12/07/2015

Trop cher, le F-35 sera un avion secondaire !

v31882_f35-joint-strike-fighter.jpg

 

Une nouvelle inquiétude se profile parmi les utilisateurs du Lockheed-Martin F-35, en effet,  les soucis et nombreuses corrections auxquels le « Lightning II » doit faire face inquiètent de plus en plus ses futurs utilisateurs.

 

L’Eurofighter en tant qu’épine dorsale:

 

L’Angleterre et l’Italie qui ont opté tous les deux pour le binôme Eurofighter et F-35, sont aujourd’hui conscient que seul l’Airbus Eurofighter « Typhoon II » pourra correctement assurer une capacité de défense dans les années avenir. De fait, l’Eurofighter sera amené devenir la "colonne vertébrale" de la puissance aérienne européenne jusqu'en 2030, selon un document de la Royal United Services Institute publié fin juin.

 

Le nombre de F-35 en service restera clairement inférieur aux besoins réels en terme de dotation minimale pour les deux pays. De fait, seul l’Eurofighter pourra combler l’ensemble des besoins et ceci après le retrait des Tornado.

 

L’Angleterre et l’Italie se retrouvent donc en liés pour porter au plus vite la mise en service du standard T3 de l’Eurofighter, indispensable à l’avenir. Ce qui réjouit du même coup l’Allemagne, qui disposera d’ici 2025 d’une flotte unique d’Eurofighter. 

 

Du côté des israéliens, on souligne depuis longtemps que le F-35 ne sera que complémentaire dans la défense du pays. Le F-35 permettra à l’Etat d’Israël de maintenir une suprématie aérienne et son avance qualitative technologique dans la région, notamment en matière de dissuasion, mais également en cas de frappes préventives. Par contre, du fait du nombre réduit de F-35, l’ossature du combat aérien sera maintenu avec les F-15 et F-16 modernisés. Un officier israélien expliquait dernièrement que la maintenance du F-35 couterait trois fois plus cher que celle d’un F-16. Autrement dit en cas de conflit, lorsque le pays est sous pression financière, la réparation d’un aileron furtif du F-35 fallait la prix de trois ailerons de F-16. Bref, faut-il cloué au sol trois F-16 pour faire voler un F-35 ? Telle était sa question en conclusion !

 

Commentaire: 

 

Cette nouvelle analyse démontre une fois de plus que l’Eurofighter, le Rafale et le Gripen sont de solutions attrayantes qui répondent aux réels besoins des forces aériennes et ceci en adéquation avec les budgets fluctuants des armées.

 

eurofighter,f-35,infos aviation,blog défense

Commentaires

Payer si cher pour un appareil "d'appoint" c'est vraiment les moyens du luxe, une version moderne du tonneau des Danaïdes ! - Pour alourdir l'addition, le plus préjudiciable sera le fait de devoir maintenir parallèlement en condition des chasseurs F16, F15, pour les pays qui en sont doter (belgique Danemark etc) et dont les potentiels sont déjà bien entamés dans certaines forces aériennes - Tout ceci en constatant qu'actuellement, il n'est pas vraiment prévue sur le marché de nouveaux chasseurs dans les trois décennies à venir - Le standard F3 de l'Eurofighter a intérêt à tenir ses promesses pour effectivement permettre d'assurer une ossature de défense aérienne européenne, avec le Rafale, qui tienne la route... si je puis dire ainsi !

Écrit par : nonmaisdisdonc | 12/07/2015

Le feuilleton du F35 devient de plus en plus passionnant à suivre. La "merveille" du siècle se transforme en une catastrophe industriel et en un gouffre financier.
Sauf erreur de ma part au moins 50 F35 souffrent de criques sur des couples.Je peux comprendre les interrogations du GAO et du Pentagone sur cet appareil. Mettre au moyen 100 millions de dollars pour un appareil de deuxième catégorie. Il faut bien réfléchir.
Un jour viendra, les contribuables poseront des questions. Comment un gouvernement peut acheter un avion aussi cher pour faire pas grand chose avec? Pour le moment.

Écrit par : Benoit | 12/07/2015

F-35 Lightning II... son "ancêtre" déjà, le Lockheed P-38 Lightning de la 2ème guerre mondiale n'était pas le chasseur principal. Ce furent plutôt le Mustang et le Thunderbolt les chasseurs principaux (ce qui n'empêcha pas le P-38 d'avoir été le chasseur qui abattit le plus d'avions japonais). Doit on imaginer que la Suède sera en définitive mieux lotie avec ses Gripen E/F que le Danemark avec sa petite flotte de F-35???

