02/09/2015

Une short list pour notre DCA !

hotnews.parsys.49365.Image.gif.jpeg

 

 

 

L'évaluation préalable dans le cadre du projet BODLUV 2020 s'est terminée à la fin de 2014. Partant d'une liste de fabricants, une liste réduite de candidats a pu être établie pour un système de moyenne portée après l'analyse des bases, des concepts et des entretiens menés. Jusqu’ici trois systèmes avaient été retenus. Les derniers travaux d’évaluation ont permis de ne retenir que deux systèmes.

 

bodluv2020,camm-l,iris.sl,thales,saab,infos aviation,blog défense

 

De plus, La société Thales Suisse SA a été désignée entrepreneur général pour la préparation de l'acquisition dans le cadre du projet « Défense aérienne basée au sol 2020 ( BODLUV 2020 ) ». A la fin août 2015, une nouvelle étape des travaux de projet en cours a pu être franchie avec la désignation d'un entrepreneur général suisse. Après l'achèvement de l'évaluation préalable pour BODLUV 2020 à la fin de 2014 et l'adoption d'une liste réduite des candidats entrant en question pour un système de moyenne portée ( MR ), les sociétés RUAG, Thales Suisse SA et Rheinmetall Air Defence ( RAD ) restaient encore en lice et ont été invitées à déposer leur candidature en qualité d'entrepreneur général. Tandis que RUAG s'est retirée dans le cadre de l'évaluation pour se concentrer sur des activités de sous-traitante pour la maintenance, un examen approfondi de l'aptitude a été effectué auprès des deux autres entreprises.

 

Deux systèmes et deux fabricants de radars :

 

bodluv2020,camm-l,iris.sl,thales,saab,infos aviation,blog défense

armasuisse procédera aux évaluations et aux vérifications et ceci  conjointement avec Thales Suisse SA. Les systèmes de missiles des sociétés Diehl BGT Defence GmbH & CO ( Allemagne ) Irish-SLM et MBDA UK Ltd ( Grande Bretagne ) CAMM-L, de même que les systèmes de radars des sociétés Saab Girafe 4A ( Suède ) et Thales Air Systems GM200 ( France ) seront évalués pour le système modulaire intégré de défense aérienne basée au sol de moyenne portée ( BODLUV 2020 MR ).

 

ob_7d45a3_gm200-sur-camion-800-01.png

 

Examen approfondi

Les offres remises ont été examinées et analysées de manière circonstanciée par des spécialistes d'armasuisse, des Forces aériennes, de la Base d'aide au commandement BAC, de la Base logistique de l’armée BLA et de l'Etat-major de l'armée. Thales Suisse SA reçoit d'armasuisse le mandat de préparer l'acquisition d'un système de défense aérienne basée au sol. L'objectif de cette phase est l'obtention la plus rapide possible de la maturité d'acquisition. Le projet sera vraisemblablement soumis au Parlement dans sa teneur et son ampleur définitives avec le programme d'armement 2017 ( progr arm 17 ).

 

Diehl BGT Defence Iris-SL : 

 

2629643094.jpg

Le système allemand Diehl BGT Defence Iris-SL/SLS/SLM est basé sur le missile air-air Iris-T qui équipe les Eurofighter et Gripen, la variante Iris SLM d’exportation est tirée depuis un lanceur vertical monté sur camion. Il permet une défense aérienne à courte et moyenne portée et est adapté pour la défense de l'espace aérien de site comme des aérodromes, mais permet également de couvrir de troupes au sol et des mouvements de blindés. L’IRIS SL permet une interception à 360° d’une portée de 40 km. Le système le choix entre plusieurs radars de dernière génération de type multifonction 3D (Saab Girafe 4A ou Thales GM200) capable de détecter toutes cibles volantes (avions, drones hélicoptères, missiles) ainsi que des roquettes, obus d’artilleries et mortiers.

 

 

MBDA CAMM-ER : 

 

1640764597.jpg

Le CAMM pour (Common Anti-Air Modular Missile) est une famille de missile surface-aérien cours de développement par MBDA. Le CAMM doit remplacer le «Rapier» et le «Sea Wolf»au sein des forces britanniques à partir de 2016.

