10/02/2016

L’Inde va doper ses Sukhoi Su-30MkI !

1239716.jpg

New Dehli, le gouvernement indien va ordonner l’acquisition de matériel d’origine israélienne pour venir équiper sa flotte d’avions de combat de type Sukhoi Su-30 MkI. Le montant des acquisitions est estimé à près de 500 millions de dollars.

 

Meilleure capacité d’attaque au sol :

L’Inde prévoit d’acquérir auprès de la société Rafael Defense Systems 164 nacelles de désignation/reconnaissance laser de type « Litening ». La nacelle choisie par l’Inde est la nouvelle version « Litening 5 » qui peut détecter des cibles à longue portée et permet de soutenir le renseignement, la surveillance et l’acquisition d'objectifs. Le second achat concerne la nouvelle bombe Rafael « Spice 250 ». La bombe « Spice 250 » (Smart, Impact Précis et Rentable) est une munition qui combine les avantages du guidage par satellite (comme la possibilité d'engager des cibles camouflées et cachées, de fournir un "drop-and -Forget "option pour engager plusieurs cibles simultanément et pour fonctionner dans toutes les conditions météorologiques et l'éclairage) et ceux de l'électro-optique d'orientation (tels que la capacité de fournir« man-in-the-loop » orientations pour une précision extrêmement élevée et la capacité à engager des cibles mobiles.

Un autre avantage de la "Spice" est sa capacité à être programmable en vol en amont, avec un maximum de 100 cibles différentes, il donc possible de changer de cible, une fois le largage effectué et ceci directement depuis l’avion tireur.

 

spice_250.jpg

Révision et modernisation  en Inde : 

L’avionneur indien Hindustan Aeronautics Limited (HAL) dispose d’un important site de révision à Nashik en Inde occidentale. C’est dans ce complexe, que l’Inde a débuté la grande maintenance de ses avions de combat Sukhoi Su-30.  Une fois entièrement révisé, les Su-30MKI indiens peuvent encore voler 15 ans ou l’équivalent de 1’500 heures de vol. 

 HAL ne procède pas seulement à la révision du Su-30MKI, mais le modernise, en lui apportant les derniers développements et mises à jour de logiciels. Cette profonde mise à jour implique plus de 600 modifications, dont environ 2’500 processus distincts. HAL a également travaillé avec le motoriste russe pour améliorer les logiciels des moteurs et augmenter ainsi la fiabilité de ceux-ci.

Le Sukhoi SU-30MKI :

Le Sukhoi SU-30MKI bénéficie des capacités similaires à celle des avions de combat de cinquième génération. L’appareil est doté d’une avionique améliorée, d’un radar AESA de type Phazotron Zhuk-MA plus puissant, capable d’engager plus de quatre cibles simultanément et ceci également vers l’arrière. L’avion dispose une certaine capacité en matière de furtivité et ceci grâce à une diminution de la signature radar. L’autre nouveauté concerne l’adaptation des missiles indien BrahMos et KH-59M Ovod-M. L’avionique dispose d’un mode carte numérique avec une capacité de guidage longue portée TV. 

L’appareil est doté de la version des moteurs AL-31FP de Saturn corporation, dont la durée d’entretien est montée à 2000 heures en lieu et place des 1000 sur les versions plus anciennes. Un nouveau logiciel de contrôle de la poussée vectorielle (TVC) permet une meilleure sécurisation en cas de manœuvre  extrême.

 

2389423432.jpg

Photos :1 Su-30MkI @Gary Stedman 2 Spice 250@ Rafael 3 Su-30MkI @ Chad Thomas

 

 

Commentaires

Doper c'est bien mais faudrait surtout améliorer le taux de disponibilité du Su-30, au dernières nouvelles on parle de 50% pour le parc de Sukhoî.

Un contrat était en cours de finalisation entre l'Inde et la Russie pour une amélioration des délais concernant les pièces détachées.

Écrit par : Stéphane | 10/02/2016

@ Stéphane faut lire avant de commenter, les Flanker indiens sont réviser en Inde et des améliorations du moteurs, soit la cause de nombreux broblèmes a été réalisé. Ceci dit 50% de disponibilité est toujours supérieur au 37% du Rafale marine et des 47% de l'Armée de l'air française .

Écrit par : Matthieu | 11/02/2016

@Matthieu

Relisez ma dernière phrase de mon commentaire précédent.

Même en étant réviser sur places il nous vous a pas échapper que les responsables indiens se plaignent de la lenteur de la livraison des pièces de rechange de la flotte de Sukhoi.
Certaines pièces sont quand même toujours fabriqué en Russie et les délais de livraison reste important.

