31/05/2015

Accélération pour le programme KC-46A !

635554432865348032-KC46-767-3.jpg

 

 

Everett, Boeing accélère la préparation du programme KC-46A « New Gen Tanker», plus connu sous le nom de EMD-1, avec la reprise des vols du premier exemplaire. 

 

Le retour en vol du prototype EMD-1 va permettre de terminer les essais de navigabilité et de maniabilité de l’appareil. Puis l’avion va entamer les essais en vol avec les nacelles de ravitaillement. Il sera suivi par trois autres appareils cet année encore, dont deux dans la configuration complète KC-46A. 

 

Cette accélération du programme doit permettre à Boeing de livrer 18 KC-46A à l’armée de l'air d'ici 2017. Au total Boeing devra livrer  179 KC-46 d'ici à 2027.

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

 

Le KC-46A«New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

 

1848456624.jpg

 

Photos : 1 KC-46A EMD-1 en vol 2 Cockpit @ Boeing 

 

 

Emirates nouvelle ligne vers Bologne !

b777emir.jpg

 

 

Genève-Dubaï, la compagnie aérienne Emirates a annoncé cette semaine le lancement d’un service quotidien vers Bologne, en Italie, dès le 3 novembre prochain. Capitale de la région Emilie-Romagne, Bologne est un centre touristique et économique d’importance et une porte d’entrée idéale pour les voyageurs souhaitant explorer d’autres villes à proximité, comme Florence, Vérone, Parme ou Pise.

Quatrième liaison d’Emirates entre Dubaï et l’Italie, cette nouvelle ligne sera opérée par un Boeing 777-300ER dans une configuration en trois classes.

« L’ajout d’une quatrième porte d’entrée en Italie est un nouveau développement enthousiasmant pour Emirates. Nous sommes impliqués dans le pays depuis 23 ans et avons joué un rôle important pour y améliorer les opportunités d’affaires et de tourisme, grâce à nos connexions idéales vers 49 destinations en Asie, au Moyen Orient et en Afrique », a déclaré Thierry Antinori, Executive Vice President et Chief Commercial Officer d’Emirates.

Emirates assure actuellement trois vols quotidiens vers Rome et Milan et un vol quotidien vers Venise, ainsi qu’un vol quotidien entre New York et Milan, qui sera opéré dès le 1er juin par un Airbus A380. Avec l’ajout de cette liaison, Emirates reliera 38 destinations en Europe.

 

 

Photo: B777-300ER Emirates @ Emirates

30/05/2015

L’Italie ne commandera que 35 F-35!

KLVcA.jpg

 

 

Rome, l’Italie vient de fixer le nombre d’avions de  combat Lockheed-Martin F-35 quelle pourra se payer. Au final l'Italie s'engagera pour  35 appareils d'ici 2020.

 

Très forte diminution :

 

Rome a fortement réduit le nombre de F-35 en commande par rapport à ses premières intentions. Il y a six ans l’Italie envisageait de se doter d’une flotte de 131 F-35 A « Lightning II ». Puis avec la dérive des coûts du programme ce chiffre a été revu à 90 aéronefs. Au final, le montant de la facture, qui estimé encore  à 15 milliards d’euros est jugée encore trop élevée pour le pays, compte tenu de l’état de ses finances. On partait il y peu de 45 appareils, finalement le gouvernement a tranché pour une série de 35 avions. La commande serait de composée de 20 F-35A pour l’Armée de l’air et 15 F-35B pour l’aéronavale. Mais là encore, les chiffres ne sont pas totalement défini, la marine pourrait encore se voir obligée de réduire sa futur dotation.

L’Italie a passé commande à ce jour pour huit appareils, trois de la tranche LRIP 6 et trois autres de la LRIP 7. Les deux derniers font partie de la LRIP 8. 

 

Situation compliquée pour la ligne d’assemblage italienne: 

 

Actuellement, six appareils sont en cours de montage au sein de la ligne d’assemblage italienne d’Alenia Aermacchi à Cameri situé près de Novare, qui produit 40% des ailes pour tous les F-35A dans le monde entier, en tant que deuxième fournisseur de source pour Lockheed-Martin. Le coût unitaire initial serait de 106 millions d’euros pour le F-35A produit en Italie, cependant. Cette nouvelle baisse du nombre de F-35 pour l’Italie n’est en soi pas une bonne nouvelle pour les coûts de production d l’avion en Italie, ni sur l’avenir de cette chaine d’assemblage. AleniaAermacchi espère pouvoir négocier l’obtention d’une grand partie de la futur maintenance des F-35 en service dans les pays européens pour pouvoir justifier le maintien du site. 

 

3540139629.jpg

 

 

Photos : 1 Lockheed-Martin F-35 @ USAF 2 F-35 fabriqué en italie @ AleniaAermacchi

29/05/2015

La Russie veut une flotte de 50 Tu-160 « Blackjack »!

