18/09/2015

L’Australie n’est pas contente du Tigre !

343.jpg

 

 

 

L'Australie n’est pas contente de ses hélicoptères Airbus Tigre ARH et menace de les remplacer. Le problème vient de la capacité au combat et de la maintenance de celui-ci, lourde et onéreuse.

 

La menace :

L’armée australienne confirme que les 22 hélicoptères Tigre pourraient être remplacés, si leurs performances ne répondent pas aux exigences de combat et de maintenance. Pour l’Australie, la maintenance s’avère complexe, longue et difficilement inapplicable en combat réel, de plus l’hélicoptère ne satisfait pas aux exigences du combat actuellement.

 

Les faits :

Le rapport annuel de la défense de l'Australie a montré que les hélicoptères Tigre avaient volé 3’000 heures dans une période de 12 mois, soit bien en dessous des 6.000 heures recherchés. L'armée dénonce notamment que la motorisation des Turbomeca MTR de l'hélicoptère ont un coût plus élevé  que prévu. L’australienne se plaint de la difficulté pour obtenir des pièces détachées et que plusieurs incidents impliquant de la fumée dans le cockpit ont été relevés.

En matière de combat, l’Australie relève que ses Tigre ont été fortement impliqués dans les campagnes militaires en Irak et en Afghanistan. Mais contrairement à la France, l'Allemagne et l'Espagne, ceux-ci ont été exposés dans des zones de combat bien plus dures. Pour l’Australie, la capacité du Tigre n’est pas compatible en totalité avec la réalité terrain.

 

Volonté d’amélioration :

Pour l’Australie, qui collabore sur  une nouvelle version de l’hélicoptère de combat Tigre, surnommé le Tigre Mk3. Il s’agit de corriger les faiblesses de l’hélicoptère. Pour se faire,  l'OCCAR travail a définir le futur standard MK3 de l’EC665 Tigre. La France, l'Allemagne, l'Espagne et l'OCCAR travaillent ensemble avec l'Australie pour établir un cadre de coopération commun, qui sera utilisée pour la préparation et le développement futur de la Mk3. Ces travaux s’appuieront en outre sur l’expérience acquise suite aux nombreux engagements du Tigre au combat, notamment en Afghanistan et au Mali, ainsi que sur les dernières technologies désormais disponibles ou en cours de développement.

Gageons que les critiques sévères de l’Australie permettront d’améliorer le Tigre et de le rentre encore plus féroce !

 

437.jpg

Photos : Airbus EC665 Tigre ARH RAAF@ RAAF

 

Commentaires

Oups! Mauvais ça quand les clients se plaignent publiquement.
Les rapports avec Airbus ne doivent pas être au beau fixe.
Qu'est-ce que l'on entend par "exposés dans des zones de combats bien plus dures"?
Les Françaisne sont pas allés faire du tourisme en Afghanistan quand même

Écrit par : Al&X | 18/09/2015

Ensuite il faut voir que le Tigre a été conçu comme système défensif pour le théâtre européen contre les vagues de blindés soviétiques dans une autre époque.
La facilité de maintenance n'était certainement pas son but premier.
Son utilisation comme force de frappe loin des bases arrières est à mon avis courageux.
Quant à l'engagement contre des cibles non blindées (les Talibans), c'est une autre question...
Les coûts de maintenance sont le gros problème de nos prodiges technologiques!

Écrit par : Al&X | 18/09/2015

Je cite l'article:

"En matière de combat, l’Australie relève que ses Tigre ont été fortement impliqué dans les campagnes militaires en Irak et en Afghanistan. Mais contrairement à la France, l'Allemagne et l'Espagne, ceux-ci ont été exposés dans des zones de combat bien plus dures. Pour l’Australie, la capacité du Tigre n’est pas compatible en totalité avec la réalité terrain."

Les hélicoptères Tigre de l'Armée de Terre française ont été engagés en Afghanistan, en Lybie, au Mali, ainsi qu'en République Centrafricaine. Le net ne manque pas de ressources à ce sujet. Un de nos hélicoptères a même été endommagé en Afghanistan.

Allemands et Espagnols sont nettement plus frileux dès qu'il s'agit de faire autre chose que des exercices miniatures où on ne se fatigue pas trop...

Écrit par : patex | 18/09/2015

Je suis plutot surpris de ces critiques, car la France utilise les Tigres en opérations et au combat au Mali, et en Afghanistan. cela ne les a visiblement jamais gêné ou rendu inapte au combat.
Est ce que l'australie n'exagère pas un peu pour faire pression sur Airbus afin d'obtenir des amélio gratos ?

