03/11/2015

Le point sur le crash KGL9268 de Metrojet !

D9F345C552462B555E4416C1DEFB8023.jpg

 

Une fois de plus, lors d’un drame comme celui-ci, nous devons compter sur les différentes et parfois hallucinantes théories qui apparaissent dans les journaux et sur les réseaux sociaux. L’enquête n’en est qu’à ses débuts, je vous propose par contre revoir les faits qui sont confirmés.

 

La situation avant le drame :

L'Airbus A321 du vol KGL9268 de la compagnie Metrojet, parti de Charm El-Cheikh à destination de Saint-Pétersbourg samedi matin,  avait atteint une altitude 10’210 mètres après 21 minutes de vol et volait à 748 km/h avant le drame.

L’avion a décollé à l’heure, l’équipage n’a signalé aucun problème lors de l’inspection de celui-ci, ni après les « check-list » de vérification des systèmes et de mise en route de l’avion. Les procédures standards ont été suivies.

Les équipements électroniques ACARS (Aircraft Communication Addressing and Reporting System) n’ont pas envoyé d’information concernant une éventuelle avarie de l’avion.

 

Antécédent de l’avion :

Selon, le directeur général adjoint de la compagnie pour la technique, Andrei Averyanov, l’appareil a subi un accident en 2001, la queue ayant touché la piste (tailstrike) lors d’un atterrissage. Des inspections sont régulièrement menées sur les appareils pour vérifier les fissures. L’A321 a subi une dernière opération de maintenance de routine à Moscou le 26 octobre dernier qui n’a révélé aucun problème.

 

Situation de la région du crash :

La région survolée par l’avion, soit lenord du Sinaï et connue pour les affrontements qui opposent les forces égyptiennes et des djihadistes de l’Etat islamique (EI ou Daësch) depuis deux ans.

 

Accident ou acte terroriste ?

L'avion a chuté à 8 649 mètres à une vitesse de 172 km/h. En d'autres termes, à ce moment précis l'Airbus ne volait plus mais tombait. L’avion s’est écrasé dans le Sinaï à environ 100 km d'el-Arich. Aucun survivant n'a été retrouvé parmi les débris. En examinant les lieux du crash au sol et depuis les airs, les experts égyptiens et russes venus participer à l'enquête ont établi que les débris de l'Airbus s'étaient éparpillés sur un vaste territoire en forme d'ellipse allongée de 8 km de long et de 4 km de larges.

L’organisation de l’Etat islamique a revendiqué avoir abattu l’avion russe et mis en ligne une vidéo de mauvais qualité.  Cependant, l’EI ne peut avoir abattu le KGL9268 avec un missile léger de type Manpads (Man-Portable air-defense systems) pour la simple raison que ceux-ci n’ont pas la portée nécessaire pour atteindre un aéronef volant à l’altitude de 10’210 mètres. De plus, l’EI ne dispose pas de systèmes longue-portée qui aurait pu permettre un tir comparable au drame du vol de la Malaysian Airlines MH117 au-dessus de l’Ukraine.

Par contre un acte de sabotage ou le dépôt d’un bombe, depuis l’aéroport de Charm El-Cheikh grâce à la mouvance des Frères musulmans qui soutien l’Etat islamique est parfaitement envisageable.

Un accident reste également possible, en effet, suite à l’accident de 2001 de type « tailstrike » un effet de déformation et de corrosion aurait pu se former sur la cloison arrière de pressurisation. Un tel cas a déjà, par le passé causé un crash similaire.

 

 

crash aérien,meteorite,vol kgl9268,aviation russe,infos aviation,les nouvelles de l'aviation

 

Quoi qu’il en soit, à l’heure actuelle, nous ne pouvons-nous diriger vers des conclusions hâtives, il faut attendre la suite de l’enquête.

Commentaires

Cette fameuse vidéo est effectivement un fake, ça a été affirmé par des spécialistes. Le trucage est raté et les effets de fumée ressemble à s'y méprendre à un module fumée (effet de boule successive) d'un logiciel 3D. Il y a aussi la fumée qui s'échappe lentement de l'avion alors qu'il est censé voler à plus de 800 km/h. Bref on sait à présent que cette vidéo est fausse, et donc cette déclaration.
Le problème de la thèse terroriste, c'est que si l'EI en était à l'origine, plutot que d'affirmer un mensonge avec un missile ils auraient plutot dit qu'ils avaient mis une bombe, ils auraient été plus crédible. Ceci laisse donc à plutot penser soit à un acte isolé.

Pour la thèse de l'accident c'est malgré tout peu probable. Un avion qui explose en plein vol c'est extrêmement rare et les cas qui ont eu lieu remontent à un bon moment et concernaient de vieux avions. Les règlementations de nos jours sont plus strictes. Il est à noter que l'A320 est un avion qui vole depuis plus de 28 ans, à plus de 6700 exemplaires. S'il y avait un défaut sur l'avion il serait étonnant que cela ne se soit jamais produit auparavant.

L'enquête nous en dira plus. Cependant le problème de l'enquête c'est qu'elle est menée par deux pays qui ont un interet commun, éviter à tout prix de faire passer cela pour un acte terroriste. L'Egypte pour sauvegarder son tourisme qui est vital pour elle, et Poutine qui veut éviter de montrer à son peuple que son engagement en Syrie est la cause de ces morts.
Il y a donc à craindre que les deux pays en charge de l'enquête aient interet à trouver une cause "banale". On l'a d'ailleurs bien vu avec le crash du MH370 où la Russie à tout fait pour faire croire à son peuple et au monde que le missile venait d'une autre source que des indépendantistes, allant meme jusqu'à sortir une photo truquée avec un chasseur Ukrainien dans la zone qui aurait tiré un missile. On peut craindre une volonté similaire de mentir.
Bref, cette enquete, sur fond de pression et d'interet politique risque de devenir à toujours un drame mystérieux qui provoquera le doute et qui laissera planer un voile de doute et de mensonge ... pour le plus grand bonheur des pro complotistes.

Écrit par : FabienM. | 03/11/2015

Les faits d'abord : très bonne démarche.
Il est curieux de noter que les débris au sol ne semblent pas avoir êtes soumis à quelqu'incendie que ce soit. Mieux aucun médiat ne semble s'être intéressé à ce fait majeur !

Écrit par : Paul de Foucaud | 03/11/2015

Les enquêteurs ont la chance que l’avion se soit écrasé dans un désert où chaque débris est repérable loin à la ronde. Une demi-heure plus tard il tombait dans la Méditerranée et en face d’Israël en plus (on imagine la théorie du complot qui aurait suivi !).

Écrit par : Uldry | 04/11/2015

Les commentaires sont fermés.