12/08/2015

Premiers F-35A avec le marquage US Air Force !

yourfile-1.jpg

 

 

Les deux premiers Lockheed-Martin F-35A de combat codés avec les marquages de l'US Air Force sont apparu depuis les installations de Fort Worth au Texas.

Les aéronefs, AF-77 et FA-78, sont en cours de livraison pour le 34e escadron de chasse basé à Hill dans l’Utah. Ces deux premiers F-35A font faire partir du premier escadron actif sur le nouvel avion au sein de l’USAF.

Le 34e Escadron de chasse « The Rude Rams », a été réactivé la semaine dernière et va prochainement recevoir progressivement, au rythme d’un avion par mois, ses premiers avions de combat de type F-35A. Le 34e Escadron était en sommeil depuis 2010, il volait alors sur Lockheed-Martin F-16 « Fighting Falcon ». 

 Selon l’US Air Force, ce premier escadron sur F-35A devrait déclarer sa capacité opérationnelle initiale en août ici 2016. La base finira par accueillir 72 F-35A et soit 3 escadrons, ceux-ci  seront doté de 35 à 40 par pilote par escadrons.

En date du 20 juillet, Lockheed-Martin avait livré 69 F-35A dont quatre pour des clients internationaux. Le programme prévoit de produire 1'763 appareils.

 

Photo : F-35A de l’USAF avec les codes sur les dérives @USAF

Commentaires

La situation si grave que ça dans ce projet pour qu'on aie un article par semaine pour nous informer de banalités ? Même lorsqu'il y a un coup de peinture USAAF on a un article !
.
Semaine prochaine "la procédure de changement du pneu arrière droit du F35 validée !"

Écrit par : v_atekor | 12/08/2015

Bonjour,

Oui ce site que j'aime beaucoup est effectivement parfois très techno américaine (F35) ou ...orienté Grippen. ;-)

Une petite remarque sur les traductions:
Vous dites "environ 35 à 40 par pilote par escadrons"
35 avions par pilote. Super, c'est l'amérique!
Si on se réfère à la source américaine de l'article, la bonne traduction serait plutôt: "environ 35 à 40 pilotes par escadron".
En effet, la base étant prévue pour 3 escadrons et un total de 72 machines, cela devrait faire 24 avions par escadron, et donc 1,5 pilotes par avion F35.
Ce ratio me semble plus plausible que 35 à 40 (avions) par pilote...

Combien avez vous de pilotes par F18 en suisse?
et en France combien de pilotes par Mirage ou Rafale?

Bonne journée à tous,
Patrick

Écrit par : louis lech | 12/08/2015

@Patrick, D'une manière générale c'est l'acutalité qui oriente les articles, Les USA sont assez prolifique en la matière et le Gripen ayant été choisi par la Suisse il était normal d'en parler en détail.
le Rafale, n'est pas oublié ni l'Eurofighter, le Mitsubishi F-2, la Chine et notamment la Russie et parfois la Corée du Sud.

En Suisse, on peut compter sur 50 à 55 pilotes pour 32 Hornet.

Bien à vous

Écrit par : Pk | 12/08/2015

Les mauvais résultats du F-35 se confirment à nouveau selon nos amis du canada :

https://www.45enord.ca/2015/08/tonnerre-sans-eclair-le-f-35-ne-serait-meme-pas-aussi-performant-que-nos-vieux-cf-18/

Écrit par : Steeve | 12/08/2015

@ Steeve: une petite bonne nouvelle pour le F-35 qui n'atténue en rien les vrais problèmes de celui-ci.

Écrit par : pk | 12/08/2015

Avons nous une idée de la version du block de ces avions et des restrictions de vol.
De mémoire.
Block 2-a vitesse 900 km/h et 3g
Block 2-b supersonique et 5.5 g maxi

Écrit par : Benoit | 12/08/2015

@Steeve: c'est amusant de voir ces pays qui ont acheté un avion juste sur des promesses, et trois fois plus cher que les meilleurs avions actuels, pleurer sur ce fiasco.
La prochaine fois, peut etre qu'il passeront par des phases d'évaluation et attendrons que l'avion vol.
Mais il n'y a pas que le Canada. Certains pays qui n'ont pas voulu se joindre à une coopération européennes voient qu'ils se sont bine fait avoir par les américains, en qui tout le monde avait confiance. comme quoi...

Moi, je pense que ce serait peut etre l'occasion pour les européens de lanceur des Eurofighter NG et Rafale NG. Parce que meme si l'avion a déja un gros carnet de commandes pré signé, il va leur etre à présent très difficile d'en vendre. Il y a donc un gros marché ouvert pour les européens s'ils veulent s'y lancer notamment le Rafale qui jouit actuellement d'une grande réputation.

