12/05/2016

Le Danemark confirme le F-35 !

Cg9XuClWIAADCVe.jpg-large.jpeg

Copenhague, le ministère de la défense et le gouvernement du Danemark ont ​​recommandé la sélection du Lockheed-Martin F-35A « Lightning II » comme futur avion de combat pour le pays. Cette décision fait suite à une réévaluation. La décision finale a été annoncée par le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen et le ministre de la Défense Peter Christensen ce matin.

Trois appareils en compétition :

Pour faire taire les critiques concernant la préférence du F-35A, le gouvernement du Danemark avait décidé de lancer une dernière compétition en vue d’une évaluation définitive. Trois appareils étaient concernés, l’Airbus DS Eurofighter, le Boeing F/A-18 E/F « Super Hornet » et le Lockheed-Martin F-35.

Pour le Danemark, le choix du F-35 offre le meilleur potentiel à long terme et le plus grand potentiel pour la promotion des intérêts danois à l’avenir. Le gouvernement prévoit d’acquérir 27 Lockheed-Martin F-35A. Auparavant, le Danemark prévoyait d’en acquérir 30, mais les coûts prohibitifs de l’avion ne permettent pas pour l’instant d’en acquérir plus.

Une décision qui ne surprend pas :

La décision de ce jour n’est pas une surprise, le Danemark est engagé financièrement dans le programme F-35 depuis près de huit ans. La grande question reste qu’en matière de dotation minimale, ces 27 F-35A sont insuffisants pour compenser le futur départ à la retraite des 77 F-16 en service, dont 44 au standard MLU Block60. Un plan « B » a été imaginé par la Force aérienne qui propose de garder encore quelques les F-16 MLU Block60 pour épauler la petite flotte de F-35.

 

1024px-050618_-_F-16_-_01.jpg

Photos : 1 F-35 Lightning II @ USAF 2 F-16C Block60 @ Danish air Force

 

 

Commentaires

Lockheed-Martin à bien ferré son poisson, le Danemark va se retrouver coincer à devoir augmenter le nombre de F-35 ou compléter son parc d'ici 2030 avec un autre appareil.

Écrit par : Steeve | 12/05/2016

27 F-35??? On retire deux à quatre appareils pour la transition des pilotes, quatre à cinq appareils en maintenance, deux à quatre appareils pour la QRA et que reste-t-il pour l'entrainement nomral des pilotes ?? Effectivement à moins de garder des F-16, le Danemark n'aura bientôt plus d'aviation militaire!

Écrit par : Liv | 12/05/2016

Lors de cet appel d’offre Saab a fini par retirer son offre, et Dassault n’a meme pas présenté son Rafale.
J’ai dans l’idée que les dés étaient pipés et tout le monde savait que les américains avaient ce marché acquis d’avance.
Faut dire que pour un petit pays acheter l’avion le plus cher du monde (et de loin) mais aussi celui qui a le plus de problèmes, faut vraiment avoir la foi pour faire un tel achat.

Écrit par : Spoutnik | 12/05/2016

@Liv : et encore , vous ne prenez pas en compte les appareils immobilisés pour les chantiers divers et variés qu'il faudra engager pour mettre ou maintenir à niveau la perle rare...

Écrit par : philbeau | 12/05/2016

@Liv: vous avez raison.
Je mettrais la moitié des appareils en maintenance pour être plus en phase avec les chiffres observés dans les armées modernes. Et puis aussi, il faut garder à l'esprit que les premiers appareils destinés à la formation vont rester basés... aux Etats-Unis !

Les danois ont perdu de 9 à 10 de leurs F-16 (sur un total de 77 acquis auprès des Etats Unis)
Source: http://www.f-16.net/aircraft-database/F-16/mishaps-and-accidents/airforce/RDAF/16/

Le F-16 est un avion plus rustique que le F-35 et certainement plus fiable. De nombreuses pannes ont pu être traitées en vol et les avions ramenés à terre sans dommages trop importants. Est-ce que ce sera pareil avec le F-35 ? Rien n'est moins sûr !

