08/11/2015

Le KC-390 reprend la voie des airs !

735-embraerkc-390_air-to-air.jpg

 

 

Le programme KC-390 d'Embraer a repris ses essais en vol, après une longue interruption causée par la crise financière de cet été. Le prototype du futur avion de transport et de ravitaillement KC-390 a repris ses vols, depuis le centre d'essai d’Embraer de Gavião Pexioto.

Selon le nouveau calendrier d'Embraer le KC-390 devrait obtenir sa certification en 2017. Les premiers exemplaires seront livrés au début de l’année 2018 à la Force aérienne brésilienne. L’avionneur précise également que ces huit mois d’interruption de vols n’ont pas été gaspillés, ils ont permis de faire des corrections à la suite des résultats des premiers essais.

 

Un second prototype :

Embraer a également précisé qu’un second prototype viendra rejoindre le premier aéronef au tout début de l’année 2016. De plus, deux véhicules d'essai sont attribués pour les tests structurels et pour les essais statiques et de fatigue.

 

Avionique moderne :

Le KC-390 est doté d’une avionique avec double affichage tête haute, avec un système de mission complet. L’avion est également doté d’un système complet d'autoprotection. Les pilotes disposeront de commandes «fly-by-wire» avec système de contrôle de vol et des fonctions optimisées, qui assureront d’excellentes performances avec un équipage réduit. L’équipage disposera de quatre grands écrans reconfigurables et de deux manches latéraux, le KC-390 permettra des utilisations sécurisées à partir de pistes semi-préparées. 

 

Capacités de l’avion :

L’avion aura une capacité de décollage d’environ 72 tonnes avec une charge maximale de 20 tonnes. D’une longueur de 33,4 mètres et d’une hauteur de 11,4 mètres l’avion dispose d’une envergure de 33,9 mètres. Doté d’une porte cargo à l’arrière, l’avion pourra être également être aménagé rapidement pour le ravitaillement en vol, ainsi que pour des missions spécifiques, comme l’écoute électronique par exemple. Le KC-390 est motorisé par deux IAE V2500-A5.

 

Les commandes : 

Brésil 28, Argentine 6, Chili 6, Colombie 12, République Tchèque 2, Portugal 6.

 

1709428002.jpg

Photos : 1  Embraer KC-390 2 Cockpit @ Embraer

 

 

Commentaires

Au vu de l'état de la force aérienne et de l'économie argentine, on peut légitimement se demander où ils comptent trouver l'argent pour se payer ces avions, et surtout, ce qu'ils comptent en faire. Même s'ils parviennent à se doter d'une vingtaine d'avions de combat (russes, sino-pakistanais, etc.), cela ne justifie par leur achat, car 6 avions pour en ravitailler 20, c'est beaucoup, et que ces 20 chasseurs serviront déjà à la surveillance aérienne. Si cet achat ne vise qu'à maintenir un peu de tension vis-à-vis des Malouines, alors c'est de l'argent bien mal investi.

Écrit par : Reymond | 09/11/2015

En attendant ses KC-390... c'est pas dit que la force aérienne brésilienne reçoivent autant de Gripen que prévu. Certains bruits donneraient au final qu'une quarantaine d'appareils, plutôt que les 108 prévus. Attendons les annonces officielles, mais ce serait un mauvais coup pour SAAB. :o(

https://www.flightglobal.com/news/articles/dubai-doubts-raised-about-brazils-lofty-gripen-goa-418761/

Écrit par : Jo-ailes | 09/11/2015

Bonjour,

Les avions de transport offrent un spectre d'utilisation autrement plus large que les avions de combat (missions humanitaires notamment).

Ceci explique probablement le nombre d'appareils acquis.

Cordialement / Frédéric A.

Écrit par : FredericA | 09/11/2015

Désolé pour le hors sujet mais un des concurrents l'Antonov 178 a un problème de conception.

http://bmpd.livejournal.com/1574757.html

Il doit voler avec des plaques de lest pour recentrer le centre de gravité. Si j'ai bien compris. Ces plaques sont visibles sur les photos.

Écrit par : Benoit | 12/11/2015

Les commentaires sont fermés.