Écrit par : FabienM | 12/08/2015

@FabienM : On a dévalorisé les avions européens pour des raisons politiques c'est dommage, pourtant cette option est largement défendue ici. Bon vous semblez oublier le Gripen suédois.

Quelle est cette idée de Rafale et Eurofighter NG ? ils n'existent pas. Pas besoin d'inventer des standards pour promouvoir ce qui va de soi. Longue portée vous avez le choix entre Rafale et Eurofighter et pour des pays neutres ou n'ayant besoin que de répondre à des besoins continentaux le Gripen E.

Écrit par : Steeve | 12/08/2015

@Steeve:
Désolé mais pour moi le Gripen reste un avion Low Cost, eT A&C le considère souvent comme tel. Je sais qu'ici on le met sur un pied d'estale (et que je vais me faire insulter) parce qu'il avait été choisi par la suisse mais je pense qu'on n'est pas du tout dans la meme catégorie. Il n'est pas mauvais, au contraire il est très bon dans sa catégorie, mais il correspond mieux à des pays qui n'ont pas de gros moyen et veulent une force aérienne moderne qui se limite souvent à une police du ciel ou des meeting aériens (comme la Suisse).

Écrit par : FabienM | 13/08/2015

A propos du flux de nouvelles positivistes de la part des communicants de LM à propos du F35, on a un tir en rafale contre cet avion venant respectivement du commandement de l'US Navy (US Navy considers reduced annual F-35C buy, flight Global) et de celui de l'USAF (A-10 replacement? USAF strategy calls for 'future CAS platform', même canard).
.
Pour la partie Navy, il n'y a au monde que 2 appareils qui satisferaient la navy : le rafale et le F18. C'est peu dire que la navy a intérêt a maintenir la chaine de prod' de boeing qui n'a de cesse de vouloir l'arrêter faute de clients, même si la politique aura le denier mot.
.
Côté CAS, la demande dénote avec les nouvelles du tir canon de la semaine dernière, et les belles photos cachent mal les problèmes et le report d'un canon opérationnel.

Écrit par : v_atekor | 13/08/2015

@FabienM : Parce que vous penser qu'en Suisse on achète des avions juste pour des meetings aérien (oui ailleurs) Vous êtes un sacré petit comique ! A&C est un journal français avec une touche pro-Rafale, en soi c'est normal. Qui a t-il de low cost dans cet avion ? a part reprendre bêtement ce genre de qualificatif ? Il est multirôle, emporte les même arme que l'Eurofighter et le Rafale. La différence il est plus petit et monoréacteur, les suédois ont réussi à réduire les coûts pour répondre au problème de financement des armées.

Écrit par : Steeve | 13/08/2015

@Steeve: "Parce que vous penser qu'en Suisse on achète des avions juste pour des meetings aérien (oui ailleurs) Vous êtes un sacré petit comique"

Parce que depuis 50 ans elle fait quoi votre force aérienne ? a-t-elle participé à un véritable conflit ? et pourtant le monde d'en manque pas.
Qu'a-t-elle fait d'autres que la police du ciel et les meeting ?

Certes une force aérienne a aussi un rôle de dissuasion mais la Suisse n'a jamais été menacé depuis bien bien bien longtemps, meme durant la seconde guerre mondiale ... et ce n'était pas grace à son armée.

Après je ne critique pas le choix de la Suisse pour le Gripen, c'est un très bon choix qui colle bien à son besoin comme je le disais plus haut.

Écrit par : FabienM | 13/08/2015

@v_atekor : vous êtes sévère avec ce blog , où l'on trouve des informations sur des avions ou des sujets dont on ne parle pas toujours ailleurs . Perso je suis avec intérêt le roman-feuilleton du F35 , je ne rate pas un épisode de cette série américaine , et cette chaîne est la meilleure pour cela . Je suis sûr que comme nous tous vous attendez les prochains épisodes !

Écrit par : philbeau | 13/08/2015

@FabienM: Notre Force aérienne fait son travail comme les citoyens soldats le font et ceci en accord avec le fait que nous saommes neutre en matière de défense comme d'autres pays, nous contribuons à la sécurité centre europe en tant que partenaire en assurans notre indépendance. Vos appréciations vous regardes, vos commentaires aussi, nous n'avons pas a participer à des guerres étrangères et nous avons au moins la fierté de ne pas avpoir déclencher ni envenimer les conflits actuels qui sont le fait de certains de nos voisins.

