21/06/2015

Discrètement la Russie exporte le Ka-52 Alligator !

3611-kamov-ka-52-alligator-1920x1200-aircraft-wallpaper.jpg

 

 

 

Moscou, la Russie entame discrètement la première phase d’exportation de son hélicoptère de combat  polyvalents Kamov Ka-52 « Alligator ». Un ou plusieurs contrats auraient été signés, mais le nom des pays concernés ne sont pour l’heure pas rendus publiques.

 

C’est lors du dernier Salon du Bourget, que  le chef de la délégation de l'exportateur d'armement russe Rosoboronexport Sergueï Kornev a révélé l’information. Dans l’attente de connaitre le/les acquéreurs du Ka-52, cette information démontre une fois de plus, la volonté de la Russie à revenir au premier plan en ce qui concerne les exportations d’équipements militaires.

 

Le Kamov Ka-52 « Alligator » :

 

Le Kamov Ka-52 «Alligator» est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit, doté d’une capacité de survie élevée. Doté d’une conception de rotor coaxial, il offre un plafond de vol stationnaire de 4000m et la vitesse verticale de montée atteint 10m seconde à une altitude de 2.500 m. Equipé d’un cockpit blindé qui résiste aux projectiles de 12,7. Les deux pilotes disposent en outre d’un système d’éjection inédit qui éjecte en premier le rotor coaxial. puis déclenche l’éjection des deux sièges, du pilote et du mitrailleur.

Les systèmes de vol comprennent un système de navigation inertielle (INS), un pilote automatique et affichage tête haute (HUD). Les capteurs comprennent pod infrarouge (FLIR) et un radar de suivi de terrain. Le Ka-52 est équipé d'un récepteur d'alerte radar couplé à un système de guerre électronique. Le Ka-52 est propulsé par deux turbines Klimov117VMA, fournissant chacune 2.200 CV (1660 kW). Les moteurs sont placés de chaque côté du fuselage pour renforcer la capacité de survie au combat. L'hélicoptère a également une unité de puissance auxiliaire (APU) pour le fonctionnement autonome.L'hélicoptère disposant de petites ailes équipées chacune rails de suspension, ainsi, que les contre-mesures de bout en bout d'aile. L’Alligator peut emporter jusqu’à 12 missiles anti-char «Vikhr» d’une portée de 8 km.  Le Ka-52 est armé d'un canon  2A42 à tir rapide de 30mm, sans restriction d’azimut. 

691.jpg

 

Photos : 1 Kamov Ka-52 « Alligator » @ VVL 2 Cockpit @Sergej Kuznecov

Commentaires

Suite à l'embargo la Russie va-t-elle poursuivre sa commande de Kamov Ka-52 K prévu pour les BPC Sébastopol et le Vladivostok? Ou l'annuler? Ou faire ses propres BPC?

Qui pourrai être ce ou ces mystérieux pays? En Amérique du sud? En Asie?

Au plaisir de lire vos avis?

Écrit par : Benoit | 21/06/2015

Le développement de BCP indigènes a été lancé en Russie mais faudra un certain temps pour ne pas dire un temps certain avant de les voire sur l'eau.

Plusieurs concepts ont déjà apparu comme le Lavina et le Priboy http://cdn15.img22.ria.ru/images/107875/47/1078754726.jpg http://sdelanounas.ru/i/a/w/m/f_aWMucGljcy5saXZlam91cm5hbC5jb20vbm9ydHdvbGZfc2FtLzUwNDc1MzY1LzU5NzUwOS81OTc1MDlfMTAwMC5qcGc=.jpeg

Le Belarus pourrait être l'un des clients de Kamov pour le Ka-52
http://www.defenseworld.net/news/13236/Ka_52_Alligator_Attack_Helicopter_has_Export_Order__Rosoboronexport_Executive#.VYbff0bti7U

Écrit par : inquisituer Morphéus | 21/06/2015

il s´agit de l´Azerbaidjan pays acquereur

Écrit par : adil | 25/06/2015

Les commentaires sont fermés.