Écrit par : patex | 12/05/2016

Un gouvernent con ou corrompu. Ce choix limitera l'armée de l'air danoise à quelques frappes juste symboliques en opex pour de la complaisance des ricains, et puis rien. La défense aérienne est totalement confié à la "bonne volonté" des US (comme ce le cas pour les Pays-Bas et surement bientôt le Canada). Une abolition tout simplement de l'armée au moins ne couterai si cher au contribuable.

Écrit par : GBU | 13/05/2016

Il reste tout de même le feu vert du Parlement danois à obtenir mais c'est vrai qu'encore une fois, vu l'argent engagé, c'est un "Too big to fall" ramené à l'échelle du Danemark

Écrit par : James | 13/05/2016

Avec une évaluation pareille, le résultat ne pouvait pas être différent! Le gouvernement roulés ses citoyens dans la farine...
Il devient de plus en plus difficile d'avoir des opinions de tous bords et de se forger une opinion en conséquence :
- les gouvernements mentent (par omissions aussi)
- la presse n'est pas indépendante....
Donc un grand merci aux intervenants de ce blog qui nous (me!) permettent d'être un peu moins bête chaque jour! Enfin j'espère
Et un grand merci à PK pour son travail.

Écrit par : Al&X | 13/05/2016

Ce contrat sent quand meme le dessous de table à fond. Bon, tout le monde semble surpris par cet étrange choix mais on apprend que le 13 mai il devait y avoir une conférence où les 3 participants à l'appel d'offre devaient présenter deavant le gouvernement et les journalistes leurs avions et programme.
Or le gouvernement a brutalement annoncé le 11 mai le vainqueur. Et bizarrement LM a décidé de ne pas participer à cette conférence.
LM semble vouloir éviter des questions qui pourraient déranger. Ca sens le dessous de table ou la magouille politicienne à plein nez

source: http://www.journal-aviation.com/actualites/33461-le-gouvernement-danois-affiche-sa-preference-pour-le-f-35

Écrit par : Spoutnik | 13/05/2016

Surs que tout cela est logique dans le contexte évoqué pour les Danois.
Est que ce sera la même chose lorsque la même réévaluation sera conduite chez les autres poissons ferrés dans le monde? That is the question et je pense en particulier aux canadiens...

Écrit par : CR911 | 13/05/2016

On peut se rendre compte une nouvelle fois de l'agressivité marqueting de Lockheed Martin à travers les utilisateurs du F-16.

Écrit par : Martin | 13/05/2016

Je crois qu'il faut que certains lecteurs sortent d'une logique de "réduit". Oui, c'est peu 27 appareils, mais on parle ici de défense européenne, pas d'une Suisse neutre, qui par ailleurs ne pourrait pas faire grand chose d'autre que de s'imbriquer avec ses voisins en cas de conflit majeur. Défense européenne, c'est-à-dire en coopération, en maillage, entre partenaires fiables et éprouvés, entraînés (en tout cas pour la G-B et la France)régulièrement. Cela dit, les F16 danois ont encore quelques heures de vol devant eux ;-)

Écrit par : john | 13/05/2016

@john: l'Europe de la défense est une utopie. D'abord parce qu'il n'y pas de volonté commune et comment défense un tel territoire alors même que la grande majorité des pays ne peuvent même plus assumer la protection de leur propre pays? La RAF n'aura bientôt plus assez d'avions, la France ne peut tenir ses engagements à l'étranger qu'avec un taux d'attrition qui frôle les 53% sur son propre territoire.

De fait, certains pays ont décidé "enfin" d'en finir avec la réduction des budgets militaires, l'Allemagne, la Pologne, la Finlande et la Suède et la Suisse. Mais cette remise à niveau prendra du temps.

L'OTAN n'a-t-elle demandé dans son dernier rapport qu'il était primordial que le ses membres relance leurs capacités de défense à hauteur de 2% du PIB.

