose d’un radar  multi-mode "pulse-Doppler" de type "Zhuk-ME" fabriqué par "Fazotron-INPI" Corporation. En comparaison avec les radars de la génération précédente, le  "Zhuk-ME" dispose d’un plus grand angle de balayage en azimut, offrant une portée de détection deux fois plus longue. Le  "Zhuk-ME" permet le suivi de 10 cibles aériennes avec quatre cibles en tirs simultané de missiles. Par la suite, les MiG-29K/KUB devraient recevoir le radar «Zhuk-AE» doté d’une antenne à balayage électronique (AESA). Les MiG-29K/KUB sont équipés d’un canal IRST et d’un système de désignation laser d’illumination, destiné aux cibles terrestres

A ce jour, l’Inde a passé commande pour 16 Mig-29K/KUB avec options pour 30 et la Russie pour 20 appareils.

 

435.jpg

Photos : 1 & 3 MiG-29KUB russe@ RACMiG 2 MiG-29KUB marine indienne @ Indian Navy

Commentaires

Hé oui, une fois de plus, la démonstration que les embargos ne servent à rien, sinon à punir les plus faibleset les innocents. Dans le cas de la Russie, l'embargo n'a d'effet que de pousser à la ré-industrialisation et au final redonne à ce pays son autonomie et sa puissance.

Écrit par : Steeve | 08/07/2016

Pour moi l'industrie militaire et spatiale ukrainienne va être la grande perdante de cet embargo à long termes. La Russie va petit à petit produire les turbines pour ces hélicos, la même chose pour les bateaux et ainsi de suite. Pour l'instant, il y a des grains de sable dans les livraisons actuelles. Je ne suis pas sûr que la fin de cette industrie sera un bénéfice pour les salariés de ce secteurs.Un embargo touche le peuple pas les politiques et leurs amis(es).

Écrit par : Benoit | 08/07/2016

Sauf erreur ou omission de ma part,l'Inde a commandé au total 45 Mig 29 K/KUB.

http://info-aviation.com/?p=5693

Lire en fin d'article.

Écrit par : Benoit | 08/07/2016

Nous lisons souvent que l'embargo "oblige" tel ou tel pays, ici la Russie à réindustrialiser et même autonomie et puissance. Alors je pose la question suivante: pourquoi ne l'on t'il pas fait avant si c'était si facile et si plein d’intérêt ?
En gros la réponse serait on prendrait les "bonnes" décisions que si on est obligé par l'extérieur... bizarre

Écrit par : Montaudran | 09/07/2016

Pourquoi changer quand ca marche ? à moins d y être obliger.
On retrouve la même chose dans l industrie automobile :

lorsque Ford a vendu Volvo et Jaguar Land Rover , ces 2 marques ont dû ,pour les nouveaux modèles, développer leurs propre châssis , de même pour le moteurs.


http://automobile.challenges.fr/nouveautes/20130816.LQA4928/volvo-lance-sa-nouvelle-famille-de-moteurs.html

Écrit par : samuel | 09/07/2016

Avant l'embargo le Mil Mi-26 T avait des turbines Motor-Sich D-136 Ukrainienne. Cela ne devait pas valoir le coup de développer une nouvelle turbine russe pour une poignée d'exemplaire. La famille de turbine développée sur la base du turboréacteur Aviadvigatel PD-14 permet la fourniture du PD-12V (V pour hélicoptère) pour le Mil-Mi 26 et une version de turbine pour l'industrie gazière, pétrolière, un futur PD 10 pour le probable SSJ100‑NG. Il ne faut pas oublier la coopération russo-chinoise pour un hélicoptère lourd qui aurait aussi un PD 12V. Ce qui permettrait d'amortir le développement d'une nouvelle gamme de turbine.

LE PD 12 V

http://avid.ru/en/news/2016/04/28/2038/

Le PD 14

http://avid.ru/en/pd14/

Le probable futur gros hélicoptère.

http://www.ruaviation.com/news/2016/6/21/5742/print/?h

Et ainsi de suite. Je ne pense pas que l'armée américaine ou l'OTAN va acheter des turbines ukrainiennes pour ses hélicoptères. Donc il est permis de penser que les ouvriers de ce secteur seront les perdants de cette triste histoire.

Écrit par : Benoit | 09/07/2016

un petit commentaire sur le fait que les russe achetaient des turbines ukrainienne (et d'autres matériel)
une des raisons doit également être que c'était une manière d'entretenir leurs relations commerciales.
les russes vendaient du gaz et du pétrole, les ukrainiens divers équipement militaires

Écrit par : laurent | 10/07/2016

Du temps de l'URSS, de mémoire, l'Ukraine fournissait des turbines, des avions ou des sous ensembles Antonov, des missiles balistiques ou des sous ensembles (ex SS19 Stiletto), des fusées ou sous ensemble (ex Zénith).L'industrie des missiles se situait dans la vallée de la Dniepr, en Ukraine. Le SS 19 reconverti en fusée spatiale porte ce nom. L'usine s'appellait Loujmach à Dnipro.

Écrit par : Benoit | 11/07/2016

"Réduction considérable de la signature radar."

Ah ? Le MiG-29 deviendrait furtif ? Comment ont-ils fait ?

Écrit par : Matt | 11/07/2016

@Matt: une réduction de la signature radar ne veut pas dire furtif pour autant. Celà permet simplement de rendre l'avion moins visible face à de nombreux radars. D'ailleurs, la furitvité des avions de 5 ème génération n'est plus réellement une qualité, ceux-ci se font découvrir facilement avec les radar AESA et les optiques de tyèe IRST.

Écrit par : Steeve | 11/07/2016

Ces deux pays n'en sont pas à leur coup d'essai.

Ainsi on apprend que l'Inde vient d'annuler sa commande de 6 A-330 MRTT de 2012 au profit d'un matériel "semblable" Russe!

Après le "casino ambulant" du Rafale, on nous joue le concert en ré mineur du A-330 MRTT.

(En passant l'Inde et la Russie négocient "une super modernisation" des Sukkoi S30 MKI...)

Quand les constructeurs aéronautiques européens cesseront de se laisser mener en bateau par ce pays absolument pas fiable?!

Écrit par : forêt10 | 30/07/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.