07/06/2016

Des Super Hornet pour le Canada ?

FA-18_Hornet_VFA-41.jpg

Ottawa, le gouvernement fédéral aurait-il trouvé une solution alternative à l’ambigu problème du remplacement de la flotte de Boeing CF-18 ?

Il semble que le nouveau gouvernement, qui je vous le rappelle ne veut pas du Lockheed-Martin F-35 (du moins pour l’instant), soit sur la voie d’une solution transitoire qui puisse satisfaire, tant la Royal Canadian Air Force (RCAF) que le grand voisin américain.

Une flotte de F/A-18 E/F « Super Hornet » :

Le gouvernement du libéral Justin Trudeau travaille à l’acquisition d’une flotte de Boeing F/A18 E/F « Super Hornet » qui devra remplacer partiellement les actuels CF-18 « Hornet ». L’équipe gouvernementale planche sur cette question en ce moment et prépare la manière de présenter officiellement cette solution. Cette transaction s'effectuerait en attendant de choisir la prochaine génération de jets de combat.

Un nouveau camouflet pour les européens :

Le ministre de la Défense Harjit Sajjan a affirmé en mai dernier, que les vieux CF-18 doivent être « remplacés maintenant », pour répondre aux missions effectuées avec les alliés. De plus, en raison de l'alliance canado-américaine dans le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD), le pays doit de se doter d'avions américains. C'est ce qui impose le choix des « Super Hornet », puisque les autres chasseurs similaires sont européens. On peut donc s’interroger sur les derniers propos de ce gouvernement, qui parlait il y a encore quelques mois, d’une compétition honnête et ouverte à tous !

Commentaire :

Sans grande naïveté, on pouvait s’attendre à cette décision, même si l’idée d’ouvrir le choix à des aéronefs européens, semblait ce printemps encore possible, d’un moins dans la langue des politiques.

Cette solution, si elle se concrétise permettra au gouvernement Trudeau de gagner un peu de temps vis-à-vis de ses promesses politiques. D’une part la RCAF pourra disposer de nouveaux avions à court moyen terme. Mais cette solution permettra surtout au gouvernement de se donner une marge de manœuvre pour régler l’épineux dossier des F-35. En effet, le remplacement partiel des CF-18 par le « Super Hornet » laisse la porte ouverte au F-35, mais un peu plus tard.

AIR_CF-18_20-year_Colors_lg.jpg

 

Photos : 1 Boeing F/A18 E/F « Super Hornet » @ US NAVY 2 CF-18 @ RCAF

Commentaires

Oh, mais quelle surprise ! Et je parie que cet hiver il va faire froid à Calgary !

Écrit par : v_atekor | 07/06/2016

@V_atekor: Attention au réchauffement climatique ! Rien de véritablement nouveau au pays de la feuille d'érable, effectivement, mais une vilaine surprise pour ceux, en Europe, qui pensaient que le jeune Trudeau ferait une fleur au vieux continent.

Écrit par : Steeve | 07/06/2016

Eu......ça s appelle la real politique!! J imagine bien que le grand voisin du sud à du faire preuved une certaine pression politico-économique!!
Mais pas vraiment une surprise!!

Écrit par : raph | 07/06/2016

@ à n'en pas douter !!!! LOL !

Écrit par : PC911 | 07/06/2016

Penser que le canadiens achèteraient français me paraissait une utopie bien ancrée et cela va se vérifier même si je pensais qu'ils n’échapperaient pas au F35 - Ceci dit, je dois avouer que je ne misais pas un euro sur nos chances en Australie pour les sous marins et... ! Il reste quand même a confirmer la décision final et quoiqu'il en soit si c'est l'option F15 qui se confirme c'est une bad news pour les affaires du F35

Écrit par : Nonmaisdisdonc | 07/06/2016

@nonmaisdisdonc: Heu..F/A-18 E/F, pas F15 !