Écrit par : Marco | 13/05/2016

Merci John pour ces remarques pertinentes, cela fait plaisir à lire ...

27 appareils pour un pays qui n'en a jamais déployer plus qu'une poignée en opération extérieure depuis 50 ans cela me parait en effet largement suffisant ....

Il leur faut 2 avions en alerte pour leur police du ciel .... et ensuite si on compte une disponibilité de 70% qui est assez pertinente on se retrouve avec 16 avions disponibles pour le reste .... de quoi envoyer 5 ou 6 appareils dans une coalition militaire menée comme d'habitude par les USA et avoir encore 10 avions en réserve pour les missions d'entrainement ou autres .... Pour un petit pays comme le Danemark c'est plutôt bien ...

Autre aspect ... avec cet avion ils vont réduire les risques d'en perdre un en opération car le F-35 accumule les systèmes de défense comme aucun autre avion concurrent (Furtivité active + Furtivité Passive + Situation Awareness etc ...) et il permet à la petite nation d'être prise au sérieux car elle aura une flotte capable de pénétrer très efficacement des espaces aériens hautement défendus par des armes anti -aériennes de type S-300 russes par exemple ..

Enfin .... avoir une flotte de F-35 va permettre de travailler en parfaite coordination avec les F-35 américains ... sachant que cet appareil est optimisé pour le travail en meute grâce à ses liaisons de données ... un F-35 danois pourra obtenir une solution de tir sur un ennemi qui pourra être automatiquement transmise et utilisée par un F-35 américain sur zone n'ayant pourtant pas "vu" cette cible sur son propre radar ... un luxe de coordination opérationnelle très supérieur à ce que l'on pourrait rêver avec les autres avions proposés ...

Écrit par : Dany40 | 13/05/2016

@ Dany40 : oui enfin, sauf que la capacité de liaison de données que vus citez en exemple sur le F-35 exsite sur les Rafale, Eurofighter et sur les Gripen (double chez le suédois) bref rien de nouveau. quant à pénétrer les défense de S-300, il semble que vos connaissances en matière de neutralisation de défense sol-air sont un peu limitées, car c'est un peu plus complexe. Et vous oublier la maintena ce d el'avion qui cloue au sol 4 à 7 appareils sans oublier que celle-ci est entièrement dépendante des USA !!

Écrit par : Bastien | 13/05/2016

@Dany40: Il semble que vous soyez le seul à penser que 27 F-35 puissent être suffisant, même les pilotes danois veulent conserver une partie des F-16 en attendant mieux.

Écrit par : LIv | 13/05/2016

Mon petit doigt me dit que Lockheed Martin a négocier une remise en état gratuite des F-16 pour les prolonger de quelques années en échange de cet achat de 27 F-35, car tout le monde est d'accord pour dire que 27 avions ne leur suffiront pas, et que l'achat de cet avion est aujourd'hui illogique au vu de son prix exorbitant et de ses défauts incroyables.
Et dire qu'on entend souvent dire que si le Rafale se vend mal c'est à cause de son prix ... comme moi il y a d'autres critères plus importants que le prix

Écrit par : Spoutnik | 14/05/2016

@Spounik: Si les avionneurs concèdent parfois de grosses remises, ils ne travaillent pas gratuitement.

Écrit par : Liv | 14/05/2016

@Liv: ce n'est pas gratuitement, c'est en échange de l'a&chat du couteux F-35. Et puis j'ai dit gratuitement mais ce pourrait être juste une bonne grosse ristourne en contrepartie de l'achat des F-35.
Dans les médias, sur le net, et par certains responsables politiques et militaires il y a un tel "F-35 bashing" qu'une telle vente redore le bason de LM et de l'avion pour casser cette dynamique du "F-35 bashing".