Écrit par : Imhof | 12/07/2015

Au Canada l'achat de ce camion à bombes(F-35) n'est pas encore officiellement conclu. Nous aurons une élection sur le plan fédéral à l'automne prochaine. Le parti libéral n'est pas favorable à cet achat mais de tous les partis politiques fédéraux, le NPD s'est prononcé pour de revoir le dossier de remplacement des CF-18 et le chef du parti Monsieur Thomas Mulcair a déjà déclaré qu'il était favorable à l'achat de Rafale. Celui-ci a prouvé sa parfaite interopérabilité avec la marine américaine et il conviendrait parfaitement aux opérations du Norad et de l'OTAN. Quant au Super-Hornet, c'est comme remplacer le Spitfire M V par le M XIV. Le Canada excelle dans l'art du niaisage (tergiversation) lorsqu'il faut acheter du matériel pour la défense. La majorité de mes concitoyens sont très peu préoccupés par la problématique de la défense de leur pays et ils souhaitent dépenser le moins possible des deniers public.
Cordiales salutations d'outre-Atlantique.

Écrit par : Simon Perrault | 13/07/2015

Chaque semaine qui passe on découvre une faiblesse plus ou moins importante du F-35. Cet avion, le plus cher de l'histoire, s'avère être une énorme erreur stratégique et industriel. Avoir voulu faire un avion unique pour remplacer tous les autres a été une erreur car le rater (ce qui a été le cas) c'est mettre en danger toute la force aérienne d'un pays.
Ce qui me sidère c'est que de nombreux pays l'ont acheté juste sur des caractéristiques papier, sans faire d'évaluation, avec l'unique confiance sur la technologie US. Ces pays là doivent pleurer aujourd'hui.
Je pense que les contrats du F-35 vont se bloquer un bon moment, voire meme s'annuler chez certains, mais une chose est sûr, nos 3 appareils européens vont devoir en profiter, notamment le Typhoon et le Rafale. Le Gripen est préféré des pays sans gros budget et sans menace, mais les potentiels clients du F-35, moins regardant sur le prix, n'auront aucun problème à acheter des Rafale ou Typhoon, réputé cher mais bien moins cher qu'un F-35.

Écrit par : Paul Memphis | 13/07/2015

@ Simon Perrault... penser que le Canada puisse acheter un Rafale est un leurre - Simple avis personnel.

Écrit par : nonmaisdisdonc | 13/07/2015

@nonmaisdisdonc: Tu trouves que c'est plus logique d'acheter un F-35 à prix d'or alors qu'il est moins bon qu'un F-16, qu'il est bourré de défaut dont la plupart ne seront jamais corrigé, et que l'USAF le considère déja comme un avion d'appoint ?
Le Rafale est un avion qui a fait ses preuves au combat, qui fini généralement premier des évaluations d'appel d'offre, et il est mature.
Le F-35 c'est un nid à problème, qui coute 2.5 fois le prix d'un Rafale.

Je trouve au contraire que l'achat de F-35 serait un leurre. Fait vraiment être sous emprise totale de la politique américaine pour acheter maintenant un F-35. Cela dit, les Canadien ont toujours été à la botte des ricains donc ça reste possible.

Écrit par : Paul Memphis | 13/07/2015

L’Eurofighter en tant qu’épine dorsale:?

Si l'Angleterre et l'Italie abandonnent le F-35 comment vont-ils résoudre leur problème de l'aéronavale?
Les deux porte-avions anglais en construction et le "cavour" italien, ne disposent que de ponts prévus pour un avion de type STOLV et rien d'autre.
Pour l'instant l'Eurofighter ne dispose pas de cette capacité et n'en disposera vraisemblablement jamais.
Le Gripen, seules des discussions de faisabilité (sur pont classique) sont en cours au Brésil à ce sujet.
Quand au "Rafale" JAMAIS! au grand JAMAIS! anglais et italiens ne s'abaisseront à acheter français.
De toute manière, cet appareil (si bon soit-il) ne pourra pas être utilisé (sans énormes investissements de part et d'autre) sur les ponts des vaisseaux sus-cités.
L'Europe est vraiment mal partie!
Merci à nos allies américains et à l'incompétence (allégeance?) des gouvernements européens respectifs.

