05/01/2016

Le Rafale en courte finale en Inde !

1078149193.jpg

Je vous l’annonçais en octobre dernier, le feuilleton concernant la vente d’avions Rafale à l’Inde avance doucement, mais surement ! Le dénouement de ce long et presque interminable feuilleton devrait donc trouver une fin heureuse, dans quelques jours, avec la signature pour l’achat de 36 aéronefs.

 

Combler le vide :

Pour l'Armée de l'Air indienne, il devient urgent de combler le vide qui se creuse chaque jour un peu plus, avant l’arrivée du Tejas et du futur Sukhoi T-50. Pour cela, il est évident que seul l’avion français est en mesure de venir remplacer rapidement la flotte de vieux MiG-21 à bout de souffle. La commande de 36 avions Rafale de Dassault Aviation est donc très attendue chez les pilotes indiens. La problématique de l’Indian Air Force vient du fait des nombreux retards dans la mise au point du Tejas. Certes, l’avion est aujourd’hui sur la bonne voie (enfin !) il devrait même être présenté à fin janvier en grande première au Salon aéronautique de Bahrein. Mais celui-ci ne serait pas disponible avant deux ans. Du côté du Sukhoi T-50, les livraisons ne devraient pas intervenir avant 2019 au plus tôt et la signature définitive n’est pas attendue avant quatre à six mois.

Finalisation des discussions :

Le gouvernement indien a renvoyé le 31 décembre à la France, les documents nécessaires à la finalisation du contrat de plus de 5 milliards d'euros. Cette étape marque la fin des différents qui retardaient la conclusion du contrat, l’Inde semble donc avoir obtenu des compensations représentent au moins 50 % de la valeur du contrat, par le biais des transferts de technologie ou de formation des pilotes. Il semble également que les Rafale indiens seront équipés d’une nacelle de désignation laser étrangère (reste à déterminer le modèle) et d’un viseur de casque développé par l’Israélien Elbit Systems (A confirmer). Les livraisons des appareils devraient s'étaler sur trois ans.

 

Photo : Rafale avec les couleurs indiennes @ Dassault

 

Commentaires

Info en accord avec ce que des personnes sur ce blog avaient anticipées. Ca semble plus être un paquet pour vendre (peut être) du scoprène que pour gagner des sous. Reste que 36 avion ne riment à rien du tout opérationnellement parlant. J'imagine qu'ils doivent se dire que si le tejas ne fait toujours pas l'affaire dans 2 ans ils seront toujours à temps de commander une autre tranche, qui, avec des négociations entre 2019 et 2025 donnera un calendrier de livraison pour 2027-2030...

Côté moteurs entre le F404, M88... les GE et Snecma ont beaucoup travaillé sur le réacteur du tejas. On verra ce que devient cet avion.

Écrit par : v_atekor | 06/01/2016

Le Tejas est peut-être en "bonne" voie, mais on se demande bien ce qu'il va apporter comme capacités aux indiens ! Entre un design raté, un rayon d'action très court et une capacité d'emport microscopique...

Écrit par : patex | 06/01/2016

Bonjour,

Quoi ?! Ce feuilleton à rebondissements serait donc sur le point de s'achever ?!

Dommage... Heureusement qu'il nous reste les histoires extraordinaires du F-35 ;-)

Bonne année à toutes et tous.

Cordialement / Frédéric

Écrit par : FredericA | 06/01/2016

Bonjour,

@patex : "Le Tejas est peut-être en "bonne" voie, mais on se demande bien ce qu'il va apporter comme capacités aux indiens !"

Les pays occidentaux ont choisis d'avoir un petit nombre d'avions mais aux capacités multi-rôles. Actuellement, l'Inde est sur une stratégie d'appareils spécialisés pour un (ou deux) mission(s). On note dans l'inventaire :

- Le Sukhoi 30 MKI comme intercepteur "haut de gamme"
- Le Jaguar comme bombardier moyen (nucléaire et conventionnel)
- Le MiG 29 comme avion de combat embarqué
- Le MiG 21 comme chasseur-bombardier "bas de gamme". Peu onéreux, il remplace l'efficacité par le nombre.

Je positionnerais le Tejas comme le réel remplaçant des centaines de MiG 21 encore en service.

