30/04/2016

Le H145M bientôt livré à la Marine royale thaïlandaise !

Royal_Thai_Navy_H145M.jpg

 

Donauwörth, la Marine royale thaïlandaise a accepté les premiers exemplaires des hélicoptères militaires multi-rôles H145M. Cela marque une étape importante dans le programme du H145M pour son entrée en service en Thaïlande à la fin de 2016.

Le H145M est conçu à partir de la version civile et parapublique modernisée du H145 (anciennement dénommé EC145 T2 sous Eurocopter). Avec une masse maximum au décollage en augmentation (3 700 kilos), il peut être équipé d'équipements de mission, notamment d'un canon latéral monté sur pivot, il peut transporter des armes sur des mâts multifonctions ; des capteurs électro-optiques/infrarouges avec moyen de repérage d'objectifs ; ainsi que des solutions d'avionique militaire pour les communications, la navigation et la gestion de vol.

Équipé d'un dispositif de descente sur corde pour les opérations spéciales, le H145M bénéficie d'une capacité de survie améliorée par la protection balistique de l'équipage, des réservoirs de carburant auto-obturant et un système de guerre électronique d'autoprotection contre les menaces de missiles.

Bénéficiant de la robustesse, des faibles coûts d'exploitation et de la disponibilité élevée des hélicoptères éprouvés de la famille EC145/H145 d'Airbus Helicopters, le nouveau H145M est doté de moteurs Turbomeca Arriel-2E, un système numérique de régulation des moteurs à pleine autorité (FADEC) sur deux canaux, un rotor de queue caréné Fenestron®, ainsi que des boîtes de transmission modernisées pour les rotors principal et de queue. La masse maximum au décollage de cet hélicoptère modernisé est augmentée de 50 kg, tandis que ses performances en vol stationnaire - même avec une seule turbine opérationnelle - sont cruciales pour la sécurité en vol et le succès des missions, en particulier dans le cadre d'opérations spéciales ou de recherche et de sauvetage au combat.

 

Photo : H145M de la Marine Thaï @ Airbus Helicopters

29/04/2016

Nouveau déploiement de F-22 en Europe !

796.jpg

Deux Lockheed-Martin F-22 « Raptors2 et un Boeing KC-135 « Stratotanker » sont arrivés sur les installations de la base aérienne d’Èiauliai en Lituanie a annoncé l'US Air Force (USAF). Ces appareils ont effectué une mission de formation précédemment en Roumanie. Puis, les F-22 iront se positionner jusqu’à la fin du mois de mai en Angleterre.

Ces F-22 font partie du 95e Escadron de chasse basé à Tyndall, en Floride. Le KC-135 appartient à la 100e escadre aérienne basée à Mildenhall en Angleterre. Le déploiement de F-22 fait partie d’une initiative de l’US Air Force qui avait débuté en août 2015 avec l’arrivée d’un premier lot en Angleterre.

L’objectif du Pentagone vise à apaiser les inquiétudes des alliés des États-Unis au sujet de l'activité russe en Ukraine. Il s’agit également de renforcer sensiblement le nombre d’avions de combat en direction de l’Est de l’Europe, dont la dotation est particulièrement faible.

Rappel :

Le F-22 a été conçu pour réduire au maximum sa signature radar qui, au final, est environ 100 fois inférieure à celle d’un F-15 «Eagle» bien que les deux avions aient à peu près la même taille. L'avion est entièrement recouvert d'une peinture absorbant les ondes radar. De plus, les surfaces de contrôles sont conçues par thermoformage pour éviter d'utiliser des rivets qui créeraient des aspérités et ses antennes et détecteurs sont noyés dans le revêtement.

Pour réduire la signature infrarouge le F-22  dispose d’un système de refroidissement très sophistiqué. La chaleur est évacuée dans le carburant et part dans le sillage des réacteurs. Ce système ayant été calculé avec une tolérance réduite, quand l'avion termine sa mission, les équipements internes sont à haute température et pour diminuer la chaleur, les soutes sont ouvertes au sol. C'est l'une des raisons qui font que les frais de maintenance  du F-22 sont particulièrement élevés.

Le Raptor dispose de son armement dans deux soutes latérales et une soute ventrale, afin, de maintenir sa furtivité. Les soutes latérales peuvent contenir 1 missile AIM-9 «Sidewinder»chacune. La soute ventrale peut recevoir 4 à 6 missiles AIM-120 AMRAAM, dans les soutes latérales et 2 AIM-120 AMRAAM ou 8 bombes GBU39. Le F-22 dispose également de 4 pylônes sous les ailes, utilisables, losrque la furtivité n'est pas indispensable.