Écrit par : Martin | 07/06/2016

Tout aéronef autre que le F-35 serait un bon choix pour le Canada et le plutôt et serait une bonne chose! Je vous rappelle que nous sommes impliqués financièrement dans le processus de fabrication des F-35 mais que ''Le gouvernement Trudeau n'a pas effectué le paiement de 32 millions de dollars qu'il aurait dû faire au plus tard le 31 mai au bureau américain qui gère le développement des controversés chasseurs F-35,'' selon RADIO-CANADA AVEC CBC ET OTTAWA CITIZEN http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2016/06/07/001-chasseurs-f35-paiement-annuel.shtml . C'est le premier ministre libéral Justin et non pas Jean Trudeau qui décidera quel sera l'aéronef qui remplacera nos CCF-118 peu importe l'opinion des membres des Forces armées du Canada! Et celui-ci se comporte comme un tout jeune premier ministre... et de plus nous excellons au Canada pour faire du niaisage(tergiversations) lorsqu’il faut prendre de telles décisions… Un autre élément à considérer est l'historique du remplacement des CF-100 par les CF-101 en 1961 et des CF-101 par les CCF-188 en 1982. A chaque fois, le gouvernement canadien a décidé à la dernière minute le choix du prochain intercepteur! Et la saga se reproduit encore agrémentée d'un très jeune premier ministre. Nos intercepteurs furent toujours des biréacteurs alors pourquoi choisir en 2016 un monoréacteur comme le F-35? Et sachez que plusieurs canadiens comme moi ne sommes pas contre l'achat du Rafale ou du Typhoon II bien au contraire. Très Cordiales salutations d'Outre-atlantique.

Écrit par : Simon Perrault | 08/06/2016

Tout le monde savait que si le Canada se retirait du F-35 elle achèterait assurément américain et il n'y avait que le Super Hornet pour prendre le relai. Ce pays est trop ancrés et trop dépendant des USA pour leur faire un tel coup, et je pense que Dassault, comme Airbus savaient que les chances étaient quasi nulle. D'ailleurs chez Dassault à part dire qu'ils seront au rendez vus s'il y avait un appel d'offre il n'y a eu aucun commentaire, aucune déclaration ou autres montrant un lobbying pour imposer le Rafale.
L'absence d'appel d'offre montre bien que ce pays est verrouillé sur leur partenariat privilégié avec les USA, c'est une culture très proche et avec une défense commune. C'est du sûr à 99.9% que le choix se ferait sur le F-18, et c'est exactement ce que j'avais dit dans un précédent message sur ce sujet.
Cependant ce choix n'est pas mauvais, il est presque logique, tout le onde s'y attendait, y compris les européens et les français donc arrêtons encore que dire Dassault et les français y ont cru et se sont fait avoir, c'est faux.

Écrit par : Spoutnik | 08/06/2016

Tu as raison Simon, un avion bimoteur est bien plus efficace dans un pays où le climat très rude en hiver est difficile pour la mécanique, c'est donc plus rassurant d'avoir un bimoteur.
Et si certains aiment à dire que les français et Dassault se sont fait avoir il n'en ait rien, Dassault n'attendait rien de ce côté, et si un appareil est perdant dans cette histoire c'est bien le F-35 qui voit là un premier camouflé faisant suite à ses très nombreux déboires, ses incapacités et son prix hallucinant. Il y a maintenant un risque d'effet boule de neige.

Écrit par : Spoutnik | 08/06/2016

@Spoutnik : "un avion bimoteur est bien plus efficace dans un pays où le climat très rude en hiver " Mais commetn faisaient-ils les canadiens avec les F-86 Sabre, les F-104 Starfighter à l'époque ? Le F-16 en norvège et au Danemark sans parler des Mirage III en Suisse... Celà n'a rien à voir, cette argument de bimomoteur est un effet marketing ridicule. Que dire des Mirage III, F1 et 2000 qui volaient ou volent encore sous des températures extrêmes chaude et humide.

