03/10/2015

Modernisation des Mirage 2000D !

mirage-2000d.jpg

 

 

Le projet tant attendu de modernisation de Mirage 2000D de l’Armée de l’air va officiellement se concrétiser très prochainement. Selon le programme du Ministère de la Défense français, la modernisation des « 2000D » va débuter fin 2015 et les premiers appareils seront opérationnels en 2019.

 

Les grandes lignes de la modernisation :

La première partie de la modernisation des « 2000D » concernera le Système de Navigation et d'Attaque (SNA) qui va être complètement revu, retravaillé, et modernisé par Dassault Aviation. En effet, il y a maintenant quelques temps, le système de navigation du Mirage 2000D reposait sur des fonds de carte en carton, scannés, et projetés à l'officier navigateur système d'armes (NOSA) via un agrandisseur. Le nouveau système sera numérique. Le Mirage 2000D ne possède pas de canon de bord, la mise à niveau va permettre de combler ce manque avec l’intégration d’une nacelle développée par Dassault Aviation et qui sera montée selon les besoins sur le point avant gauche des Mirage 2000D, en symétrique des nacelles de désignation laser.

Enfin, la modernisation prendra aussi en compte la possibilité pour les Mirage 2000D de pouvoir s'équiper et décoller avec un emport assymétrique. Aujourd'hui, ces appareils ne peuvent emporter que le même type de bombes sur les emports ouverts pour les tirs air-sol, ce qui avait pour effet, par exemple, d'avoir des appareils qui décollaient avec uniquement deux GBU-49 sous le ventre. A la suite de cette rénovation, les 2000D pourront décoller et aller frapper avec, au moins, deux types de bombes différents, comme par exemple une GBU-12 couplée à une GBU-49. Pour terminer les missiles air-air Magic II seront remplacés par des MICA IR (InfraRouge).

 

L’importance des « 2000D » :

Sans la modernisation des Mirage 2000D, la flotte de combat  française s’écroulera aux alentours de 150 avions en ligne en comptant les Rafale air et marine. Le Mirage 2000D est un avion relativement récent qui joue un rôle déterminant dans la capacité de projection de puissance de l’armée de l’air. Mis à part le Rafale, il compte parmi les meilleurs avions de combat français. Sa rénovation lui permettra d’acquérir davantage de polyvalence et permettra de valoriser les investissements déjà consentis en tirant le maximum du potentiel de cet avion. D’autant qu’il s’agit d’un appareil mature dont le coût de possession est maîtrisé, qui est présent en opération et qui permet une montée en puissance progressive du Rafale.

 

tab_a11-108s.jpg

L’industrie au cœur de la rénovation :

Cette opération de rénovation est très importante pour les industriels concernés. Il s’agit non seulement de Thales, mais aussi de PME à forte valeur technologique qui risquent tout simplement de faire faillite si l’opération ne se fait pas. C’est le cas en particulier à REALMECA, qui a par ailleurs des compétences critiques dans la construction du Rafale. La rénovation du Mirage 2000 assurera du travail à cent cinquante personnes chez Thales pendant quatre ans dans la région Aquitaine et permettrait à REALMECA d’employer trente personnes, sur un total de cent trente personnes. En outre, il est prévu qu’une partie de la rénovation sera confiée au SIAe (Services Industriels de l’Aéronautique) à Clermont Ferrant.

Livre : Pour ceux et celles qui désirent découvrir la vie et le travail d’un pilote de Mirage 2000D, je vous engage à lire : « La guerre vue du ciel », par le Cmdt et pilote Marc Scheffler aux éditions Nimrod. Un livre qui raconte le métier de pilote de chasse, ses difficultés, la vie d’un escadron et les contraintes politiques qui découlent des engagements. Marc est en plus, pour l’avoir rencontré brièvement, un homme d’une rare gentillesse !