Écrit par : Spoutnik | 14/05/2016

Messieurs .... je ne dit pas que le F-35 est le seul à avoir des liaisons de donnée, mais il faut voir le système d'armes dans son ensemble et sa cohérence ... vous me parlez de la complexité de la neutralisation des défenses Sol-Air, je ne dis pas que ce sont des choses simples, mais si l'on regarde cela sans préjugé, à ce jour, le F-35 possède des avantages dans ce domaine que les appareils de type Grippen ou Rafale ne possèdent pas :
A ce jour la furtivité passive par réduction de SER est toujours très pertinente et les systèmes futurs que l'on souhaite lui opposer à l'avenir se révèlent incapable de fournir une solution de Tir sur une cible (Low Band, Radar passif ...) ils ne permettent que de dire que "quelque chose est par là" . L'exercice Green Flag, qui est le plus réaliste de tous les exercices US a démontré la remarquable capacité de pénétration du F-35 dans des espaces aériens défendus par des systèmes de défense modernes.
A cela se rajoute les liaisons de donnée furtives, une capacité à mener une boucle opérationnelle complète en lisse là où les autres avions devront se charger les ailes et ainsi perdre en maniabilité, en SER et même en rayon d'action s'ils ne prennent pas de bidon.
Et à cela il faut rajouter que le même avion F-35 peut ensuite être équiper en non Lisse ... devenant un tout autre appareil avec une charge offensive utile 3X supérieure à celle du F-16 (une véritable chariot à bombes).
Rajoutons à cela que dans toutes ces configurations le F-35 est aussi un avion de guerre électronique autonome pouvant effectuer de lui même des brouillages ciblés et qu'en plus il dispose d'une importante suite de senseurs passifs et actifs lui donnant une grande capacité d'évaluation des situations ... ce dernier point a été prouvé de façon impressionnante lors d'un exercice conjoint F-35 + A-10 de simulation de récupération de pilotes en terrain ennemi ...
A cela je rajouterais la très forte automatisation du F-35 dans lequel le pilote reçoit des infos triées et optimisées car pré-traitées par l'appareil là où es avions comme le Rafale restent sur du biplace avec un 2eme pilote chargé des systèmes... une terrible marque d'archaïsme par rapport à l'ère aérienne qui arrive.
Cette ère aérienne incarne une logique, le F-35 répond à une logique ... et il est 100% tourner vers une vision claire et définie de l'aviation "dominante" des années 2025-2030 telle que les experts US l'ont anticipé ... ils optimisent un avion de Strike, accumulant comme aucun autre les systèmes assurant sa survie et massivement optimisé pour le travail en meute dans une logique de réseau automatisé dynamique géré par IA dans lequel le pilote est bien plus libéré de la complexité des systèmes d'armes et peut se focaliser sur son pilotage... Tout cela peut sembler très futuriste j'en conviens, mais le F-35 est censé être 95% de la flotte de combat US pour les 60 ans à venir minimum ... il est conçu pour la guerre de demain où des avions très automatisés escortés de meutes de drones échangeront des quantités énormes de tirs missiles simultannés donnant un environnement de données et de situations impossible à gérer seul par un esprit humain ... les appareils disposant des meilleurs systèmes d'automatisation de décision auront le dessus ... les travaux de Skunk Works sur les IA ne sont pas un hasard ... tout cela suit une logique qui pour beaucoup semble délirante aujourd'hui ... mais un gestionnaire prévois l'avenir il ne se repose pas sur le présent.

Et concernant la taille de la flotte .... les danois ont choisi de réduire leur commande à 30 avions AVANT que le F-35 n'entre dans l'arène ... ce choix d'un flotte "réduite" est indépendant du F-35 car ils auraient commandés ce nombre pour tous les autres avions pareillement ...

