18/05/2016

Saab présente le premier Gripen E de présérie !

Saab+proudly+presenting+Gripen+E.jpg

Linköping en Suède, l’avionneur Saab a dévoilé cet après-midi le premier Gripen E de présérie qui ouvre la voie à l’industrialisation de la nouvelle version du chasseur suédois. Au total, ce sont trois appareils qui vont permettre de finaliser le programme, ils ouvrent la voie à la production de 96 appareils en commande.

Le Gripen E prendra en envol cet été, il sera d'abord utilisé pour vérifier les systèmes généraux, puis viendra les essais opérationnels avec les deux autres appareils. Pour l’avionneur, il ne devrait pas y avoir de surprise, l’ensemble des systèmes ont déjà été validés sur le prototype Gripen NG.

 

«Cette étape clé est la preuve de notre capacité à construire des avions de combat de classe mondiale sur le temps et en respectant les budgets», déclare Ulf Nilsson.Parlant au sujet du déploiement, brésilien commandant de la force aérienne Gen Brig Nivaldo Luiz Rossato a décrit le développement de l'avion de combat comme «une étape importante dans l'histoire des deux pays." Il ajoute: «Le Gripen E représente une avancée majeure pour faire face à toute menace à la souveraineté de l'espace aérien. Ce combattant sera l'épine dorsale de la Force aérienne brésilienne."

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-4.jpg

Coopération Brésil-Suède :

Le déploiement des avions de présérie se fera en partenariat avec les équipes d’ingénieurs brésiliens et suédois. Avec les trois appareils de préséries, il sera possible d’affiner au mieux les besoins des deux forces aériennes. Il sera également possible pour les pays intéressés de venir tester l’appareil dans sa configuration définitive.

La chaine de fabrication fonctionne actuellement à un taux faible, mais va progressivement s’accélérer pour permettre les livraisons aux deux pays et pour pouvoir répondre aux besoins des futurs clients de manière rapide.

Un appareil multirôle :

2280650255.jpg

Le Gripen E se veut un appareil multirôle doté de l’ensemble des dernières technologies, mais à un prix abordable. Doté d’une architecture de pointe, il est doté de l’ensemble des systèmes de nouvelle génération (radar AESA, IRST, électronique, avionique avec WAD (écran géant couleurs). Le Gripen E dispose de nombreuses solutions de communication à choix, y compris les radios habituelles, radio sécurisée à sauts de fréquence Havequick/SATURN, une liaison de données tactique pour des mises à jour rapides au sein de l'unité tactique, une communication longue distance par satellite et la célèbre Liaison 16 (Link16) pour le commandement et le contrôle (C2) de zone large.  Le Gripen E dispose d’une deuxième liaison de données (Link TAU), indépendante du Link16 interopérationnelle qui constitue l’un de ses avantages déterminants par rapport à tous les autres types d’avions. Cette deuxième liaison est exclusivement dédiée à l’échange de données à l’intérieur des formations de Gripen. Pour une communication claire et sans ambiguïté avec un contrôleur aérien avancé (CAA) ou un contrôleur d'attaque terminale conjointe (JTAC) au sol, le Gripen E dispose d'une liaison de données avec le sol qui permet au pilote de recevoir du CAA/JTAC les informations appelées «nine-liner» sous forme numérique. Il est aussi possible de transmettre des images de ciblage depuis l'avion au CAA/JTAC, pour vraiment s'assurer que le pilote du Gripen E et le soldat CAA/JTAC au sol partagent la même perception de la cible. Cette liaison de données avec le sol est appelée ROVER.

 

Saab+proudly+presenting+Gripen+E-3.jpg

Photos : Saab

 

 

Commentaires

Mais alors il existe ? Et dire qu'il y a des politiques pour parler d'avion de papier!

Écrit par : Marco | 18/05/2016

@Marco: Plus maintenant! ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 18/05/2016

Le système ROVER existe depuis près de 15 ans et a abondamment servi en Afgha sur Mirage 2000D et Mirage F1. Rien de nouveau sous le soleil

Écrit par : patex | 18/05/2016

L'avion de papier en vrai !! Bravo Saab. Et bien vu le Brésil.
Quel gâchis de nos politiciens!