Le radar principal de type AESA est couplé directement aux divers capteurs noyés dans la cellule. Les moteurs Pratt & Whiney F119 qui produisent environ 38.000 livres de poussée chacun, permettent une vitesse de croisière Mach 1,8, sans postcombustion. Avec postcombustion la vitesse maximale est d’environ Mach 2,2. L’avion peut voler à 60.000 pieds. Les tuyères des réacteurs sont dotées de la poussée vectorielle et peuvent être orientées de 40 degrés vers le haut ou le bas, soit pour améliorer la manœuvrabilité lors d'un combat aérien, soit pour réduire la distance de décollage.

Le F-22 est le premier avion militaire à disposer d'un tableau de bord entièrement composé d'écrans LCD multifonctions couleurs, en complément du système HOTAS (MMM, Mains sur Manettes et manche) et du viseur tête-haute.

 

Photo : F-22 « Raptor » @ USAF

China Eastern commande chez Airbus et Boeing !

cea_787_9_order1_960.jpg

Shanghai, la compagnie China Eastern Airlines a finalisé une double commande portant sur 20 Airbus A350-900 et 15 Boeing B787-900 « Dreamliner ». Il s’agit pour la compagnie de remplacer progressivement sa flotte d’Airbus A330 et de Boeing B767. Cette double commande est évaluée à près de 9,8 milliards de dollars.

La compagnie aérienne prendra livraison des A350 de 2018 à 2022. Tous les A350 seront alimentés par des moteurs Rolls-Royce Trent XWB. Les B787-900 seront livrés sur la période de 2018 à 2021. La motorisation n’a pas été spécifiée.

L’A350 :

L'A350 XWB, est le tout dernier membre de la famille de gros-porteurs Airbus. Grâce à une toute nouvelle conception aérodynamique, un fuselage et une voilure en fibre de carbone, ainsi que de nouveaux réacteurs Trent XWB de Rolls-Royce à faible consommation de carburant, l'A350 XWB affiche une réduction de 25 pour cent de la consommation de carburant et d'émissions et des  coûts de maintenance significativement réduits. Sa cabine extra-large offre aux passagers plus d'espace personnel toutes classes confondues et des sièges d'une largeur standard de 18 pouces en classe économique.

A ce jour, Airbus a enregistré 777 commandes fermes émanant de 41 clients dans le monde, faisant déjà de l'A350 XWB l'un des gros-porteurs les plus plébiscités de tous les temps.

Le B787-900 :

Le B787-900 complète et étend la famille « 787 ». Avec un fuselage allongé de 6 mètres (20 pieds) par rapport au B787-800, l’avion peut emporter jusqu'à 20% de passagers en plus et 23 % de marchandises supplémentaire et ceci encore plus loin avec la même performance environnementale, soit 20 % d'émissions de CO2 en moins que les avions actuels. Plus de 60 clients provenant de six continents du monde ont placé des commandes pour plus de 1’100 « Dreamliner », ce qui fait du B787 bi-couloirs l’avion qui engrangé le vite des ventes dans l'histoire de Boeing. Avec cette commande, le B787 « Dreamliner » aura près de 100 commandes et engagements auprès de clients chinois.

 

Photo : B787-900 aux couleurs de China Eastern Airlines @ Boeing

28/04/2016

CSeries, grosse commande de Delta Air Lines !

original.jpeg

Montréal, c’est une bouffée d’air frais pour l’avionneur canadien, la compagnie Delta Air Lines Inc., vient d’annoncer une commande portant sur 75 avions CS100 avec options sur 50 autres appareils. Au prix courant de l’avion CS100, la commande ferme est estimée à environ 5,6 milliards de dollars us.

« L’arrivée de Delta Air Lines dans la famille d’exploitants d’avions C Series constitue un moment charnière pour notre programme d’avions révolutionnaire. En tant que société aérienne en tête de l’industrie, Delta est systématiquement classée au premier rang par les clients, les spécialistes de l’industrie et ses pairs. Elle est une référence en matière de performance opérationnelle » a affirmé Fred Cromer, président de Bombardier Avions commerciaux. « Cette commande est un témoignage incontestable de la performance et des coûts d’exploitation extrêmement faibles des avions CS100. De plus, son couloir et ses sièges plus larges, ainsi que ses coffres de rangement plus grands, seront des avantages notables pour les passagers de Delta. »

Cette commande, la plus importante de l’histoire de Bombardier Avions commerciaux, fait de Delta le plus important client des avions C Series. Les livraisons doivent commencer au printemps 2018.