Écrit par : Dany40 | 15/05/2016

Messieurs .... je ne dit pas que le F-35 est le seul à avoir des liaisons de donnée, mais il faut voir le système d'armes dans son ensemble et sa cohérence ... vous me parlez de la complexité de la neutralisation des défenses Sol-Air, je ne dis pas que ce sont des choses simples, mais si l'on regarde cela sans préjugé, à ce jour, le F-35 possède des avantages dans ce domaine que les appareils de type Grippen ou Rafale ne possèdent pas :
A ce jour la furtivité passive par réduction de SER est toujours très pertinente et les systèmes futurs que l'on souhaite lui opposer à l'avenir se révèlent incapable de fournir une solution de Tir sur une cible (Low Band, Radar passif ...) ils ne permettent que de dire que "quelque chose est par là" . L'exercice Green Flag, qui est le plus réaliste de tous les exercices US a démontré la remarquable capacité de pénétration du F-35 dans des espaces aériens défendus par des systèmes de défense modernes.
A cela se rajoute les liaisons de donnée furtives, une capacité à mener une boucle opérationnelle complète en lisse là où les autres avions devront se charger les ailes et ainsi perdre en maniabilité, en SER et même en rayon d'action s'ils ne prennent pas de bidon.
Et à cela il faut rajouter que le même avion F-35 peut ensuite être équiper en non Lisse ... devenant un tout autre appareil avec une charge offensive utile 3X supérieure à celle du F-16 (une véritable chariot à bombes).
Rajoutons à cela que dans toutes ces configurations le F-35 est aussi un avion de guerre électronique autonome pouvant effectuer de lui même des brouillages ciblés et qu'en plus il dispose d'une importante suite de senseurs passifs et actifs lui donnant une grande capacité d'évaluation des situations ... ce dernier point a été prouvé de façon impressionnante lors d'un exercice conjoint F-35 + A-10 de simulation de récupération de pilotes en terrain ennemi ...
A cela je rajouterais la très forte automatisation du F-35 dans lequel le pilote reçoit des infos triées et optimisées car pré-traitées par l'appareil là où es avions comme le Rafale restent sur du biplace avec un 2eme pilote chargé des systèmes... une terrible marque d'archaïsme par rapport à l'ère aérienne qui arrive.
Cette ère aérienne incarne une logique, le F-35 répond à une logique ... et il est 100% tourner vers une vision claire et définie de l'aviation "dominante" des années 2025-2030 telle que les experts US l'ont anticipé ... ils optimisent un avion de Strike, accumulant comme aucun autre les systèmes assurant sa survie et massivement optimisé pour le travail en meute dans une logique de réseau automatisé dynamique géré par IA dans lequel le pilote est bien plus libéré de la complexité des systèmes d'armes et peut se focaliser sur son pilotage... Tout cela peut sembler très futuriste j'en conviens, mais le F-35 est censé être 95% de la flotte de combat US pour les 60 ans à venir minimum ... il est conçu pour la guerre de demain où des avions très automatisés escortés de meutes de drones échangeront des quantités énormes de tirs missiles simultannés donnant un environnement de données et de situations impossible à gérer seul par un esprit humain ... les appareils disposant des meilleurs systèmes d'automatisation de décision auront le dessus ... les travaux de Skunk Works sur les IA ne sont pas un hasard ... tout cela suit une logique qui pour beaucoup semble délirante aujourd'hui ... mais un gestionnaire prévois l'avenir il ne se repose pas sur le présent.

Et concernant la taille de la flotte .... les danois ont choisi de réduire leur commande à 30 avions AVANT que le F-35 n'entre dans l'arène ... ce choix d'un flotte "réduite" est indépendant du F-35 car ils auraient commandés ce nombre pour tous les autres avions pareillement ...

Écrit par : Dany40 | 15/05/2016

@ Dany40 : belle démonstration , argumentée selon la présentation qui a été faite du programme F35 par L-M , pour emporter le morceau , ce qui fut fait . Maintenant convenez que la situation actuelle ne plaide pas pour un optimisme délirant , ne serait-ce que par l'ampleur de modifications de programme à traiter , sur un nombre d'appareils sans cesse croissant , puisque rappelons - le , le F35 , non opérationnel encore , est pourtant produit déjà à cadence élevée ...Etrange , non ? Ce qui laisse imaginer le gouffre financier des chantiers de mise à jour à venir . d'où les inquiétudes outre-Atlantique sur les repercussions pour L'USAF elle-même
Ci-joint un billet lu sur un autre site , sur le sujet :
http://www.dedefensa.org/article/lusaf-ou-la-devoration-de-soi-meme

