02/07/2015

Le F-35 est mauvais en dogfight !

comparaison-performances-f-35-f16.jpg

 

C’est une petite bombe qui vient d’éclater, suite à la publication d’un rapport de l’US Air Force concernant les essais en combat aérien, avec le Lockheed-Martin F-35 « Joint Strike Fighter ». A vrai dire, les résultats de l’évaluation sont sévères à l’encontre de l’avion.

 

Inférieur au F-15, F-15 et F/A/18 :

 

L’évaluation a été effectuée sur demande de l’US Air Force et devait permettre d’évaluer le comportement du F-35 face à des appareils tels que le F-16, F-15 et accessoirement F/A-18 pour la Marine. Si les essais ont principalement été menés contre un F-16, les résultats ont créés une véritable stupeur au sein de l’USAF.

Le pilote d'essai en chef, qui a une expérience de vol du sur F-15E, F-16 et F/A-18F, explique que la manoeuvrabilité du F-35A est "sensiblement inférieure au F-15E" en raison de ses petites ailes, de plus,

face à un F-16, le résultat est sans appel, le F-35 s’est révélé inférieur en combat aérien rapproché (Dogfight) à chaque engagement.

Dans le rapport, le pilote d'essai a noté l'absence de visibilité vers l'arrière de l'habitacle, en raison de la taille du casque. Il  avait également des difficultés en levant les yeux, ce qui rend difficile de repérer l'agile F-16 au-dessus et derrière, soit des configurations normales en combat aérien rapproché.

"Le casque était trop grand pour l'espace intérieur de la canopée et ne permet pas de voir correctement derrière l'avion," note le rapport. "Chaque fois que le casque a été plaqué contre la verrière, le pilote a continué à chercher son adversaire en tournant son cou, entraînant une modification de la symbologie du viseur de casque, qui ne se trouvait plus en face des yeux !".

Pour terminer, le taux de virage est jugé inférieur au F-16.

 

Du côté de chez Lockheed-Martin :

 

Chez l’avionneur américain, on explique de manière « un peu empruntée » que le F-35 est conçu pour "tirer et tuer" ses ennemis sur de longues distances, et que lors d’essais simulés le F-35 avait remporté toutes les victoires face à des avions de la génération actuel et ceci grâce à ses capteurs de nouvelle génération. Et Lockheed-Martin d’ajouter que de toute manière dans un environnement de combat moderne seul, le F-35 pourrait survivre » et ceci notamment grâce à sa furtivité ». En conclusion l’avionneur déclare qu'il est trop tôt pour "tirer des conclusions définitives sur la manoeuvrabilité de l'avion, celui-ci étant encore en développement » !

 

Commentaire :

 

A vouloir pousser les compromis à l’extrême, on peut une nouvelle fois s’interroger sur la réussite de ce projet, aérodynamisme mal adapté et qui génère des faiblesses en matière de manoeuvrabilité de l’avion, des problèmes de conception du viseur de casque, qui pourront être corrigés, non sans, un risque de surcoût, même léger.

La réponse de l’avionneur est par contre inquiétante, certes, l’avion est en développement, mais les carences de celui-ci sont encore énormes, pour un aéronef dont le taux de production est déjà activé, même à un faible taux. De plus, chacun sait qu’en quelques minutes une formation de chasse  passe du combat BVR (au-delà de la portée visuelle) au Dogfight (combat rapproché), de fait il est impératif que l’avion puisse être engageable et bon dans cette configuration du combat. L’argumentation de la supériorité à distance et de la furtivité ne tiennent non plus pas la route, les aéronefs actuels sont tous capables de tirer loin, d’ailleurs l’armement du F-35 est le même que pour un Rafale, Eurofighter et Gripen avec le Meteor. Quant à la furtivité, un F-35 ne l’est plus lorsque celui-ci, est doté de pylône sous les ailes, il devient même parfaitement détectable avec un radar classique à antenne mécanique. L’arrivée des radars AESA et des optroniques IRST rendent par ailleurs, la furtivité quasi obsolète.