3016_1-auto_downl.jpg

Photos : Dassault Mirage 2000D @ Armée de l’Air

 

Commentaires

Je ne comprend pas, on garde le vieux radar dépassé? Pas AESA, Pas de liaison LAM? Pas de casque de visé? On ne traite que l'obsolescence de certains systèmes. On rajoute un canon en nacelle. Attention à la fatigue. Il a une nouvelle configuration assymétrique. Que devient les contre-Mesures électronique? Bref je ne trouve pas ceci super moderne. Très décevant que "modernisation".

Écrit par : Benoit | 03/10/2015

Pourquoi ne pas changer de radar : la raison est très simple .... pas d'argent pour en faire un avion multirole...

Mais il y a une vérité depuis les débuts du Radar,la gamme de fréquence de fonctionnement.
Pour faire simple il faut une gamme de fréquence A pour être performant en AIR/SOL et une B en AIR/AIR.Malheureusement on ne peut pas avoir les 2 sur un même radar...
Alors on fait des compromis selon le type d'avion... ou pas comme sur le 2000D optimisé pour l'A/S mais qui ne voit pas grand chose en A/A..
A cotés de ça il a été conçu à un moment où il fallait pénétrer à très basse altitude et haute vitesse pour espérer survivre ( 200 pieds et 600 knts si mes souvenirs sont bons) et il le fait très bien !
Quand à la LAM c'est pour du A/A donc... et le casque c'est pareil...

Écrit par : moi | 04/10/2015

@Benoit : Le Mirage 2000D est un "chasseur-bombardier" une appellation qui prête à confusion car le seul rôle de cet avion est de mener des attaques au sol. Il possède quelques capacités air-air mais seulement à titre d'auto défense. Autrement dit, un radar AESA et un viseur de casque ne seraient pas utile. D'autant plus que le radar actuel permet déjà le vol automatique à 60m/sol et 1110 km/h, soit des chiffres semblables au Rafale.
Quant à l'intégration en interne d'un canon de 30mm, cela reviendrait à devoir repenser tout le design de l'avion... bien trop cher pour un avion destiné à être remplacé par un Rafale qui s'installe de plus en plus au sein des escadrons.

Le 2000D est déjà un excellent avion, je crois que cette mise à niveau vise surtout à le rendre plus ergonomique pour les pilotes qui l'utiliseront de plus en plus (au regard de la situation géo-politique mondiale) sur les différent théâtres d’opération.

Écrit par : Simon | 04/10/2015

Merci mais cet avion sera incapable de se défendre seul.Si on lit ceci

http://european-security.com/n_index.php?id=6141

L'armée de l'air s'inquiétait déjà de la faible capacité auto-défense de cet appareil. Cet avion ne pourra être engagé que dans des conflits asymétriques ou le ciel sera vide.
La France a vraiment plus d’argent pour son armée le Radar RDY-3 passe aux oubliettes.

Écrit par : Benoit | 04/10/2015

Il est important de préciser que le 2000D a déjà subit plusieurs mises à niveau, tels que la L16, l'ASTAC, celle qui est prévue est plus importante et traitera bien sur les obsolescences.
Pour ce qui est du livre LA GUERRE VUE DU CIEL, je confirme c'est un must où l'on est embarqué dans le cockpit d'un 2000D lors des missions sur l'Afghanistan, la Libye, les entrainements...

Écrit par : CHARCOTNE | 04/10/2015

Benoît,
Tout a été dit, le 2000D est un bombardier, et il a été utilisé ces dernières années dans des conflits asymétriques où il est inutile de vouloir en faire un appareil de défense aérienne. Il remplit très bien les missions qui lui sont assignées, à quoi bon refaire un avion multirôle ? On a déjà le Rafale pour ça. Qui lui, coûte beaucoup plus cher à faire voler ! Tout est bien expliqué dans l'ouvrage La guerre vue du ciel comme le dit Charcotne.

Écrit par : patex | 04/10/2015

Certains ne semblent pas avoir compris à quoi servait ce rétrofit.
le but n'est pas de faire du Mirage-2000D un concurrent du Rafale, avec les meme radars, les meme capacité. Le but est de prolonger la durée de vie de l'appareil.

comme il a été dit, un radar Aesa ne lui apporterait pas grand chose, ce type d'appareil a plutot besoin d'un radar de suivi de terrain (ce qu'il a) et d'une bonne navigation (ce qui sera le cas avec le passage en carte numérique).

