09/08/2015

Avions de combat, l’Iran nouvel eldorado ?

IRIAF-F-14.jpg

 

 

L’accord sur le nucléaire iranien signé à Vienne prévoit une levée des sanctions internationales prononcées par les Nations Unies, les Etats-Unis et l’Union européenne, en échange du renoncement à fabriquer la bombe nucléaire.  Du coup, l'armée de l'air iranienne se positionne déjà pour réorganiser son inventaire vieillissant.

 

Modernisation de la flotte de combat :

Pour la République islamique d'Iran Air Force (IRIAF), c’est l’occasion inespérée pou moderniser son arsenal qui comprend des aéronefs obsolètes datant d’avant la révolution de 1979 et dont un grand nombre ont été détruit lors de la guerre avec l’Irak.

Avant la révolution de 1979 les États-Unis ont fourni au Shah d'Iran environ 500 avions de combat de dernière génération pour l’époque, il s’agissait notamment de 79 Grumman F-14A « Tomcat » de 177 McDonnell Douglas F-4E, 32 F-4D et 16 RF-4E « Phantom II », auxquels il faut ajouter 141 Northrop F-5E/F « Tiger II ». Une flotte de Lockheed-Martin C-130 E/H « Hercules » et Boeing 707 de transports, des Lockheed-Martin P-3F « Orion » de patrouille maritime, et Boeing CH-47A « Chinook, ». Le tout agrémenté d’une flotte d’hélicoptères  Bell UH-1 « Iroquois », et de Bell AH-1 « Cobra ». Cette imposante flotte faisait de l’Iran l’une des forces aériennes les plus puissante de la région.

 

Les vendeurs aux portillons :

Le récent accord de vienne, aiguise donc l’appétit de plusieurs avionneurs. Si l’on a beaucoup parlé dans la presse du nucléaire iranien, les premières tractations en vue de fournir l’aviation iranienne ont été jusqu’ici très discrètes.

 

La Chine a mené une première offensive avec l’avionneur Chengdu Aircraft (CAC) qui propose la vente de 150 J-10B « Super Dragon Véloce » ainsi que les armes associées. La France a proposé une première offre qui concerne sa flotte de Mirage 2000 excédentaires, soit une petite vingtaine d’avions qui seront progressivement remplacés par le Rafale au sein de l’Armée de l’air. Moscou vient d’annoncer à son tour, qu’une double offre a été transmise à l’Iran en vue de lui fournir des MiG-35 et des Sukhoi Su-30MKI.

 

Commentaire :

L’Iran est redevenu un pays « fréquentable » et la levée des sanctions, lui permettra de renouveler  sa flotte d’avions ainsi que l’ensemble de ses systèmes d’armes par la même occasion. Cependant, on constate déjà que cette « nouvelle » confiance dans l’Iran, n’est pas perçue par tous de la même manière. Entre l’offre d’avions neufs de dernière génération et des aéronefs d’occasions, la perception du nouvel ami n’est pas la même et on le comprend.

 

F-4-Iran_Reuters.jpg

Photos : 1 Grumman F-14A « Tomcat » iraniens 2 McDonnell Douglas F-4 E « Phantom » iranien@ IRIAF

Commentaires

Pour rigoler, les États-Unis peuvent livrer des F16 encore plus périmés et obsolètes que ceux des Irakiens. Plus sérieusement, je pense que très vite les fournisseurs des pièces détachées et OEM des avions militaires et civils américains en service auront des commandes. Il me semble que Pratt&Whitney a eu une commande pour des pièce de réacteur des Boeing.
La Chine et la Russie qui ont besoin de devises ont clairement plus confiance en l'Iran que nous.
Un indice de confiance nous sera donné par les choix des partenaires dans le domaine pétrolier.
A suivre.

Écrit par : Benoit | 09/08/2015

Il est clair que depuis le départ du provocateur Ahmadinejad, la situation en iran s'est largement améliorée. Cet ex président avait le dont pour entretenir la haine et l'aigreur.
Avec un gouvernement pus modéré l'Iran est devenu plus fréquentable.
Il fait aussi ajouter que l'Iran est une barrière contre l'expansion de l'EI, car l'Iran se sent menacé. D'ailleurs l'Iran a réalisé des raids aériens contre Daesh.