Écrit par : Steeve | 13/08/2015

Le choix et l’ achat d’un avion depend beaucoup du contexte geopolitique et d’ une parcelle de courage encore dans les esprits. Evidemment que les pays n’ achetent pas des avions juste pour des meetings….-ce serait un peu cher du “joujou”- Steeve a bien vu les enjeux…et je pense comme lui. Un avion de guerre et de defense n’est jamais lowcoast et depend des besoins specifiques des pays qui sont souvent different du fait de leur position geographique. ..et en plus ce n’ est pas le prix qui en fait la qualite mais l’engineery etc. Il est vrai que les suedois ont pu mettre au point un etonnant avion pour des besoins specifiques. La Suisse est une surface geographique relativement petite mais pleine de montagnes..et d’institutions internationales et donc les besoins sont un peu differents.. (En souriant, je vois mal la Suisse aller guerroyer dans les grands plaines de Mongolie, au pole nord ou dans l’ocean pacifique…pour faire fonctionner un super avion dont elle n’ a pas le besoin specifique). Tout constructeur d’un avion tient compte aussi du marche… et les suisses savent calculer.

Écrit par : Le Vent | 13/08/2015

@philbeau : C'est vrai. Le problème c'est que pour moi j'y vois une stratégie commerciale d'occupation du terrain de la part de LM : montrer que le projet avance et que les sous sont bien investis. La démarche vaut aussi bien pour les imposables américains qu'anglais, néerlandais ou italiens.
.
Et pardon, mais quand on compare avec la démarche inverse menés par les mêmes (avec la mêem optique) contre les investissements français et européens à la mode Rafale ou A400M (entre autres!), je l'ai en vraiment travers.
.
Ce qui me dérange, ce n'est pas le feuilleton aux scripts rédigés par les communicants de LM comme du pentagone que la retransmission de cet insipide feuilleton avec assez peu de recul au final dans les articles, alors que ça a des conséquences très directes sur la perception des investissements militaires en Europe.

Écrit par : v_atekor | 13/08/2015

" Parce que depuis 50 ans elle fait quoi votre force aérienne ? a-t-elle participé à un véritable conflit ? et pourtant le monde d'en manque pas. "

La Suisse ne s'est pas doté d'une force aérienne et d'une armée en espérant qu'une guerre allait être déclaré contre elle. C'est simplement se préparer au cas où Peut-être préféreriez-vous que ce soit des fores étrangères qui assurent notre défense aérienne?

" Certes une force aérienne a aussi un rôle de dissuasion mais la Suisse n'a jamais été menacé depuis bien bien bien longtemps, meme durant la seconde guerre mondiale ... et ce n'était pas grace à son armée. "

Parce que vous croyez que si Hitler avait gagné la Guerre il aurait laissé à la Suisse son indépendance? L'invasion de la Suisse était bien dans le programme des allemands selon les plan du capitaine Menges. C'était le groupe d'armée C sous le commandement de général Wilhem Ritter von Leeb qui devait s'en charger. Si Hitler n'a pas envahi la Suisse c'est probablement que les allemands avait le front est comme priorité et que les problèmes étaient venu assez rapidement pour l'armée allemande. De plus Hitler avait du mobilisé des troupes pour rattrapper les conneries de Mussolini.

De plus il a avait bien une autre menace par la suite qui était le bloc soviétique.

D.J

Écrit par : D.J | 13/08/2015

@Steeve

Je vous aime bien vous la Suisse est indépendante et neutre ( enfin sauf quand elle choisit un camp ) pour son propre intéret et uniquement pour ça.
Quand à dire qu'elle contribue à la sécurité du centre europe... la je suis assez dubitatif.
Ni pendant la 1ere ni pendant la 2eme guerre mondiale ce ne sont ses forces armées qui lui ont permis de se tenir éloigné des conflits mais plutôt sa politique fiscal de l'époque ( pour rester sympa).
Il me semble aussi que la contribution suisse à la paix en Europe dans les années 90 quand l'espace aérien autrichien ( un autre état indépendant en matière de défense)étaient régulièrement violé par les serbes est la aussi plutôt absente...
Mais rassurez vous en effet les Français ne sont pas forcément tous fier des interventions armées de leur pays mais des suisses ne doivent pas être forcément fier non plus de leur passé plutôt trouble dans certains cas.

Pour en revenir au Gripen non ce n'est pas un avion low cost , mais on ne lui demandera pas non plus de faire l'ENSEMBLE des missions du RAFALE, EF-2000.Je m'explique avant de me faire insulter.
Vous demandez un avion pour faire de la pénétration en profondeur , de l'attaque au sol lourde, du CAS de la chasse lourde , supériorité aérienne = RAFALE
Vous demandez un avion pour faire de la défense aérienne et excellé en interception = EF-2000
Vous demandez un avion pour faire de la DA légère , de l'attaque légère , de la reco ect = JAS-39E

Vouloir tout faire avec un avion a un prix : la taille.
On a tous vu des photos de configuration de fous ( sur tout les avions !) mais qui ne sont juste pas opérationnelle.Regardez le précédent article sur le Gripen au Brésil ( 1ere photo à moins de faire la guerre au DOUBS je ne vois pas trop ce qu'il pourrait faire en décollant de Suisse , il ne pourra pas allez bien plus loin...)et c'est là que la taille compte.
En effet dans cette même conf ( enfin un peu plus lourde 6 AASM au lieu de 2 bombes) vous pouvez encore mettre 2 RPL de 2000 litres et ce n'est q'un exemple...

