05/11/2015

Présentation des Global 7000 d’essais !

original.jpeg

 

 

Bombardier Avions d’affaires a présenté ses deux premiers véhicules d’essais en vol (FTV) Global 7000 et sa chaîne de montage à la fine pointe de la technologie, à Toronto.

« Les véhicules d’essais en vol Global 7000 sont en cours d’assemblage sur la chaîne de montage la plus évoluée de l’aviation d’affaires », a déclaré David Coleal, président de Bombardier Avions d’affaires. « Avec une démarche sans compromis et une technologie avant-gardiste, nous concentrons nos efforts à mettre l’avion Global 7000 révolutionnaire sur le marché. »

Bombardier utilise une technologie du plus haut calibre durant tout le processus de construction du programme des avions Global 7000 et Global 8000. La chaîne de montage final à Toronto comprend un système automatisé de positionnement de dernière génération qui fait avancer la structure d’aile en place pour son raccordement au fuselage. Ce système utilise des mesures guidées par laser pour assurer un raccordement parfait et constant des composants d’avion.

La technologie de guidage laser est également une caractéristique clé du perçage par robot articulé de la chaîne de montage final. Afin d’assurer qualité constante et répétabilité, la tolérance de précision est mesurée au millième de pouce (0,0254 mm). Combinant l’ingéniosité humaine aux machines les plus perfectionnées, la chaîne de montage final des avions Global 7000 et Global 8000 témoigne de l’engagement de Bombardier à livrer les avions les plus évolués sur le marché.

Le programme d’avions Global 7000 et Global 8000 progresse comme prévu. Les véhicules d’essais en vol un et deux étaient exposés lors de l’événement à la chaîne de montage final de pointe à Toronto. Deux autres véhicules d’essais en vol en sont à divers stades de fabrication et d’assemblage. Les essais d’avion au sol intégrés du programme progressent également dans 15 établissements.

 

f9s4KbK.jpg

Le Global 7000 :

Tout premier et unique avion d’affaires à offrir quatre zones habitables distinctes, le Global 7000 établira la norme d’une nouvelle catégorie d’avions d’affaires à fuselage large, procurant des performances, une flexibilité et un confort inégalés selon son constructeur. L’avion Global 7000 à la fine pointe de la technologie sera doté d’une aile qui optimise les performances sur courte piste, à grande vitesse et long-courriers, combinée à des moteurs à haute efficacité, à la cabine la plus large et au poste de pilotage le plus évolué.

 

Confort et polyvalence ultimes :

Les caractéristiques de cabine communes aux deux nouveaux avions comprennent : éclairage naturel maximisé par nouveaux hublots plus larges, assurant quelque 80 % de surface supplémentaire par hublot que les avions Global existants; une généreuse soute à bagages accessible pendant le vol; une aire de repos de l’équipage dotée de fauteuils convertibles en couchettes; un office spacieux aux possibilités optimisées de préparation et de stockage de repas; une conception novatrice des zones de cabine offrant aux clients plus de souplesse et de choix dans la définition de la configuration; et des options de design originales intégrant le confort du foyer à l’environnement d’un avion.

 

Technologie et conception novatrices :

Les deux avions présenteront également la version la plus à jour du poste de pilotage Global Vision et la capacité de connectivité évoluée d’un système de gestion de cabine à la fine pointe de la technologie afin d’assurer les plus hauts niveaux de commodité, de confort et de contrôle jamais offerts par un avion d’affaires.

Les passagers qui voleront à bord du biréacteur d’affaires Global 7000 vivront l’expérience d’une cabine remarquablement spacieuse combinée à d’impressionnantes capacités long-courriers. L’avion Global 7000 affichera une autonomie exceptionnelle de 7 400 NM (13 705 km) à Mach 0,85 avec huit passagers et pourra relier Londres à Singapour ou New York à Dubaï sans escale. Le biréacteur d’affaires Global 7000 affichera également une vitesse maximale en opération de Mach 0,925.

 

bombardier.jpg

Photos : 1 Chaine d’assemblage Global 7000 2 Cockpit 3 Image de synthèse @ Bombardier

Commentaires

C'est tout de même un peu gros pour un avion d'affaires où la flexibilité est un des critères importants, càd de pouvoir faire plusieurs cycles (décollage/atterrissage) par jour et d'accéder à des aéroports dont les pistes sont de taille modeste ou d'accès difficile, évitant ainsi passagers qui sont pour la plupart des hommes d'affaires (d'où le nom de la catégorie de l'avion), de prendre un hélico ou de faire un long parcours en voiture pour arriver à destination. Peut-il par exemple accéder à London City?

Écrit par : James | 05/11/2015

Au temps pour moi, Embraer c'est 1969, sans que ce soit le rejeton d'autres sociétés plus anciennes, comme l'Aérospatiale (Potez, Blériot devenus nord/sud aviation, etc). Je pensais que ces deux avaient peu ou prou la même histoire.

Écrit par : v_atekor | 05/11/2015

Les commentaires sont fermés.