22/11/2015

Plus de P-8A « Poseidon » en Asie-Pacifique !

7865.jpg

Washington, les Etats-Unis vont progressivement renforcer leur présence en Asie-Pacifique, avec le déploiement d’avions de patrouille maritime de type P-8A « Poseidon » supplémentaires. L’objectif des Etats-Unis et de renforcer la collecte d’information dans la région.

Dès le début de l’entrée en service du P-8A « Poseidon », la marine américaine a opté pour un déploiement inaugural au Japon depuis les installations de la base aérienne de Kadena, sur l’île d’Okinawa. Le secteur Asie-Pacifique allait devenir progressivement le terrain de prédilection pour le P-8A. Les six premiers P-8A «Poseidon» ont été mis en œuvre, par le 6e escadron «The Eagles» (VP16) qui a servit en appuis la 7e flotte pour les opérations de patrouille maritime et de reconnaissance dans la région Indo-Asie-Pacifique. Le déploiement a marqué une étape importante dans la transition de l'US Navy avec son nouvel appareil. Jusqu’à présent, ce sont les Lockheed P-3A «Orion» qui opéraient cette fonction et ceci depuis 1962.

 

Surveillance de la présence chinoise :

Le renforcement de la présence américaine dans la région et de l'augmentation à terme de la flotte de Boeing P-8A est principalement du aux tensions de ces dernières semaines au large des îles artificielles chinoises dans les archipels Spratly et Paracel. Rappelons que cette région de la mer de Chine méridionale n’est autre que la seconde route maritime mondiale, renfermant des dizaines de milliards de barils de pétrole et pour un tiers de la biodiversité marine globale. La région est également le théâtre de plusieurs revendications territoriales, comme la Chine bien évidemment, mais aussi le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et l’Indonésie.

 

100538031.jpg

 

Le Boeing P-8A «Poseidon» : 

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et anti-surface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes. Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion peut échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une importante réduction des coûts, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin  de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaisons 11 et 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme «Broad Area Maritime Surveillance» devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing «ScanEagle», le «MagEagle Compressed Carriage».

 

874.jpg

Photos : Boeing P-8A « Poseidon » @ US Navy

Commentaires

Je partage le point de vue de Pascal. Je me demande si cet aéronef vole trop vite pour effectuer convenablement des missions anti-sousmarines comparativement au Lockheed Lockheed P-3C Orion qui sont munis de turbopropulseurs et qui peuvent voler plus lentement?

Écrit par : Simon Perrault | 23/11/2015

Simon,

Vous partez de l'hypothèse que l'avion est la totalité du senseur alors qu'il semble que dans le cas de l'E8 il est plutôt un centre de traitement des senseurs déporté comme les bouées, drones etc...
Dans ce cas la vitesse est plutôt un avantage pour arriver sur zone le plus vite possible.

Cordialement.

Écrit par : Montaudran | 24/11/2015

Les commentaires sont fermés.