14/09/2015

Airbus inaugure son site américain en Alabama !

A320_chaine3.jpg

 

 

 

L’avionneur européen Airbus a inauguré ce lundi sa première usine d’assemblage aux Etats-Unis. Le site s’étant sur près de 215 000 mètres carrés, le long de l’aéroport de Mobile en Alabama. Ce site devrait à terme permettre l’assemblage de quatre Airbus A320 par mois dès 2018. La décision d’implanter un site de montage aux USA date de juillet 2012, en avril 2013, Airbus a débuter la construction du site dans le but à terme de produire des avions de ligne de la famille A320.

 

L’inauguration d’aujourd’hui est un jalon important pour l’avionneur européen, tout l’état-major d’Airbus a fait le déplacement outre-Atlantique. Tom Enders, président de Groupe Airbus, a rallié l’aéroport de Mobile et couper le ruban en compagnie de Fabrice Brégier, président d’Airbus.

 

Airbus_FAL_Alabama_3D_aerial_view.jpg

Un site privilégier :

Le choix du site de l’aéroport de Mobile n’est pas un hasard. Airbus avait déjà retenu le site en 2009 lorsqu’il avait répondu, sans succès, à l’appel d’offres lancé par le Pentagone pour la fourniture d’avions ravitailleurs A330MRTT.  Pour le groupe européen, les atouts de l’Alabama sont nombreux. Cet Etat du sud des Etats-Unis est un site historique de l’aéronautique outre-Atlantique. On y construisait déjà des bombardiers pendant la seconde guerre mondiale. Outre ce savoir-faire, la ville possède aussi un port capable de réceptionner les tronçons d’avions venus de Hambourg.

 

Répondre à la forte demande du marché :

La demande en matière d’avions monocouloirs est particulièrement forte, l’Orient, l’Asie et le marché américains sont actuellement phase entré dans une phase de renouvellement. On estime les besoins à pères de 5’880 avions dont 4’730 appareils monocouloirs comme les A320 d’Airbus ou le B737 de Boeing, dans les vingt ans à venir.

Ce nouveau site va permettre deux choses à Airbus d’une part le site de Mobile va permettre la montée en cadence de la production d’A320. Airbus prévoit en effet, de produire 46 A320 chaque mois au début de 2016.

De l’autre côté, le groupe européen devrait améliorer son image aux Etats-Unis avec les emplois directs.

 

Unknown.jpeg

 

Photos : 1 Chaine de montage A320 2 le site de Mobile @ Airbus      

 

Commentaires

Airbus s'installe aux USA, c'est quoi la prochaine étape ? on lance Ariane à Cap Caneveral, on construit le TGV à Houston, Renault va construire ses voitures à Détroit ?
Franchement si nos technologies et savoir faire profite aux emplois américains je me demande où est l'interet pour l'europe de créer des grandes industries qui se vantent d'etre européenne.

Écrit par : FabienM. | 14/09/2015

Pour profiter de la zone dollar, maîtriser ses coûts de change. Il ne faut pas oublier qu'Airbus achète aux USA beaucoup de pièces.
Après nous pourrons vérifier 1 emploi américain=4 emplois en Europe. Vu la robotisation du secteur et le déménagement des usines de certains sous-traitants en Tunisie et au Maroc.
A suivre.

Écrit par : Benoit | 14/09/2015

doivent rigoler les americains de voir leurs larbins européens obligés de construire leurs avions en zone dollars ......................................

Écrit par : olivemess | 14/09/2015

FabienM. |
C'est la mondialisation, en Europe il y a des usines Ford, GM, GE, etc, 40 a 50% des composants d'un Airbus sont Américain, idem chez Boeing au USA qui intègre de nombreux composants Européens.
Bombardier (Canada) fabrique ses trains en France et en Europe,
Tous les gros industriels Européens ont des usines aux USA, Michelin, Continental, Pirelli, Bosch, Siemens,valéo, bic,lafarge,air liquide, etc...
Ils et plus rentable de fabriquer en zone dollars si on veut vendre en dollars, (absence de taux de change), de plus les charges, taxes, normes, paperasses, état qui met son incompétence partout, sont a des années lumière en Amérique du Nord par rapport en Europe.

Écrit par : ALAIN | 14/09/2015

@Benoit, si le but avait été de diminuer la charge salariale, ce n'est pas aux USA qu'Airbus aurait été mais bel et bien en Asie.
Je pense que Airbus eut s'intégrer de plus en plus dans le quotidien américain, et montrer aux sénateurs qu'acheter Airbus c'est aussi contribuer à l'emploi aux USA.
Rappelons que le mega contrat des ravitailleurs de l'USAF, remporté initialement par Airbus a été annulé et réattribué à Boeing suite à des plaintes de sénateurs qui préféraient que ça reste du "100% made in USA" et que l'argent investi revienne totalement aux sociétés américaines.