5621.jpg

 

Moscou, je vous l’annonçais en avril dernier, la Russie désire relancer la production du bombardier stratégique Tupolev Tu-160 « Blackjack ». Mais on ne connaissait pas exactement le nombre d’avion concernés. 

 

Une flotte de 50 bombardiers : 

 

Hier en fin de journée, commandant de la Force aérienne russe (VVS) le Général Viktor Bondarev à annoncé la volonté de construire 35 bombardier stratégique Tupolev Tu-160 « Blackjack » se qui portera à 50 le nombre d’appareils en activité. Le Général Bondarev n'a pas précisé quand la production pourrait commencer. Mais selon les dernière déclaration du ministre d la Défense russe Sergueï Choïgou la mise en service des nouveaux aéronefs pourrait débuté en 2023.

 

Flotte en pleine modernisation : 

 

La flotte actuelle de Tu-160 est en cours de modernisation, Le bombardier supersonique à géométrie variable Tu-160 modernisé comprend une amélioration des systèmes d’avioniques et du radar, de la motorisation ainsi que de l’armement. La nature précise des améliorations n'est pas divulguée. Cependant quelques petites informations sont disponibles.

 

Le Tu-160 a reçu une avionique modernisée avec un nouveau cockpit doté d’écrans et de la nouvelle génération d’ordinateur de gestion de vol disponible. Un liaison électronique permettant la communication avec l’ensemble des aéronefs et des éléments des Forces russes sera installée.

Les moteurs Kuznetsov NK-32 sont dotés  d’un nouveau FADEC (Full Authority Engine Control) et de diverses amélioration concernant la maintenance.

En matière d’armement, le programme de modernisation va permettre de renforcer la capacité nucléaire de l'avion et la capacité de transporter 12 missiles Raduga NPO Kh-555 (AS-15 Kent) de croisière à longue portée ainsi que des bombes à guidage laser.

Le Tu-160 sera également doté des nouveaux missiles Kh-101 et le Kh-102, avec des ogives nucléaires et conventionnelles. La puissance des ogives nucléaires est estimée à 180-200 kilotonnes. En outre, leur portée atteint les 5’500 km. Toutefois, pour augmenter la portée, il a fallu augmenter la masse de lancement de missiles de 700-800 kg, bien que le poids de l'ogive soit resté la même 400-410 kg

 

Avec une charge jusqu'à 40’000 kg et un rayon d’action (sans ravitaillement) de 12’297 km, et une vitesse maximale de 1’800 km/h le Tu-160 est l’une des armes les plus redoutable de la Russie. Conçu par le Bureau d'études soviétique Tupolev pendant les années 1970-1980, le bombardier porte-missiles stratégique Tu-160 «Blackjack» selon le code de l'OTAN (Cygne Blanc en Russie) est le plus grand et le plus puissant avion supersonique militaire doté d'ailes à géométrie variable. Le Tu-160 est aussi le plus lourd avion de combat au monde et le bombardier ayant la plus grande masse au décollage.

En service opérationnel depuis 1987, le Tu-160 est destiné à détruire des cibles importantes au moyen d'armes nucléaires et conventionnelles. Son équipage comprend quatre pilotes.

 

9845.jpg

 

 

Photos : Tupolev Tu-160 « Blackjack » @VVS

Crash de l’A400M, problème de logiciel !

800px-A400M-1969.jpg

 

La piste d’un problème de logiciel se confirme en ce qui concerne le crash de l’A400M du 9 mai dernier. Dans un article je vous parlais d’un possible problème du logiciel  des moteurs, aux dernières  nouvelles Airbus Group confirme la nouvelle.

 

Les premières informations de l’analyse des boîtes noires de l'avion militaire A400M, semblent confirmer  un sérieux problème en ce qui concerne l’installation de logiciels. Selon Airbus,

le programme de contrôle des moteurs a été mal installé au moment de l'assemblage final, ce qui a pu conduire à une panne de moteurs et au crash.

 

Cette première information permet de suivre une première piste importante, cependant, comme dans tout accident aérien, il faudra attendre les conclusions du rapport final. Par ailleurs, il faut également tenir compte des différents facteurs connexes, qui ont malheureusement contribués à cet accident.

 

Rappel :

 

Avant le crash, l'avion effectuait un vol d'essai avant sa livraison à la Turquie qui était prévue pour juillet. A la suite de cet accident, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la Turquie et la Malaisie avaient suspendu les vols des appareils en service. Airbus DS affirme également que les avions en service qui ont subi des vérifications à la suite d’une note d'alerte opérationnelle diffusée par le constructeur il y a quelques jours "sont à 100% protégés face à cette panne". La note d’Airbus demandait un control de l’ECU  (Electronic control unit), une partie du système FADEC.