Écrit par : philbeau | 15/05/2016

Bonsoir Dany40,

J'admire votre positivisme, pour ne pas dire votre optimisme. Dans votre énoncé, je relèverais juste ceci :

"A cela je rajouterais la très forte automatisation du F-35 dans lequel le pilote reçoit des infos triées et optimisées car pré-traitées par l'appareil là où es avions comme le Rafale restent sur du biplace avec un 2eme pilote chargé des systèmes... une terrible marque d'archaïsme par rapport à l'ère aérienne qui arrive."

Je note juste que l'avion archaïque qu'est le Rafale démontre ses capacités au combat quotidiennement. Lorsqu'on pense qu'il y aura bientôt plus de F-35 construit que de Rafale, je pense qu'il serait temps que l'appareil de Loockheed démontre ses capacités sur le terrain ;-)

D'une manière plus globale, votre exposé n'a rien de "futuriste" ou "délirant" (pour reprendre vos expressions). Ceci dit, j'ai tout de même beaucoup de mal à croire que les stratèges Russes, Suédois, Français, Allemands et Chinois aient TOUS été incapables d'anticiper les concepts de "l'aviation dominante des années 2025-2030".

A contrario, je pense que vous surestimez quelques peu les "Experts US" qui ne sont pas à leur première erreur de jugement. Je citerais par exemple : l'abandon du canon au profit des missiles sur le F-4, les missiles air-air à tête nucléaire du F-106, un F-111 multi-rôle qui ne l'a jamais été, un F-14 dont la mise au point n'aura jamais été réellement finalisée, un B-2 qui n'a pas réussi à remplacer les antiques B-52 ou encore un F-22 à haute performance construit à... 167 exemplaires (bon courage en cas d'attaque par saturation !).

En outre, votre description des flottes travaillant en meute sera peut être vraie pour l'armée américaine. Toutefois, cela risque d'être totalement hors de portée financière pour des clients comme les Pays-bas, le Danemark, la Corée du Sud, la Norvège ou le Canada. D’où les questions plus que légitime sur la pertinence d'acheter cette fraction d'un système d'arme qu'est le F-35.

Cordialement / Frédéric A.

Écrit par : FredericA | 16/05/2016

C'est peut-être pour ça que le caporal Parmelin veut l'acheter ? Cela va rapporter un max à ses copains. Avec le lobbyisme forcené des Français en plus qui enrichirait les radicaux, on est mal barré. Mais on ne va pas se laisser faire, croyez-moi.

Écrit par : Géo | 16/05/2016

@Géo: En aucun cas notre Ministre G. Parmelin n'a indiqué qu'il voulait du F-35 ! De toute manière le choix sera fait en fonction d'essais et lui ne s'occupera que de la partie politique. Et je ne crois pas que le F-35 fasse partie des appareils sélectionnés.

Écrit par : Marco | 16/05/2016

Il l'a dit à la télé à ses débuts. Cela m'a réellement choqué : cela ne venait sûrement pas de nulle part, non ? Donc, après avoir lu ce que j'ai lu sur ce site...

Écrit par : Géo | 16/05/2016

@ Géo: je confirme les propos de Marco et Parmelin n'a jamais cité le nom d'un avion en particulier.

Écrit par : Steeve | 16/05/2016

Que voulez-vous que je vous dise ? Je l'ai entendu, j'en suis sûr et je n'ai pas envie d'aller examiner tous les documents RTS pour vous le prouver. Donc, continuez à ne pas me croire si cela vous chante...

Écrit par : Géo | 16/05/2016

@Géo: Non seulement notrte Ministre n'a pas citer le F-35, mais au vue des demandes en matières d'offsets de notre pays, il y a fort à parier que les USA ne puissent répondre à notre demande.

