05/09/2015

Second RC-135W « Airseeker » pour la RAF !

68439.jpg

 

 

La Royal Air Force britannique (RAF) a réceptionné son deuxième Boeing RC-135W « Airseeker » de renseignement, surveillance et de reconnaissance (RSR). Au total la RAF a commandé trois appareils de ce type.

L'avion est arrivé à la base de la Royal Air Force de Mildenhall dans le Suffolk où il recevra des équipements de survie. L’avion sera prêt à être déployé dans quelque semaine. Par ailleurs, Boeing confirme que la livraison est en avance de sept mois sur le calendrier initial, le dernier aéronef sera livré pour 2017.

Les Boeing RC-135W « Airseeker » sont exploités au sein de l’escadron 51 basé à Waddington dans le Lincolnshire.  Nommé « Airseeker » le RC-135W plus connu par son surnom dans US Air Force de « Rivet Joint ».

 

De nombreuses améliorations :

Depuis la livraison du premier « Airseeker «  à la RAF en en 2014, plus de 60 améliorations ont été intégrées dans ce deuxième avion, allant de la mise à niveau des systèmes de mission à l'amélioration des moteurs en vue d’une efficacité accrue en terme de consommation et de durabilité. Le premier avion sera être équipé de ces améliorations à une date ultérieure.

 

Le RC-135W :

Le Boeing RC-135 est la base d'une famille d'avions de reconnaissance électronique conçue à partir du C-135. Le RC-135V/W « Rivet Joint « est l'avion de type  SIGINT (Renseignement électromagnétique  et électronique) de l'US Air Force. Il surveille à la fois les communications radio et les signaux électroniques émis par les radars adverses. Il dispose par ailleurs de capacités de brouillage de ces signaux.

Photo: Boeing RC-135W « Airseeker » de la RAF @ RAF

Commentaires

Quel pourrait être le futur équivalant de cet avions dans la flotte de l'armée de l'Air Française?
Pour l'instant, il y a les Atlantique 2, les Transall C.160G Gabriel.Les DC-8 Sarigue NG sont au musée.

Écrit par : Benoit | 05/09/2015

Le RC-135W est le dernier dérivé du célèbre KC-135. Les trois exemplaires de la RAF ont volé pour la première fois en… 1964. Si l’équipement électronique et les réacteurs ont été mis à jour, la cellule a tout de même 50 ans avec 23'000 heures de vol en moyenne pour chaque avion ; et la RAF veut les garder jusqu’en 2045 : bonjour les coûts de maintenance et d’heure de vol ! Boeing ne fabriquant plus de pièces de rechange pour ce modèle, l’USAF a racheté dans les années 1980 les flottes de Boeing 707 d’AA et de TWA qui sont cannibalisées en fonction des besoins. Les RC-135W prendront la relève du Nimrod dont la carrière s’était terminée par un scandale financier en 2010.

Écrit par : Uldry | 06/09/2015

Les commentaires sont fermés.