Par ailleurs, il semble que certain vont vite en besogne ici (ou lisent mal ) on ne parle pas d'un arrêt du F-35 mais en définitive d'un report pour l'instant. Rien de dit que les Canadiens n'achèteront finalement pas cet avions plus tard.

Écrit par : Marco | 08/06/2016

@Marco, un bimoteur est toujours plus sécuritaire, on avait d'ailleurs eu un article sur les pilotes français qui survolait la Syrie en Mirage 2000 et qui avoués que leur crainte était une panne du moteur unique. Et l'article soulignait que le bimoteur Rafale avait l'avantage d'être pus rassurant pour les pilotes.

Si un pilote peut toujours s'éjecter, la perte d'un avion qui a eu son monomoteur en panne est une grosse perte financière. Et si la perte d'un F-86 dans les années 50-60 ou d'un F-16 n'est pas en soit une catastrophe financière il n'en serait pas de meme avec la perte d'un F-35 qui coute le prix de 5 F-16.

Concernant le report d'achat du F-35, j'ai de gros doute sur le fait que ce ne soit que temporaire. Le canada ne veut pas de cet avion bancal, mal né, et cette histoire du report n'est que du baratin pour clairement écarter un avion trop cher et inapte, sans froisser les voisins américains.

Écrit par : Spoutnik | 08/06/2016

@Spoutnik: Mais alors pourqoui Dassault a-t-il renvediqué durent 30 ans que ses Mirage étaient sûr??? On nous auraient menti ??

La perception est une chose, la réalité en est une autre. Combien de panne moteur sur des monoteur ont-elles été recensées ses 20 dernières années ? La réalité est un changement de discours marketing chez Dassault, il faut vendre du Rafale.

Quant vous dite le "Canada* ne veut pas de cet avion vous parlez d'une partie seulement, les conservateurs en veulent toujours. Par ailleurs, il reste la question de versements et de l'engaement du Canada dans cette avion qui doit être réglée et nous en sommes loin. De plus, imaginez que dans quelques années les Conservateurs reviennent au pouvoir, le Super Hornet ne sera plus produit et il faudra compléter les modèles probablement achetés. Qui sera de retour: un certain F-35. Nous parlons d'un report aujourd'hui, un véritable retrait canadien sur le F-35 n'est pas encore à l'ordre du jour.

Écrit par : Marco | 08/06/2016

A Marco, Les avions canadiens affectés au NORAD étaient des CF-100 puis des CF-101 et maintenant de CF-18. Nos Sabres et F-104 étaient basés en Europe! La géographie du Canada s'apparente davantage à celle de la Russie. Le Canada s'étend sur presque 90o de longitude et possède maintenant six fuseaux horaires qui couvrent quatre heures et demie. L'espace aérien de la Norvège à protéger ne peut se comparer aux immensités de l'espace canadien. Vivant à Québec dans la province du même nom, je vous assure que nos hivers sont plus rigoureux qu'à Moscou! Un autre élément à prendre en compte est que le ministère de la Défense nationale ne veut pas que se reproduise avec les CF-18 ce qui s'est produit avec rocambolesque aventure du NCSM Protecteur le seul navire ravitailleur d'escadre; il est tombé en panne au mois de mars 2015 et désarmé au mois de mai 2015. Les remplaçants à ce type de navire sont prévus depuis belle lurette mais ne seront pas en service avant quelques années! Le canada est incapable d’appuyer et de soutenir ses navires en mer s’il a besoin de les déployer ailleurs que dans les eaux canadiennes.Les belges sont-ils de français ou des néerlandais? Non alors ne dites pas que les canadiens et les québécois sont des américains! Nous sommes d’abord des nord-américains mais d’un autre type que les étatsuniens ou les mexicains. Cette identité construite au fil de l’histoire des Amériques implique des facteurs de ressemblance et de différence avec nos voisins étatsuniens. Nous fonctionnons selon le modèle du parlementarisme britannique. Notre système fédéral privilégie un gouvernement central fort contrairement aux Etat-Unis. Pour les canadiens l'intérêt de la majorité des citoyens prévaut sur certains droits individuels. Nous avons des lois sociales comme en Europe. Le port et la circulation des armes à feu est très sévèrement limité contrairement au USA. Au Québec, les immigrants allophones doivent obligatoirement envoyer leurs enfants dans une école francophone. Par contre la tension électrique est de 110V comme au Etats-Unis et au Mexique. Nous avons le même modèle de plaque d'immatriculation, nous sommes également des passionnés de besaball et de football nord-américain! Très cordial bonjour d'Outre-atlantique.