Écrit par : Liv | 16/05/2016

@Géo: rien entendu sur ce sujet, de toute manière celà n'a aucun intérêt. En effet, notre pays à relancer une compétition et les différents avionneurs peuvent on y répondre ou non selon leurs possibilités. Pour info à ce jour seul Saab avec le Gripen E est en course.

Écrit par : PK | 16/05/2016

@PK
Votre commentaire, Pascal, confirme ce que l'on pensait dés le début.
Pourquoi refaire une procédure longue et coûteuse, alors que l'on connaît d'avance la conclusion?
Avec le cahier des charges qui a été conçu (capacité et enveloppe budgétaire), SEUL le Gripen peut y répondre!

Écrit par : forêt10 | 17/05/2016

@forêt10: Attention à ne pas tout confondre, le cahier des charges permet à plusieurs appareils de concourir et de ce fait un Rafale, Eurofighter, Gripen et même un F-35 peuvnet y répondre sans problème. Par contre, les limites posées par le prix et donc les moyens financiers à disposition peuvent en effet réduire considérablement le nombre de concurrents. La grande question pour l'instant : Qui viendra concurrencer l'avion suédois ?

Par contre il est important de réévaluer le ou les prétendants pour disposer des informations les plus précises possibles.

Écrit par : Pk | 17/05/2016

Pas retrouvé l'enregistrement mais l'esprit y est dans cet interview de Parmelin :
"Une leçon de l’échec du Gripen?"
"Oui. Il faut que l’on soit d’accord sur le concept et les exigences dès le départ. Lors de la campagne du Gripen, les exigences ont plusieurs fois changé selon les critiques que j’entends. La commission d’accompagnement doit se poser des questions de fond: veut-on un système de défense complet ou faire uniquement de la police aérienne? J’ai discuté avec mon homologue italienne. Leur armée a des Eurofighters pour la police aérienne. Mais comme avion de combat, l’Italie a opté pour le futur F-35 américain. Veut-on cela? En a-t-on les moyens? Tout cela doit être abordé par la commission. Et ensuite le département tranchera."
http://www.24heures.ch/suisse/Je-n-aimerais-pas-envoyer-larmee-aux-frontieres/story/14678802

Écrit par : Géo | 17/05/2016

Bonjour,

@PK : "le cahier des charges permet à plusieurs appareils de concourir et de ce fait un Rafale, Eurofighter, Gripen et même un F-35 peuvnet y répondre sans problème. Par contre, les limites posées par le prix et donc les moyens financiers à disposition peuvent en effet réduire considérablement le nombre de concurrents"

J'avoue ne pas connaître le détail du cahier des charges. Ceci dit, le prix est un critère plus que déterminant.

De fait, à quoi bon proposer un nombre limité de Rafales si la Suisse attends un nombre d'appareils nettement plus important ? En clair, l'ouverture de la compétition Rafale, au Typhoon et au F-35 n'a que peu de sens puisque leur prix respectifs les placent au-delà des limites financières annoncées.

A contrario, cela ouvre la porte à un autre concurrent du Gripen qu'est le F-16 Viper.

Cordialement / Frédéric A.

Écrit par : FredericA | 17/05/2016

@FredericA:"De fait, à quoi bon proposer un nombre limité de Rafales si la Suisse attends un nombre d'appareils nettement plus important ? En clair, l'ouverture de la compétition Rafale, au Typhoon et au F-35 n'a que peu de sens puisque leur prix respectifs les placent au-delà des limites financières annoncées."

Je suis d'accord avec le fait que le budget n'est pas extensible et qu'il faut avoir un minimum d'appareils (et ça, c'est aux responsables des FA d'en déterminer le nombre). Par contre, je me souviens que lorsque le F/A-18 avait été préféré au F-16, il avait été dit qu'il était plus cher, mais que 34 Hornet pouvaient suffire alors qu'il aurait fallu acheter une cinquantaine de F-16 (je ne me souviens plus exactement du nombre).

