16/08/2015

Le ralentissement du secteur du fret aérien se poursuit !

korean_air_cargo_boeing_747-8f_boeing_777_freighter.jpg

 

Genève, L’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques sur le transport de fret aérien dans le monde, qui indiquent un ralentissement de la croissance du trafic de fret en juin. Si le trafic passagers est quant à lui en augmentation, il n’en est rien pour le secteur du fret.

Les volumes de fret aérien, mesurés en tonnes-kilomètres de fret (FTK), ont augmenté de seulement 1,2 % par rapport à l’an dernier. Cela correspond à la baisse de l’activité commerciale et à la croissance mondiale plus faible que prévu.

Les résultats varient beaucoup entre les régions. Les transporteurs d’Asie-Pacifique, d’Amérique du Nord et d’Amérique latine font état de baisses en glissement annuel
(-0.3 %, -3,3 % et -1,6 % respectivement), tandis que chez les transporteurs européens, les marchés étaient inchangés. Ces résultats sont contrebalancés par les fortes performances des transporteurs du Moyen-Orient (+15,3 %) et d’Afrique (+6,7 %) qui maintiennent une croissance positive.

Les données à la mi-année indiquent une tendance générale qui laisse prévoir une année 2015 plus faible que 2014. Les marchés de fret aérien ont eu une croissance de 5,8 % en 2014; toutefois, la croissance cumulative pour 2015 est de 3,5 %.

« Le rapport de mi-exercice du secteur du fret aérien n’est guère encourageant. Avec une croissance de seulement 1,2 % en juin par rapport à l’année précédente, les marchés sont pratiquement stagnants. Certains transporteurs réussissent mieux que d’autres à saisir les occasions d’affaires. Mais dans l’ensemble, cette première moitié de 2015 est décevante, surtout si on se rappelle que 2014 a fini en force. Pour le reste de l’année, les signaux sont ambivalents. On s’attend généralement à une accélération de la croissance économique, mais la confiance des gens d’affaires et les commandes d’exportations sont faibles. Le fret aérien et l’économie mondiale se porteront mieux si les gouvernements peuvent se concentrer sur la stabilisation de la croissance et la stimulation du commerce par l’élimination des barrières », a déclaré M. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

 

fedex_mcdonnell-douglas_md11_takeoff.jpg

Analyse détaillée par région :

Les transporteurs d’Asie-Pacifique ont enregistré en juin une chute du nombre de FTK de
0,3 %, par rapport à juin 2014, tandis que la capacité augmentait de 4,0 %. La région a subi un ralentissement important des importations et des exportations au cours des derniers mois, et les données récentes indiquent que l’activité commerciale dans les pays émergents d’Asie est en baisse de 8 %. La croissance depuis le début de l’année est de 5,4 %. S’ajoutant aux conditions commerciales généralement faibles, la région est la plus vulnérable au marché chinois où les politiques gouvernementales cherchent principalement à stimuler les marchés intérieurs.

Les transporteurs d’Europe affichent une croissance nulle en juin (0,0 %), par rapport à l’année précédente, tandis que la capacité a augmenté de 2,2 %. L’amélioration de la confiance des milieux d’affaires dans la zone euro ne s’est pas traduite par une augmentation de la demande dans le secteur du fret aérien, et la confiance des consommateurs a été atteinte par la crise grecque. La croissance depuis le début de l’année est de -0,6 %.

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont subi une baisse de 3,3 % par rapport à l’année précédente, et la capacité a augmenté de 2,8 %. L’effet positif du transfert modal vers le transport aérien, en raison de la grève dans les ports de la côte Ouest, s’est atténué et les résultats économiques, malgré une amélioration au deuxième trimestre, sont faibles. La croissance pour les six premiers mois de l’année a été de -0,4 %.

Les transporteurs du Moyen-Orient ont connu la plus forte croissance, la demande augmentant de 15,3 %, avec une hausse de capacité de 19,2 %. Les compagnies aériennes de la région ont suivi leur stratégie gagnante axée sur des aéroports pivots reliant à la fois les marchés long-courriers et court-courriers. Bien que certaines grandes économies de la région aient connu des ralentissements dans les secteurs non pétroliers, la croissance économique demeure généralement robuste, ce qui aide à maintenir la demande de transport de fret aérien. La croissance depuis le début de l’année a été de 14 %.

Les transporteurs d’Amérique latine affichent une baisse de la demande de 1,6 % par rapport à l’année précédente, avec une augmentation de capacité de 3,7 %. L’activité commerciale dans la région a augmenté au premier trimestre de 2015, malgré la faiblesse persistante du Brésil et de l’Argentine. Malheureusement, cela n’a pas entraîné une plus forte demande dans le secteur du fret aérien. La croissance depuis le début de l’année est de -6,9 %.

Les transporteurs d’Afrique ont enregistré une croissance de la demande de 6,7 %, tandis que la capacité augmentait au même taux. Les économies du Nigeria et de l’Afrique du Sud ont généralement mal performé depuis le début de l’année, mais le commerce régional a tenu bon. La croissance de la demande pour les six premiers mois de l’année a été de 4,8 %.

 

747-400-Cargolux.jpg

Photos : 1 B747 & B777 Corean Air Cargo 2 MD-11 FedEx  3 B747-400 Cargolux

Commentaires

Faut-il y voir un indicateur avancé de la futur crise économique qui arrive? Ou juste une autre façon de consommer pour une grand partie des pays?

Écrit par : Benoit | 16/08/2015

Information qui confirme ce qui est constaté pour le fret maritime (indice Baltic Dry)http://la-chronique-agora.com/baltic-dry-index/

Écrit par : philbeau | 16/08/2015

C'est mauvais signe car la population augmente et même les voyageurs.

Écrit par : Ettore | 20/08/2015

Les commentaires sont fermés.