Écrit par : Al&X | 18/05/2016

Marco votre remarque est quelque peu déplacée, limite idiote. Oui le Gripen E était un avion de papier quand la confédération l'a choisi suite à l'évaluation avant que la votation rejette la procédure d'achat.
Aujourd'hui ce n'est plus un avion de papier mais ce n'est pas encore un avion mature et c'est bien normal. SAAB va finaliser ses tests puis les premiers avions livrés montrerons encore de plus ou moins gros défauts en opération. Rien que de très normal.
Le Gripen E reste un projet extrêmement intéressant.

Écrit par : Montaudran | 19/05/2016

@Montaudran: Vraiment ? Lorsque l'on parle d'avion de papier, il s'agit d'un modèle qui ne vole pas, hors la gamme Gripen vole depuis 1992, le Gripen E ou "NG" à l'époque depuis 2008. Par ailleurs, on parlait d'un standard en développement.

Je vous rappelle (ou vous apprend) que c'est un certain C. Edelstenne de chez Dassault qui en 2008 en Suisse, à utiliser le terme "avion de papier" alors qu'un journaliste lui demandait ou en était le standard F-3R proposé à notre pays ? Le F-3R avion de Papier à l'époque ?

Écrit par : Marco | 19/05/2016

Intéressant de voir le petiti avionneur capable de tenir ses promesses en terme de calendrier, si les données techniques vont de mêmes, l'appareil devrait en intéresser plus d'un à commencer par nous (enfin ce ne sera qu'une confirmation).

Écrit par : Steeve | 19/05/2016

Une petite reflexion, qui à moyen terme pourrait nous concerner voire influencer fortement sur le prix final de cet avion (j'insiste AVION et non de papier).
Comme vous le savez tous, Mme Dilma Roussef vient d'être destituée.
Et comme votre expérience vous la mainte fois démontrée, lorsqu'un gouvernement change (destitué dans notre cas), il est de bon ton, de tout détruire ce que le précédent avait, (il y a qu'à voir ce qui s'est passé après 2012 chez nos voisins).
Imaginez un peu les conséquences d'une remise en cause du programme Gripen au Brésil...???

Écrit par : forêt10 | 19/05/2016

@forêt10: réflexion intéressante, selon mes contactes au Brésil de Defesa Àrea cette option ne peut se produire. D'une part parce que des membres de la droite qui ont bousculer Mme Rousseff sont directement liés à Embraer et Akaer impliqués dans la fabrication du Gripen E. De plus le projet est tellement avancer financièrement et en terme d'emplois qu'un retour en arrière serait une catastrophe.

Écrit par : Pk | 19/05/2016

Forêt10@ Caramba, encore raté !

Écrit par : Géo | 19/05/2016

@foret10
Dilma Roussef n'est pas destitué, elle est pour le moment ecartée de ses fonction pour 180 jours pour permettre d'enqueter sur son dossier de corruction, mensonge et magouille pour éviter à lula un emprisonnement, accusation qui semblent qui semble très lourde.
Par contre l'écartement de Roussef, qui a écarté le Rafale au profit du Gripen pourrait peut etre jouer des tours au programme de coopération. vu qu'ils vont épluché tout ce qu'elle a fait il faut espérer qu'il n'y aura pas eu de doute ou de choses louche dans ce contrat sinon ce sera annulé.

Écrit par : Spoutnik | 19/05/2016

Pour info : Le major général Mats Helgesson, commandant des Forces aériennes suédoises, effectue une visite de travail de deux jours en Suisse. A l’invitation de son homologue suisse, le commandant de corps Aldo C. Schellenberg, l’hôte suédois rend visite aux Forces aériennes suisses les 19 et 20 mai 2016. Le programme de la visite prévoit diverses visites, échanges, présentations et informations concernant notamment l’école de pilotes.

Au lendemain de la présentation du Gripen E, peut-on parler d'une coïncidence?

