03/09/2015

L’Indonésie a choisi le Sukhoi Su-35 !

2030397890.jpg

 

 

 

Le ministère indonésien de la Défense (MoD) a choisi le Sukhoi Su-35 «Flanker-E » pour remplacer les actuels Northrop F-5E Tiger II de la Force aérienne. Ce programme représente la première commande à l'exportation du Su-35.

 

Les avions en concurrence étaient: le Rafale de Dassault Aviation, le Lockheed-Martin F-16 « Viper », l’Airbus Eurofighter T3 et le Saab Gripen E. Il semble que le prix a joué un rôle déterminant dans le choix, on parle ce soir d’un montant d’un milliard de dollars pour 16 appareils.

Cette réussite russe, montre qu'il va falloir une fois de plus compter sur le retour des avionneurs à "l'étoile rouge" sur le marché. Ceux-ci se montrent très agressifs et devraient à l'avenir être à nouveau capable de concurrencer les USA et compliquer le travail des européens.

 Les forces aériennes indonésiennes exploitent actuellement une flotte mixte d'appareils russes composée de Su-27SK, Su-27SKM, Su-30MK et de Su-30MK2, achetés par étapes depuis 2003.

Le Sukhoi Su.35 :

Le Su-35 est un appareil de la génération 4++.  Les caractéristiques de l'avion comprennent une nouvelle avionique numérique avec fusion des données, un nouveau réseau d'antennes radar progressive avec une longue portée de détection et de cibles aériennes. Son noyau est le système de gestion de l'information (SGI), qui intègre les sous-systèmes fonctionnels, logiques, d'information et de logiciels en un complexe unique qui assure l'interaction entre l'équipage et l'équipement. L'IMS comprend deux ordinateurs centraux numériques, dispositifs de commutation et de l'information. Le pilote dispose de deux écrans MFI affichage multi-fonctions de 9x12 pouces et une résolution de 1400x1050 pixels.

Le noyau du Su-35 dispose de deux doubles radars en bande X en réseau, à antennes progressives Irbis-E, soit un N-12 à l’avant et un N-011 dans la queue arrière. A l’avant le N-12 est monté sur une unité de commande hydraulique à deux étapes (en azimut et en rouleau). Le dispositif d'antenne scanne par un faisceau électronique dans l'azimut et l'angle d'élévation dans les secteurs non inférieure à 60°. L'unité d'entraînement en deux étapes électro-hydraulique tourne en outre l'antenne par des moyens mécaniques à 60 ° en azimut et 120 ° en roulis. Ainsi, en utilisant la commande électronique et mécanique tour supplémentaire de l'antenne, l'angle de braquage maximal du faisceau peut atteindre 120 °. Le radar Irbis-E détecte les cibles aériennes jusqu’à une portée maximale de 400 km. Le tout avec une nouvelle génération d'optique frontale.

La durée de vie de la cellule est de 6’000 heures de vol, soit un cycle de vie de 30 années d'exploitation. La durée de vie assignée des moteurs AL-117S dérivé de l’AL-31F avec poussée vectorielle est de 4’000 heures.

 

2975181373.JPG

Photos : Sukhoi Su-35 @ Irkut 

Commentaires

Par rapport à ses concurrents, que vaut-il vraiment? Serait-il un choix pour la Suisse?

Écrit par : McCall | 03/09/2015

@McCall: techniquement il est très bon, un peu gourmand en kérosène, mais inadapté pour notre pays tant pour l'intégration (communication, liaison, maintenance) Otan que pour nos infrastructures.

Écrit par : PK | 03/09/2015

Passer du F-5 au SU-35 cela va être un sacré saut pour les pilotes ! ces deux avions avec leurs défauts et qualités ne jouaient pas dans la même catégorie !!

Écrit par : Montaudran | 04/09/2015

Bonne nouvelle pour l'usine de KnAAPO à Komsomolsk sur Amour. Cela confirme les approvisionnements à long termes de certaines pièces. Un autre lot de 48 sukhoi Su 35 S pour la Russie. Il reste une possibilité d'un lot pour la Chine.

