08/03/2016

Une version ambulance pour l’AW609 « Tiltrotor » !

678.jpg

Salon Heli-Expo 2016 (Louisville, Kentucky) Finmeccanica, par l'intermédiaire de sa division d'hélicoptères, a annoncé avoir signé un protocole d'accord (MoU) avec Era Group Inc., l'un des plus grands opérateurs d'hélicoptères dans le monde et le plus grand opérateur civil d'hélicoptères de type AgustaWestland, pour le développement de la variante médicalisée d'urgence (EMS) de l’AW609 « tiltrotor ».

 Le protocole d'accord représente la prochaine étape importante pour la première la commercialisation de l’AW609 de transport en mer, recherche et sauvetage et des missions de transport de passagers. A ce jour, AgustaWestland revendique 60 commandes pour son aéronef à rotors basculants AW609.

L’AW609 :

Les caractéristiques uniques du système à rotor basculant de l’AW609 combinent les avantages d'un hélicoptère et d'un avion à voilure fixe en un seul appareil. Cet appareil et l'équivalent en plus petit du V-22 « Osprey » américain. Décollage et atterrissage vertical, en volant au-dessus des conditions météorologiques défavorables avec jusqu'à neuf personnes et le confort d'une cabine pressurisée à deux fois la vitesse d'un hélicoptère, l’AW609 représente la prochaine génération d'aéronefs de transport destinés à des marchés gouvernementaux et militaires. L’AW609 certifié pour le vol aux instruments dans des conditions givrantes, dispose d'un fuselage en matériaux composites, un cockpit de pointe. Il est doté de commandes de vol numériques de type « Fly-by-Wire ». Permettant des vitesses de croisière de l'ordre de 275 noeuds et à des distances allant jusqu'à 700 miles nautiques, ce type d'appareil ouvre la voie à de multiples possibilités.

Ce type d'aéronef est susceptible de trouver plusieurs applications dans le civil avec les opérations SAR (Search and Rescue), ainsi qu'en transport ambulance version (SME). En transport passagers version taxi et de convoyage pour le personnel des entreprises. Mais les applications les plus vastes se situent du côté militaire avec les Forces spéciales, le soutien logistique d'unités au sol, le transport rapide et pratique qu'offre ce type de véhicule à des unités aéroportées. Les « tiltrotor » compléteront judicieusement les capacités de projection sur un théâtre d'opération en complémentarité des avions de transports et des hélicoptères.

 

64.jpg

Photos : l’AW609 tiltrotor@ AgustaWestland

 

Commentaires

en version ambulance !!!! un double rotor ça risque pas d'etre un peu trop bruyant pour un hopital ?
connait on la différence de DB entre un hélico et un avion à double rotor ?

Écrit par : Spoutnik | 08/03/2016

En mode avion, les rotors servent uniquement à la propulsion donc devraient fournir moins de puissance qu'un hélicoptère donc cela devrait être moins bruyant

Écrit par : James | 08/03/2016

oui mais moi je parle du mode atterrissage vertical, principalement dans l'enceinte d'un hopital.

Écrit par : Spoutnik | 08/03/2016

Cette formule du convertible semble bien intéressante dans certaines situations comme les missions de SAR dans le Grand Nord canadien où sur les côtes; celui-ci peut remplacer 2 aéronefs pour le même type de mission. Mais en s'inspirant du Bell / Boeing MV-22 Osprey, le coût d'achat et d'opération doit être plus élevé qu'un hélicoptère. Le Osprey a la réputation d'être trop bruyant pour certaines missions d'infiltration, le déplacement d'air sur l'aire d'atterrissage d'un hôpital doit être énorme et allô les cailloux projetés sur les vitres et les voitures....

Écrit par : Simon Perrault | 08/03/2016

@Spoutnik
Au temps pour moi, j'avais mal lu vos propos.
Le bruit est une chose assez subjectif et ne dépend pas que de sa puissance qui est proportionnelle à celle des moteurs et donc au poids de l'engin. M'est d'avis que pour un hélico du même poids avec un seul rotor, c'est pas sûr que ce dernier fasse moins de bruit, sans compter celui de l'anti-couple.

Écrit par : James | 09/03/2016

Bonjour Savez vous si les prototypes 3 et 4 ont finalement été produits? Le proto 1 est en fin de vie, le 2 s' est crashé il y a peu après dislocation en vol durant des tests à haute vitesse.
Je suis toujours surpris de voir des commandes d'appareils au stade prototype qui n' ont encore rien prouvés (moins de 1000h de vol je crois)! Je peux le comprendre pour les pays producteurs qui veulent valoriser leur industrie, mais les autres??? Le fiasco du F35 permet pourtant d' ouvrir les yeux sur pas mal de choses quand même...

Écrit par : hayduke | 09/03/2016

@hayduke: Ils ont accumulé plus de 1200 heures de vol et le troisième prototype devrait commencer les essais en vol au premier trimestre 2016, soit au plus d'ici quelques semaines. Et si tout va bien, l'appareil devrait être certifié en 2017.
https://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Model/1663.html

... et quand on voit que Pilatus vendait déjà le PC-24 avant son premier vol... ;o)

Écrit par : Jo-ailes | 09/03/2016

Les commentaires sont fermés.