Pour ce qui est de sa défense, je me demande encore à quoi peut bien servir un canon additionnel. Cet avion n'a pas vocation à faire du dogfight.
Quand à sa protection, il peut etre assuré par d'autres avion dédiés au Air air. Sans oublié qu'il y a aussi l'assistance Awacs.
bon cela dit, au vu des conflits modernes, depuis 40 ans, on voit clairement que nos armées ont plus besoins d'avions de bombardement que d'avion de défense aérienne. Nos théatres d'opération se font en zone où nous avons la supériorité aérienne, voire meme la maitrise totale de l'espace aérien.

Écrit par : FabienM. | 04/10/2015

@Benoit
Le M2000D, est encore là parce qu'il n'y a pas d'assez de Rafale, faute au étalement des commandes pour réduire le budget de ces dernières années. Donc on met juste qu'il faut pour faire assurer les missions par ces M2000D jusqu'à la relève.

Écrit par : James | 04/10/2015

Bonsoir,

@FabienM. : "Pour ce qui est de sa défense, je me demande encore à quoi peut bien servir un canon additionnel. Cet avion n'a pas vocation à faire du dogfight."

Au niveau pratique, les Rafales ont déjà utilisés leur canon contre des objectifs au sol.
http://www.opex360.com/2014/10/23/irak-les-rafale-ont-effectue-des-passes-canon-les-jihadistes/

Au niveau comptable, un canon est autrement moins onéreux qu'un missile Air-sol AASM...
http://www.usinenouvelle.com/article/sous-le-joug-des-contraintes-budgetaires-safran-cesserait-de-produire-le-missile-du-rafale.N256093

Cordialement / Frédéric A.

Écrit par : FredericA | 04/10/2015

Si on regarde le graphique en 2021 la France n'aura plus d'intercepteur si le Rafale est bloqué au sol suite à un crash inexpliqué. Et si le mirage 2000-5F n'est pas prolongé également. C'est l'origine de ma remarque. Nous ferons de la P.O, des interceptions au delà de l'horizon avec un radar qui voit à 10 Kilomètres. Certes un Awacs pourra guider l'interception mais la portée du Mica IR sera-t-elle suffisante? Certes de nouveaux radars au sol sont en cour d'installation.
Se sont les mêmes questions que la commission de la la défense et les généraux se posent.

Écrit par : Benoit | 05/10/2015

Une carte en carton sur le 2000D, bigre, je pensais qu'elles avaient définitivement disparu depuis au moins 2006 !

Écrit par : Specht | 05/10/2015

@Benoit,
Chacun s'emploie à vous expliquer que le Mirage 2000D est un appareil de bombardement. Que viennent faire des missions d'interceptions là dedans ? Les missions de permanence opérationnelle sont assurées par des Mirage 2000-5 ou des Rafale, jamais, jamais, jamais par des 2000D. Vous avez l'air de confondre ces deux rôles.
@FabienM: le pod canon n'est pas dédié à la défense de l'avion, mais à la destruction d'objectifs au sol.
Décidément, la différence entre défense aérienne et frappe au sol n'est pas comprise de tout un chacun sur ce forum !!

Écrit par : patex | 05/10/2015

@Benoit :
1- Le Rafale est en service depuis suffisamment longtemps pour que l'on ai eu le temps de corriger d'éventuelles défaillances révélées potentiellement par un éventuel crash. Si un crash devait avoir lieu il serait par conséquent, à priori imputé à une erreur humaine. Par conséquent, cela ne remettrait pas en cause l'utilisation des Rafales de la flotte pour la PO ou quelque soit la mission.
2- Concernant le MICA, qu'il soit en IR ou en EM, sa portée est la même. Il est utilisable de 500m à 80km. C'est là sa grande force.
3- J'ose espérer que le chiffre de 10 km pour la portée d'un radar est une boutade. Sachez que le radar RDY Multifonction qui équipe le Mirage 2000-5 est capable de détecter 24 cibles simultanément et de suivre 8 cibles dont 4 en mode prioritaire, avec une capacité de détection en mode air-air portée à 130 km contre 120 km pour le RDI (110 km pour le RDM) De plus, comme l'a bien dit FabienM, quand il s'agit d'assurer des missions de supériorité aérienne, les chasseurs Français sont toujours accompagnés d'un AWACS qui est capable de couvrir une superficie équivalente à la France... ou presque : (800 de diamètre)

Écrit par : Simon | 06/10/2015

@Simon
c'est bien 10 km de portée en air-air pour le radar du 2000D...