Écrit par : FabienM. | 14/09/2015

" Airbus s'installe aux USA, c'est quoi la prochaine étape ? on lance Ariane à Cap Caneveral, on construit le TGV à Houston, Renault va construire ses voitures à Détroit ?
Franchement si nos technologies et savoir faire profite aux emplois américains je me demande où est l'interet pour l'europe de créer des grandes industries qui se vantent d'etre européenne. "

Et alors? vous croyez que l'on assemble en France et en Europe que des voitures de marques françaises et européennes?

Savez-vous que l'américain Hexcel spécialiste dans les fibres de carbone destiné à l'aéronautique à investit 200 millions de dollar en France pour sa production? Que les géants de la pharma comme Novartis Bayer et Pfizer sont aussi présent en France avec le savoir faire helvétique pour Novartis. Que le Coca Cola que l'on boit n'est pas produit aux USA mais en Europe et en Suisse.

http://www.usinenouvelle.com/article/pourquoi-l-americain-hexcel-investit-200-millions-en-france-pour-produire-des-fibres-de-carbone.N288043

Airbus assemble aux USA non pas pour faire plaisir aux américains mais pour mieux percer le marché aéronautique pour mieux faire concurrence à Boeing.

http://www.lefigaro.fr/societes/2015/09/14/20005-20150914ARTFIG00009-airbus-assemble-desormais-des-avions-aux-etats-unis.php

Je vous rappel aussi que les USA sont les clients principaux de l'UE et vice-et-versa. environ 50% des échanges commerciaux dans le monde le sont entre ces deux économies

D.J

Écrit par : D.J | 14/09/2015

Après une usine en Chine, ça semblait logique. Envoyer les petits 320 en Amérique et en Asie est un casse tête logistique, sans compter que ça sort une épine du pied des dirigeants d'Airbus quant aux accords de production du remplaçant de l'A320...

Un autre objectif sera d'atteindre le marché militaire, notamment avec l'A400M... il est des non-dits qui sont très visibles.

Comme concluait le porte parole d'airbus, c'est surtout à Boeing d'ouvrir des usines en Europe s'il veut rationaliser ses coûts pour le 737 qui est méchamment à la ramasse en Europe vis-à-vis du 320

Écrit par : v_atekor | 15/09/2015

@FabienM

Les 160 millions offert par l'état de l'Alabama ont convaincu Airbus. Les lois contre les syndicats et les bas salaires de l'état, 7.25$ l'heure de base ont dû aussi peser. je ne dit pas que les ouvriers qui assemblent sont payés à ce prix. A Toulouse l'heure est de 34€ charge comprise.

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/airbus-se-lance-dans-le-made-in-usa_1715564.html

Charge 30% de moins à Mobile par rapport à l'Europe.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/09/14/airbus-implante-son-premier-site-d-assemblage-aux-etats-unis_4756148_3234.html
Le Made In USA est important aussi

Écrit par : Benoit | 15/09/2015

@benoît : compare ce qui est comparable. Aux USA ce n'est qu'une chaine d'assemblage. A Toulouse, ça n'est qu'une petite partie. Il faudrait comparer au smic (en gros) et là, même en ajoutant les charges, il n'est pas du tout sûr que ça vaille la peine d'investir dans la création d'une usine de plusieurs millions d'euros pour économiser marginalement sur la main d’œuvre.
.
Si tu compares les salaires ingés aéro aux USA et en Europe, ça change complètement la donne, de la même façon qu'elle change entre un ingé aéro à Seville, à Toulouse, à Londres ou Hambourg...

Écrit par : v_atekor | 15/09/2015

Je sais que j'ai deux neurones. Mais j'ai lu qu'Airbus pouvait se permettre de perdre de l'argent avec cette FAL à Mobile. Vu les commandes qu'il possède. Il veut du Made in USA. Si il peut limiter ses pertes. C'est le bon état vu les salaires et charges.
En aucun cas, j'ai comparé le bureau d'étude et la ligne de montage. Pour savoir combien vous coûter, à la louche, à votre patron. Vous prenez votre heure de base plus les primes et vous multipliez par 2.7. Pour mon cas je tombe à 20,75€ près de l'étude du pse en cour là où je travaille. Il y a pour chaque poste, coefficient, échelon un exemple.
Cordialement.

Écrit par : Benoit | 15/09/2015

Ps j'ai omis de préciser que j'ai fait le calcul pour un mois sur la base de 35 heures par semaine posté, toutes primes, heures de récupération, RTT, et un jour d'ancienneté.

Écrit par : Benoit | 15/09/2015

En tous cas pour le même poste un cableur allemand détaché à mobile est payé 20 000$ de plus qu'un français pour le même poste.

Écrit par : Pedro | 15/09/2015

@benoit : tu compares avec et sans charges... Mais même comme ça, ça fait un paquet d'avion à construire pour arriver à rentabiliser la différence horaire et amortir un investissement de cette ampleur.

Écrit par : v_atekor | 16/09/2015

Les commentaires sont fermés.