Le Rafale est lui capable de remplir tous ces rôles (avec plus ou moins d'efficience naturellement). Ce faisant, il paraît en doublon avec chacun des appareils déjà cités. Peut être préfigure-t-il le futur de l'aviation Indienne qui comprendrait :

- Des Sukhoi T-50 (en remplacement des Su-30)
- Des Rafales (Su-30, Jaguar, MiG 21 et peut-être MiG 29)
- Des Tejas (MiG 21)

Ceci dit, cette belle projection est contre-dite par les lenteurs des processus d'évolution et d'acquisition. Aussi, le temps qui passe rebat les cartes en permanence et rend plus difficile la lisibilité de la cible à atteindre. De fait, je pense que le retard pris par le Tejas et le contrat MMRCA ont fait beaucoup de tord à l'armée Indienne.

My two Francs Suisses.

Cordialement / Frédéric

Écrit par : FredericA | 06/01/2016

@Frédéric,

Les indiens sont restés sur une doctrine archaïque en gardant un grand nombre d'avions dans leurs forces, un choix motivé il est vrai par l'absence de maîtrise technologique leur permettant de se doter de matériel indigène performant et la nécessité de s'appuyer sur des partenariats avec de grandes puissances pour assurer approvisionnements et soutien sur la scène internationale.
Cette flotte hétéroclite, essentiellement composée de matériels vieillissants et retirés du service dans le reste du monde "développé" doit être rationalisée autour de vecteurs réellement réellement multirôles.

La France dans les années 1980 a fait le choix avec le Rafale de remplacer tous ses appareils par un appareil multirôle, un choix alors unique en Europe: le Typhoon a depuis le départ été pensé comme un intercepteur (ne m'en voulez pas de ne pas parler du Gripen, qui ne joue pas tout à fait dans la même catégorie). Le résultat aujourd'hui est que le Rafale excelle dans l'ensemble des missions prévues depuis la genèse du projet, comme en témoignent les essais faits par Armasuisse ainsi que les militaires indiens. Le Rafale arrive premier partout. Et on ne parle pas de la version embarquée, qui a exactement les mêmes capacités. En partant du postulat que "qui peut le plus peut le moins", le Rafale pourra remplir indifféremment les missions remplies par les Sukhoi 30, les MiG 29, les Jaguar et les MiG 21 (de même que les Mirage 2000H que vous avez omis dans votre inventaire ;) ). Le seul obstacle étant l'intégration des armements d'origine russe, bien évidemment.

L'Inde prévoit encore l'arrivée du T-50, dont on ne sait rien sur les capacités, et dont on sait surtout que le développement est surtout assuré par les russes, les indiens restant en périphérie et cantonnés à des tâches à moindre valeur ajoutée.

Dans ce contexte, je ne vois très bien ce que le Tejas peut apporter aux forces indiennes, sachant que les chinois investissent dans du matériel plus avancé. Cet appareil est largement surclassé dès sa sortie, et son développement extrêmement couteux s'avère être un boulet pour la capacité d'innovation du pays, déjà qu'il empêches des investissements vitaux pour l'armée de l'air et a lourdement ralenti la modernisation du parc matériel. Les indiens parlent d'un FGFA (Future Generation Fighter Aircraft), qui va se superposer à tous ces équipements qui sont entrer en service, par conséquent, le pense que le programme Tejas au mieux sera un appareil de seconde ligne, au pire il sera annulé, ce que de nombreux responsables indiens ont déjà réclamé.

Écrit par : patex | 06/01/2016

Fréderic,
Excellent commentaire.!

Écrit par : de Foucaud | 19/01/2016

Le dernier marchandage, au forceps:
A quelques jours de la venue du président français en Inde, prévue pour le 26 janvier, les Indiens revendiquent à nouveau un prix trop élevé et des offsets trop faibles.
Ce n'est pas nouveau me direz-vous, mais cette fois, ils poussent le bouchon un peu loin:
Prix initial d'un "Rafale" 122 Mio €
Marchandage actuel, avec accord du gouvernement français, 84 Mio € et ~ 30% d'offset.
Trop cher! ils veulent ~ 70 Mio € et 50% d'offset (sources indiennes)!
MAIS...
Et là tenez-vous bien, ils laissent entrevoir une carotte aux français pour 54 "Rafale" Marine!!!
Des essais seraient même prévus le 29 janvier (sources américaines)?
Ils sont tout de même incroyables ces indiens!!!
Le feuilleton va t-il continuer?

Écrit par : forêt10 | 20/01/2016

Les commentaires sont fermés.