Un autre pour le radar.
La porté d'un radar dépends de beaucoups de paramêtres mais de 3 essentiels :
-Gain de l'antenne
-puissance d'émission
-surface de l'antenne
Prenons en exemple le cas du GRIPEN E et de l'EF-2000 AESA ( donc je rappelle aucun des 2 n'est encore en service).L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter (même module E/R) dixit le précédent article.Donc vous prenez une antenne de même gain , de puissance identique (même si ce n'est pas vrai , histoire de puissance électrique à bord) mais de surface différente.Tout ça pour dire que tout simplement , dans le même environnement , eh ben l'EF-2000 voit plus loin que le GRIPEN...Mais rassurez vous tous les petits avions ont ce problème , chez nous c'est le Mirage 2000...


Mais attention la taille dépends aussi du pays.En effet je rappelle que les F-16/F-18 sont classés en chasseurs légers aux USA et ont été conçu comme tel.

La petite taille a aussi d'autres inconvénient : le rapport poids/poussée de
prenez un avion de 7 tonnes à vides et 16,5 en pleine charge , un moteur de 10 tonnes de poussé vous obtenez un rapport de 1.4 au mieux à 0.6 au pire..
prenez en un autre avec 9,8 tonnes à vides et 24.5 en pleine charge avec une poussée de 15 tonnes, vous obtenez un rapport de 1,53 au mieux et au pire de 0.61 au pire..
prenez en un autre avec 11 tonnes à vide et 21 en pleine charge avec 18 tonnes de poussée ce qui donne 1.63 au mieux à 0.85 au pire.
Les premiers chiffres sont ceux du GRIPEN E , les seconds sont ceux du RAFALE C et les troisièmes sont ceux de l'EF-2000 mono.

On peut en conclure plusieurs choses :
-l'EF-2000 est le mieux motorisé mais ne peut emporté qu'une faible charge par rapport à son poids ( avion conçu pour être un intercepteur lourd)
-le RAFALE : moins bien motorisé que l'EF-2000 mais peut emporté plus tout en étant plus petit
-le GRIPEN : dégrade plus vite son rapport que les 2 autres mais dispose encore d'une bonne capacité d'emport tout en ayant un coût d'achat et d'entretien plus faible que les 2 autres.

Tout ça pour en venir que non le GRIPEN n'est pas low cost mais il n'a pas non plus les mêmes capacités qu'un EF-2000 en combat aérien longue porté ou à haute vitesse/altitude ou un RAFALE en multirole.Et en même temps ce n'est pas ce qu'on lui demande.

Pour la Suisse ,le GRIPEN E est équilibré , ne sera pas surchargé ( air/sol limité chez vous) et convient donc bien à vos besoins , les autres étant simplement surdimensionnés.. par rapport à vos besoins.

Écrit par : moi | 13/08/2015

@DJ: Si Hitler n'a pas envahi la Suisse durant le guerre ce n'est nullement parce qu'il était occupé ailleurs. C'est uniquement parceque si cela devait mal se passer les nazis pouvaient compter sur les banques suisses pour garder leur argent en toute discression et le récupérer une fois en amérique du sud.

@Steeeve: Certes vous ne contribuez pas "comme vos voisins" à destabiliser le monde mais vous ne faites rien pour l'améliorer en tout cas.
Nous quand il y a des horreurs dans le monde on intervient car rester insensible c'est inhumain. Alors parfois ça se passe mal comme la Lybie (où Sarkozy y a rajouté son bazar contre l'opinion public mais je pense que avec ou sans la France la situation là bas était déja critique et irréversible). Mais à coté de ça on a fait des choses bien, en Bosnie, en afrique centrale comme le Mali, en irak, en afganistan, en mer d'Oman, au Tchad, en Cote d'Ivoire, Kosovo, etc.
Perso je trouve hupocrite les pays qui se disent neutres et laissent faire les atrocités dans le monde en tournant la tête sous prétexte que ça ne les regarde pas. Nous au moins, avec quelques autres on interview meme si parfois ça tourne mal. Mais en règle général on a stoppé pas mal d'horreur et de guerre, et je compte bien qu'on continue comme ça.
Bref heureusement qu'il y a des pays qui agissent et ne se contente pas d'un communiqué pour condamner devant la presse et se donner bonne conscience.

