22/06/2016

La Norvège va remplacer ses P-3 « Orion » !

130210045458967087.jpg

 

La Norvège prépare activement le remplacement de sa flotte de 6 avions de patrouille maritime (MPA) Lockheed P-3 « Orion ». Le choix pourrait intervenir pour 2018 et une entrée en service en 2021.

Augmentation des dépenses :

L’achat d’un nouvel avion de patrouille maritime et l’acquisition du F-35 de Lockheed-Martin posent cependant un énorme problème financier à la Norvège. Présenté au Parlement le 17 juin dernier, le livre blanc recommande une augmentation progressive du budget de la défense de la nation sur la période 2017-2020. Il est recommandé d’augmenté le budget actuel 870 millions de dollars. De plus, une seconde augmentation substantielle doit être prévue au cours des 20 prochaines années.

Les candidats :

Le cahier des charges n’est pas encore connu, mais selon le ministère norvégien de la Défense, les principaux candidats au remplacement de la flotte de Lockheed P-3 « Orion » sont : Boeing avec le P-8 « Poseidon », Lockheed-Martin avec une version du SC-130J « Sea Hercules », Airbus avec le C295.

Boeing P-8 « Poseidon » :

862623913.jpg

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Lockheed-Martin SC-130J « Sea Hercules » :

SC130J-e1446380395703-740x477.jpg

En septembre 2015, Lockheed-Martin présente un projet d'avion de patrouille maritime basé sur le C-130J 2Super Hercules », le SC-130J « Sea Hercules ». Équipé d'un radar et d'un détecteur d'anomalie magnétique, il pourrait embarquer deux réservoirs conformes contenant chacun deux à trois torpilles et de deux pylônes sous les ailes emportant deux missiles antinavires ou quatre missiles air-sol. L'autonomie est estimée à 13,7 heures de vol.

 

Airbus C-295 de patrouille maritime :

1879719780.jpg

La nouvelle génération de C-295 est l'appareil offre une multitude d’adaptation. La polyvalence du C-295 permet d'être configuré dans des versions spéciales telles que la patrouille maritime et la lutte –sous-marine Le mélange de la technologie civile et militaire en double équipement assure le succès des missions difficiles en milieu tactiques. Les C-295 en service aujourd'hui ont accumulé plus de 110.000 heures de vol dans les conditions les plus exigeantes, du froid extrême dans les régions désertiques chaudes.

 

Photos : 1 Lockheed P-3 « Orion » norvégien @ Marine norvégienne 2 P-8 « Poseidon »@ Boeing 3 SC-130J « Sea Hercules »@ Lockheed-Martin 4 C-295 en version MPA@ Airbus DS

Commentaires

Une version du Airbus C-295, le Airbus C-295 Persuader est en service au sein de l'US Coast Guard depuis 1994. Cela en fait un candidat sérieux pour remplacer les P-3. Et le prix d'achat doit être sans doute moindre que le P-8A.

Écrit par : Simon Perrault | 22/06/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.