Écrit par : Benoit | 04/09/2015

L'Indonésie est un grand pays, très étalé, avec de nombreuses iles éparses.
Le Gripen n'est pas du tout adapté avec sa faible autonomie
Les Rafale et Eurofigter trop chers
Le F16 dépassé (pourquoi le FA-15E/F est il si souvent absent des compétition ?)
Le Su-35 est un avion puissant, rapide, avec une bonne autonomie et si en plus son prix est très faible c'est un bon choix pour l'Indonésie.
Maintenant 16 appareils c'est vraiment très peu, tout juste une escadrille.

Écrit par : FabienM. | 04/09/2015

@FabienM: ce que l'on sait ce matin sur le choix, le Gripen E arrive en seconde position (rayon d'action 1400km, rien à voir avec l'ancienne version C/D 800Km). Le F-16 n'offrant plus une viabilité sur le long terme a été mis de côté. Le Rafale et Eurofighter ont été jugé trop cher. Concerna tel Super Hornet, l'Indonésie craint, à juste titre, que celui-ci ne sera plus produit d'ici 2018, par conséquent les risques de ne pouvoir le moderniser à terme son importants.

Écrit par : PK | 04/09/2015

@PK: Le Gripen arrive souvent bien placé quand le prix est le facteur le plus déterminant du contrat. Mas avec l'arrivée des russes qui tirent maintenant à fond sur les prix la concurrence va etre difficile pour le Gripen qui jouait beaucoup sur cet argument du bas prix.

Écrit par : FabienM. | 04/09/2015

@FabienM. la difficulté aujourd'hui comme l'explique PK concerne les trois avionneurs européens qui vont avoir de la peine à placer leur aéronef sur le marché international. Russie, les Usa et prochainement la Chine pourraient relégué l'Europe dans ce domaine.

Écrit par : Steeve | 04/09/2015

Avec quoi veux tu que les USA nous relègue dans ces marchés ?
Le FA-18E/F arrive en fn de production, le F-35 est devenue la risée de l'aviation et le F-16 est devenu trop vieux.
Coté chinois, je ne crois pas beaucoup non plus à leur poussée sur le marché internationale. Leurs avions restent encore un mystère sur leur compétence et on sent bien qu'il y a une volonté chinoise d'éviter la comparaison lors des évaluation d'appel d'offre. Par exemple l'achat iranien s'est fait sur étagère, sans appel d'offre ou compétition avec d'autres appareils (russes notamment)

La Russie a un très bon appareil, le Su-35, mais dans les compétitions dévaluation d'appel d'offre il est toujours classé dans les derniers. Là je pense que les russes ont casser les prix et vendre à perte car la volonté de l'Indonésie a clairement été un prix très bas.

Le rafale et l'Eurofighter sont plus sur un marché de niche, donc réservé à des pays ayant plus de moyens ou étant en situation géographique sensible comme l'Egypte. L'eurofigter est plombé par un prix excessif (plus que le Rafale) et une capacité air-sol très limitée, ce qui explique qu'il ne se vend plus. Mais le Rafale tient actuellement le bon bout avec la Malaise, et quelques riches pays du moyen Orient, ça pourrait se conclure dans les mois à venir, notamment la Malaisie.

Le Gripen interesse surtout les pays ayant peu de moyen et qui ne sont pas en zone de conflit potentiel, ils veuillent surtout un appareil apte à faire une police du ciel et assurer la souveraineté du pays.

Écrit par : FabienM. | 04/09/2015

Sur le papier tout est en ordre mais dans la réalité les choses sont différentes. Prix imbattable mais contrôle de qualité laissant à désirer comme pour tout matériel russe ; sans oublier le service après-vente inexistant et la fourniture de pièces de rechange aléatoire. Pas certain que la Suisse se laisse séduire.

Écrit par : Uldry | 04/09/2015

@Uldry: Non la Suisse ne se dirigera pas vers un aéronef russe. Par contre, vous avez raison, le prix est imbattable mais le coût de la maintenance, de la consommation des avions russes laisse encore à désirer.

@Steeve, J'abonde sur votre avis sur le moyen terme.