Écrit par : moi | 06/10/2015

@Simon et autres,
Benoît n'a pas tout tord. Le jour où le Rafale sera le appareil de défense aérienne en France, le risque que court qu'en cas de soucis technique, la flotte soit maintenue en sol. C'est arrivé en Suisse avec une partie de la flotte de Tiger ou aux Etat-Unis avec les F15-D sauf erreur. De manière générale, c'est typique des problèmes de fatigue. Le fait d'avoir un seul type d'appareil comporte certains risques.
Au plaisir

Écrit par : pascal (l'ing) | 06/10/2015

@Moi je vous remercie pour votre commentaire allant dans mon sens

Source des 10 km un rapport sénatorial un peu vieux mais plein d'enseignements.

http://www.senat.fr/rap/a10-112-5/a10-112-521.html

Certes les sous manquent mais les mirages 2000 D méritent mieux comme rénovation.

Cordialement.

Écrit par : Benoit | 06/10/2015

Ma remarque sur les faibles capacités aériennes du Mirage 2000D s'appuie sur cette page d'un rapport sénatorial.


http://www.senat.fr/rap/a12-150-8/a12-150-816.html

Cordialement.

Écrit par : Benoit | 06/10/2015

@Pascal l'ingénieur?,

Merci de votre soutien dans ma réflexion. Il y a même eu le F22 avec ses problèmes d'oxygène. Le Canada est venu avec ses F18 faire des patrouilles de mémoire.
http://www.aerobuzz.fr/defense/article/quand-les-pilotes-de-f-22-raptor

@PK
Merci pour la liberté et la qualité de votre forum, de vos articles qui poussent à réfléchir sur un point vue différent.
Merci à tous pour vos commentaires éclairés.
Cordialement.

Écrit par : Benoit | 06/10/2015

Les américains ont leur façon de construire leurs avions, les français, la leur.
Je n'ai pas de souvenir d'un tel problème de fatigue structurelle de la flotte de Mirage III, de Mirage F1 ou de Mirage 2000. Cela peut certainement arriver me direz-vous.
Quoi qu'il en soit, l'architecture des armées de l'air modernes aujourd'hui tend irrémédiablement vers l'emploi d'un seul et unique type d'appareil pour des raisons économiques évidentes. Le Rafale est opérationnel depuis 2001 (hors expériences sur les démonstrateurs et prototypes), c'est suffisant pour lever les risques sur la durabilité de sa cellule et l'employer comme appareil unique vous ne croyez pas ? Pour avoir visité des bases aériennes, je peux vous assurer que le Rafale est régulièrement "ausculté" afin d'assurer que sa cellule vieillit conformément. Le calendrier de déploiement du Rafale dans les forces et le remplacement des 2000 tient compte de ce paramètre crucial j'imagine.
Maintenant concernant le radar du Mirage 2000D, je reste assez sceptique sur l'utilité de mettre un radar à plusieurs millions d'euros sur un appareil qui opère dans un théâtre où les menaces air-sol et air-air sont anéanties ou très réduites. L'appareil lui-même n'est pas prévu pour le combat air-air, car il n'est pas supersonique dans la plupart de ses configurations, et pratiquement, il serait très difficile de loger dans un radôme de 2000D un radar de suivi de terrain en plus d'un radar air-air comme le RDY, à moins d'installer un radar similaire à celui du Rafale qui fait les deux. Auquel cas, il ne restera pas beaucoup de budget pour améliorer ce qui doit l'être en priorité...
Bonne journée !

Écrit par : patex | 07/10/2015

Les commentaires sont fermés.