Écrit par : Simon Perrault | 08/06/2016

@Marco
Sûr p/r à d'autres monomoteurs
Les crashes de monomoteurs ne sont pas si rares que cela, France, Inde, Pakistan, etc et cela concerne dès Mirage III, 2000, J-17.

Écrit par : James | 08/06/2016

@ james, les autres ou le même sous plusieurs pseudo: Bin voyons, en Suisse nous n'avons perdu aucun Mirage III suite à panne une moteur, trois Vampire datant des années 50 et deux Hunter de la même époque!. Et selon ce que j'ai pu lire la majeure partie des pertes de Mirage ne concerne pas une panne moteur. Les statistiques parlent d’une panne moteur n’était donc plus que d’une tous les 4.000.000.000.000 heures de vol (quatre mille milliard d’heures de vol) ! Cette statistique remonte aux années 1990, il y a plus de 20 ans !

Écrit par : marco | 08/06/2016

Ils vont finir par avoir une flotte mixte F-18E/F-35 comme les australiens. Au moins avec les F-18 ils conservent une capacité réel. C'était évident que le Rafale, pourtant largement le meilleur choix technique, n'avait aucune chance car Français.

Écrit par : GBU | 08/06/2016

Super Hornet, ne serait-ce pas la bonne solution pour le futur remplaçant à nos F/A 18 suisses ?

Écrit par : McCall | 08/06/2016

@GBU: inutile de rajouter: C'était évident que le Rafale, pourtant largement le meilleur choix technique" Reflexion totalement inapropriée, fausse et nombriliste.

Écrit par : Liv | 08/06/2016

Pauvre France: Non le Rafale n'est pas le meilleur avion de combat, même si celui-ci est très bon. Un aéronef monoréacteur est parfaitement fiable. Chers amis de France, si vous pouviez ne pas nous intoxiquer de vos phraséologies marketing "Dassault" nous pourrions continuer à parler sérieusement.. sinon vous avez les forums à ce sujet dont le niveau vous correspond! Merci !

Écrit par : Carlos | 08/06/2016

@MC Call: pourquoi pas ? Sauf que Boeing a retiré sa propsoition en 2008 faite de pouvoir répondre en terme d'offsets à notre pays : soit garantie de 100% en matière de compensation, participation au développement de l'avion. Je doute que les choses change lors de la prochaine évaluation.

Écrit par : PK | 08/06/2016

@marco
Non, mon alias est James, je n'en ai pas d'autres, et personne n'a emprunté cet alias jusqu'à présent sur ce site.
Perdre un moteur ne signifie pas que c'est dû à une panne moteur, prendre un volatile dans l'entrée d'air peut aussi faire perdre un moteur et ce n'est pas rare, il faudrait ajouter cette cause dans vos stats.
"Bin voyons, en Suisse nous n'avons perdu aucun Mirage III suite à panne une moteur", ce n'est pas parce que vous n'avez jamais eu d'accrochage ou d'accident de voiture que vous n'avez pas besoin d'assurance, parce que comme toujours c'est pour au cas où...Mathématiquement, à iso-fiabilité, avoir plus d'un moteur est toujours plus sécuritaire, et la redondance, très utilisée en aéronautique en est une autre preuve.