Écrit par : Stéphane | 19/05/2016

@Stéphane: Non, l'invitation du commandant de corps Aldo Schellenberg date du début de l'année lors du salon aéronautique de Singapour. Le lien avec la présentation du Gripen E tombe bien pour les suédois qui, je vous le rappelle sont les seuls à s'engager officiellement pour l'instant à la demande helvétique.

Cette rencontre sera évidement un élément clef sur la futur offre suédoise pour le Gripen E, mais les discussions porteront également sur l'achat par les suédois de 40 Pilatus PC-21 ainsi qu'un rapprochement des écoles de pilotes (PC-21 transition sur Gripen E par exemple).

De plus, la question du radar Saab Giraffe 4A pour le futur système de DCA et justement la version du systéme missiles Iris-SL dont une version tout-temps est en test en Suède.

Écrit par : PK | 19/05/2016

les détracteurs d'un avion de papier n'ont plus rien à redire car leur bêtise était simplement // pas d'avion // le même problème il y a + de 15ans avec l'achat du F18C donc lors des évaluations la Suisse avait testée la version A.
faut pas ce faire de soucis, les détracteurs auront toujours une ânerie a dire quand il s'agit de l'armée.
le gripen E est dans les grandes lignes nouveau mais cette jeunesse ne fera pas de grande surprise sur des éventuels défauts, avec la technologie actuelle, on peut testé en simulation et là avec la version E le risque est encore moindre vu qu'il y a la version C qui vol depuis des années et les problèmes ont été résolu, les versions C et E sont très similaire.
après il y a les années ou commence l'usure et là on peu rien faire et ceci est valable pour le rafale, l'eurofighter ou tout autre avion.

Écrit par : michel | 19/05/2016

D'un point de vue design, le Gripen E est très proche du Rafale dans les fonctionnalités et par la disposition des antennes.
SAAB essaie de faire croire que c'est un appareil équivalent aux ténors(Rafale et Typhoon) pour une fraction de leur prix (ils seraient donc des génies), mais comment y croire quand on sait que le profil de l'aile et les commandes de vol sont LES MÊMES que sur la version C. Est-ce qu'augmenter la poussée du moteur de 20%(dans une partie restreinte de l'enveloppe de vol) rendrait par magie le Gripen "Air dominant"? Je n'en suis pas certain.

Écrit par : Marc Fan | 19/05/2016

@Marc Fan: Oullala ! Les suédois n'essayent rien du tout, ils viennent de sortir un nouvelle version du Gripen, celà se fait chez touts les avionneurs. Le profil de vol du Rafale er de l'Eurofighter est le même depuis les premiers modèles tout comme les commandes de vol. Enfin, elles évoluent comme l'avion. Ce Gripen E est une évolution, tout comme le Rafale évolue, le F-16 et le Hornet pu les Sukhoi. Finalement c'est quoi votre problème, votre méconnaissance de l'aviation??

Écrit par : Martin | 19/05/2016

Merci pour tous vos commentaires et attendons tranquillement les décisions des chambres. Maintenant il faut avoir un concept pour l'aviation/DCA. Pourquoi ne pas économiser 300 millions par année dès maintenant sur le budget de la Défense durant la recherche, développement du concept de l'armée de l'air...ensuite cash et bye-bye les votations. Sur le plan politique, les chambres actuelles peuvent faire passer le nouvel avion...mais la campagne anti-armée via GSSA et le PS risque de faire revenir un référendum. Le paiement cash éviterait tout simplement de passer devant le Peuple!

Écrit par : Tzaut | 19/05/2016

@Marc Fan: Comme l'a dit Martin, c'est en effet une nouvelle version. Le profil des ailes et les commandes de vol sont semblables (ou très proches), c'est certainement le cas, puisque cela semble assez facile de modifier les Gripen C/D en Gripen E/F. Le moteur apportera plus de puissance, en effet, ce qui permet une masse au décollage supérieure (emport de carburant et d'armement supérieur). Le train d'atterrissage s'escamote également différemment pour gagner de la place pour les réservoirs de carburant internes (le faible rayon d'action était un des points à améliorer). Enfin, l'avionique est entièrement revue et modernisée. Pour de nombreuses missions, il ne sera de toutes façons pas au niveau des Rafale et Eurofighter (il n'aura ni leur autonomie ni leur capacité d'emport), mais je pense qu'il s'en rapproche nettement.

