07/06/2015

Robuste croissance du traffic aérien !

7207.jpg

 

Genève, l’Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques mondiales sur le trafic de passagers en avril, qui indiquent une robuste croissance de la demande par rapport à avril 2014. Le nombre total de kilomètres-passagers payants (RPK) a augmenté de 5,9 %. La capacité en avril (sièges-kilomètres disponibles, ou ASK) a augmenté de 6,1 %, tandis que le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,1 point de pourcentage pour s’établir à 79,4 %.

 

La demande sur les vols intérieurs a augmenté de 7,2 %, surpassant la demande du secteur international dont la croissance était de 5,2 % par rapport à avril 2014.

« La demande de connectivité demeure forte. C’est une bonne nouvelle. Mais les résultats de l’industrie sont inégaux selon les régions. Les transporteurs du Moyen-Orient et d’Asie- Pacifique viennent en tête, avec des taux de croissance bien supérieurs à la moyenne de

5,9 %, alors que ceux d’Europe et d’Amérique ont des taux bien inférieurs. Et les compagnies aériennes d’Afrique affichent un recul par rapport à l’année précédente », a déclaréM. Tony Tyler, directeur général et chef de la direction de l’IATA.

 

Marchés passagers internationaux:


3624.jpg


 

La demande dans le secteur passagers internationaux a augmenté de 5,2 % par rapport à avril 2014. Les transporteurs de toutes les régions, à l’exception de l’Afrique, ont enregistré une croissance. L’Asie-Pacifique et le Moyen-Orient arrivent en tête à ce chapitre. La capacité a augmenté de 5,9 % et le coefficient d’occupation des sièges a perdu 0,5 point de pourcentage pour s’établir à 78,6 %.

 

Chez les transporteurs d’Asie-Pacifique, le trafic a bondi de 9,0 % en avril, par rapport à l’année précédente. La capacité a augmenté de 6,0 % et le coefficient d’occupation des sièges a gagné 2,2 points de pourcentage pour atteindre 78,3 %. À ce jour, le brusque recul de l’activité commerciale de la région, après d’importants gains à la fin de 2014, n’a pas eu de conséquences négatives sur les voyages d’affaires internationaux.

 

Les transporteurs d’Europe affichent une croissance de 3,7 % en avril, par rapport à avril 2014. La capacité a augmenté de 4,7 % et le coefficient d’occupation a perdu

0,8 point de pourcentage pour s’établir à 80,7 %, ce qui demeure le plus élevé parmi toutes les régions. Bien qu’il y ait des signes indiquant que la réponse positive aux stimulations de la Banque centrale européenne a décliné en raison du raffermissement de l’euro et des prix du pétrole, les mesures de stimulation économique aident à réduire la pression à la baisse sur la demande.

 

Les transporteurs d’Amérique du Nord ont enregistré une hausse de trafic de seulement 0,7 % par rapport à avril 2014. La croissance de l’économie américaine a été négative au premier trimestre de 2015, tandis que la force du dollar américain nuit probablement au tourisme récepteur. La capacité a augmenté de 4,1 % et le coefficient d’occupation a perdu 2,6 points de pourcentage pour s’établir à 78,1 %.

 

Les transporteurs du Moyen-Orient affichent une augmentation de 8,2 % en avril, mais l’augmentation de la capacité a été supérieure, à 13,3 %, ce qui a entraîné une diminution du coefficient d’occupation, qui a perdu 3,6 points de pourcentage pour s’établir à 77,2 %. Les économies de la région sont relativement bien placées pour supporter la chute des revenus pétroliers et les transporteurs de la région continuent de gagner des parts de marché.

Les transporteurs d’Amérique latine affichent une hausse de trafic de 6,3 % par rapport à avril 2014. Toutefois, la capacité a augmenté de 7,3 %, causant une baisse du coefficient d’occupation des sièges, qui a perdu 0,7 point de pourcentage pour s’établir à 77,7 %. Les volumes d’échanges commerciaux de la région se sont améliorés, mais l’économie brésilienne demeure en difficulté.

 

Les transporteurs d’Afrique ont subi une baisse de trafic de 3,2 % en avril, par rapport à l’année précédente, tandis que la capacité diminuait de 5,0 %. Par conséquent, le coefficient d’occupation a gagné 1,3 point de pourcentage pour atteindre 67,5 %. L’évolution économique défavorable dans certaines parties du continent, dont le Nigeria, qui dépend largement des revenus pétroliers, contribue probablement à ces résultats négatifs.

 

98835.jpg

 

 

Photos : 1 B777-200 Japan AirlinesERJ-190 KLM 3 A330 Fiji Airlines @ Dany Schowpen

Les commentaires sont fermés.