29/05/2015

Crash de l’A400M, problème de logiciel !

800px-A400M-1969.jpg

 

La piste d’un problème de logiciel se confirme en ce qui concerne le crash de l’A400M du 9 mai dernier. Dans un article je vous parlais d’un possible problème du logiciel  des moteurs, aux dernières  nouvelles Airbus Group confirme la nouvelle.

 

Les premières informations de l’analyse des boîtes noires de l'avion militaire A400M, semblent confirmer  un sérieux problème en ce qui concerne l’installation de logiciels. Selon Airbus,

le programme de contrôle des moteurs a été mal installé au moment de l'assemblage final, ce qui a pu conduire à une panne de moteurs et au crash.

 

Cette première information permet de suivre une première piste importante, cependant, comme dans tout accident aérien, il faudra attendre les conclusions du rapport final. Par ailleurs, il faut également tenir compte des différents facteurs connexes, qui ont malheureusement contribués à cet accident.

 

Rappel :

 

Avant le crash, l'avion effectuait un vol d'essai avant sa livraison à la Turquie qui était prévue pour juillet. A la suite de cet accident, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, la Turquie et la Malaisie avaient suspendu les vols des appareils en service. Airbus DS affirme également que les avions en service qui ont subi des vérifications à la suite d’une note d'alerte opérationnelle diffusée par le constructeur il y a quelques jours "sont à 100% protégés face à cette panne". La note d’Airbus demandait un control de l’ECU  (Electronic control unit), une partie du système FADEC.

 

Commentaires

Confirmation hélas tragique des réserves qu'on pouvait avoir sur la mise en place de la production d'un tel programme chez CASA , dans un délai restreint . On ne passe pas seulement par simple volonté politique de la production de petits bimoteurs rustiques à un programme de la complexité de l'A400M ...Il est vrai que sur le plan industriel , Toulouse n'était pas disponible . La suite risque d'être lourde à porter par l'avionneur espagnol , et au delà par le groupe Airbus tout entier .

Écrit par : philbeau | 29/05/2015

@philibeau : On en reparlera. La volonté par l'Allemagne et la France de délester l'Espagne de tous projets n'est pas nouvelle - y compris pour les petits avions rustiques dont l'a400m devait être le successeur avec de se voir charger d'un cahier des charges peu commun. Je sais bien que l'Allemagne a en travers de ne pas avoir de programme entièrement chez elle. Bref... inutile de me lancer là dedans en public ; mais les dédains français et le cassage de sucre allemand sur l’Espagne systématique commencent sérieusement à m'échauder. Les coulisses ne sont pas toujours belles à voir.

Écrit par : v_atekor | 29/05/2015

Si c'est la FADEC qui est en cause, qui le fabrique ? MTU avec une coopération mineure de la snecma. Pourquoi est ce que c'est MTU qui fabrique ce FADEC ? C'est politique pour faire plaisir à l'Allemagne pour la répartition des tâches!

Et puis il faut être réaliste, fabriquer un avion comme l'A400M ne s'improvise pas, passer de d'un CASA 295 à l'A400M sans intermédiaire c'est quant même risqué surtout quant le motoriste n'a jamais fait de turbopropulseur de forte puissance !

Souvenez vous au début du programme, il avait été proposé par Pratt Whitney la production sous licence de turbopropulseur ; Solution qui a été refusée par l’Allemagne en tête ! L'autre solution aurait été de demander l'aide des Ukrainiens ou des Russes mais Airbus (et l'industrie Allemande) n'allaient pas se rabaisser à sa .....

@ v_atekor : personne n'a fait croire aux Espagnols qu'étudier et produire l'A400M allait être facile, si ils se sont plantés qu'ils assument et qu'ils en tirent les conclusions qui s'impose pour que sa ne se reproduise plus !

Écrit par : niccus | 29/05/2015

Les teams allemandes et françaises étaient trop occupées sur les grands projets A380 et A350 (prioritaire pour la stabilité financière d'Airbus).
je pense qu'ils ont refilé l'A400M à l'Espagne par défaut, pensant que leur expérience des C-235 et C-295 suffisait pour mener à bien ce programme, mais ce fut une grosse erreur. Casa n'avait visiblement pas les épaules pour mener à bien un programme aussi complexe et ambitieux pour eux, au point meme de ne pas arriver à faire l'assemblage. Un échec espagnol mal compris par des allemands réputé très rigoureux et des français qui aiment les défis technologiques.
Il est à craindre qu'à l'avenir Airbus ne fasse plus confiance à Seville, qui sera cantonné aux petits appareils comme les Casa-295.

Quoi qu'il en soit la faute n'est pas à mettre que sur le dos des espagnols, il faut reconnaitre que Airbus aurait du refuser le projet A400M, trop surchargé par l'A380 et l'A350. Mener 2 à 3 gros projets presque en meme temps ce n'est pas gérable.

Écrit par : mustard | 29/05/2015

Bonne nouvelle pour Airbus et pour les capacités de transport pour l'armée de l'air Français.
Le septième exemplaire vient d'être livré.
http://www.usinenouvelle.com/article/airbus-reprend-la-livraison-des-a400m.N337120

Écrit par : Benoit | 19/06/2015

Hors sujet mais première commande ???????????
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/06/26/97002-20150626FILWWW00217-a400m-un-contrat-avec-l-arabie-saoudite.php

A suivre.

Écrit par : Benoit | 26/06/2015

Les commentaires sont fermés.