Je trouve que cette amélioration est assez semblable à ce que l'on verrait avec la présentation d'une nouvelle version du Rafale munie des fameux réacteurs 9T, d'un RBE2-AESA avec antenne sur plateau cyclique et d'un viseur de casque... ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 19/05/2016

@Martin: c'est l'argumentaire marketing de SAAB que je critique. Car il promet la performance et l'autonomie de la référence au tiers du prix...(cf campagne brésilienne)
ce que nombre de vrais connaisseurs (dont vous ne faites pas partie) croient être un canular marketing. Qu'ils gagnent des contrats c'est bien pour eux, mais la vérité c'est qu'ils doivent baisser le prix pour exister!

Beaucoup ont ri du Sea Gripen(des vrais connaisseurs), soit disant facilement navalisable ! c'est la suède, sans expérience ni porte-avion qui le dit, alors c'est surement vrai!

La Suisse à ses raisons de ne pas acheter français, mais ne dites pas que le Gripen est un excellent avion car c'est faux.

Écrit par : Marc Fan | 20/05/2016

@ Marc Fan: De quels connaisseurs parlez-vous ? La concurrence ! Les utilisateurs de la version C/D du Gripen (Thailande, Tchéquie, Hongrie, Afrique du Sud) sotn tous ravis de cette version actuelle. La nouvelle version "E" est dotée de nouveaux équipements plus performants ce qui rend l'avion de toute manière bien meilleurs.

Le prix ? Le fait que la gamme Gripen soit monoréacteur et donc plus petite permet déjà une réduction de prix. C'est le cas du Mirge 2000 en France. Mais les Suédois n'ont pas tout développés dans l'avion ce qui réduit les coûts de R&D. L'adjonction d'un radar européen de Selex Es avec de séléments comun au Captro-E de l'Eurofighter, les systèmes de guerre électronique et un moteurs américain, sans parler de la fabrication au Brésil d'un partie de la structure permet de réduir eles coûts.

Le Sea Gripen ? Ne mélanger pas tous, ce projet est une étude et qui par ailleurs est faite en collaboration avec les ingénieurs de BAe qui ont travaillés sur les Sea Harrier de la navy.

Nous avons bien compris les raisons et origines de vos critiques.

Écrit par : Marco | 20/05/2016

Cette polémique sur le terme de "avion de papier" est ridicule.
Le Gripen E est surement excellent mais tout simplement il n'existait pas lors des ventes à la Suisse et au Brésil. Or le Gripen E contrairement au Rafale F3R est assez profondément modifié par rapport au Gripen C (cellule/électronique/radar/moteur) avec les risques afférents. Si SAAB a bien géré ces risques très bien, chapeau !
Ce n'est pas une critique d'ailleurs dire que le Rafale F3R est un avion de papier est aujourd'hui encore absolument valide.

Écrit par : Montaudran | 20/05/2016

@Montaudron: Je suis en partie daccord avec vous. Sur le fond, vous avez raison, mais la perception du terme "avion de papier* peut avoir des conséquences sur les profanes selon l'utilisation. Nous en aovns fait les fraits lors de la votation.

Écrit par : Steeve | 20/05/2016

@ Pascal

depuis sa 1ère parution au public, avez-vous des informations s'il effectue déjà des vols ou il est encore au stade du roulage

Écrit par : michel | 25/06/2016

Bonjour Pascal
avez-vous des infos sur la version de pré-série du JAS39 E ? il semblerait que tout est devenu secret autour de c'est avions.
meilleures salutations

Écrit par : michel | 17/10/2016

@Michel parlez vous de ces infos? Equipement? Contenu dans cet article.

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/11/19/le-bresil-confirme-l-achat-de-108-gripen-e-857499.html

Écrit par : Benoit | 18/10/2016

@ Benoit
je vous remercie, j'aurai aimer savoir ou en est l'avancement des tests de la version présérie ou en est le programme, ou en est le 2ème modèle de présérie, etc. etc. etc.
salutation

Écrit par : michel | 18/10/2016

Les commentaires sont fermés.