Écrit par : forêt10 | 13/07/2015

@Forêt, à te lire on croirait que l'épine dorsale de la défense aérienne européenne c'est l'aéronavale. Certes, les anglais doivent regretter d'avoir construit 2 grand sPA pour n'y loger que des F-35 raté qui ne rempliront jamais leur rôle, et l'Italie doit aussi regretter ce choix.
Cela dit, la défense de l'europe c'est aussi les bases au sol, et sur ce point l'Eurofighter est très présent avec plus de 500 appareils (UK, Allemagne, Italie, Espagne, Autriche), contre 300 Rafale en France.
Cela dit, ces avions se complètent et forme avec tous les autres avions une barrière non négligeable pour les russes. Et ne cas d'invasion russes, leurs avions devront également affronter les missiles SA.

J'ose espérer que ce qui commence à devenir un F35-gate va donner des leçon à certains pays (ex: Pays bas) qui ont acheté cet avion sur papier. Payé 2.5x le prix d'un Rafale pour avoir un avion moins bon qu'un F16 c'est vraiment du gachis.

Écrit par : Paul Memphis | 13/07/2015

Voilà de quoi laisser le champ libre au Rafale, seul véritable chasseur abouti en supériorité aérienne, bombardement, attaque au sol, anti-navire et frappe nucléaire. Sans l'oublier l'essentiel, c'est le seul appareil qui respecte son cahier des charges... et qui a une histoire opérationnelle. La presse aéronautique et autres critiques de cet appareil a tendance à l'oublier. Les seuls challengers crédibles: F-15 et Super Hornet. Rien d'autre à l'horizon.
La prophétie formulée par la DGA française dans les années 1980 s'est avérée être la plus juste, et la formule industrielle la plus appropriée.
L'Eurofighter est un fiasco européen qui rappelle, dans une moindre mesure, le fiasco du F-35, il y a fort à parier que le Rafale devienne l'appareil de référence en Europe dans les prochaines décennies. Les succès export de l'Eurofighter n'ont été jusqu'ici possibles que parce que les pays clients du programme comme le Royaume Uni ou l'Allemagne ont cédé des avions déjà produits ou en cours de production pour leur compte à des pays amis. En définitive, ce qui revient à dire que l'Eurofighter n'a pas enregistré de commande nette émanant d'autre pays que les membres de départ du programme. Hé oui !

Écrit par : patex | 13/07/2015

@Patex: Ne dénigrons pas l'Eurofighter, il reste un excellent intercepteur et s'il a été acheté par certains pays c'est parce qu'ils avaient probablement besoin d'un intercepteur pur.
Cela dit il faut reconnaitre que sa récente capacité Air-sol est très réduite et qu'il n'existe pas de version marine. Certains pilotes ont d'ailleurs fait remarqué que les moustache très en avant gênait le vue du pilote vers le sol.

Mais à ce jour, le Rafale est avec le Super Hornet FA-18 E/F le seul avion de l'OTAN à tout faire, Air-air, Air-sol, Appontage, etc ...
Le Rafale est un excellent avion qui a été trop moqué et raillé par ses détracteurs, qu'on n'entend plus trop maintenant qu'il s'exporte et qu'il a pris du "grade".

Écrit par : Paul Memphis | 13/07/2015

@ Paul Memphis.
Le nombre de Rafale réellement commandé est de 180 pour un besoin de 225 exemplaires exprimé dans la dernière Loi de Programmation Militaire. Il y a très longtemps le chiffre était de 286 avions. La France doit avoir au environ de 140 Rafale en service ou sous cocon.
Avec les ventes à l'export, je me demande si La France va passer une autre commande ou se contenter des 180 Rafale déjà commander. Ceci rejoint les propos de @Patex

Écrit par : Benoit | 13/07/2015

@patex: L'Eurofighter a été vendu également à l'Arabie saoudite et Oman.

@:Paul Memphis: l'aéro-navale en cas de conflit important, représente au moins 50% de la force de projection d'un pays.
En temps de paix c'est le vecteur principal, pour assurer la présence voire la suprématie, du même pays dans certaines "chaudes" du globe.
l'aéro-navale américaine est là pour nous le rappeler en permanence...

Écrit par : forêt10 | 13/07/2015

@foret10: je sus bien d'accord mais quand on parle de l'épine dorsale européenne je pense à la défense européenne, sous entendu contre la Russie (qui se réarme fortement ces temps ci)

Écrit par : Paul Memphis | 13/07/2015

Memphis : " sous entendu contre la Russie".