Il y a de spetits pays qui participent à certains combats, comme celui contre Deash en Irak, comme le Danemark ou la Belgique qui envoie 3 ou 5 avions et meme si le smoyens sont faibles c'est symboliquement très important. C'est dommage que la Suisse, pays de la Croix rouge, ne veuille jamais participer à certaines actions ou guerre justes face à l'horreur.

Écrit par : FabienM | 13/08/2015

Bonsoir,

@moi : votre démonstration est limpide.

Pour alimenter ce débat (complètement hors-sujet) sur la classification du Gripen, je verrais plutôt le JF-17 ou le Tejas dans la catégorie des chasseurs low-cost.

Le Gripen est un chasseur léger... mais pas low-cost.

Cordialement / Frédéric A.

Écrit par : FredericA | 14/08/2015

FabienM : vous êtes ici pour donnez des leçons ? Votre méconnaissance de l'hisoire suisse, de sa politique est à l'image de votre bêtise. Informez- vous avant d'écrire n'importe quoi. Quant à la Suisse de la deuxième Guette mondiale mon grand Oncle pilote à affronté la Luftwaffe au-dessus de la Broye, je vous prie de garder vos idées révisionnistes pour vous.

Écrit par : Martin | 14/08/2015

FabienM : un condensé des idées fausses françaises sur la Suisse. Pénible.

Écrit par : Géo | 14/08/2015

@Géo Martin

Je pense juste que Fabien M manque un peu de tact....
En effet les force aérienne suisse ont intercepté une partie des avions étrangers survolant leur territoire.En ont gardé certains , restitué d'autre..
avec un prix a payer parfois lourd.

Et ce n'est pas être révisionniste de se demander pourquoi la Suisse ( et Monaco aussi) n'ont jamais été envahies.
Et ne me dites pas que c'est grâce aux forces armées... certes performante mais très peu nombreuse à l'époque.
C'est une raison purement politique et tant mieux pour vous cela a évité pas mal de morts.

Quand à l'argent nazi , il s'avère qu'il y en avait un peu non ?

Écrit par : moi | 14/08/2015

@moi : très belle analyse , très intéressante à lire qui fait la synthèse sur le sujet . Bravo !

Écrit par : philbeau | 14/08/2015

@ FabienM,

Si Hitler ne voulait pas envahir la Suisse pourquoi son invasion était programmée?

D.J

Écrit par : D.J | 14/08/2015

Il faudrait peut-être rappeler à nos amis français que la France a été alliée aux nazis de la capitulation de 40 jusqu'à la victoire des Alliés. Que Pétain, "qui a donné sa vie pour la France", a parlé de libération relativement à la victoire de Hitler sur l'armée française (il s'agissait de se libérer du front populaire).
Que la division SS Charlemagne était constituée de volontaires français...
Il y a certainement eu de l'argent nazi dans les banques suisses, mais à ma connaissance, aucune division SS suisse...

Écrit par : Géo | 14/08/2015

@DJ : Ses plans auraient pu convenir par exemple au cas où la campagne de France se serait enlisée comme dans la première guerre mondiale, et que dans un tel contexte la Suisse ait été directement ou indirectement alliée à la France, en lui fournissant des armes par exemple.


Quels qu'aient été ses projets, il n'avait strictement aucun intérêt à l'annexer avant d'avoir stabiliser ses autres fronts, atlantiques, Africains et Bolchevique. Qui plus est la Suisse fournissait des armes, gardait l'or et en conséquence était un allié d'Hitler - non de jure, mais de facto. Il n'avait strictement aucun intérêt à le faire.
.
Quels qu'aient été ses plans initiaux, il ne l'a pas fait.

Écrit par : v_atekor | 14/08/2015

Oui, enfin, mon cher Géo, le gouvernement de Vichy ne faisait de loin pas l’unanimité durant cette période, alors si la « France officielle » était alliée de l’Allemagne il en allait autrement d’une grande majorité de français, une France occupée, faut-il le rappeler. Sans oublier les milliers de soldats prisonniers en Allemagne qui ne devaient avoir Pétain en travers de l’estomac.

Mais ce qui est encore plus intéressant, se sont à mon sens les nombreuses histoires individuelles qui ont liés nos deux pays, l’aide à la résistance française avec des armes, de la nourritures et des soins (nombreux furent les résistants français proches de la frontière à être discrètement soignés chez nous.) Le travail des deux côtés de la frontière pour évacuer des pilotes alliés ayant été abattus et l’organisation pour certain d’un retour en Angleterre.