Écrit par : FabienM. | 18/09/2015

La fragilité des Hélicoptères d'Airbus est une chose connue et dénoncée également par l'armée française.
Un rapport de l'assemblée nationale publié (je crois en juin sur LCI)dénonce le faible taux de disponibilité des voilures tournantes EC 725, 225 Tigre, dauphin etc.
Airbus a affirmé avoir résolu le problème de la poussière qui détériorait trop rapidement les axes de pales et de faire travaillé TM pour améliorer le MTBF.
Assurément les résultats ne sont pas au RDV, car outre l'Australie, les anglais veulent changer la motorisation de leurs NH90 par des moteurs GE américains.
Le RTM devenu entre temps TM a été écarté du programme de modernisation.

Écrit par : forêt10 | 18/09/2015

@foret10
A t'écouter les hélicos airbus sont des daubes, or les ventes augmentent tous les ans et Airbus helico (ex Eurocopter) est le n°1 mondial. Quand des helicos sont mauvais ca ne se va pas et c'est valable pour tout (voiture, tv, smartphone, etc)

Écrit par : FabienM. | 18/09/2015

Petit erreur dans le texte précédent, un mot a été remplacé par un autre. donc voici la bonne version: (si les modo pouvaient effacer le précédent. Merci)

@foret10
A t'écouter les hélicos airbus sont des daubes, or les ventes augmentent tous les ans et Airbus helico (ex Eurocopter) est le n°1 mondial. Quand des helicos sont mauvais ca ne se vend pas et c'est valable pour tout (voiture, tv, smartphone, etc)

Écrit par : FabienM. | 18/09/2015

Au moment où l'Allemagne était sur le point d'envoyer le Tigre en Afghanistan, des voix d'experts se sont levés quant au fait qu'il est sous-armé ce qui pourrait mettre en danger l'équipage.

Écrit par : Jan Imhof | 18/09/2015

L'année 2014 a été mauvaise pour Airbus hélicoptères.
http://www.opex360.com/2015/01/28/airbus-helicopters-connu-annee-2014-difficile/

En 2013, les commandes baissaient, les livraisons augmentaient.
http://www.aerobuzz.fr/helicoptere/article/eurocopter-solde-2013-et-se

Écrit par : Benoit | 19/09/2015

Ils critiquent les Tigres, les NH-90 et même les KC-30 européens, très souvent par leur complexité où leur prix. Mais ils achètent des F-35 américains sans beaucoup dire.... :-/

D'autre coté je doute vraiment qu'ils aient usé leurs Tigres plus que les Français.

Écrit par : De l'airbus bashing? | 19/09/2015

@ FabienM.: Je ne fais que citer des informations confirmées par les faits.
Libre à vous de penser le contraire...
Toutefois comme le souligne "Benoit" AH est en perte de vitesse sur tous les marchés (Militaires et civils) depuis deux ans.

Écrit par : forêt10 | 19/09/2015

@forêt10 et FabienM:
Les problèmes de disponibilité sur le Caracal à cause de la poussière sont avérés et ont été soulignés plusieur fois.
Cela ne veut pas dire que cet équipement est mauvais, il s'agit d'une usuré prématurée qui a été relevée en opérations. C'est courant pour du matériel militaire, et une solution sera certainement trouvée. Cela fait des décennies qu'on fait voler des Puma et Super Puma en Afrique, tout comme des Transall, C130 ou Casa.
En revanche, dire qu'Airbus Hélicopters est en perte de vitesse est faux, puisque c'est le marché qui est en récession. Airbus Helicopters vend moins de machines de ce fait. Quand ça repartira on pourra tenir le discours inverse.

Écrit par : patex | 20/09/2015

A noter que durant la guerre du Golfe de 1991, les AH-64 Apache de l'armée américaine avaient un taux de disponibilité supérieur que sur leurs bases d'attache aux USA!

Écrit par : Imhof | 20/09/2015

Normale, la logistique et la maintenance est privilégiée pour les unités opérationnelles en action au détriment des unités d’entrainement et celles restées au pays. Quitte à déshabiller Pierre pour habiller Paul.

Écrit par : Benoit | 21/09/2015

Je me souviens qu'en 1991, pour l'opération Tempête du Désert, les américains étaient venus prendre conseil auprès des français pour l'entretien et la réparation des hélicos. En particulier pour l'usure des pales en raison de l'impact des grains de sable.Qui semble-t-il n'était pas un problème pour les hélicos français. La parade était toute simple: des bandes de scotch le long des bords d'attaque! Et des gros filtres devant les turbines... Bref, il y a toujours une raison de se plaindre mais la mauvaise foi des australiens est criante: Afghanistan, Libye, Mali, ce ne sont pas exactement des promenades de santé. Environnement, gros calibre dans le fuselage, altitude, écarts de température, et pourtant... le Tigre fait ce pour quoi il prévu. Et les australiens, qui ont demandé une version spécifique, se sont sans doute trompés... Ce qui est curieux c'est que les retex australiens ne tarissaient pas d'éloges pour l'appareil... alors pourquoi maintenant?

Écrit par : john | 22/09/2015

Les commentaires sont fermés.