Non, sans ce sous-entendu. La Russie est un ennemi potentiel, mais ce n'est ni le seul, ni plus actif. En pratique, tout ce que compte l'Europe d'avions de combat a été engagé militairement en Afrique (Nord, Ouest) et au Moyen Orient ces 5 dernières années, les cinq précédentes également, et il n'y a aucune raison pour que ça s'arrange significativement d'ici 2030. On verra ce que donnent la passation de pouvoir en Algérie ou la stabilisation de l’Égypte et de la Libye, à quelques encablures de l'Italie.

Écrit par : v_atekor | 15/07/2015

L'inquiétude et demandez des comptes est tout à fait légitime de la part des acheteurs du F-35. Ceci dit lorsqu'on parle de cout unitaire d'un avion il faut aussi penser à sa durée de vie en maintien opérationnel ... Le F-35 est aujourd'hui plus cher mais sera en service jusqu'en 2065 ... Une durée de vie énorme due à des choix industriels précis ... Maintenir le Typhoon ou le Rafale en service jusqu'à cette date coûterait nettement plus cher.
Le F-35 c'est ... Comme l'a bien dit le ministre norvégien de La Défense ... " Faire de l'avenir le Présent ".
Il ne faut pas se le cacher c'est un pari et un investissement pour l'avenir. De plus la grande quantité d'exemplaires va continuer à faire baisser le coût unitaire de l'avion.
Ensuite il y a le coût d'entretien quotidien de chaque avion ... Mais si le F-35 est plus cher aujourd'hui il faut comprendre que tout avion voulant être à son niveau devra développer des technologies et donc verra augmenter exponentiellement ses coûts de maintien en service ...

En gros soit les autres avions restent dépassés et seront moins cher ... Soit ils évoluent mais n'ayant pas pour base un concept complet et cohérent leur " bricolage " fera exploser leurs coûte tout en laissant des doutes sur leurs qualités opérationnelles ...

La seule vrai concurrence au F-35 sera les autre 5ème génération ... Russes et chinois sont en première ligne ... Mais ces pays vont devoir franchir les étapes difficiles que les USA ont déjà franchi avec le F-22 Raptor ... D'abord ils vont devoir faire face à des coûts industriels énormes puis attendre que leurs systèmes d'amortissent à l'usage pour devenir moins coûteux ...
La Russie a renoncé à faire fabriquer plus de 100 de ses T-50 PAK-FA car le coût de l'avion et de son entretien est prohibitif ...
Les chinois ont de telles difficultés avec leurs avions J qu'ils viennent d'acheter des SU-35 russes modernisés pour tenir le temps d'arriver à quelque chose ..

Face à eux il y aura 2000 F-35 dans l'armée américaine et 500 dans les pays alliés ... Quand on parle d'un avion comme le F-35 qui a des capacités extraordinaires de combat en équipe, on voit mal qui pourra lui disputer le règne dans les airs ...

Et encore pour l'instant l'avion F-35 est encore en mise au point ... Sa date idéale de mise en opération est dans 5 ans ... Lorsqu'il volera en pleine capacité et fera ses démonstrations les chiffres de vente risques fort d'augmenter ... Créant le plus grand système d'arme unifie entres alliés de toute l'aire moderne et assurant une hégémonie industrielle aux USA dans le monde occidental.
Avec un petit village gaulois qui va résister : la France avec sa version modernisée du Rafale et le drone furtif SCAF qui pourront jouer les troubles fêtes

Écrit par : Dany40 | 30/07/2015

L'inquiétude et demandez des comptes est tout à fait légitime de la part des acheteurs du F-35. Ceci dit lorsqu'on parle de cout unitaire d'un avion il faut aussi penser à sa durée de vie en maintien opérationnel ... Le F-35 est aujourd'hui plus cher mais sera en service jusqu'en 2065 ... Une durée de vie énorme due à des choix industriels précis ... Maintenir le Typhoon ou le Rafale en service jusqu'à cette date coûterait nettement plus cher.
Le F-35 c'est ... Comme l'a bien dit le ministre norvégien de La Défense ... " Faire de l'avenir le Présent ".
Il ne faut pas se le cacher c'est un pari et un investissement pour l'avenir. De plus la grande quantité d'exemplaires va continuer à faire baisser le coût unitaire de l'avion.
Ensuite il y a le coût d'entretien quotidien de chaque avion ... Mais si le F-35 est plus cher aujourd'hui il faut comprendre que tout avion voulant être à son niveau devra développer des technologies et donc verra augmenter exponentiellement ses coûts de maintien en service ...

