16/05/2016

L’Espagne pourra-t-elle remplacer ses Harrier ?

1280px-AV-8B_Harrier_landing_aboard_Principe_de_Asturias_(R11).jpg

La Marine espagnole est préoccupée par la manière dont elle pourra financer le remplacement de sa flotte d’avions de combat Boeing/BAE VA.2 (EAV-8B Harrier II). En effet, la Marine espagnole n’est pas impliquée dans le développement du seul appareil actuellement sur le marché et cela pourrait lui coûter très cher.

La Marine espagnole dispose d’une flotte de 21 Boeing/Bae VA.2 (EAV-8B Harrier II) utilisés à bord du porte-avions Juan Carlos I. Ces appareils devront être remplacés dans la période 2025-2027. Hors la seule option possible pour les espagnoles consiste dans l’achat de Lockheed-Martin F-35 « Lightning II » STVOL. Non seulement l’avion américain est cher, mais l’Espagne n’est pas entrée dans le programme financier de développement dès le début. De fait, le prix en sera encore plus élevé.

Une option en cours de discussion au sein de la Marine serait de procéder à une acquisition conjointe avec l'Armée de l'Air espagnole. Cependant, la réaction initiale de la Force aérienne est qu’ils ne sont pas convaincus, par le F-35, ni que les finances du pays permettent une telle acquisition.

Dans le cas ou le financement ne serait pas possible, la Marine pourrait être contrainte à l'abandon de son aéronavale et de ne garder que des aéronefs à terre pour la protection des côtes espagnoles.

Les Boeing/BAe Av.2 espagnols :

L’Espagne a acheté 21 AV-8B au début des années 1980 pour remplacer les Sea Harrier de première génération. Ceux-ci ont été revendus à la Marine Thaïlandaise. La version VA.2 espagnole correspond au AV-8B (NA)+, équipée d'une caméra infrarouge et d'un tableau de bord compatible avec les équipements de vision nocturnes américains. Elle dispose également d'un réacteur 10 % plus puissant et de quelques autres modifications. La version AV-8B+ (ou Harrier II Plus) dispose d'une version adaptée du radar Raytheon AN/APG-65 du F/A-18 « Hornet ». Deux rails supplémentaires d'emport pour missiles AIM-9 « Sidewinder » ont également été installés.

 

2098310279.jpg

Photos : Boeing/BAe Va.2 Harrier espagnol@ Marine espagnole

 

 

Commentaires

Lors de la construction de leur porte avion Juan Carlos I (décision prise en 2003), l'Espagne imaginait sans doute que le JSF (F-35) serait l'avion digne héritié du Harrier. ils étaient surement loin d'imaginer les problème de cet avion et surtout son cout prohibitif.
Vu la situation économique du pays cela va poser problème. comme jke voi s mal un porte avion neuf (mise en service en 2010) partir à la casse je vois deux solution
1) Il peut etre reaffectié en porte hélicoptère. D'autant qu'en réalité il s'agit plus d'un porte helico que d'un porte avion
2) vu que le seul VTOL dispo est le F-35 ils vont quand meme en acheter, mais ce serait 10 appareils tout au plus. Je doute que l'armée de l'air espagnole soit d'accord pour un achat groupé car elle aurait tout à y perdre vu qu'elle a déja ses eurofighter.

Bref, l'Espagne, première victime colatérale du F-35.

Écrit par : Spoutnik | 16/05/2016

Il n'y a pas que le problème du coût du F35B à tenir compte mais aussi celui du coût de la modification du Juan Carlos pour le F35B.

En effet son réacteur pivotable détruit le revêtement du pont d'atterrissage.

L'Australie qui dispose de 2 bâtiments de la même classe a jugée que ce coût était prohibitif et qu'elle renonçait aussi au F35B.

Écrit par : hdg | 16/05/2016

L'Australie et l 'Espagne peuvent toujours se tourner vers la Russie.... Humour!!! (quoique, l'Australie y a pensé!).

Écrit par : PC911 | 16/05/2016

La solution la plus raisonnable ( et probablement la seule possible dans la situation financière de pays) est l'abandon de sa micro - aéronavale embarquée . l'Australie a eu la sagesse de le faire .

Écrit par : phibeau | 16/05/2016

Des V22 modifiés ne pourraient pas palier la chose ? Certes, ce n'est pas un chasseur et, à cause des palles, il est impossible de mettre des missiles sous les ailles, mais peut-être qu'avec un canon façon A10...

Ou alors, autre solution : Ils mettent en chantier un vrai porte-avion digne de ce nom et ils achètent des Rafale M... ;P

Écrit par : Simon | 17/05/2016

@Simon: Des Rafale ou des Mig29K !! Non plus sérieusement si l'Espagne n'a pas les moyens de financer des F-35, vous pensez qu'ils vont en plus se doter d'un porte-avions ??

Écrit par : Marco | 17/05/2016

je ne connais pas le porte-avion juan carlos mais au lieu d'avoir des avions F35 à décollage verticaux, ne pourrais-t'il pas être modifié pour qu'il puisse apponté ou faire décoller des avions standard par la crosse de décollage des porte-avions.
un update devrait-être prèvu qui coûterait moins cher je pense?

Écrit par : michel | 17/05/2016

@MIchel, non, il faudrait pour celà rallonger le pont et l'éllargir soit des transformations indaptées à la structure de base du navire.

Écrit par : Steeve | 17/05/2016

Absence de vision stratégique,
Ignorance des leaders politiques,
Négligence des responsables militaires.
Les anglais se dirigent doucement, mais sûrement, vers la même issue...

Écrit par : patex | 18/05/2016

Les commentaires sont fermés.