Écrit par : PK | 04/09/2015

@FabienM. : Simple, il faut regarder les choses en face, le Rafale en Malaysie ? Pourquoi pas, mais ce pays dispose de moyens limités tout comme l'Indonésie, Les pays du Golfe ? EAU et peut-être Koweit ? Mais rien n'est moins sur. Et après ? L'Europe se dirige pour beaucoup, à tort, vers le F-35, tout comme les grands alliés des USA que sont l'Australie et le Canada. Les USA arrivent encore placer des F-16 chez le pays moins riches et aux sein de leurs nouveaux "allié" comme l'Irak.

L'Eurofighter T* est multiple ne vous en déplaise, mais trop cher et ne pourra se vendre que chez les pays déjà utilisateur des versions précédentes.

Le Gripen E va se vendre chez le utilisateurs de la version C/D, se retrouver à remplacer l'Eurofighter en Autriche et sera probablement confirmé en Suisse, un ou deux clients en Europe comme le Portugal et peut être un second en Amérique latines, la Colombie ou le Mexique.

Pakistan et Iran se tournent vers la Chine et certains pays africains devrait suivent, le reste est ou sera client de la Russie.

Alors oui, l'Europe a du soucis à se faire sur le sujet.

J'adore votre dernière phrase "qui ne sont pas en zone de conflit potentiel" l'ensemble de pays en guerre aujourd'hui ou proche d'un conflit ne l'était pas il y a à peine cinq ans !

Écrit par : Steeve | 04/09/2015

concernant la qualité des Sukkhoi, je suis d'accord avec vous, et il n'y a qu'à voir les gros problèmes de l'Inde, très mécontente de ses Su-35 MKi qui ont connu énormément de problèmes et plusieurs crash au point de cloués la flotte au sol plusieurs mois fin 2014.

Pour Steeve, vous avez une vision très personnel et partisane des choses. Jene partage pas du tout votre analyse que je juge très pessimiste pourle Rafale et très optimiste pour les autres.
Par exemple, quand vous dites que les pays européens s'oriente vers le F-35, je dirais plutot qu'ils se sont orienté par le passé, lors des belles promesses américaines. aujourd'hui, devant les déboires de l'appareils et un prix qui a explosé la conséquence est une baisse des commandes chez tous les partenaires et surtout un manque de confiance qui jouera des tours aux américains à l'avenir. D'ailleurs depuis les déboires du F-35, cet avion n'a plus enregistré une seule commande et je doute qu'il y en ait d'autres avant un très long moment.
Pour l'eurofighter, ça a été dit et répété, sa mise à jour multirole (donc attaque au sol) a été jugé très minimaliste pour ne pas dire décevante. Rien à voir avec le rafale qui est un parfait multirole parcequ'il a été étudié dès le départ pour cela.
Quand au Gripen, vous avez un peu trop vite fait de juger ses futurs clients poteniels comme acquis, alors que vous faites l'inverse avec les futurs clients du Rafale, d'où mon expression de propos partisans.
L'Iran se tourne vers la chine par défaut, le pakistan pour éviter une dépendance des USA qui pourraient un jour leur jouer des tours. Il n'est pas dit que les USA les soutienne continuellement face à l'Inde
Et pour l'Irak, ce ne sont pas des "alliés", c'est un gouvernement placé là par les USA, sous controle politique et économique des USA. Donc voir l'Irak acheter américains c'est comme voir la Corée du Sud ou le Japon acheter US, c'est purement politique.

Écrit par : FabienM. | 05/09/2015

" c'est un gouvernement placé là par les USA, sous controle politique et économique des USA. "

Faux le gouvernement provisoire en Irak post Saddam a pris fin en 2005. Actuellement c'est un gouvernement autonome qui a été constitué par des élections. De plus si l'Irak était sous contrôle économique américain se serait ces derniers qui aurait toute les concessions pour exploiter le pétrole ce qui n'est pas le cas. La plupart des puits pétroliers sont exploités surtout par la Chine et aussi la Russie ( Lukoïl ), la Malaisie ( Pétronas ) et l'anglo-hollandais Shell.

Politiquement l'Irak aujourd'hui est bien plus sous influance iranienne qu'américaine.

