23/09/2015

L’Eurofighter prépare le tir du Storm Shadow !

1642925_-_main.jpg

 

 

L’intégration finale du missile «Storm Shadow» sur l’Eurofighter est phase terminale, un Eurofighter d’essais n° IPA  italien, est arrivé à l'usine de BAE Systems à  Warton dans le nord de l'Angleterre, afin, de débuter les essais de tir réel du missile de croisière « Storm Shadow » de MBDA. La série de tirs doit finaliser la qualification du missile sur l’avion européen.

L’avion d’essais IPA2 va emporter le missile MBDA « Storm Shadow »  sous l’aile droite, une nacelle caméra sous le ventre,  afin de vérifier la parfaite séparation du missile avec l’avion.

 

Rappel :

La première série d'essais au sol, a été réalisée en Italie avec un Eurofighter IPA2 équipé avec deux « Storm Shadow ». Ces essais ont permis de valider la compatibilité électromagnétique, ainsi que la bonne liaison des systèmes électriques. L’avion porteur, un Eurofighter IPA2 italien déployé sur les installations de Decimomannu en Italie,  a volé est testé l’intégration du «Storm Shadow».  Ces essais ont permis de récolter les informations nécessaires pour la finalisation des logiciels.

 

Le Storm Shadow : 

Le missile de croisière conventionnel autonome à longue portée de type «Storm Shadow», dénomination anglaise du «SCALP» soit :  arme de précision tirée à grande distance, est un missile est un missile de croisière développé par MBDA. Cette arme est conçue pour frapper l'ennemi dans son territoire profond, quelle que soit la défense aérienne grâce à ses caractéristiques de furtivité.  Ce missile «fire and forget» est programmé avant le lancement. Une fois largué, il ne peut être contrôlé, sa cible modifiée ou être autodétruit. Sa mission est préparée au sol, en définissant sa cible et les zones de défense adverse. Le missile suit une route de façon quasi-autonome, en vol à basse altitude en suivant le relief en utilisant le GPS et le recalage altimétrique. A proximité de la cible, le missile remonte jusqu'à une altitude optimale permettant d'identifier au mieux la cible. Sa coiffe est éjectée pour permettre l'utilisation de sa caméra infrarouge à haute résolution lui permettant d'identifier la cible. Si le missile ne parvient pas à identifier la cible prévue et qu'il existe un risque de dommages collatéraux il peut alors décider de s'écraser dans une zone déserte.

 

2936958190.jpg

Photos : 1 l’IPA2 avec les Storm Shadow à Warton 2Essais en en vol en Italie @ Airbus DS

Commentaires

L'Eurofighter va peut-être finir par être un bon avion d'attaque ...

Écrit par : philbeau | 23/09/2015

Quand cet avion aura fini d'intégrer les armes Air/sol le Tornado pourra prendre une retraite bien méritée.
Normalement c'est en 2016 que l'Angleterre va se séparer des ses premiers Eurofighter T1. Si elle suit son livre Blanc.

Écrit par : Benoit | 24/09/2015

L'intégration du « Storm Shadow » reste a se stade très inférieure a se que peut faire son concurrent direct le Rafale.
En effet comme on peut le voir avec deux « Storm Shadow » sous les ailes qui occupe deux des trois point d'emport humide l'eurofighter ne peut plus prendre qu'un petit bidon sur le point centrale (voir photo 1), d'autant plus petit que le train d’atterrissage ne permet pas plus !
A contrario le Rafale peut emporter trois gros bidons en plus des deux missiles scalp !

Ceci est important pour l'utilisation du « Storm Shadow » qui est une arme de frappe en profondeur, si le vecteur (ici l'avion) a déjà un handicape d'autonomie l'utilisation du missile perd de sont intérêt.

Écrit par : Sylvain | 24/09/2015

@Sylvain
Pour un pays comme le Koweit qui vient de passer commande du tyffie, pas besoin de beaucoup de bidon... Le but est de faire peur à son voisin, donc un simple ventrale suffit. Ainsi configuré, le missile a une allonge d'environ 1000KM (700 vecteur, 300 MDC), voir un peu plus. Les autres pays partenaires du consortium, ont toujours et pour quelques années le tornado, en attendant le F35...