Quand au disponibilité du Rafale les chiffres que vous citez sont hors opex, les données sont différentes pour les opérations extérieures 95% pour l'armée de l'air et 85% pour les Rafale marine.

Écrit par : Stéphane | 11/02/2016

Stepane: lâchez donc la propagande de votre cher Hollande en Syie sur quatre Rafale deux sont en révision soit tout juste 50% de dispo et je le tiens l'info de mon beau- frère qui est mécanicien ! Quant aux indiens les problèmes d'approvisionnement étaient une réalité il a quatre ans les choses ont évoluées

Écrit par : Matthieu | 11/02/2016

@Mattieu :
* 24 Rafales,
* 8 SEM,
* 3 M2K-D et 3 M2K-N
* 1 Atlantique

Plus un porte avion à mi-temps, mais qui a déjà cumulé plus de 1 an et demi sur zone.

Votre beau-frère, il bosse sur la base jordanienne, Quatari, sur le Charles De Gaulle, ou bien pour les Russes ?

Écrit par : v_atekor | 11/02/2016

Matthieu, arrêtez avec le vieux couplet du "ma source est fiable, je tiens ça de mon cousin qui bosse avec un type qui connait la soeur de ...."
Et ce n'est pas parceque votre bof est mécano qu'il connait les disponibilité de tous les Rafale de l'armée de Terre et également de la Marine.
Le fait est qu'effectivement en opération la taux de dispo est bon.

Écrit par : Spoutnik | 11/02/2016

J'ai effectivement lu que le taux de disponibilité du Rafale était faible l'an dernier (40 à 50%), mais il en était de meme des Mirage2000 et nombreux autres avions français, mais que ceux en opérations montaient à 90%.
La réponse que j'avais lu est que ce taux d'indisponibilité est élevé non pas à cause de pannes fréquentes mais à cause du budget très serré. L'armée francaise faisant fasse à d'énorme coûts liés aux opex (Afrique, Syrie, Irak, vigipirate, etc) que le budget pour la maintenance est faible, donc peu de pièce détachés sont achetés. Donc quand un avion a une panne, au lieu de le réparer et remplacer la pièce immédiatement on laisse l'avion dans un coin en attendant de commander la pièce dans le mois. On prélève meme parfois des pièces sur des avions en attentes de réparation pur en réparer d'autres.
La priorité de la maintenance était logiquement aux avions en opex il est normal que ceux ci soit à 90% de dispo.
Bref ces fameux taux de dispo donné ici et là reflète non pas la fiabilité de nos avions ou le taux d epannes, mai sle fait qu'ils restent souvent à terre à cause du manque de financement des "spare parts"

Écrit par : Spoutnik | 11/02/2016

Voici les taux de disponibilité des rafales. Question posé à l'Assemblée Nationale comme chaque année.

http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-72354QE.htm

Attendons la même question pour l'année 2015.

Écrit par : Benoit | 11/02/2016

@Benoit: J'avais lu (je ne sais plus ou, désolé) Le taux de disponibilité des avions français étaient bas à cause du problème de financement des pièces de rechanges. De nos jours, avec les restrictions budgétaires et les priorité ne opex, un avion en panne restent beaucoup plus longtemps en hangar à cause de l'attente de budget pour acheter des pièces de rechange. Il n'y a également plus assez de personnels pour s'occuper de cette maintenance, ce qui rallonge d'avantage les temps de remise en disponibilité.

En résumé, il ne faut pas confondre Taux de disponibilité et taux de fiabilité, et visiblement beaucoup font la confusion.

Écrit par : Spoutnik | 11/02/2016

@Spoutnik
l’armée de Terre à des Rafales??:: 8-o

Écrit par : hdg | 11/02/2016

@Spoutnik
Donc si je comprends bien, tous ceux qui se moquaient de la prétendue mauvaise fiabilité des Su30mki sur la base du taux de disponibilité faible étaient à côté de la plaque ?

Écrit par : Sachou | 11/02/2016

@hdg: petite erreur d'étourderie, mais tout le monde avait corrigé d'eux meme ... sauf vous.
@Sachou: Pour l'Inde j'ignore les raisons, mais pour notre armée c'est ce que j'avais lu. D'ailleurs sinon comment expliquez que les avions en opex ont 90% de dispo et ceux en métropole seulement 40% ?

Écrit par : Spoutnik | 12/02/2016

Les commentaires sont fermés.