Concernant le renouvellement de son armement, notamment aérien, c'est impensable qu'ils achètent occidentaux car ils savent qu'au moindre désaccord sérieux il y aura un blocus sur le matériel, et il reste cependant une certaine tension.
La seule option pour eux, sont les deux pays qui restent neutres à son égard, la Chine et la Russie, qui ne renoncerait jamais à fournir de l'armement. Donc il faut s'attendre à voir plutot des Sukkhoi ou des Mig 29, ou des chinois J-10, J-11 ou JF-17.

Écrit par : FabienM | 09/08/2015

Sans faire une fixation sur le Rafale , je lui vois là aussi , à terme , un bel avenir lorsque seront apaisées les craintes suscitées en occident par la république islamique de ces dernières années . On semble accorder à ce pays toutes les chances de devenir non seulement un client et un fournisseur d'énergie , mais aussi un partenaire intéressant pour des accords industriels...

Écrit par : philbeau | 09/08/2015

Tout le monde est tellement excité que cela en deviens presque indécent - Un certain nombre risquent d'être déçu je le crains

Écrit par : nonmaisdisdonc | 09/08/2015

Il y a plus de 30 ans durant la guerre Iran-Irak, les avions iraniens étaient entretenus en secret par les Israéliens et les avions irakiens par les Américains...

Écrit par : Uldry | 09/08/2015

Sur l'info des 2000 excédentaires, vu la politique actuelle pro sunnite de la France, je doute qu'elle fasse ce genre de proposition. Elle espère surtout vendre des Rafale aux pays Sunnites; EAU, Koweit et Égypte (payé par A.S). Ce serait se tirer une balle dans le pied dans le cas de deal avec l'Iran.

Écrit par : Papsou | 10/08/2015

@FabienM : "Il est clair que depuis le départ du provocateur Ahmadinejad, la situation en iran s'est largement améliorée. Cet ex président avait le dont pour entretenir la haine et l'aigreur."
.
Je fais une lecture très différente. Il y a 3 producteurs majeur de pétrole : l'Arabie, l'Irak, l'Iran.
.
Sous l'ère clinton/bush, l'Iran et l'Irak n'étaient pas des puis de pétrole possibles. Du coup les saoudiens tenaient les USA par les c... iternes et étaient très peu fréquentable (11 sept. et cie). les États-Unis entrent en Irak pour avoir un puits de pétrole à disposition et pouvoir se libérer des saoudiens, mais ceux-ci financent daesh et affiliés et l'opération échoue.
.
En parallèle les USA ont trouvé du pétrole sur leur territoire qui devrait leur suffire pour les 5 ans à venir, et se fichent maintenant d'un renversement d'alliance en faveur de l'Iran : même si celui-ci ne devait pas être le plus fiable des fournisseurs de pétroles pour les USA, ça créerait un contre pouvoir à l'Arabie.
.
Bref : pour moi, c'est la suite très prédictible du jeu du chat et de la souris que se livrent les USA et l'Arabie depuis les années 1990. Ce sera probablement l'épilogue également. Les occidentaux espérant un renouvellement des alliance vers l'Iran et une chute du régime des Saouds, ou au moins des réformes politiques majeure, mais ça, ce n'est qu'une espérance. Pas sûr que la France offre des Rafales et les Usa des F16 derniers cris et une mise à jour de leurs tomcats (ah! quel avion !), mais je ne désespère de rien...

Écrit par : v_atekor | 10/08/2015

aie aie aie après xxx années d'embargo, les fabricants de joué sont à nouveau dans la course pour vendre leur produits dernier cris.

dans 10 ans ca recommence, voilà un pays super armé et tout ce casse et retour à la case départ avec menace d'un pays super équipé ou qu'il a attaqué un pays voisin.

Écrit par : michel | 10/08/2015

Le J-10A chinois serait l'avion choisi par Téhéran pour modernisé sa flotte de chasseurs, on parle de 24 J-10A en échange de contrats pétroliers pour les entreprises chinoises.
Valeur du contrat 1 mds/$

Écrit par : Stéphane | 10/08/2015

Les commentaires sont fermés.