Pour cette nouvelle évaluation, si les tests concluent qu'un nombre nettement inférieur d'Eurofighter ou de Rafale que de Gripen permettraient de remplacer nos Tiger et plus tard nos Hornet tout en restant dans le budget, ce serait également à réfléchir. Mais j'avoue que je n'y crois pas, surtout qu'un nombre supérieur d'appareils permet également d'avoir une plus grande souplesse dans leur utilisation.

Quant au F-16 Viper, j'imagine qu'il est en fin de carrière et qu'il risque de ne plus être produit d'ici quelques années, tout comme le Super Hornet, par exemple.

D'ici là, on devrait savoir ce qu'a réellement le Gripen E/F dans le ventre avec son premier vol aujourd'hui, si je ne me trompe pas? La comparaison réelle sur le terrain permettra de connaitre réellement la valeur de chaque concurrent.

Écrit par : Jo-ailes | 18/05/2016

@FredericA, Jo-ailes: Il ne faut pas se tromper, c'est au avionneurs de répondre à la demande et non l'inverse. Certes, le plafond finnacier rend les choses compliquées pour certains. Et l'on comprend pourquoi la grande question de PK est de savoir "qui sera capable d'y répondre".

Pour ce qui est du Hornet et du F-16, on parlait à l'époque d'acquérir 40 à 44 appareils, mais la réalité des finances en a décidé autrement. La différence n'était pas énorme en terme prix avec les deux avions l'on pouvait acheter 36 F-16 contre 34 F/A-18.

Par contre aujourd'hui la différence entre les éventuels protagonistes sera plus marquées.

Écrit par : Steeve | 18/05/2016

Cher Frederic A ...

Vous me dites optimiste ....en comparant les états de service remarquable de notre excellent Rafale français à l'absence de recul qui existe sur le F-35 ... Votre propos est étrange car tous les avions en fin de mise au point ont ce souci par rapport à des avions plus anciens deja en service ... Je vous invite à relire les critiques terribles que le Rafale a essuyé avant de commencer sa carrière opérationnelle.

Le F-35 est imaginé pour la guerre de demain, celle des années 2025-2030. Ce futurisme dont je parle cest la grande critique de ceux voulant le regarder comme un avion pour les guerres actuelles ... Or la guerre et en particulier le contexte pour l'aviation de combat aura drastiquement changé en 2025 et à ce jour aucun programme cohérent n'est disponible à l'export dans le monde à part le F-35... A part peut être le programme indo-russe de variante du Pak-Fa.

Ce contexte de guerre qui arrive sera celui de la multiplication des systèmes sol-air guidés par radar et IR y compris dans l'arsenal de la moindre petite guérilla .. C'est un contexte où les nations devront déployer des appareils aux coûts en forte augmentation pour s'adapter aux ménaces majeures d'autres puissances (radars passifs, radars intelligents , drones etc ...). Dans ce contexte une automatisation élevée et une gestion intelligente des données devient vitale , tout comme la capacité à gérer en autonome toute la boucle opérationnelle d'une mission sans perdre en capacité de combat ...

Le F-35 est conçu pour voir avant d'être vu y compris contre des systèmes nouveaux de radar .. Et tout en gardant cette capacité de pénétration il est capable de guerre électronique et d'utiliser 2 missiles + 2 bombes ... On peut tourner cela dans le sens quon veut mais TOUS les chasseurs existants en dehors du F-22 doivent soit charger leurs emports d'aile (dégrafant leur discrétion radar et leur maniabilité ...) soit faire appel à des avions de soutien à leur côté (coûts et risques donc plus élevés..)

Pour l'effet de meute ... Les F-35 danois pourront combattre en meute en coopération avec les F35 américains , anglais ou autres ... Et avec une facilité d'intégration tout a fait nouvelle ...

Voici un exposé plus détailler sur ce qui change pour un allié utilisant le F35 :

https://news.vice.com/article/what-does-the-f-35-mean

Écrit par : Dany40 | 20/05/2016

Les commentaires sont fermés.