31/07/2015

Vol en Super Puma pour des enfants malades !

20041426.jpg

 

 

A l’occasion d’un vol d’entraînement, quatre pilotes de milice des Forces aériennes ont pris à leur bord dix enfants atteints de maladies neuromusculaires, et les ont emmenés depuis la Base aérienne d’Alpnach jusqu’au cœur de la Suisse, à la prairie d’Älggi-Alp. Pouvoir effectuer un vol à bord d’un Super Puma, en fauteuil roulant électrique et avec leurs accompagnateurs, a été pour ces jeunes une expérience unique.

 

Il est presque dix heures du matin quand Marcel Hofer et Georg Frischknecht quittent l’Operation Center de la Base aérienne d’Alpnach pour se rendre à la halle 3. Dans l’exercice de leur fonction de milice, ces pilotes 'Swiss' sont aux commandes des hélicoptères des Forces aériennes. Ce lundi-là, une tâche plutôt inhabituelle les attend : avec Mischa Schwaninger et Silvio Graf, deux pilotes de milice de la base de Dübendorf, ils vont emmener dix enfants touchés par des maladies neuromusculaires au centre géographique de la Suisse, à la prairie d’Älggi-Alp.

 

alp150720.parsys.34971.Image.direct.jpeg

 

Des passagers des plus inhabituels:

 

A dix heures pile, le Super Puma en provenance de Dübendorf se pose à Alpnach et les quatre pilotes se retrouvent pour un briefing avec les loadmasters. «Ces enfants participent à un camp d’été organisé par l’association suisse pour les myopathes pastedGraphic.png», explique Schwaninger. «La plupart d’entre eux sont atteints de myopathie de Duchenne, une sorte d’atrophie des muscles. Ils sont obligés de se déplacer en fauteuil roulant.» En quatre voyages, deux Super Pumas vont les déposer – eux, les fauteuils et les accompagnateurs – sur la prairie d’Älggi-Alp, où ils dîneront tous ensemble. «Nous allons charger les enfants à bord par une rampe puis arrimer solidement les fauteuils à l’aide de sangles, comme lorsqu’ils sont en voiture. Tâchons d’être aussi efficaces que possible. Nous aurons tout le temps de leur montrer les Pumas une fois arrivés à destination», conclut Schwaninger.

 

L’arrivée des enfants:

 

Peu de temps après, la base entre en effervescence. Les enfants sont arrivés et se dirigent vers les Pumas. Surexcités, ils discutent entres eux et forment un demi-cercle pour saluer l’équipe des Forces aériennes. Les pilotes prennent la parole quelques instants, puis c’est au tour de Mirjiam Schellenberg, la directrice du camp, de répartir les visiteurs et leurs accompagnateurs dans les différents appareils. Immédiatement, cinq enfants se mettent les uns derrière les autres devant les deux hélicoptères. L’autre moitié du groupe partira dans un second temps. A l’aide d’une rampe fournie par l’association, et en mobilisant les forces de toutes les personnes présentes, les enfants sont montés à bord, attachés dans leur fauteuil et arrimés au sol. Une tâche inhabituelle, même pour les loadmasters, pourtant expérimentés. Après une demi-heure, les hélicos sont prêts à décoller.

 

alp150720.parsys.0483.Image.direct.jpeg

 

Un vol en hélicoptère de l’armée:

 

Alors que pour certains l’aventure a déjà commencé, la seconde partie du groupe prend son mal en patience dans la halle 3. «Je suis quand même un peu nerveux», avoue un des garçons. Mais la nervosité est oubliée sitôt qu’ils reçoivent l’autorisation de regarder de plus près un hélicoptère resté en stationnement dans la halle. L’atmosphère qui règne pendant les trente minutes d’attente rappelle celle des voyages scolaires.

Quand les Pumas se posent pour venir les chercher, les cinq derniers passagers ne se font pas prier. La porte de la halle à peine ouverte, ils se précipitent vers les appareils. En peu de temps, les fauteuils sont attachés et les accompagnateurs installés aux côtés des enfants.

«Evidemment, c’est génial de pouvoir combiner nos vols d’entraînement à une activité comme celle-ci», explique le pilote de milice Marcel Hofer. Et qu’en ont pensé les enfants ? A l’unanimité : «c’était trop cool !»

