13/09/2015

Des S-3A « Viking » pour la Corée du Sud ?

439.JPEG

 

 

 

Séoul, la marine de la République de Corée du sud (Rokn) semble vouloir s’intéresser aux Lockheed -Martin S-3A « Viking » guerre anti-sous-marine (ASW) anciennement en service aux sein de l’US Navy.

Séoul, serait en négociations pour acheté un premier lot de 12 Lockheed -Martin S-3A « Viking », ceux-ci seraient alors rénovés et pourraient venir compléter la flotte actuel composée de 16 Lockheed P-3 « Orion » et remplacer les  actuelles Grumman S-2 « Tracker » encore en service.

Selon l’avionneur américain Lockheed-Martin, il serait possible de rénover de 50 à 100 cellules de « Viking » qui sont actuellement stockés sur la base aérienne de Davis-Montain en Arizona. La rénovation des cellules comprendrait ensuite, l’installation de nouvelles bouées acoustiques et d’un  nouveau système de détection.

 

Et l’USN :

En avril 2013, dans un article, je vous parlais du besoin de l’USN de combler ses besoins et la l’idée  d’un possible retour des bons vieux S-3A «Viking». Lockheed-Martin était sur le point de ressusciter les «Viking» à la retraite, afin de satisfaire aux exigences à la fois de L’US Navy.

 L’USN risque en effet de se retrouver à terme avec un manque d’avions destinés au transport à bord et livraison (COD) et pour le ravitaillement air-air. Le «Viking» pourrait venir renforcer et même remplacer les C-2 «Greyhound» vieillissants. Pour l’avionneur, cette solution serait peu coûteuse et facile à mettre en oeuvre avec les 100 S-3A actuellement stockés. 

 

Avec un second client pour permettre une seconde vie aux S-3A, l’idée semble avancer tranquillement et pourrait donc bien voir le jour.

 

430.jpg

Photos : Lockheed-martin S-3A Viking @ USN

Commentaires

Avons nous un idée du potentiel en heures de vol encore disponible?
Des pièces de fuselage, des ailes vont-elles être changées?
Il reste encore des pièces pour les réacteurs? Ou il faudra faire le tour des casseurs américains?

Écrit par : Benoit | 13/09/2015

Le S-3A ne risque pas de revenir en mode COD, la Navy ayant selectionné le Bell-Boeing V-22 pour cette tâche. Et les Marines se préparent à l'utiliser comme ravitailleur, ce que la Navy pourrait suivre. Introduire une nouvelle (ou ancienne) plateforme à supporter sur les super carriers US ne risque pas d'arriver de ci-tôt.

Écrit par : Noth | 13/09/2015

N'étant pas un chasseur, la cellule aura peut être été moins sollicitée...

Écrit par : Jan Imhof | 13/09/2015

Je ne m'en fait pas trop pour les moteurs TF-34 , sa version civile CF-34 vole à des milliers d'exemplaires...

Écrit par : moi | 13/09/2015

Mouais, et il y en a encore en stock, du beau linge, et accessoirement plusieurs milliards de $ de potentiel... et tiens, même des FA-18 au 309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group. Intéressant de voir comment les accords START I ont été mis en œuvre par les US. Et chez les russes, savez-vous comment cela s'est passé ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/309th_Aerospace_Maintenance_and_Regeneration_Group

Écrit par : PRossi | 13/09/2015

Benoit, Ne vous faite pas de soucis pour eux, aux USA règne le pragmatisme et la débrouille, on trouve encore toutes les pièces détaché pour les moteurs en étoiles des DC4 , ou C46, qui sont encore utilisé au Canada, si plus disponible certaines compagnies vous les refabrique identique a l'origine.

Écrit par : ALAIN | 13/09/2015

L'Aéronavale française serait certainement très intéressée par la version transport.

Écrit par : Simon Perrault | 14/09/2015

Les commentaires sont fermés.