Écrit par : James | 09/06/2016

Il y deux choses qui sont intéressante dans ce sujet, d'une part rien n'est encore sûr en ce qui concerne le retrait total du Canada dans le programme F-35. Le nouveau gouvernement semble ne pas pouvoir se gésengager si facilement et il y a de bonnes raisons. D'abord parceque le pays à verser de l'argent dans ce programme et engagé certaines entreprises. Un désengagement serait de l'argent perdu dans les deux cas. De plus, il semble (Pk en parlait dans un post plus ancien) que de possibles clauses figurent dans ce qui a été signé par le précédent gouvernement et bloquent ainsi un retrait. Car finalement souvent-vous que le système F-35 est fait pour rendre totalement dépendant ses clients (pièces détachées, équipements, modernisation) a telle point qu'un client de la version F-35A paie également pour les version B & C.

PK a raison dans le fait que l'achat potentiel de super hornet va permettre à ce gouvernement de gagner du temps. L'avenir nous dira si le Canada achètera ou non plus tard le F-35.

Le deuxième point intéressant concerne le fait que pour la première fois un pays engagé dans cette chymère qu'est le système F-35 tente de le quitter. Réussira-t-il? Peu importe finalement, celà démontre que ce système est mauvais et devrait alerter les pays qui pourraient se laisser un peu facilement prendre au piège du F-35.

Écrit par : Steeve | 09/06/2016

@ Steeve: Absolument, peu importe l'achat final du F-35 ou non par le Canada, cette petite rébellion doit surtout servir à mettre en garde les pays contre ce "système de dépendance" organisé autour du F-35.

Écrit par : PK | 09/06/2016

Depuis que notre blanc-bec de premier ministre est élu, il parle beaucoup mais il agit peu et se met les pieds dans les plats dans certaines occasions comme pour la saga du remplacement des CCF-118. Certains observateurs à Ottawa pensent que le Canada pourrait quitter le consortium du F-35 mais à condition payer une très substantielle compensation monétaire à Lockhed Martin. Dans les divers courriers aux lecteurs, les canadiens expriment leur opposition à l'achat des F-35: trop coûteux & inadaptés aux conditions géographiques de notre immense pays. Par ailleurs, il existe un courant de pacifistes naïfs au Canada et ils foisonnent en grand nombre au Québec. Ceux-ci ne perçoivent pas la pertinence des Forces armées canadiennes! L'acquisition de Super-Hornet serait l'option la moins onéreuse et donc très acceptable pour mains contribuables canadiens. Etre voisin et ami des Etats-Unis ne signifie pas que mous devons toujours nous procurer du matériel provenant de l'Oncle Sam pour nos Forces. Nous avons développé le réflexe de "canadianiser"le matériel acheté à l'extérieur du Canada que ce soit du matériel pour la défense ou nos besoins personnels. Nos voitures particulières sont légèrement différentes du modèle vendu aux Etats-Unis: chauffe-moteur de série(hivers très rigoureux) et odomètre en kilomètre(les étatuniens fonctionnent encore en mille et en gallons). Comme plusieurs compatriotes et membres des Forces armées, je suis favorable à l'acquisition du Rafale ou du Typhoon en remplacement des CCF-118.

Écrit par : Simon Perrault | 09/06/2016

@ Simon Perrault: Connait-on le montant des pénalités à payer en cas de retrait du programme? En plus des paiement déjà effectués par votre pays et qui ne seraient pas récupérés la facture risque d'être élevée, finalement temporisé sur el sujet n'est-il comme expliqué dans le texte pas la solution politique pour l'instant ?