Écrit par : Steeve | 14/08/2015

@Géo : oui, la France continentale - comme la suisse - a été alliée à Hitler, et cette alliance, dirigée par un militaire, après bien des curiosités militaires (la drôle de guerre) pose clairement la question d'une alliance de tout ou partie de l'armée avant même la guerre, d'un alliance au moment ou le pouvoir politique vire à gauche et en fait au yeux de certains un allie de l'union soviétique. Il y a eu des condamnation à mort qui ont déjà été prononcées et exécutées dans ce domaine.
.

Écrit par : v_atekor | 14/08/2015

@ Géo
oui vous avez tout à fait raison pour la division CHARLEMAGNE qui n'avait de division que le nom d'ailleurs (c'est un autre débat).
Quand aux volontaires suisse dans la SS , un petit lien :
https://www.rts.ch/docs/histoire-vivante/a-lire/2683099.html/BINARY/Ces%20Suisses%20enr%C3%B4l%C3%A9s%20dans%20la%20Waffen-SS

extrait de La Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale :

Il y a quelques années encore, on considérait que la résistance armée du pays avait été déterminante pour éviter à la Suisse d'être envahie. Aujourd'hui, on peut affirmer que nos relations économiques avec l'Allemagne, en particulier en ce qui concerne les transactions en or effectuées avec la Banque Nationale, ont largement contribué à la préservation de notre intégrité territoriale. Dès 1940, l'Allemagne et l'Italie sont les principaux destinataires des exportations suisses. On estime que 60% de l'industrie d'armement, 50% de l'industrie d'optique et 40% de l'industrie des machines travaillent pour le Reich. Il s'agit de matériel de pointe que les Allemands peuvent difficilement trouver ailleurs. De même, la ligne ferroviaire du Gothard revêt une importance primordiale, car elle relie les deux capitales Rome et Berlin. Elle voit augmenter considérablement le transit Nord-Sud.

Ce commerce avec l'Allemagne était nécessaire pour obtenir le charbon, le fer, les huiles ou les semences dont la Suisse avait besoin. Il a enrichi des banques et des industries. Pour Berne, mais aussi pour les syndicats, il est essentiel que l'économie tourne ; les considérations éthiques n'ont que peu de place dans ce raisonnement. La Banque Nationale Suisse (BNS) achète pour 1,7 milliards de francs-or (souvent pillé aux pays victimes du Reich) d'or à la Reichsbank allemande. Selon le rapport de la commission Bergier, la BNS savait en 1941 déjà que la Reichsbank lui fournissait de l'or volé.

Là aussi, l'esprit « business as usual » prédomine. Les francs suisses, principal moyen de paiement international dès 1940, ainsi obtenus permettent à l'Allemagne d'acheter des matières premières indispensables à la poursuite de la guerre. Plus grave encore, des dents ou des bagues saisies aux victimes des camps de concentration sont fondues en lingots qui figurent parmi ceux achetés par la BNS. 120 kilos d'or provenant des victimes des camps de concentration ont atterri à la BNS. Mais selon la commission Bergier, rien n'indique qu'on ait eu la connaissance de la provenance de cet or.

Il est aussi admis que de nombreux cadres nazis placent de l'or, des bijoux, des titres boursiers et d'autres valeurs dans des banques en Suisse, protégées par le secret bancaire.

Comme quoi l'argent n'a pas d'odeur..

Vous voyez PERSONNE n'est très très blanc dans cette histoire.

Écrit par : moi | 14/08/2015

D.J
@ v_atekor,

si j'en crois mes sources ( Sur l'ouvrage " La suisse encerclée de Stephen Halbrook " ) Hitler et Mussolini se sont rencontré à Munich le 18 juin 1940 pour envisager entre autres l'invasion de la Suisse. Je ne vois pas ce qui aurait retenu Hitler à le faire. Joseph Goebels traitait la Suisse de petit état puant. Hitler détestait la Suisse et son système démocratique

Si vous croyez que le fait de garder de l'or et de livrer des armes ( qui était très négligeable en rapport avec le gros de l'armée allemande ) fait de la suisse un allié d'Hitler et qui expliquerait que la suisse n'a pas été envahie voyez comment Hitler a respecté le pacte germano-soviétique de non agression en attaquant l'URSS qui était censé être son alliée. Et si la Suisse était un allié des allemands elle aurait laissé violer son espace aérien à leurs avions. Ce qui ne fut pas le cas. C'est justement le seul domaine où la Suisse a mené des combats contre l'Allemagne en abattant plusieurs avions allemands.

http://mobromande.over-blog.ch/article-l-invasion-planifiee-de-la-suisse-operation-tannenbaum-101673306.html

" Quels qu'aient été ses projets, il n'avait strictement aucun intérêt à l'annexer avant d'avoir stabiliser ses autres fronts, atlantiques, Africains et Bolchevique. "

C'est bien ce que j'ai expliqué plus haut. Ce qui a épargné la Suisse c'est probablement que sur les autres fronts les choses n'allaient pas aussi bien qu'espéré pour Hitler. C'est pas vos histoires d'or qui a empêcher une quelconque invasion. L'or ils y auraient mis la main dessus comme il ont fait ailleurs.