D.J

Écrit par : D.J | 05/09/2015

Sauf erreur ou omission de ma part l'Inde possède des Su 30 MKI acheté directement à l'usine ou en kit à monter par Hal. Avons-nous une idée si les derniers ont plus d'accident que ceux assemblé en Russie?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Soukho%C3%AF_Su-30#Versions

http://www.aerobuzz.fr/defense/article/la-saga-du-sukhoi-su-30-se-deroule

Écrit par : Benoit | 05/09/2015

DJ, je te garanti que le poids politique américain est encore très fort en Irak. Tout comme il l'est encore en Corée du sud ou au Japon (qui n'achètent que du matériel US).
Il y a des pressions politiques qui sont souvent très fortes en Irak mais bien discrête et qui ne se limitent pas aux puits de pétrole.

Écrit par : FabienM. | 05/09/2015

Oui petit erreur de ma part, Su-30 MKi et pas Su-35Mki, mais ce que je soulève c'est la qualité très contestable de ces avions russes. D'ailleurs dans le domaine spatial également la qualité russe se dégrade avec de plus en plus d'échec des lanceurs ou engins russes. L'industrie russe se casse la figure et c'est la qualité qui en patie.
quand on voit le taux de disponibilité des sukkhoi indien on peut craindre pour les 16 sukkhoi Indonésien (que ce soit du 30 ou du 35)

Écrit par : FabienM. | 05/09/2015

" DJ, je te garanti que le poids politique américain est encore très fort en Irak. "

C'est surement pour cela qu'Obama à laissé l'Irak se démerder pour assurer sa sécurité en retirant toutes les troupes et qui a laissé ce pays s'enfoncer dans la guerre civiles aux mains des djhadistes que le général Pétraeus sous Bush avait viré d'Irak à coup pieds aux culs.

Ce qui n'est pas le cas de la Corée du sud ou l'armée américaine est resté toujours bien présente et qui n'a pas laissé le sud se faire envahir par le nord pour devenir communiste juste après la fin de la guerre de Corée. A peu près pareil pour le Japon.

D.J

D.J

Écrit par : D.J | 05/09/2015

Le Japon a acheté récemment chez Dassault 2 Falcon 2000 MSA

http://www.air-cosmos.com/le-japon-selectionne-le-falcon-2000-msa-pour-ses-gardes-cotes-32814


La Corée du Sud a acheté récemment

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/12/26/la-coree-du-sud-va-acheter-deux-avions-espions-a-dassault_1622693_3216.html

Certes ceci ne représente pas pas beaucoup mais tu ne pas dire "qui n'achètent que du matériel US".

ET ceci
http://www.air-cosmos.com/la-coree-du-sud-selectionne-le-mrtt-d-airbus-38536

Et encore dans le futur
http://www.challenges.fr/entreprise/20150316.CHA3880/airbus-signe-un-contrat-pour-300-helicopteres-en-coree-du-sud.html

Et en cous de mise en service avec Airbus Industie
https://en.wikipedia.org/wiki/KAI_KUH-1_Surion

Écrit par : Benoit | 05/09/2015

Sauf erreur ou omission de ma part la fusée Soyouz a mis sans trop de problème le progress. La fusée Soyouz FG a bien mis en orbite le Soyouz TMA sans trop de soucis. C'est rustique, parfois la qualité et la fiabilité n'est pas au rendez-vous. Mais les États-Unis ont un problème pour l'instant aucuns des ravitailleurs américains ne peuvent décoller. A ce jour au grand désespoir du sénat, l'Amérique ne peut se passer du matériel russe pour aller dans l'espace.
Même la Proton a bien fonctionné.

Écrit par : Benoit | 05/09/2015

@Benoit: on parle de grosses commandes et d'évaluation sur le moyen terme.... !

Écrit par : Steeve | 05/09/2015

@Benoit,
Non c'est bien la soyouz 2.1a qui est en cause de l'échec du progress, ce serait le système de séparation qui serait en cause.
On a également eu un soyouz qui a raté la mise ne orbite de 2 sat Galileo.
On a eu pas mal de raté de l'étage Fregat (echec du lancement de la sonde Phobos grunt)
Et la Proton connait un taux d'échec assez important depuis 2 ans au point que cela a valu de nombreuses mise à pied et changement de direction.

concernant les américains, ils sont dans une phase de transition, tout comme ils en ont connu entre apollo et la navette. Mais ils vont revenir en force avec 2 ravitailleurs et 3 capsules habités ... ça impressionne. D'ailleurs leur reotur en vol est pour bientot avec le CST-100. Certes ils ont connu cette années deux échecs (Antares et Falcon9) mais tous les lanceurs ont connu au moins un échec. Cela dit la Falcon9 semble fiable car elel a fait de nombreux vol sans problème et l'Antares est une évolution d'un lanceur fiable donc ce sera corrigé.