Écrit par : Max | 09/06/2016

@Max: Non et cela s'est déjà produit en 1993 "le premier ministre de l'époque, Jean Chrétien, s'était empressé, dès son accession au pouvoir, d'annuler un contrat qu'avait signé son prédécesseur, Brian Mulroney, pour l'acquisition de 50 hélicoptères maritimes au coût de 5,8 milliards de dollars. Le gouvernement canadien a dû payer au fabricant une pénalité de 500 millions de dollars." http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/Index/nouvelles/200401/06/017-sea-king-2008.shtml L'ancien gouvernement du parti conservateur de Stephen Harper a négocié cet achat de F-35 mais lors de la dernière élection fédérale du 19 octobre 2015 celui-ci a perdu le pouvoir au main du parti libéral de Justin Trudeau. " Du point de vue économique, les bénéfices directs des compagnies canadiennes sont anémiques en comparaison des sommes investies. Même les pénalités que devrait payer le Canada s’il se retirait du programme semblent faibles en comparaison des bénéfices d’un retrait du programme. Si le programme tombait à cause du gouvernement américain, cela représenterait probablement une aubaine pour le Canada."Référence: Les citrons volants et le Canada http://www.journaldemontreal.com/2016/04/22/les-citrons-volants-et-le-canada
Si nous tenions un référendum au Canada sur ce sujet, les canadiens rejetteraient par une grande majorité ce contrat. Nous canadiens disons que nous sommes une petite sourie vivant à côté d'un gros éléphant et lorsque celui-ci tousse nous attrapons un gros rhume. Après beaucoup de miaisage(tergiversation, perte de temps) une spécialité bien canadienne et québécoise, et que l'Oncle Sam tape du pied, je vous prédis que l'Aviation royale canadienne, ARC sera composé de plusieurs SuperHornet et de quelques(le moins possible) F-35.
P.S. Les membres des Forces armées et les canadiens ne méprisent pas le matériel pour la défense conçu dans les Vieux-Pays. Nous sommes équipés de chars de combat de type Léopard 1 et maintenant de Léopard 2A4. Et nos 2 futurs pétroliers-ravitailleurs d'escadre sont en construction selon le modèle pétrolier-ravitailleur du type Berlin allemand.

Écrit par : Simon Perrault | 10/06/2016

Il semble que le gouvernement Trudeau n'a pas honoré un paiement de 32 millions de dollars relatif à sa contribution dans le développement du F-35. Ce paiement devait être effectué ce printemps et venir complétéer les précédents.

Écrit par : Steeve | 10/06/2016

@ Steeve Dans mon premier commentaire rédigé sur cette nouvelle dans ce blog,j'ai cité que " Le gouvernement Trudeau n'a pas effectué le paiement de 32 millions de dollars qu'il aurait dû faire au plus tard le 31 mai au bureau américain qui gère le développement des controversés chasseurs F-35,'' selon RADIO-CANADA AVEC CBC ET OTTAWA CITIZEN http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/politique/2016/06/07/001-chasseurs-f35-paiement-annuel.shtml . C'est la première fois que le gouvernement manifeste concrètement le rejet des F-35. La question est de savoir si le gouvernement de Justin Trudeau tiendra parfaitement sa promesse électorale. J'invite tous les lecteurs de Avia News à lire avec beaucoup d'attention cet article "Le gouvernement Trudeau aurait jeté son dévolu sur le F-18E/F" de Philippe Cauchi du Huffington post Québec http://quebec.huffingtonpost.ca/news/f-35/ Vous y découvrirez que vos avionneurs des vieux-pays ont fait preuve de peu de ténacité pour vendre leurs Rafale et Typhoon aux canadiens. Et, je ne comprends toujours pas les motifs qui ont poussé des décideurs politiques et administratifs du Canada à choisir un aéronef avec un SEUL moteur. Le Canada et l'Australie sont confrontés à la même problématique vis-à-vis le F-35. Alors pourquoi ne pas se procurer le même aéronef conçu par notre ancienne mère patrie?

Écrit par : Simon Perrault | 10/06/2016

@Simon Perrault:"Vous y découvrirez que vos avionneurs des vieux-pays ont fait preuve de peu de ténacité pour vendre leurs Rafale et Typhoon aux canadiens"

Logique mon cher Simon. Si vous avez suivi ce blog depuis le début et notamment sur le sujet ici présent, j'écrivais à l'époque que Dassault ne devait pas y aller, car les chances étaient (et le sont aujourd'hui) nulles.