" la question d'une alliance de tout ou partie de l'armée avant même la guerre, d'un alliance au moment ou le pouvoir politique vire à gauche et en fait au yeux de certains un allie de l'union soviétique "

ça ne tient pas trop la route. Juste avant la guerre l'URSS et l'Allemagne avait conclu un pacte en s'alliant dans le but de se partager l'Europe. Le PCF bien à gauche avait collaboré avec l'occupant ( la Gestapo ) en leur livrant entre autres les juifs inscrit au PCF et cela jusqu'à la rupture du pacte de non agression.

C'est aussi la gauche qui a permis de donner les pleins pouvoir à Pétain dont elle connaissait bien les penchants politiques de Pétain envers l'Allemagne nazie.

" Oui, enfin, mon cher Géo, le gouvernement de Vichy ne faisait de loin pas l’unanimité durant cette période, alors si la « France officielle » était alliée de l’Allemagne "

C'est bien la France de Pétain qui était l'allié d'Hitler et qui ne faisait de loin pas l'unanimité. Et Pétain n'avait pas trop le choix vis-à-vis d'Hitler. Je dirais même que Pétain était plus un collabo qu'un allié. Et je vous rappel que c'est la France qui déclaré la guerre à l'Allemagne. Par principe on ne déclare pas la guerre à son allié.

On se rappera aussi le rôle de la division Leclerc dans la libération de la France.

D.J

Écrit par : D.J | 14/08/2015

" On estime que 60% de l'industrie d'armement, 50% de l'industrie d'optique et 40% de l'industrie des machines travaillent pour le Reich. Il s'agit de matériel de pointe que les Allemands peuvent difficilement trouver ailleurs. "

On peut aussi parler des relations économique Allemagne-URSS suite au pacte de non agression qui était massif. L'Allemagne dépendait des importations soviétiques pour contribuer à son effort de guerre en matières première, minerais, pétrole et en machines outils pour la fabrication d'armes. C'est pas cela qui a empêché l'Allemagne d'envahir l'URSS.

Venir me sortir que c'est les exportations de matos en direction de l'Allemagne ( qui devait représenter un faible pourcentage par rapport à l'ensemble de l'industrie de guerre ) qui a épargné la Suisse me fait doucement rigoler. Hitler en envahissant la Suisse aurait tout simplement réquisitionné les entreprises suisses qui fournissaient les allemands avec ses ingénieurs et sa main d'oeuvre.

D.J

Écrit par : D.J | 14/08/2015

On ne va pas insister mais votre commentaire, moi, porte un contresens : soit la Suisse résiste à tout ce qui vient des forces de l'Axe et elle est envahie sans autre, soit elle fait des concessions qui lui permettent de ne pas être envahie. Pas d'autre choix...
Alors parler d'alliée à Hitler...
La Suisse comptait en réalité beaucoup sur la France, qui s'est effondrée en quelques semaines. A partir de là...

Écrit par : Géo | 14/08/2015

" soit la Suisse résiste à tout ce qui vient des forces de l'Axe et elle est envahie sans autre, soit elle fait des concessions qui lui permettent de ne pas être envahie. Pas d'autre choix... "

Avec les accords de Munich on connait comment Hitler respectait les concessions des autres pays. La Suisse pouvait bien faire des concessions Hitler n'aurait jamais laissé à la suisse son indépendance si il aurait gagné la guerre. Hitler détestait la Suisse et son système démocratique c'est un secret pour personne.

N'oublions pas que le projet de grande Allemagne pour Hitler était de mettre en une seul nation toutes les populations germanophones d'Europe suisse allemande comprise.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Reich_germanique

D.J

Écrit par : D.J | 14/08/2015

Oups ! "Et je vous rappel que c'est la France qui déclaré la guerre à l'Allemagne. Par principe on ne déclare pas la guerre à son allié."

"Il faudrait peut-être rappeler à nos amis français que la France a été alliée aux nazis de la capitulation de 40 jusqu'à la victoire des Alliés."

Et il faudrait peut-être éviter de tomber dans le mythe de la France résistante inventé après guerre pour des raisons évidentes de reconstruction nationale...

Écrit par : Géo | 14/08/2015

@ Géo
Pas un allié au stricte sens du terme mais un allié économique.(tout comme l'Espagne , Portugal, Argentine... vous savez le genre de pays qui a déclaré la guerre à l'Allemagne en 1945) ou comme l'URSS de 1939 à 1941.
Vous savez la Suède n'a pas été envahie et pourtant frontalière à la Norvège mais en même plus gros fournisseur de fer alors...

