06/07/2016

Genève peut-elle se passer de son hélicoptère de sauvetage ?

13575532_10210220001364282_1345819092_o.jpg

Le projet de la direction des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) de se séparer à terme de son hélicoptère de sauvetage (REGA15) dans le but d’économiser un demi-million de francs par an suscite une véritable indignation collective. Alors cet hélicoptère est-il est luxe ou un outil indispensable en matière de sauvetage ?

Petit rappel :

L’unité de sauvetage en hélicoptère du Canton de Genève a été créée en 1971. C’est en1987, que la Garde Aérienne Suisse de Sauvetage (SRFW, future REGA en allemand) inclue la Base hélicoptère de l’Etat de Genève dans son réseau d’intervenants pour la région genevoise et la France voisine. L’appareil de la Protection civile est aussi sollicité dès lors sous le code radio Rega-15. La Rega (y compris la section genevoise Rega15) apporte son aide partout où, grâce à son intervention, la vie ou la santé d’autrui peut être préservée, ménagée ou protégée. Dans l’accomplissement de cette mission, elle se conforme aux Principes de la Croix-Rouge et aide les personnes en détresse sans aucune discrimination ni considération de moyens financiers, de position sociale, de nationalité, d’origine, de religion ou encore d’opinion politique: seule l’urgence médicale prime. Les hélicoptères de sauvetage de la Rega et de la Rega15 assurent un transport rapide et efficace. Leur utilisation rationnelle contribue en outre à limiter les coûts liés aux maladies et aux accidents.

L’utilité de l’hélicoptère :

Il semble donc, que pour certains l’utilité d’un hélicoptère de sauvetage sur le territoire genevois n’est plus prouvée et que les moyens terrestres suffisent. Il est vrai que le canton dispose d’un grand nombre d’ambulances et la coordination des moyens de sauvetage est particulièrement efficiente. Pourtant, ces mêmes moyens peuvent se trouver diminuer en terme de réaction aux heures de pointes à cause du trafic routier. Mais également lorsqu’il s’agit d’opérer un sauvetage complexe dans un milieu difficile d’accès, comme un ouvrier coincé sur une grue de chantier par exemple.

13582212_10210220000324256_1433531986_o.jpg

En effet, qui ira chercher la petite fille dans le fossé, le crâne ouvert, sur le territoire de Terre Sainte, le motard au col de la Faucille, à St-Cergue ou au nord du département de l’Ain, le naufragé au milieu du lac qui se voyait couler juste avant que l’hélico ne le repère et lui apporte l’aide salvatrice, le chasseur avec une balle dans le thorax dans la région de Bellegarde, Le cycliste en arrêt cardio-respiratoire à Satigny, à Russin ou à Mijoux, la jeune fille piétinée par un troupeau de vaches sur les crêtes du Jura, le plongeur suisse au lac du Bourget ou à Meillerie, ou à Hermance pour le caisson de décompression. Qui pourra assurer un transport aussi rapide que l’hélicoptère en ce qui concerne les transferts d’organe, des brûlés transférés au Chuv, des transports de couveuses pour nouveaux-nés en détresse, des transferts de soins intensifs ?

Pour certains, l’hélicoptère n’a pas sauvé plus de vie que les ambulances au sol. De l’avis même des urgentistes la rapidité avec laquelle un patient peut-être amené dans un centre d’urgence (en plus de la stabilisation de celui-ci) est primordiale pour sa survie mais aussi pour sa guérison futur. La Rega 15 est engagée en périphérie quand le besoin d’un médecin réanimateur se fait sentir et très souvent que sur des cas «lourds». Genève-Chancy 8’, Genève-Nyon 7’, Genève-Gy 5’, combien de temps avec un SMUR qui pendant tout ce temps ne sera pas disponible en zone urbaine. En d’autre terme l’hélicoptère de sauvetage est un outil indispensable au sein de la chaine de sauvetage.

 

13582216_10210219999924246_1098941897_o.jpg

Que se passera-t-il si la Rega15 disparaît ?

Que les choses soient bien claires, la compétence en matière de sauvetage aérien ne disparaitra pas et sera déléguée à la base lausannoise de la Blécherette qui se trouve à 17 minutes de vol. De plus Genève devra également augmenter le nombre d’ambulances en services.

Que se passera-t-il, si l’hélicoptère de la Rega à Lausanne est déjà en opération et donc indisponible pour répondre à une urgence sur Genève ?

En cas de disponibilité de celui-ci, que de temps perdu, car qu’il ne faut que 6 à 8 minutes pour l’EC135 de la Rega 15 pour intervenir n’importe où sur le territoire genevois. Ce record minimal de durée ne peut être réalisé avec un véhicule au sol, alors que le taux de survie d’un patient en détresse est de 85% s’il est traité dans les 5 minutes et de 72% s’il est traité dans les 15 minutes. Une augmentation du nombre d’ambulances aura également un coût additionnel et ne permettra pas d’intervenir au milieu du lac ni au Salève et dans le Jura.

 

13621375_10210220000364257_501060284_o.jpg

Si vous soutenez le maintien de l’hélicoptère de la Rega 15, vous pouvez signez la pétition en ligne sur :  

 

https://www.change.org/p/eric-aventure-ch-non-%C3%A0-l-ab...