 

Source: DDPS/ Forces aériennes

 

 

Commentaires

Un seul mot magnifique. Très belle action.

Écrit par : Benoit | 31/07/2015

Faut bien occuper les hélico suisses qui ne peuvent plus venir puiser l'eau de France :)

Écrit par : FabienM | 31/07/2015

Suuuupèèèèree....Pour la première fois de l'histoire de l'humanité, des armées aident les envahisseurs à envahir l'Europe et l'armée suisse offre des promenades en hélico aux handicapés. Encore un petit effort et on va envoyer les grenadiers du DRA-10 pousser les chaises roulantes dans les EMS...

Écrit par : Géo | 31/07/2015

@Géo, je trouve votre commentaire sarcastique, l’Armée de milice est notamment au service du citoyen et ce type d’évènement est particulièrement profitable à tous et n’enlève en rien aux priorités de celle-ci.

Écrit par : Martin | 31/07/2015

"l’Armée de milice est notamment au service du citoyen" C'est vraiment là où on n'est pas d'accord. L'armée a des tâches bien précises et non, elle n'est en aucune manière au service du citoyen. Mais votre conception erronée est bien dans l'air du temps. Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays et cessez de demander ce que le pays peut faire pour vous. Laissez cela aux Français...

Écrit par : Géo | 31/07/2015

@Géo: Y en a vraiment marre des remarques anti française sur ce blog. vous êtes tous comme ça les Suisse à sans arrêt critiquer les français ? ca devient pénible.
Je comprends mieux pourquoi les suisses allemands ne vous aiment pas. Y a vraiment beaucoup d'aigreur chez vous.

Écrit par : FabienM | 31/07/2015

@FabienM : il y aussi le lot de remarques anti suisse, mais je vous rejoins sur le fait que Géo à cette tendance à détester un peu tout le monde. Pour revenir à des choses plus intéressantes, cette initiative destinée à des enfants malades est une très belle chose, Bravo!

Écrit par : Steeve | 01/08/2015

"cette initiative destinée à des enfants malades est une très belle chose, Bravo!"
L'armée fait fausse route en voulant "se rendre utile ou aimable" pour complaire aux gens du GssA, qui veulent sa suppression. Elle donne avec des actions de ce genre l'impression d'être vraiment inutile et de ne plus savoir quoi faire pour justifier son existence...
Quant aux remarques de FabienM, je vous renvoie à son commentaire sur l'eau volée par les Suisses "pour arroser les champs". Je maintiens ma remarque sur le fait qu'en France on a tendance à tout attendre de l'Etat. Sur les relations entre suisses allemands et romands, pas la peine d'insister...

Écrit par : Géo | 01/08/2015

@Steeve: Le problème c'est qu'il y a une modération très sévère sur ce blog, un message sur cinq est modéré quand je poste, et souvent pur pas grande chose (critiquer le Gripen par exemple c'est l'assurance d'une censure) mais quand je vois que ce genre de remarque passe je me demande si la modération n'est pas un peu complice de ce genre de reproche et si elle ne manque pas un peu d'objectivité)

Écrit par : FabienM | 01/08/2015

@FabienM: Je pense que tu mélanges deux choses, le but du forum n'est as de devenir un défouloir et certains commentaires vont trop loin. Concernant le Gripen, PK a été d'une totale équité durant la campagne d'essais. Le choix n'a visiblement pas été du goût de tout le monde et surtout (on peut le comprendre) chez certains de nos voisins, ce qui a généré de la part d'une minorité, une série d'attaques inadmissible de part la méthode et les commentaires. Ja'i eu l'occasion d'y réponde de part mes commentaires. Nous avons eu en Suisse à faire face à une votation ridicule et il était nécessaire d'expliquer ce choix, ce qui a été fait. Si le blog a défendu cet avion, celà a été fait sans dénigrer le Rafale ou l'Eurofighter. On ne peut pas en dire autant de certains. Le blog continue de parler de ces trois appareils et de leur développement. Un modération n'est certainement pas chose facile, mais il est aussi à nous les commentateurs/lecteurs d'avoir un soupçon d'éducation.

Écrit par : Steeve | 01/08/2015

Les commentaires sont fermés.