@D.J.

Il fallait 2 choses à l'Allemagne pour poursuivre la guerre
-argent en solide de type or par exemple (en gros ils ne voulaient pas de papier !)
-matières premières importées

Il fallait des matières premières à la Suisse tout simplement pour vivre.Comme indiqué dans mon précédent article la devise d'échange mondiale était le franc suisse (maintenant le dollard US).
Que se passe t'il si la Suisse est envahi ?
-les allemands se font des couilles en or ! et gagne une industrie
-les Suisses font la gueule et meurt en nombre
-la monnaie devient surtout totalement inutile au niveau mondiale ( perte de valeur réelle)

Il faut savoir que l'Allemagne a continué d'exporté tant qu'elle a pu afin de faire rentrer des devises étrangères..En bref tous le monde y a trouvé son compte.

Quand au fait qu'ils n'ont tout pas eu le temps d'envahir la Suisse cela ne tient pas non plus.Le temps ils l'avaient.Les moyens aussi , le plan aussi , la volonté peut être.
"Le 24 juin 1940, le groupe d'armées C reçut l'ordre de se préparer pour la "mission spéciale Suisse". Début juillet, la 12e Armée, avec 9 divisions, fut déplacée sur la frontière occidentale de la Suisse.

Ainsi ,comme il a été supposé de nombreuses fois, le projet d'opération de ce mois de juin 1940 ne fut pas seulement un simple jeux sur cartes mais bien une mesure préparatoire en vue d'une attaque qui fut sans aucun doute la plus aboutie."

Opération terrestre suivante : invasion de la Yougoslavie en Avril 1941 terminé en 2 semaines et après ce fut le tour de l'URSS.

Donc près de 9 mois d'attente l'arme aux pieds avant le transfert vers l'est.

Tout ceci pour dire que la Suisse a fait des concessions tout simplement pour survivre et si en plus on fait renter de l'argent dans les caisses , pourquoi s'en priver ?

Ceci n'est en aucun une leçon de moral ou autre.Les faits correspondent juste à la manière de penser de l'époque comme par exemple la manière de traiter les réfugiés à cette époque ou les fonds juifs en déshérence.Cela parait juste hallucinant avec notre regard d'aujourd'hui.

Écrit par : moi | 14/08/2015

Merci à tous sur cette page douloureuse de l'histoire. Je ne connaissais pas.

Écrit par : Benoit | 14/08/2015

"la manière de traiter les réfugiés à cette époque ou les fonds juifs en déshérence.Cela parait juste hallucinant avec notre regard d'aujourd'hui." n'est-il pas en contradiction avec "Ceci n'est en aucun une leçon de morale" ?
Et n'est-ce pas oublier que dans 70 ans, la plupart des gens trouveront hallucinante notre manière de concevoir ces problèmes aujourd'hui ?
Par exemple:
- Que penser de trouver normal d'accueillir l'élite de la société syrienne en Europe alors que deux millions de Syriens restent dans des camps en Turquie.Vous croyez que ces gens n'ont pas besoin de médecins, d'enseignants, etc...?
- Le développement de l'Afrique passe-t-il par l'expatriation de ses élites en vue de devenir esclaves dans les serres d'Andalousie tout en enrichissant les mafias de passeurs avec de l'argent qui aurait pu être investi dans le développement de sa région ?
- Est-il normal de se montrer si laxiste sur cette question alors qu'il y a 20 millions de chômeurs en Europe ?

Écrit par : Géo | 15/08/2015

@Géo
ne pas confondre rappel de l'histoire et leçon de morale.
Par exemple en France , des espagnols sont resté dans des camps jusqu'au début des années 80 (oui oui ceux avec avec des clôtures et tout) et à l'époque ça n'a pas choqué grand monde..
Ce n'est juste que regarder l'histoire qu'avec les yeux du moment.

Et puis il y aurai peut être moins d'esclave en Andalousie , s'il y avait moins de personnes en Europe qui achetaient des fruits espagnols mais c'est toujours la faute des autres.

Écrit par : moi | 15/08/2015

Je me permets de vous rappeler que sur ce site, on parle de la qualite d'avions pour des besoins specifiques....et non de guerres du passe de jalousie etc.... Ce n' est pas du tout interessant de lire tous ces propos sur la derniere guerre Europeene qui s' est transformee en guerre mondiale. Ici ce n'est pas le blog pour discuter de l'histoire francaise, des revenchards et des autres....
ici on parle d'avions et de leur technicites.
Merci

Écrit par : LeVent | 15/08/2015

Les commentaires sont fermés.