09/03/2016

Prudence pour la vente d’avions de combat au Moyen-Orient !

tdfrkl4tj4fso1mn9018.jpg

 

Washington, le département d’Etat se montre beaucoup plus prudent pour l’exportation d’avions de combat aux Moyen-Orient. La Maison Blanche a en effet émis des réserves sur divers programmes d’équipement et a fait la demande des garanties supplémentaires avant de donner le feu vert.

Les Etats-Unis se sont montrés plus méfiant qu’à l’accoutumée à vendre des avions et des hélicoptères de combat dans une région où les tensions ne cessent d’augmenter et ou le risque que certaines de ces armes puissent un jour se retourner contre le vendeur. Ces précautions ont même failli faire perdre certains marchés par manque de réactivité.

D’un autre côté, les avionneurs américains font le forcing, pour décrocher des contrats dans la région. Actuellement, il s’agit pour eux d’aboutir à la vente de 28 F/A-18 E/F « Super Hornet » au Koweït, d’une vingtaine de F-16 à Bahreïn et d’un nombre de 72 F-15 au Qatar.

Ces commandes ayant un double impacte, d’une part offrir la prolongation des chaînes de montage des trois appareils et de l’autre maintenir la présence américaine militaire au sein de ces trois pays.

Une situation qui se débloque :

Il semble, par ailleurs, que ces dernières semaines, les USA se montrent à nouveau disposer à accepter ces ventes et ceci avec en toile de fond la réponse à la modernisation des forces armées iraniennes via la Russie et la Chine.

F-15 pour le Qatar :

En effet, le Qatar a formellement demandé, il y a deux ans, une autorisation au gouvernement des Etats-Unis, pour l’achat de 72 avions de combat F-15 E « « Strike Eagle ». Le dossier semble donc avancé favorablement puisque le pays reste un proche allié des États-Unis dans la région, et que cette vente viendrait damné le pion aux avionneurs européens.

Du côté de Bahreïn :

3178248015.jpg

Le pays est actuellement en pleine phase de modernisation de sa flotte de F-16 et prévoit, depuis 2013 l’achat d’un nouvel avion de combat. Là encore, Lockheed-Martin compte placer son F-16 « Viper » avec l’autorisation de Washington.

Super Hornet au Koweït :

724756944.jpg

Le pays vient de finaliser politiquement l’achat de 28 Airbus DS Eurofighter et se trouve dans l’attente des autorités américaines pour la commande de 28 Boeing F/A-18 « Super Hornet ».

Photos : 1 F-15 E « Strike Eagle » @ Boeing 2 F-16 Viper @ Lockheed-Martin 3 Super Hornet @ Boeing

 

 

Commentaires

Qu'est-ce que le Qatar va faire avec 72 F-15E?
- Sans pilotes?
- Sans centre de commandement et de contrôle (assez grand)?
- Sans (assez de) moyens de reconnaissance?

Écrit par : Karl Rieder | 09/03/2016

Intéressant de voir que les USA se réveillent dans la région. La perte du contrat en Égypte au profit de Dassault a peut-être joué le rôle de catalyseur.

Par contre, l'article contient pas mal de fautes d'orthographe, que je me permets de signaler:
- ...et a fait la demande [de] garanties supplémentaires...
- Les Etats-Unis se sont montrés plus méfiant[s] qu’à l’accoutumée...
- ...o[ù] le risque [existe] que certaines de ces armes puissent un jour...
- Ces commandes ayant un double impac[t]...
- ...les USA se montrent à nouveau dispos[és] à accepter ces ventes...
- Le dossier semble donc avanc[er] favorablement...
- ...et que cette vente viendrait dam[er] le pion aux avionneurs européens.

Juste pour préciser ma démarche, le contenu de ce blog est passionnant et bien plus intéressant que quelques fautes d'orthographe. Je poste ceci pour permettre à l'auteur de corriger son article, et absolument pas en tant que critique, au contraire: continuez!

Écrit par : Paxwax | 09/03/2016

@Karl Rieder: sans parler qu'ils ont quand-même 24 Rafale (8 Rafale B et 16 Rafale C) en commande... Avec les 12 Dassault Mirage 2000-5EDA et DDA, ça va leur faire une force aérienne comprenant plus d'une centaine d'avions de combat!

Écrit par : Jo-ailes | 10/03/2016

@Karl Rieder : avec 72F15 + les 24 Rafales achetés et les 14 M2k qui l'équipent déjà. Ca ferait pas loin de 120 avions de première ligne... !
.
La nouvelle paraît d'autant plus étrange que le Qatar n'a pour l'heure que quelques rares avions américains (737 awacs, C17 et C130), le reste est intégralement européen : M2k,A330 MRT, A320, AlphaJet... et qu'il a passé une commande ferme de 24 Rafales qui semble bien plus cohérente avec l'existant.
.
J’interprète cette nouvelle comme : on a essayé de refourguer des F15 aux Qataris qui ont acheté des Rafales, on va dire que c'est la faute aux politiques...

Écrit par : v_atekor | 10/03/2016

@Karl Rieder:
Bien vu Karl!
Pour 24 malheureux "petits" Rafale (par rapport aux F-15) ; La France est obligée de crée un nouvel escadron, à Saint-Dizier, puis à Mont-de-Marsan, pour une durée de deux ans, afin d'être en mesure de former les Pilotes Quatariens totalement INEXPERIMENTES sur ce type d'avion.
Alors 72 F-15 de plus...
Vous me direz, que les américains ne s'embarrassent pas de ce genre de "détails", Business is Business!!

Écrit par : forêt10 | 10/03/2016

J'ai une question à poser, d'où viens cette infos pour les f15 pour le Qatar, parce que il y'a un gros doute, ça serait plutot pas pour l'Arabie saoudite,car je vois mal la Qatar acheter des f15,alors qu'il ont des Rafale en commandes ou alors la presse anglos Saxon c'est trop exciter, d'autant au Qatar a ouvert une compétitions il y longtemp pour choisir ses avions.

Au final c'est pas nette cette affairées et au faite ils en veulent peut être pas du F15.

Écrit par : Adri74 | 10/03/2016

qatar: population 2,3 millions d'hab, dont 80% sont des etrangers donc il y a que 20% des autochtones (donc quelques 460000 personnes); taux de chômage 0,5% en 2015 et un salaire moyen de 8000$; superficie 11000km carré. dans ce condition, je ne vois pas où trouveront-il autant des gens pour entraitenir ces machines. mais au dessus de tout, moi je vois cette commande dans une logique beaucoup plus large de la sous-region dictée par le saoudien...

Écrit par : kunga | 10/03/2016

Les commentaires sont fermés.