En Europe, les grands groupes connaissent tous la valeur des promesses électorales et Dassault en particulier, sort d'une campagne du "Moi président je". Nous en mesurons aujourd'hui les résultats (grèves, instabilité, chômage, déficit record etc.)

En outre pour revenir au sujet qui nous préoccupe; comment imaginer un bouleversement complet des coutumes militaires d'un pays.
Le Canada achète américain depuis les années 50.
Le système d'entraînement est basé sur le modèle américain.
La maintenance est basée sur le modèle américain.
La formation des pilotes et des mécaniciens est basée sur le modèle américain.
La dernière version du F18 n'est pas tellement éloignée des "rafale et Typhoon" et surtout elle est globalement (voir ce qui précède et ce qui suit) moins chère.
L'armement est identique et la formation de l'ensemble du personnel est quasiment assurée, seule une mise à jour est nécessaire.
Le stock de pièces de rechange est utilisable dans de grandes proportions.

Un facteur non négligeable, la langue (échange des pilotes, des officiers supérieurs, des mécaniciens etc. avec leur environnement), le système de mesure (militaire) et les coutumes sont identiques ou au minimum très proches.

Tout plaide pour une prolongation avec l'Oncle Sam. Ainsi le canada disposera de nouveaux avions modernes, et pourra calmement tester le F-35 et eventuellement en faire l'achat si nécessaire.

Amicalement

Écrit par : forêt10 | 11/06/2016

@ forêt10 : Je ne partage pas totalement votre avis, d'abord il aurait fallut qu'il y ai une véritable compétition ce qui n'a pas été le cas. les avionneurs européens se sont même présentés au Canada.

On se qui concerne la France, le Rafale était bien au menu pour le Canada :


http://www.45enord.ca/2015/06/vente-du-rafale-au-canada-dassault-revient-a-la-charge-a-loccasion-du-salon-du-bourget/

http://www.avionslegendaires.net/2016/04/actu/vente-rafale-canada-ne-relevait-plus-uniquement-fantasme/

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-cinq-defis-de-dassault-aviation-pour-2016-556249.html

http://infoaeroquebec.net/dassault-avec-son-rafale-flaire-deja-le-cadavre-du-f-35-au-canada/

Écrit par : marco | 11/06/2016

La partie s'annonce complexe pour le gouvernement canadien, voici les premières réactions : Le géant mondial de défense et de sécurité Lockheed Martin prévient le Canada que 825 millions de dollars en contrats industriels pour construire et équiper les avions de chasse F-35 seront transférés à d'autres pays partenaires si le gouvernement Trudeau choisit d'acheter un autre type d'avion de chasse.

Et puis :

Je ne veux pas que ce soit perçu comme une menace, mais nous n'aurons pas d'autre choix, si le Canada opte pour un autre type d'avion, que de déplacer le travail effectué au Canada dans un pays acheteur de notre avion. Steve Over, Lockheed Martin

Écrit par : Steeve | 11/06/2016

@forêt10 Oubliez le facteur de la langue française dans ce dossier celui-ci n'a aucun rapport. Je peux comprendre que mains européens perçoivent les canadiens et les étatuniens comme étant identiques. Ce n'est pas parce que nous avons des traits de notre culture similaires à nos voisins étatuniens que nous sommes des américiains! L'omnipotence de la diffusion du cinéma et la télévision étatuniennes sont en partie responsable de cette perception. Nos histoire et nos cultures sont interreliées depuis la venue des premiers colons venus d'Europe...mais ne dites jamais à un canadien que celui-ci est un étatunien et vise versa. Le choix du Superhornet est un pis-aller. Il n'est pas de la même génération que les Rafales et Typhoons. Bonne fin de semaine!

Écrit par : Simon Perrault | 11/06/2016

http://www.defensenews.com/story/defense/2016/06/15/lockheed-goes-offensive-canadas-f-35-debate/85946166/

Si cette déclaration n'est pas une menace, cela y ressemble fortement...