  

Remerciements à Jean-Jacques Steiner, paramedic Rega15 pour les informations et les photos.

 

 

 

Commentaires

Une initiative qui représente bien l'état d'esprit de notre société, il a fallu de l'argent et du temps des procédures monter un système de sauvetage efficace et voilà qu'une bande de politicards décident qu'il faut tout annuler. Et dans vingt ans, une nouvelle génération de politiques reviendront sur le tapis pour demander à ré-instaurer le sauvetage aérien à genève ! défaire pour mieux refaire, le citoyens paie et tout va bien !

Écrit par : Liv | 06/07/2016

La Suisse a malheureusement la même élite de la médiocrité que la France. Avant d'enlever un hélicoptère de secours n'y-a-t-il pas d'autres gabegies financières à réduire? Des avantages et priviléges digne du moyen âge? Des machins bidules et autre tris futiles et inutiles?

Écrit par : Benoit | 06/07/2016

On traite les vignes à l'hélico, on construit des maisons pré-fabriquées avec l'hélico (suppression de la grue...), on débarde les forêts, on scie des arbres, on transporte des vivres en cabane, du béton pour les murs de vigne ou les bases de pylônes...
Mais ce serait trop cher d'avoir un hélico pour le sauvetage à Genève ? Alors que les routes de la région sont perpétuellement surchargées ?

Écrit par : Géo | 06/07/2016

Bin voyons, Genève peut supporter un surcoût de 51 millions pour le CEVA, mais serait incapable de fournir un demi-million pour sauver ses concitoyennes et concitoyens ?

Écrit par : Steeve | 06/07/2016

La Suisse va si mal que cela financièrement ?

Écrit par : nonmaisdisdonc | 07/07/2016

@Nonmais disdonc: Pas la Suisse, Genève, ce sera bientôt le tiers-monde de notre pays!

Écrit par : Marco | 07/07/2016

Combien de vies cet hélicoptère "coûteux" a-t-il sauvées ?
Etes-vous absolument sûr que ni vous ni vos enfants n'aurez JAMAIS besoin de REGA 15 ?

MERCI à ses équipages qui se dévouent et risquent leur vie pour en sauver d'autres. Ils méritent largement notre respect.

Écrit par : Luc | 08/07/2016

Oui mais. La Rega a des donateurs, moi par exemple, qui paie 30 francs/an pour la soutenir. Et si les Genevois, ces faux Suisses mais vrais Français qui croient que tout leur est dû, faisaient la même chose pour leur hélicoptère ?

Écrit par : Géo | 08/07/2016

@Géo: c'est pas bien de troller comme ça sur un forum sérieux.

Écrit par : John | 08/07/2016

John@ On est toujours le troll de quelqu'un, celui qui n'est pas d'accord avec vous. Et deux, si PK a laissé passer le commentaire, c'est qu'il lui a trouvé la pertinence nécessaire et suffisante.

Écrit par : Géo | 09/07/2016

@geo : alors c'est encore plus décevant. Je n'ai pas de problème avec quelqu'un qui n'est pas d'accord avec moi, mais avec les propos de bistrots et les commentaires à l'emporte-pièce.

Écrit par : John | 09/07/2016

@Geo: Etant genevois, et d'après vous "faux Suisses mais vrais Français qui croient que tout leur est dû", je suis aussi membre de la REGA et chaque année, en plus de ma cotisation, je fais un don. Et je sais que je ne suis pas le seul à le faire sur le canton.
Par contre, si REGA 15 disparait, je réfléchirai peut-être à diminuer les dons: comme ça vous serez content, je vous donnerai raison en étant encore un peu plus un faux Suisse! ;o)

Sérieusement, Pascal, est-il prévu une action contre cet abandon? (pétition, etc.)

Écrit par : Jo-ailes | 09/07/2016

@ Jo-ailes: oui, il y a le lien pour la pétition en ligne :-)

Écrit par : PK | 10/07/2016

Ah ben oui, Merci Pascal!

Écrit par : Jo-ailes | 12/07/2016

Je le dis et le redis une fois de plus, et ce n'est pas Nice hier avec une dizaine d'hélicoptères de secours et de Gendarmerie qui tournaient non-stop qui me feront changer d'avis...

On voit que ça n'a pas encore pété en Suisse et que vous ne vous rendez pas compte, en situation de crise ultime de l'importance des hélicoptères !

J'affirme que celui, chez vous, qui signera l'arrêt de la REGA 15 aura un jour ou l'autre la mort d'au minimum de dizaines de personnes innocentes...

La Suisse n'a pas de problème d'argent alors arrêtez d'avoir des idées aussi débiles !

Paul

Écrit par : Paul Marais-Hayer | 15/07/2016

Je pense que les personnes opposées au maintien de Rega 15 devraient au minimum avoir la décence de jumeler la théorie et la pratique. En théorie les 2 sont identiques en pratique pas du tout.
Avant de vous décider , intéressez vous au travail quotidien aussi bien sur France voisine que sur Geneve ENSUITE seulement prenez une décision éclairée , merci !
Olivier de Senarclens

Écrit par : de Senarclens olivier | 17/07/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.