En gros soit les autres avions restent dépassés et seront moins cher ... Soit ils évoluent mais n'ayant pas pour base un concept complet et cohérent leur " bricolage " fera exploser leurs coûte tout en laissant des doutes sur leurs qualités opérationnelles ...

La seule vrai concurrence au F-35 sera les autre 5ème génération ... Russes et chinois sont en première ligne ... Mais ces pays vont devoir franchir les étapes difficiles que les USA ont déjà franchi avec le F-22 Raptor ... D'abord ils vont devoir faire face à des coûts industriels énormes puis attendre que leurs systèmes d'amortissent à l'usage pour devenir moins coûteux ...
La Russie a renoncé à faire fabriquer plus de 100 de ses T-50 PAK-FA car le coût de l'avion et de son entretien est prohibitif ...
Les chinois ont de telles difficultés avec leurs avions J qu'ils viennent d'acheter des SU-35 russes modernisés pour tenir le temps d'arriver à quelque chose ..

Face à eux il y aura 2000 F-35 dans l'armée américaine et 500 dans les pays alliés ... Quand on parle d'un avion comme le F-35 qui a des capacités extraordinaires de combat en équipe, on voit mal qui pourra lui disputer le règne dans les airs ...

Et encore pour l'instant l'avion F-35 est encore en mise au point ... Sa date idéale de mise en opération est dans 5 ans ... Lorsqu'il volera en pleine capacité et fera ses démonstrations les chiffres de vente risques fort d'augmenter ... Créant le plus grand système d'arme unifie entres alliés de toute l'aire moderne et assurant une hégémonie industrielle aux USA dans le monde occidental.
Avec un petit village gaulois qui va résister : la France avec sa version modernisée du Rafale et le drone furtif SCAF qui pourront jouer les troubles fêtes

Écrit par : Dany40 | 30/07/2015

@Dany40

Pour être d'accord avec vous, il faudra déjà que le F-35 soit parfaitement fiable.

Ce n'est pas le cas. Selon un rapport paru dans "Jane's", les six F-35B utilisés lors d'une campagne d'essais en mer de 12 jours -sur l'USS Wasp, un bâtiment d'assaut amphibie- n'ont pu effectuer que la moitié du nombre d'heures de vol initialement programmé. On parle d'une disponibilité inférieure à 50% !

"le manque de fiabilité s'est révélé être si contraignant qu'il a été très difficile pour les marines de garder plus de deux ou trois jets à bord du vaisseau en état de vol quel que soit la journée concernée. Le maintien en conditions de vol sera évidemment plus difficile lorsque l'appareil sera déployé pour la première fois en conditions opérationnelles", selon Michael Gilmore, directeur des essais opérationnels du département américain de la défense.

Lire http://www.janes.com/article/53311/pentagon-test-chief-raps-f-35b-reliability-ahead-of-ioc

Selon un officier israélien lu par ailleurs, le coût d'entretien du F-35 est 3x(?) celui du F-16.

Devra-t-on un jour réadapter la boutade bien involontaire des Allemands lors du dernier conflit mondial : Si un avion vole de jour, il est américain. S'il vole de nuit, il est britannique et s'il est invisible, il est allemand ?

Sauf que cette fois, on pourrait bien radier l'adjectif "allemand" par "allié". Guère rassurant pour les troupes en attente de soutien aérien...

Écrit par : badcox57 | 30/07/2015

Dany40: "Le F-35 est aujourd'hui plus cher mais sera en service jusqu'en 2065 ... Une durée de vie énorme due à des choix industriels précis ... Maintenir le Typhoon ou le Rafale en service jusqu'à cette date coûterait nettement plus cher".
Qui peut dire aujourd'hui ce que l'on pourrait voir en 2065?
Faisons, si vous le voulez bien, un peu d'histoire:
En 1915, nous nous extasions sur les exploits du Baron rouge et de son triplan.
En 1965 nous regardions (à la TV) les "exploits" des Phantom, A6 Intruder, B52, Mig et autres Sukhoï au Vietnam. Un changement RADICAL!
La technologie ne connaît pas d'arrêt et je pense même que tout s'accélère.
Que vaudra un piteux avion de 2015 en 2065?
A mon humble avis, développer un chasseur bombardier de 5e ou de 6e génération me semble aujourd'hui être une hérésie. Il serait grand temps que les décideurs du monde entier prennent conscience de l'incommensurable potentiel des drones et de la propulsion "électrique".