 

f-16-en-f-35.jpg

Photos : F-35A et F16 danois @ Danish air force 2 F-16 et F-35 de l’USAF @ USAF

Commentaires

Ce même rapport précise je crois que la supériorité aérienne est assurée par le F22 en tandem avec le F35 - On peine a croire que l'on ai pu accoucher chez les US d’une situation pareille - De plus avec une production famélique de F22 plafonnée à 180 exemplaires, le fameux jet de la future épine dorsale de L'aviation us devra attendre son tour pour espérer sortir avec sa béquille F22.
Quid également des aviations européennes (nous sommes concernés au premier plan) qui ont fait le choix du F35 et qui pour garder une cohérence énoncée ci dessus seraient en obligation de conserver leurs chasseurs actuels pour accompagner le F35 - Si un tel cadre de situation ubuesque devait s’avérer exact (on peine véritablement à le croire) il deviendrait ingérable pour ces pays qui peinent déjà à s'offrir le bibelot, peineront à financer la maintenance ...et le reste.
Ma source de réflexion:
http://www.opex360.com/2015/07/02/lavion-furtif-f-35-nest-pas-doue-pour-le-combat-aerien-rapproche/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ZoneMilitaire+%28Zone+Militaire%29

Écrit par : nonmaisdisdonc | 02/07/2015

Certes, nous ne sommes plus à l'époque du combat au canon comme à l'époque des Chevaliers du Ciel. Mais "l'arrogance" nos missiles tirent de plus loin, nos radars sont les meilleurs me fait rire.
Pour l'instant le F35 s'est mach 0.9, pas plus de 3G, deux missiles, pas de bombes, pas canon à cause d'un bug informatique. Et si je ne me trompe pas, il ne faut pas d'orage et pas trop chaud.
À ce stade de developpement, le F35 ressemble plus à un très cher presse rapport du GAO qu'à un avion de chasse. Il faut attendre le standard block 3e ou f, 2020 pour juger.

Écrit par : Benoit | 02/07/2015

je pense que l'on risque voir les F35 équipé de pousser vectorielle.

pour une fois les US devraient faire comme les Chinois ... faire une copie du SU35 au moins un avion qui fonctionne.

Écrit par : michel | 02/07/2015

Le F-35 est une machine à sous dont le but premier est de rendre les utilisateurs totalement dépendants, pour le reste l'avion risque bien de déce voir encore sur de nombreux points.

Écrit par : Phil | 02/07/2015

Lorsqu'il a été annoncé, le F35 promettait de rendre obsolète tous les appareils de la "4e génération". Et que je te bassine avec mon BVR, une maniabilité à toute épreuve, capable de rendre jaloux les pilotes de A10, mon absorption de chaleurs, mes deux réacteurs surpuissants qui permettent le supercruise les doigts dans le nez, mon décollage vertical, et le café servi au lit par une hôtesse en tenue légère.
.
Entre temps, les radars EASA qui se généralisent de la France à la Chine en passant par l’Égypte et la Russie invalident à peu près le concept de furtivité façon F22/35, il n'y a plus qu'un seul réacteur, puissant mais pas suffisamment et surtout pas au point, pour le supercruise il faudrait d'abord passer le mach ; l’absorption de chaleur, marche sauf s'il fait chaud (genre la Syrie, l'Irak, l'Iran), le décollage vertical ça marche mais même les anglais ont opté pour un tremplin, pour le CAS pas de canon, et en 10 ans le café a refroidit.
.
A ce rythme, il semble maintenant bien parti pour être lui même obsolète lors de sa mise en service actif en 2030.
.
Cher LM, encore un petit effort pour pomper les crédits pour que Boeing fasse une mise à jour du F18, et vous aurez des rafales dans la Navy.

Écrit par : v_atekor | 02/07/2015

Le F-35 sera mauvais en combat canon.
Le F-35 sera mauvais en combat type missile IR courte portée.


A la lecture du rapport, on se rend compte, que non seulement, il dégrade son énergie beaucoup trop vite, mais qu'en plus il semble mal sain dans ses réactions.

Dégradant beaucoup son énergie, il devra compenser en utilisant beaucoup la PC, en conséquence, dans les meilleurs des cas, il devra rompre le combat en premier faute de pétrole.

Le F-35 sera mauvais en CAS car il est peu maniable et peu manœuvrant, pas blindé et pas rustique.

