02/03/2016

Le Mitsubishi X-2 prépare son premier vol !

X-2-Feb.-10.jpg

Le Mitsubishi X-2 de démonstration (ATD-X) vient de terminer la phase de roulage au sol et devrait pouvoir effectuer son premier vol au cours des prochaines semaines.

Les essais de roulage au sol se sont bien déroulés, l’avionneur Mitsubishi va maintenant procéder à une série de vérifications des systèmes, ainsi qu’à quelques ajustements mineurs. Le dernier communiqué, concernant le futur avion de combat japonais, ne donnait pas de détails sur le nombre de vols prévus pour 2016.

Rappel :

Produit par Mitsubishi Heavy Industries à Nagoya, au Japon, le X-2 (précédemment désigné ADT-X) est conçu pour permettre au Japon d’explorer les technologies de combat avancées, telles que la furtivité, la vectorisation de poussée, les systèmes de capteurs avancés, et la liaison de données. Les bases de cet avion de démonstration permettront de développer le futur avion de combat japonais.

Le programme Mitsubishi ATD-X «Shinshin» a été lancé en 2009, suite au refus du gouvernement américain de vendre à l’exportation le Boeing F-22 «Raptor» en 2006.

Les spécifications de performance provisoires de l'ATD-X font états d’une masse maximale au décollage de 13.000 kg, un plafond de pratique de 65.000 pieds,un niveau maximum de Mach 2,25 (1,82 en mode Supercruise) et un rayon d’action de 761 km et 2900km avec réservoirs largables.

 

9433.jpg

Photos : le démonstrateur X-2 au roulage @ Hiroshi N.

Commentaires

un avion assez bizarre, il y a un bon mélange d'avion pour en faire qu'un ?
la poussée vectoriel on dirais une reprise du X31.
http://i.kinja-img.com/gawker-media/image/upload/s--WgJsXpi7--/gkj5vfley3gf0xfis2t2.jpg
les gouvernes de profondeur c'est vraiment bizarre que l'avant sort de façon importante que ce soit sur la partie supérieur ou inférieur, il faudra une sacré résistance des composant.
http://i.kinja-img.com/gawker-media/image/upload/s--WgJsXpi7--/gkj5vfley3gf0xfis2t2.jpg

Écrit par : Michel | 02/03/2016

d'après ce que l'on voit sur internet les Japonais sont au début d'une nouvelle sorte d'avion, le modèle X2 est le premier d'une lignée qui risque de faire envie a pas mal de constructeur.
en tout cas je tire mon chapeau au Japonais car eux démarre un modèle avec une poussée vectorielle dont le système date mais efficace a en voir sur le X31 & d'autres tests sur un F18 pour qu'il soit ensuite abandonné.
c'est vraiment bizarre que ce soit les Suédois, Français, Européen, n'ont pas pensé a mettre ce système au développement de leur avion ?

Écrit par : Michel | 02/03/2016

@Michel >> La poussée vectorielle sert à compenser un profil très furtif peu propice à une manœuvrabilité acrobatique. Le dispositif est lourd et gourmand. Rafale a au contraire un profil beaucoup plus instable. L'alliance delta plus plans canards lui confère une grande agilité naturelle, qui rend peu nécessaire un dispositif vectoriel. Sa furtivité est acquise moins par les formes aplaties que par les matériaux, la peinture absorbante, le brouillage électronique et, surtout, sa petite taille.

Écrit par : Specht | 02/03/2016

@ Specht
La poussée vectorielle sert à compenser un profil très furtif peu propice à une manœuvrabilité acrobatique.
je ne comprend pas votre phrase sur la poussée vectorielle qui sert à compenser un profil très furtif ?
les avions Russe qui font des shows lors de meeting aérien, ils démontre la manœuvrabilité de leur avion, après en combat rapproché réel avec un adversaire, la poussée vectorielle va lui donné un net avantage par rapport à son agresseur qui ce retrouvera en situation dangereuse car il ne sera plus le chasseur mais le chassé.
une poussée vectorielle ne change en rien la furtivité car c'est la cellule elle même qui démontre sa furtivité par sa forme, ses courbes, ses matériaux d'absorption des ondes, etc......
désolé de pas avoir tout compris, merci