Écrit par : Papsou | 24/09/2015

Quel est l'autonomie comparée (en mission de pénétration) d'un Rafale avec 3x2200 litres externes et d'un EF2000 avec 1x1500 litres externes ? Il me semble que l'autonomie sans bidons du EF2000 est supérieure à celle du Rafale ...

Écrit par : Fonck | 24/09/2015

@Fonck: le Typhoon est nettement plus gourmand que le Rafale, c'est un fait. L'appareil est un peu plus lourd, et dispose de moteurs par conséquent plus gourmands, sans pour autant pouvoir emporter davantage de charge utile.
@Papsou: bonne chance pour faire rentrer un Storm Shadow dans la soute "furtive" d'un F-35 ! Le Météor dans sa version actuelle ne rentre même pas dans cet avion... on se demande bien à quoi ça sert de faire des avions furtifs si c'est pour leur donner la signature d'un avion traditionnel en leur greffant des armements sous la voilure. Le F-35 a lui aussi un rayon d'action très court, la faute à une motorisation unique et très gourmande en carburant et à une capacité d'emport en carburant interne assez limitée.

Écrit par : patex | 24/09/2015

Papsou, pour la cas du koweit, si c'est pour l'argeur le Storm Shadow une fois l'avion en vol, ça ne sert à rien de prendre une version air/sol, autant acheteur un missile Sol-sol de type Tomahawk (ou équivalent concurrents), ça fera le meme boulot avec le prix d'un avion en moins.

Écrit par : FabienM. | 24/09/2015

Décidément, la formule aéro avec les entrées d'air ventrales plombent pas mal la masse d'emport.

Écrit par : James | 25/09/2015

personnellement je ne vois pas les EU vendre des tomahawk aux pays du Golf. De plus il y a une convention internationale sur les MDC qui les limites à 300 km si vous n'êtes pas le producteur du MDC.
Quant au F35, il n'a pas qu'une soute pour l'armement, sous pylône c'est certes moins furtif mais cela fonctionne.

Écrit par : Papsou | 25/09/2015

@Papsou. Il n'y a pas que le Tomahawk comme missile de croisière, il en existe plusieurs. Et c'est les USA qui fabrique ce missile, pas les EU.
Quand à votre convention internationale limitant à 300km en export, je n'en trouve trace nul part, j'ai meme trouvé des pays clients qui ont des MdC de longue portée. Donc votre argument est faux

Écrit par : FabienM. | 26/09/2015

Extrait.
Le RCTM vise à freiner la prolifération des missiles, des véhicules aériens non pilotés et la technologie connexe pour les vecteurs d'une charge utile de 500 kilogrammes sur une distance d'au moins 300 kilomètres, ainsi que les vecteurs d'armes de destruction massive (ADM).

Source ici
http://www.mtcr.info/french/objectifs.html

Temps de recherche 5 secondes.

Ps je n'ai pas tout lu.

Autre preuve
Missile Storm Shadow/ Black Shaheen pour l'Arabie Saoudite 250 Km de porté pour respecter les lois
http://www.air-defense.net/forum/topic/4848-lupgrade-des-tornados-de-larabie-saoudite-et-des-nouvelles-saudi/

La version export du Sclap s'appelle Black Shaheen. Ce missile a une porté de 300 Km.

Cordialement.
Benoit

Écrit par : Benoît | 26/09/2015

JE PENSE QU'IL FAUT DEPASSER LE COMBAT LE RAFALE EST MEILLEUR QUE LE TYPHOON! occupons nous plutôt des nouveaux chasseurs soviétiques qui sont vendus dans plusieurs pays, les SU 30/34/35 et les MIG 29 M seraient nos adversaires pas les Typhoons!

Écrit par : SAUTERET | 26/09/2015

Les commentaires sont fermés.