25/10/2015

Lente maturation des NH90 australiens !

AIR_NH90_MRH90-003_Arrives_lg.jpg

 

Le ministère australien de la défense (MoD) est préoccupé par les lenteurs concernant les capacités et les performances de sa flotte d’hélicoptères NH Industries MRH-90.

L’Australie a commandé un total de 46 MRH-90 entre 2004 et 06, pour remplacer ses Sikorsky S-70A « Blackhawk » de l’armée et ses Sea King de la marine. La plupart ont été assemblés en Australie dans une usine de Brisbane.

La haute direction de NH Industries a depuis reconnu que le NH-90 n’a pas encore atteint sa pleine maturité et qu’un nouvel effort doit être effectué, pour améliorer la disponibilité pour l’ensemble des  clients.

Du côté australien, le contre-amiral Terry Dalton, qui est à la tête du ministère de la Défense australien a déclaré, que le temps pris, pour réviser les composants du NH90 était un problème majeur. Il a également noté que certaines capacités devaient encore être introduites, comme le système descente rapide, un crochet de charge pour les opérations en mer. En effet, les versions initiales de ces deux derniers éléments se sont avérés insatisfaisantes. Un autre problème provient de la corrosion de la tête de rotor, mais il semble qu’une solution est cours d’introduction.

 

Photo : MRH-90 australien @ RAAF

 

Commentaires

Le défaut de corrosion est connu depuis longtemps, au moins mi 2014 pour les Pays-Bas, et l'Allemagne.

http://www.defens-aero.com/2014/07/les-pays-bas-ne-veulent-pas-receptionner-leurs-futurs-nh-90.html

Pour la France, la Marine française.
http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-nh90-presente-des-defauts-de-corrosion-chef-d-etat-major-de-la-marine-516462.html

Écrit par : Benoit | 25/10/2015

Tous les appareils connaissent des problèmes de jeunesse, meme les américains n'y échappent pas.
Cela dit, le NH90 a connu les meme problème que l'A400M, à vouloir faire un programme en coopération chaque pays a voulu imposer son cahier de scharges et en a fait un programme lourd à gérer et complexe techniquement.
L'expérience montre que les programmes développé en coopération (pour réduire les frais) finissent toujours par être plus cher et par avoir plus de problèmes techniques.

Écrit par : FabienM. | 25/10/2015

@ Benoît: "Le défaut de corrosion est connu depuis longtemps, au moins mi 2014 pour les Pays-Bas, et l'Allemagne."

Nous sommes d'accord. Mais un pays ne peut tolérer, qu'un problème connu dès 2013 (Rapport à l'assemblée nationale française) ne soit toujours pas résolu fin 2015!
Pensez aux contribuables australiens, allemands, français, etc. qui utilisent cet engin très, très coûteux. Taux de disponibilité REEL (et non mensongé, dispensé par certain médias) inférieur à 50% pour la marine français...
Un nouveau ratage européen!

Écrit par : forêt10 | 26/10/2015

Le taux du NH 90 est de 47%.

http://www.senat.fr/questions/base/2015/qSEQ150214709.html

Je trouve également anormal qu'en 2015 un problème connu depuis plus de 2 ans ou 3 ans ne soit pas résolu. L'industrie européenne est en perte de compétences.

Écrit par : Benoit | 26/10/2015

Les commentaires sont fermés.