Écrit par : Michel | 03/03/2016

La poussée vectoriel c'est du blabla. On sait tous que de nos jour il n'y a plus de combat en dogfight. totu se passe à longue ou moyenne protée, à coup de missile et de contre missile, de brouillage et de discretion. Il est souvent dit que le premier qui voit l'autre a presque la partie gagnée.
Cette poussée vectoriel, c'est comme la figure du Cobra des Sukkhoi, c'est comme le looping du tigre, c'est beau pour les démonstrations en Salon mais c'est totalement inutile pour le combat.

Écrit par : Spoutnik | 03/03/2016

Je pense qu'il ne faut pas lier la PV uniquement aux manœuvres. Elle permet de voler avé des gouvernes à neutre, ce qui permet une SER optimale et aussi une traînée minimale.
D'autre part, il ne faut pas exagérer sur l'avantage qu'apporte la PV, elle peut être positive certes mais elle nécessite des équipements et par conséquent du poids supplémentaires, sans oublier md es causés de pannes supplémentaires.
Concernant le Rafale, c'est un avion avec beaucoup de compromis, aussi bien en coût, en masse, en sécurité. Et la PV n'y a pas été ajouté probablement à cause des critères précédents
Concernant le dogfight, c'est encore d'actualité quand l'identification visuelle est nécessaire

Écrit par : James | 03/03/2016

@Michel : je n'ai pas écrit que la poussée vectorielle changeait la furtivité, j'ai écrit qu'elle compensait un arrangement alaire trop stable. Quand la furtivité est obtenue avant tout par le dessin de la cellule et des ailes de l'avion, comme sur le F-22 ou ici le X-2, cela donne un avion au profil aérodynamique peu avantageux pour l'acrobatie aérienne (plans à faible débattement, dérives réduites...), les ruptures de trajectoires nécessitent une combinaison de plans abrupte. Les ingénieurs compensent cette faiblesse par la poussée vectorielle (ou pas l'adjonction de plans canard de grande surface).

Le Su-35, lui, possède déjà des capacités acrobatiques naturelles grâce à ses énormes dérives, ses énormes plans canards (qui altèrent un peu la furtivité), auxquels les ingénieurs ont ajouté la poussée vectorielle (le Su-35 est un avion de grande taille) pour permettre des figures extrêmes de rupture totale (au prix d'une forte consommation).

Reste que la manœuvrabilité en combat aérien n'a plus de grand intérêt aujourd'hui, un avion est déjà ciblé à 200 km. Cela reste une sécurité, une option de survie. De plus, la furtivité par le profil général de l'avion n'a plus non plus de grand intérêt face aux radars à antenne active, la nature des matériaux et le brouillage sont beaucoup plus efficaces.

Écrit par : Specht | 03/03/2016

@Spoutnik : C'est déjà ce qu'on disait au Vietnam... Les premiers F-4 ont essayé, ils ont eu des problèmes... ;)

Écrit par : neorodriguez | 03/03/2016

@ Michel
Ce que veut dire Specht c'est que la conception d'un avion est en fait un compromis.
Les formes furtives ne sont pas ce qu'il se fait de mieux en matière d'aérodynamique...alors pour retrouvé ce qu'il a été perdu,on greffe une poussée vectorielle.Un exemple simple , le F-22 équipé d'une poussée vectorielle mais doté d'une manœuvrabilité équivalente au F-15 qu'il est sensé remplacé...

Écrit par : moi | 03/03/2016

Absolument, les radars ont fait tellement de progrès que la furtivité des formes et matériaux sont devenus anecdotiques.
Aujourd'hui, la meilleurs défense pour un avion c'est un système d'alerte de départ missile optimal, une signature IR minimale pour perturber les missiles, et des leurres et brouillages efficaces.

Écrit par : Spoutnik | 03/03/2016

merci beaucoup pour votre précisions

Écrit par : Michel | 03/03/2016

Les commentaires sont fermés.