Écrit par : FabienM | 06/09/2015

@FabienM

La fusée antares aura un moteur russe RD 191 si tout se passe bien. Le dernier progress a été mis en orbite par une Soyouz U. Il doit en rester 2 exemplaires après ils passeront définitivement à la version 2.1a. La Soyouz est l'une des fusées les plus fiable au monde. Plus de 16 exemplaires sont utilisés par an.Une nouvelle version du Soyouz MS entrera en service ainsi qu'un nouveau Progress MS.C'est rustique mais ça marche bien.

Sauf erreur ou omission de ma part 2 Cygnus seront mis en orbite par une fusée Atlas 5 motorisé par un réacteur russe RD180. Celui-ci sera opérationnel jusqu'en 2019 au grand dam du sénat et du sénateur McCain. Voir plus si les militaires sont les plus forts. Certes un moteur américain est en développement pour le remplacer.Et il faudra au moins trois tirs réussis voir beaucoup plus pour que les militaires y risquent leurs satellites les plus chers. N'oublions pas que des élections auront lieu bientôt aux États-Unis et qu'un ou une Président(e) sera élu, ainsi qu'une nouvelle majorité. Et que tout peut changer. Pareil pour la SLS, elle peut disparaître comme l'Ares I et V.
A chaque président, sa politique spatiale.Le deuxième contrat CRS2 traîne.Pour l'instant, l'administration a attribué des charges supplémentaires au contrat CRS1.
J'attend avec la même impatience la Falcon Heavy 9 version 1.2 ou 1.X que la famille Russe Angara.Il est permis de penser que SpaceX fera décollé une Falcon 9 V1.2, d'ici novembre, avec un dragon.

A bientôt pour un autre échange.

Écrit par : Benoit | 06/09/2015

La Soyuz est un lanceur fiable, tout comme Proton, si on se réfère à son bilan global, mais si on regarde depuis 3 ou 4 ans il n'en est plus de meme. La qualité russe chute avec son économie et cela se voit.
Cela dit, il ne faut pas non plus mettre au meme niveau la Soyuz U et la Soyuz 2.1a et 2.1b, version modernisée. Ce sont d'ailleurs ces denrières versions qui ont connu des échecs (Progress et Galileo). C'est d'autant plus inquiétant que ces versions vont remplacer à terme les Soyuz traditionnel U et FG.
Pour la Proton, les récents échecs n'inquiètent pas plus que ça les russes car l'Angara doit prendre la relève, mais il va falloir attendre encore quelques années pour un remplacement total.

Écrit par : FabienM. | 07/09/2015

Pardon pour le HS, mais la Soyouz 2.1A du vol st 12 a parfaitement fonctionné. Rustique mais fiable.Prochain vol à partir de la Guyane, en décembre.

Écrit par : Benoit | 11/09/2015

hors sujet mais la restriction parlementaire au Sénat américain est levée pour les réacteur RD 180 russe pour la fusée Atlas 5. La Falcon 9 est toujours bloqué au sol. Le dernier test moteur a été reporté. Les militaire US plus fort que les politique.

http://spacenews.com/spending-bill-lifts-rd-180-ban-puts-ula-back-in-competitive-game/

Un général US sera toujours plus fort qu'un sénateur ou un député pour mettre en orbite un satellite Militaire, ou de la NRO et autres agences de renseignements.

Écrit par : Benoit | 17/12/2015

Le ministère indonésien de la Défense (MoD) continue ses achats par contre je ne sais pas pour quel avion ces missiles sont prévu.

http://bmpd.livejournal.com/1658799.html

Écrit par : Benoit | 02/01/2016

Les commentaires sont fermés.