25/01/2016

Premier ravitaillement réussi pour le KC-46A !

16BFT000006_14-high-res.jpg

Seattle, Boeing en collaboration avec l'US Air Force a complété avec succès le premier ravitaillement en vol avec le KC-46A «New Generation Tanker» au-dessus l'état de Washington. Après le décollage des installations de Boeing Field à Seattle, l'équipe d'essais du KC-46A a travaillé sur divers tests, avant de pouvoir effectuer le premier ravitaillement en vol.

Un total de 1’600 livres de carburant a été délivré à un avion de combat de type Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon » volant à 20.000 pieds. Pendant ce vol d’une durée de 5 heures et 43 minutes, les opérateurs de ravitaillement en vol ont accompli de multiples contacts avec le F-16, qui a confirmé que le système était prêt à transférer le carburant. Une fois le carburant livré, le système éteint automatiquement les pompes et rétracte la perche de ravitaillement. Le KC-46A va prochainement reprendre les airs pour une nouvelle étape de ravitaillement avec divers aéronefs en service dont : un C-17, un F/A-18, un A-10 et un AV-8B.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

Le KC-46A «New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 « NewGen » modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

2630316845.jpg

Photos : 1 Premier ravitaillement 2 Au sol @ Boeing

 

Commentaires

Je suis un peu perdu. quand cet avion sera mis en service? Sur la base aérienne de McConnell à Wichita, au Kansas en 2016? comme annoncé le 23 Avril 2014? Ou sur la base de Seymour Johnson Air Force, en Caroline du Nord en 2019? Comme annoncé le 29 Octobre 2015?

Rappel. Le 24 Février 2011, l'Air Force a annoncé la victoire de Boeing avec son projet KC 767. Le contrat prévoyait que Boeing livre les 18 premiers opérationnels KC-46 en 2017.

Au plaisir de lire vos avis éclairés.

Écrit par : Benoit | 25/01/2016

L’USAF avait préféré l’Airbus A330 Multi Role Tanker Transport (MRTT) bien plus intéressant et performant qu’une vieille cellule de 767 mise à jour. Boeing, grâce à son puissant lobby au Congrès, a réussi à faire casser l’accord et exiger un nouvel appel d’offre avec un cahier des charges répondant point par point à son projet. Rappel : l’économie américaine est de type libéral…

Écrit par : Uldry | 25/01/2016

C'est un poil plus compliqué que cela. A la base, Boeing avait réussi a passer un contrat avec l'USAF pour louer 100 KC-767. Après des premières critiques, cela avait été changé en 80 appareils achetés et 20 loués. Après des accusations de corruption et comme le contrat était beaucoup trop avantageux pour Boeing, il a été annulé (et certaines personnes envoyées en prison...)
Et alors venu le 2ème achat, de KC-30, qui a été aussi annulé suite au lobbying de Boeing.
Et finalement, le 3ème achat, de KC-46.

Au final, même si Airbus n'a pas gagné, cela a quand même permis de:
1) mettre la pression sur Boeing, qui a du s'engager à livrer les appareils dans un délais relativement restreint et en assumant une bonne partie des risques de développement (ce qui n'est de loin pas souvent le cas dans le cas des contrats militaires).
2) fournir à l'USAF un appareil meilleur que le KC-767 original. Au niveau cockpit, au lieu d'avoir le "vieux" cockpit des 767, les pilotes auront droit à un cockpit dérivé de celui du 787. Au niveau carburant emporté, les KC-767 peuvent emporter 72 tonnes de carburant, alors que les KC-46 peuvent emporter 96 tonnes de carburant.

Écrit par : Christophe | 25/01/2016

Les commentaires sont fermés.