Quid du BVR?
Il est furtif de moins en moins avec l'évolution des nouveaux capteurs présents sur les chasseurs de dernières générations, son DAS n'a aucune utilité en BVR, et ses AIM-120D vont être dépassé par le METEOR.
Le F-35 ne sera donc moyen en BVR.

Ajoutez son prix exorbitant, sa mise en oeuvre complexe, et le fait qu'il n'a encore rien prouvé opérationnellement!

Va t'on enfin oser dire que cet avion est raté?!
Ou continuer d'avoir peur de briser le tabou qui consiste à penser que tout ce qui est américain est supérieur?!

Écrit par : syntaxerror9 | 02/07/2015

On sait tous ce qui c est passé au Viet Nam lorsqu on a dépourvu les F4 de canon car on en avait plus besoin. On se demande bien pourquoi ils ont créé Top Gun ?

Écrit par : abdel | 02/07/2015

Pour un appareil qui a couté si cher, ça doit leur faire mal. Sois disan tplus perfectionné et on s'apercoit qu'il est finalement bourré de défaut et que ces avantages ne le sont pas. Payer un F35 pour le prix de 3 F16 supérieur ça la fout mal. Mais le pire ce sont les clients exports qui ont acheté cet avion un bras en croyant avoir le jet du futur.

Quand au tandem avec le F-22 ils vont faire comment à la Navy ? vu que le F-22 n'est pas appontable.
Quand à la justification du "dogfight ça ne se fait plus, maintenant c'est tout missile", c'est moitié vrai car les missiles se leurrent assez facilement.

Au final, ca va peut etre rebooster les ventes des Rafales, Gripen et Typhon

Écrit par : mustard | 02/07/2015

Les américains m'amuseront toujours, ils ont réinventé le F 105 (la furtivité en plus) et ils s'étonnent d'avoir les mêmes performances.....

Écrit par : Alfonce | 02/07/2015

Hello, Pascal peut- ont imaginer que ces infos ne soit que la pointe de l'iceberg? Le document est- il complètement déclassifié?

Écrit par : Steeve | 02/07/2015

Juste au sujet du tremplin utilisé par les Britanniques: cela ne veut pas dire que le décollage vertical ne marche pas, c'est juste que le décollage purement vertical consommerait énormément de carburant, d'ailleurs aucun pays ne fait décoller ses jets qui en sont capables verticalement (sauf si pas de choix ou pour des démos). Déjà le Sea Harrier décollait sur les porte-avions avec un tremplin (idem pour les Espagnols et les Italiens).

A part ça: dire que certaines rêvaient sérieusement au F-35 pour la Suisse...

Écrit par : Jan Imhof | 02/07/2015

Je rejoins bien tous les commentaires ci-dessus.
Cet avion est définitivement raté dès sa conception.
Bien faire un couteau Suisse n'est pas à la portée des USA, semble t'il.
Certains décideurs seraient bien inspirés à relire le vol d'essai de Peter Collins :

http://www.flightglobal.com/news/articles/flight-test-dassault-rafale-rampant-rafale-334383/

Écrit par : Paul de Foucaud | 03/07/2015

@Steeve : on ne peut parler de déclassification, mais de discussion au sein même de l'USAF en premier lieu ce qui témoigne du malaise. Le pire vient du fait que l'équipe de communication de l'USAF a confirmé ces infos. A savoir si le problème est plus profond ... L'avenir nous le dira !

Écrit par : Pk | 03/07/2015

C'est l'éternel problème d'acheter en masse un avion qui n'existe que sur le papier et qui promet plein de chose qui n'ont pas été testé.
Certes le F-35 est toujours en developpement et pas mal de problèmes seront corrigé d'ici quelques années mais les généraux le savent, plusieurs gros défauts resteront. Et le pari de l'avion "joint strike fighter" qui voulait qu'on ait un seul type d'appareil pour tout faire est finalement une grosse erreur car avec un avion raté on se retrouve avec une force aérienne handicapée.

En attendant tous les pays en export qui ont acheté à pris d'or cet avion, sur la papier, sans faire d'appel d'offre, sans faire de d'évaluation ou de compétition, doivent se mordre les doigts.