A propos du CSeries
 :

En ciblant le segment de marché des avions de 100 à 150 places, Bombardier a conçu les avions CSeries pour qu’ils procurent un avantage économique inégalé aux exploitants et ouvrent de nouvelles possibilités aux opérations par avion monocouloir.

Grâce à des matériaux évolués, des technologies de pointe et une aérodynamique de dernière génération, combinés au moteur avant-gardiste PurePowerMD PW1500G de Pratt & Whitney, l’avion CS100  offre un avantage carburant de 15 à 20 % sur les avions remotorisés.

En plus d’offrir les meilleures caractéristiques économiques de leur catégorie pour la gamme d’avions CSeries, Bombardier a travaillé de façon considérable au design de la cabine afin d’assurer une expérience supérieure pour les passagers. L’avion est doté de fauteuils de 48 cm (19 po) de largeur qui établissent une nouvelle norme pour l’industrie, de grands coffres de rangement supérieurs qui peuvent accueillir un bagage de cabine pour chaque passager et les plus grands hublots sur le marché des avions monocouloirs. Ensemble, ces caractéristiques créent une sensation d’espace digne des gros-porteurs qui procure aux passagers un confort inégalé.

Tous les essais de performances sonores de l’avion CS100 ont été effectués et les données confirment qu’il s’agit de l’avion à réaction commercial de série le plus silencieux de sa catégorie. L’empreinte sonore de ces avions et leurs capacités exceptionnelles sur courte piste en font l’avion idéal pour divers types d’opérations. L’autonomie maximale confirmée des avions C Series peut aller jusqu’à 3 300 milles marins (6 112 km), soit quelque 350 milles marins (648 km) de plus que l’objectif initial.

bombardier aviation,delta air lines,cseries,s100,compangies aériennes,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Photos : CS100 aux couleurs de Delta @ Bombardier

 

Essais de levage pour le CH-53K !

1461681365229.jpg

West Palm Beach en Floride, Sikorsky (Lockheed-Martin) a annoncé que les essais de transport lourd avec le CH-53K « King Stallion » ont débuté. L’un des deux prototypes a effectué avec succès une série de levages externes avec une charge de 12.000 livres.

Les deux prototypes du CH-53K de transport lourd ont réalisé plus de 50 heures de vol combinées dont un vol à une vitesse supérieure à 140 nœuds. Le troisième et le quatrième prototype viendront les rejoindre cet été. Dans les prochaines semaines, le CH-54K va transporter respectivement 20.000 et 27.000 livres de charges utiles externes. Le CH-53K dispose d’une capacité de transport de 36'000 livres.

Le CH-53K « King Stallion » :

Bien que conçu de la même taille que les CH-53E «Super Stallion» qu’il doit remplacer à partir de 2019,  le CH-53K permettra de tripler la capacité de transport de charge externe à plus de 36 000 sur une distance de plus de 110 miles nautiques. Doté d’une nouvelle motorisation General-Electric T-408 offrant un meilleur couple surmonté d’un rotor de quatrième génération en composite. La cellule est également nouvelle, car entièrement en matériaux composites. Encore plus puissante (ses 3 turbines délivreront environ 6’000ch chacune), ravitaillable en vol, équipé de systèmes de communications de dernière génération, le CH-53K est optimisé pour le transport par temps chaud en opérant à partir de terrains peu préparés et deviendra la référence de sa catégorie. En matière de transport, le CH-53K pourra par exemple, emporter en interne une Jeep «Humvee».

Et pour assurer des qualités de vol avec une faible charge de travail pour le pilote, le CH-53K est doté d’une avionique numérique Rockwell Collins qui va réagir à travers un système de commandes de vol « fly- by-wire » développé par Sikorsky et Bae Systems.

Le Corps des Marines a l'intention de commander près de 200 hélicoptères de type CH-53K pour équiper huit escadrons opérationnels et un escadron de formation.

 

3206394194.jpg

Photos : 1 Levage de charge 2 CH-53K @ Sikorsky