Simon Perrault: TOUT dans ce dossier indiquait que les deux européens n'avaient jamais eu l'ombre d'une chance.
(La langue française n'était qu'une toute petite partie des difficultés d'un tel contrat).

Écrit par : forêt10 | 16/06/2016

@forêt10 Selon le journal Le Devoir du 17/06/2016 "Les libéraux jouent la ligne dure. Comme le contrat d'achat des 65 avions F-35 n'est toujours pas signé, l'annulation du processus d'achat n'encourrait aucun frais" http://www.ledevoir.com/photos/galeries-photos/f-35-les-liberaux-jouent-la-ligne-dure/67705 Et le journal fait référence à un un article écrit dans le même journal de Alex Castonguay et daté du 4 novembre 2010 "F-35: les conservateurs ont négligé la concurrence. D'autres types d'avions répondent aux critères du Canada, selon un document de la Défense nationale. http//www.ledevoir.com/politique/canada/310238/f-35-les-conservateurs-ont-neglige-la-concurrence J'admèts forêt10 que vous aviez raison! Nos très cher$ militaires et politiciens du parti conservateur se sont entichés du F-35. En consultant cet article nous apprenons "Le gouvernement fédéral a décidé d'accorder le contrat, d'une valeur de 9 milliards de dollars, à Lockheed Martin, sans appel d'offres. Le ministre de la Défense, Peter MacKay, soutient qu'aucun autre appareil ne peut combler les besoins du pays. Le F-35 est «le seul avion de cinquième génération», dit-il." Ce n'est pas agréable d'apprendre de tels faits mais je vais m'en souvenir lors de la prochaine élection fédérale.

Écrit par : Simon Perrault | 18/06/2016

Bonjour,
Petit point de vue d'un français,si vous me le permettez?


Le rafy est supérieur en tous points au super-frelon...
Certes!
Seulement,nos amis canadiens sont "tenus par les coui**es" à cause de leur participation au norad...
Voilà pourquoi la "compétition" est perdue d'avance pour les européens....


Toutefois,au vu de l'utilisation faite de leurs oiseaux par les canadiens,il me semble que le super-hornet soit le meilleur compromis possible cout-efficacité. ..

Et j'en viens à nos voisins suisses,pour le remplacement de leurs oiseaux :

Bien que je sois particulièrement fan du rafy,sans vouloir vous vexer,celui-ci est "trop" performant pour vos besoins. ...
Vous avez déjà du F18,la transformation de vos pilotes sur super-hornet serait une formalité. ..

Le super-frelon serait un choix plus "sûr" et performant que le gripen. ..reste à Boeing de faire un effort sur le prix (suisse ou pas,tout le monde regarde la facture finale)

Écrit par : Grosminet | 18/06/2016

Avons-nous le choix de se procurer du matériel pour la défense qui n'est pas interopérable(compatible)avec notre voisin immédiat et qui ne supporte pas les rigueurs de notre climat? Nous vivons en Amérique du nord. Je vous invite à consulter un guide de voyage "visitez les U.S.A."et un autre "visitez le Québec"ou les provinces maritimes et vous constaterez maintes similitudes dans notre mode de vie! Le gouvernement conservateur de Stephen Harper est bien davantage pro-défense que les autres partis politiques au Canada.Je peux comprendre dans une certaine mesure que les membres de l'Aviation royale canadienne furent séduits par les promesses annoncées par les vendeurs de Lockheed-Martin et les retombées économiques pour notre industrie aérospatiale. Mais ne remettez pas en doute la loyauté des membres des Forces armées canadiennes! Oui le Rafale est supérieur au Superfrélon. Celui est l'ultime déclinaison du F/A-18 tandis que le modèle français ou anglais est d'une autre génération plus avancée et nous savons que la compatibilité ne cause aucun problème. Le problème est le prix...et que plusieurs canadiens considèrent cet achat à tort comme superflu! Et nous ne sommes pas très portés sur les référendums sauf pour changer le zonage d'un pâté de maisons.

Écrit par : Simon Perrault | 19/06/2016

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.