Amicalement

Écrit par : forêt10 | 31/07/2015

Je suis d'accord sur le fait que le F-35 est l'incarnation d'une vision de la guerre du futur par les stratèges US ... On peut a raison en douter et ce débat là est le bon de mon point de vue.

Mais concernant l'avion en lui même ... Le F-35 sera très certainement un appareil remplissant très bien le rôle que les militaires ont demandé de lui dans son cahier des charges et qui colle à la stratégie et la tactique imaginée pour les années 2025-2030 :

C'est une aviation assurant sa supériorité aérienne par une efficacité BVR inédite , couplée à une capacité de détection et gestion de l'environnement qui avec la furtivité permet une application tactique optimale ... Avec une coordination parfaite avec l'ensemble des forces ... Capable de pénétrer et détruire les zones hautement protégée par des systèmes modernes sans vrai difficulté ...

Alors oui le F-35 pourra être opérationnel jusqu'à des dates très lointaines ... Mais on oublie qu'il est hautement évolutif et qu'il pourra sans grande difficulté intégrer des armes du futur comme les missiles hypersoniques ou les lasers ... Il se dit même que les F-35 pourront être modifié pour devenir des drones autonomes ...

Oui cet avion est un pari sur l'avenir ... Et son coût Ca devenir de plus en plus compétitif avec le temps que ce soit en achat ou en maintenance ... Aujourd'hui il est très cher car c'est un avion du futur fourni dès aujourd'hui ... Une anticipation massive de ce que sera le futur et qui entraîne ces réglages techniques et ces coûts importants ...

Le ministre norvégien de La Défense a résumé le F-35 en une phrase : " faire de l'avenir le présent " ...

Cela peut paraître un pari énorme ... Et complètement fou ... Mais pour les USA il a l'intérêt de tout faire pour maintenir leur si importante supériorité technologique, tout en poussant leurs ennemis a faire des dépenses énormes pour suivre et en poussant leurs alliés à intégrer une logique centralisée de défense autour des USA pour ne pas rater le coche et se retrouver largués en 2025.

Pour l'Europe il aurait été mieux de se lancer sur un programme autonome de 5ème génération je pense ... Mais ceux qui auront le F-35 seront au moins armés pour faire face aux nouveaux conflits qui viennent ...

Écrit par : Dany40 | 31/07/2015

Je suis d'accord sur le fait que le F-35 est l'incarnation d'une vision de la guerre du futur par les stratèges US ... On peut a raison en douter et ce débat là est le bon de mon point de vue.

Mais concernant l'avion en lui même ... Le F-35 sera très certainement un appareil remplissant très bien le rôle que les militaires ont demandé de lui dans son cahier des charges et qui colle à la stratégie et la tactique imaginée pour les années 2025-2030 :

C'est une aviation assurant sa supériorité aérienne par une efficacité BVR inédite , couplée à une capacité de détection et gestion de l'environnement qui avec la furtivité permet une application tactique optimale ... Avec une coordination parfaite avec l'ensemble des forces ... Capable de pénétrer et détruire les zones hautement protégée par des systèmes modernes sans vrai difficulté ...

Alors oui le F-35 pourra être opérationnel jusqu'à des dates très lointaines ... Mais on oublie qu'il est hautement évolutif et qu'il pourra sans grande difficulté intégrer des armes du futur comme les missiles hypersoniques ou les lasers ... Il se dit même que les F-35 pourront être modifié pour devenir des drones autonomes ...

Oui cet avion est un pari sur l'avenir ... Et son coût Ca devenir de plus en plus compétitif avec le temps que ce soit en achat ou en maintenance ... Aujourd'hui il est très cher car c'est un avion du futur fourni dès aujourd'hui ... Une anticipation massive de ce que sera le futur et qui entraîne ces réglages techniques et ces coûts importants ...

Le ministre norvégien de La Défense a résumé le F-35 en une phrase : " faire de l'avenir le présent " ...

Cela peut paraître un pari énorme ... Et complètement fou ... Mais pour les USA il a l'intérêt de tout faire pour maintenir leur si importante supériorité technologique, tout en poussant leurs ennemis a faire des dépenses énormes pour suivre et en poussant leurs alliés à intégrer une logique centralisée de défense autour des USA pour ne pas rater le coche et se retrouver largués en 2025.

Pour l'Europe il aurait été mieux de se lancer sur un programme autonome de 5ème génération je pense ... Mais ceux qui auront le F-35 seront au moins armés pour faire face aux nouveaux conflits qui viennent ...

Écrit par : Dany40 | 31/07/2015

Les commentaires sont fermés.