Écrit par : mustard | 03/07/2015

Ah les intarissables critiques jaloux du F-35... Qui utilisent d'arguments invalidés pendant tout le programme de developpement du JSF. Et attendez juste que les versions opérationnelles des logicielles arrivent. Certes ils ont du retard mais ils vont arriver! Et là vous verrez un appareil qui opère différemment. Au passage, ce fameux "rapport" tombé sur un blog civil "War is Boring" n'est *absolument pas* accredité mais personne de la presse n'a jamais pris la peine de le vérifier, alors la blogosphère... Pendant ce temps:

- Le meteor sera sur les F-35 européens avec le Block 4 à voir l'avancement du programme d'intégration
- Le F-35B aterri à la verticale et decolle en roulement court, et y arrive sans la rampe (cf les essais sur le USS Wasp). La rampe ne fait qu'augmenter la capacité d'emport au decollage, que ce soit armements ou carburant. Ca fonctionne à merveille depuis 35 ans, pourquoi en changer?
- Le canon est en externe sur le F-35B et C. Pas un problème néanmoins, juste un logiciel à mettre à jour.
- Quand on voit les capacités du F-35B notamment, on se rend compte que d'un coup tous les LHA/LHD du monde occidental vont se retrouver avec une force de frappe sans commune mesure, ça n'est pas rien. Il n'est pas couteau suisse, mais couteau style rambo, tout à fait!
- Le moteur F-135 n'en est qu'à sa première mouture, mais est déjà le moteur militaire le plus puissant jamais monté dans un chasseur. Et il permet au F-35 d'accelerer sans post combustion au point de perdre un F-16 suiveur, sans parler de la croisière supersonique.
- Et pour finir la manoeuvrabilité: Le F-35 n'a pas encore fini de faire
explorer son champ de vol. Il manque encore quelques bricoles logicielles.

Si vous voulez vraiment vous informez dans un débat sur le F-35, les forums du site www.f-16.net vous renseigneront bien plus que les sterilités ressassées depuis 2002.

A vous de rester à jour messieurs!

Écrit par : Noth | 05/07/2015

@ Noth, Je reprends les mots du GAO. Si ces personnes ne sont pas les plus aptes à juger les capacités du F35. Les USA devraient embaucher des apprentis coiffeur à la place. Le F35 est en cour de développement et block après block, il sera meilleur. Mais pas sur qu'une mise à jour logiciel modifira sa conception structurelle. 6 avions pour un porte-hélicoptère, cela ne représentent pas une forte force de frappe surtout en mode furtif, les 2 bombes dans les soutes block 2b. Nous verrons bien en 2016, si les États-Unis utilisera les F35 B en opérations extérieurs. Attendons la FOC, bloc 3e ou 3f en 2020 ou plus pour juger définitivement cet avion.

Écrit par : Benoit | 05/07/2015

@North : "juste un logiciel à mettre à jour". Oui, on sait ; et le logiciel sur un avion moderne ça peut représenter plus de 50% du prix de la bête. Du coup, la "mise à jour" peut-être assez coriace, et compter en années pour des "fixes".
Quand les travaux portent sur des composants qui touchent plus de 50% du prix d'un avion, on ne minimise pas en parlant de "bricoles logicielles", surtout lorsqu'on en est déjà à plus de 10 ans de dev. : le logiciel embarqué sur des avions, je les connais fort bien, et il a une fâcheuse tendance à couter très cher et à être difficile à certifier. Bref... On verra si ce seront les "jaloux" du F35 ou le budget de l'USAF qui coulera le F35 !

Écrit par : v_atekor | 06/07/2015

@ North .... je soutien votre point de vue ...

Concernant le dernier commentaire .... si vous connaissez les logiciels embarqués vous manquez par contre visiblement de recul sur les évolutions futures et surtout sur les budgets militaires US ...
Le coût total du programme F-35, ramené à un coût annuel, reste inférieur au coût annuel des "Black Program" du Pentagone. Autant dire que le F-35 ne met absolument pas le budget US en péril. Et concernant le coût unitaire, lorsque la production sera arrivée à son niveau de croisière, par logique industrielle pure il va baissé de façon significative.

Concernant les capacités du F-35 il faudrait rappeler que cet avion a été mis en situation de combat réel ... 4 avions F-35 contre 9 bandits ont donné un résultat très satisfaisant en combat aérien. En attaque au sol les tests ont aussi donné de très bons résultats ...

Écrit par : Dany40 | 17/08/2015

Les commentaires sont fermés.