Le missile CAMM doit être la base de différents missiles anti-aérien répondant aux besoins des différents armées britanniques (Army, Royal Navy, Royal Air Force).reprend le missile air-air « ASRAAM » qui équipe les Eurofighter anglais, mais se différencie avec l'utilisation d'un autodirecteur électromagnétique actif et d'une liaison de données bidirectionnel. Il est tiré en position verticale et possède la capacité de "soft launch", le missile est éjecté par un piston pneumatique et le propulseur s’allume quelques secondes après le lancement. Ce système doit être plus compact et permettant d'intégrer plus de missiles dans les lanceurs verticaux.

Contrairement au «Sea Wolf» et au « Rapier » le CAMM ne nécessite pas de radar de conduite de tir, permettant de mieux traiter les attaques saturantesLe CAMM-ER (version terrestre) doit pour détecter des cibles multiples à 40km de portée. Le système offre également un choix de radars 3D aux clients (Saab Giraffe 4A ou Thales GM200).

 

Photos : 1 les différents systèmes  2 Radar Saab Giraffe 4A 3 radar Thales GM20 4 Diehl BGT Defence Iris-SL/SLS/SL 5 MBDA CAMM-L

 

 

Commentaires

Bonne chose qu'il n'y ait pas de matériel américain.
Comme de nos jours, les petits pays se font généralement attaquer par l'OTAN.
L'idéal serait évidemment d'avoir du matériel russe.

Écrit par : Paul Bär | 02/09/2015

Étonnant le choix de Thales Suisse comment entrepreneur général. Ne risque-t-il pas d'y avoir conflit d’intérêt lors de l'évaluation du radar fabriqué par Thales Air Systems ?

Écrit par : Seb | 02/09/2015

Je suis surpris d'apprendre que le système Patriot ne soit pas sur la short list!
Encore plus par la présence du CAMM qui est en cours de développement.
Surprenant.

Écrit par : A,&X | 02/09/2015

@A,&X: L'évaluation préliminaire à démontré à juste titre qu'un système comme le Patriot avec une portée supérieur de 100km ne pouvait donner pleine satisfaction dans notre pays et ceci à cause du terrain. Les nombreuses montagnes et collines limitent la capacité de détection en profondeur et réduisent ainsi l'efficacité du système.

Le CAMM-L en en soi une petite surpris, je l'annonçais ce printemps, cependant le système fonctionne, la version navale et déjà sur le marché avec un certain succès.

Écrit par : Pk | 03/09/2015

@Seb: votre interrogation est juste, j'attends un complément d'information d'armasuisse à ce sujet.

Écrit par : PK | 03/09/2015

@Paul Bär
Vous avez raison les russes n'ont jamais envahie personne...Demandez aux Tchéchenes , Géorgiens , Ukrainiens... et tous ça plusieurs fois en 20 ans !
De plus ils étaient équipé de matériels russes... Comme quoi !

Écrit par : moi | 03/09/2015

@PK: à propos du CAMM-L, il faut dire que la photo fait un peu lanceur de fusée du 1er août ;-) comparé aux autres.
Je n'ai malheureusement pas retrouvé l'article dans les archives. Au niveau détection et poursuite, quelles sont ses caractéristiques ?

Écrit par : Al&X | 04/09/2015

Ok, je me suis renseigné ;-)
Le CAMM-L n'a pas de système radar propre mais dépends d'un réseau environnant.
Qui le fournirait? Ou le but est-il d réutiliser le système actuel? Cela a-t-il un sens?

Écrit par : Al&X | 04/09/2015

@Al&X: Dans l'article, Pascal nous parle de radars de SAAB (Giraffe?) et Thales Air Systems (GM-200?) qui seront évalués pour équiper le système modulaire de défense anti-aérien de moyenne portée. C'est certainement ceux qui seront les "yeux" de ces systèmes sol-air.

Écrit par : Jo-ailes | 04/09/2015

Les commentaires sont fermés.