12/05/2015

Italiens & hollandais se forment sur le M-346 !

AIR_M-346_T-100_Over_Mountains_lg.jpg

 

 

Les Pays-Bas vont coopérer avec leurs homologues italiens dans le cadre de la formation des pilotes militaires. La Hollandes va prochainement en envoyer un premier détachement d’élèves pilotes en Italie sur la base aérienne de Lecca-Galatina.

 

Formation sur M-346 :

 

Les deux Forces aériennes vont collaborer à la formation des élèves pilotes sur le nouvel aéronef Alenia-Aermacchi M-346 (T-346). Selon Alenia, ce détachement sera le premier de ce qui est prévu pour être "une coopération fructueuse" au cours des années à venir. Il faut rappeler que pour des questions budgétaires, la Hollandes en déficit en ce qui concerne la formation de ses pilotes militaires, elle ne possède pas d'avion école de formation avancée. La formation de base s’arrête sur Pilatus PC-7 (13 exemplaires).  Actuellement, le pays envoie déjà régulièrement ses élèves pilotes aux Etats-Unis pour les former.

 

Le M-346 :

 

L'AleniaAermacchi M-346 se présente comme un monoplan à aile delta construit essentiellement en alliage d’aluminium. L’empennage horizontal est entièrement mobile et l’appareil, biplace en tandem, repose sur un train d’atterrissage tricycle. Les deux Honeywell/ITEC F124-GA-200 de 2’880 kgp sont produits sous licence par Fiat-Avio. Le M-346 dispose d’un groupe auxiliaire de démarrage (APU) MicroturboRubis. Le cockpit est pressurisé et climatisé sous une verrière articulée à droite, doté de sièges éjectables « Zero-Zero » Martin-Baker Mk16D. Il dispose également d’un système embarqué de génération d’oxygène (OBOGS) éliminant le besoin de bouteilles, d’écrans multi-fonctions et d’un affichage HUD (Head Up Display), d’un équipement digital Fly-by-Wire programmable en fonction du niveau de l’élève ou simulant différents types d’avions. Un équipement de navigation à longue distance est prévu, ainsi que 3 points sous chaque aile pour une capacité de 1 800 kg et des rails en bout d’aile pour missiles air-air. Un bidon largable peut être emporté sous chaque aile, un bidon de convoyage sous le fuselage, et une perche de ravitaillement en vol est prévue en option.

 

Photo : Alenia-Aermacchi M-346@ Alenia

 

 

Commentaires

Il serait bon que la France pense aussi à remplacer ses vieux Alphajet. Le M-346, italien (donc européen) semble être un excellent choix. a moins que la France veuille lancer un partenariat pour un nouvel avion d'entrainement (l'Alphajet était franco allemand), mais vu les fonds actuels cela m'étonnerait.

Écrit par : mustard | 12/05/2015

Pourquoi Européen. On peut acheter un L-15 Chinois avec de l'électronique de chez Thales, SAGEM, un réacteur revu par SNCEMA . Le YaK 130 est aussi un bon candidat.

Bon je vais me faire battre. nous sommes content quand un pays achète nos produits. Pourquoi ne pouvons nous pas acheter à l'étranger un produit quand il correspond a nos besoins. Exemple certains voudraient qu'on achète une brouette Daccia ou Citroên (pas assemblé en France) alors que notre Armée veut un pik up.
Au plaisir de lire vos avis.

Écrit par : Benoit | 12/05/2015

@Benoit: tout est une question de politique, acheter usse ou chinois ce serait politiquement incorrecte et en proie à de nombreuses critiques interne, médiatique et du peuple.
Acheter russe, non, personne n'y pense, ce n'est pas très fiable vu le niveau relationnel très tendu, surtout que la France refuse de livrer les bateaux FREMM à la marine russe donc le risque serait que la russie un jour fasse de meme.

Pour l'avion chinois, là aussi, c'est pas viable, la qualité chinoise n'est pas très positive. Un avion militaire italien passerait beaucoup mieux politiquement qu'un avion chinois ou russe.

Écrit par : mustard | 12/05/2015

Le politiquement correct est une connerie. Ou est l'égalité pour les femmes au Qatar, en Arabie Saoudite? Même question pour les droits de l'homme? Ou est la démocratie à Cuba? La politique, c'est comme les ailes du F14, c'est à géométrie variable. Tout dépend du montant du chèque.
Ps les bateaux sont des BPC de type Mistral.

Cordialement.

Écrit par : Benoit | 12/05/2015

@Benoit "Le politiquement correct est une connerie"

Peut être mais c'est un fait. Le politique correct existe et il faut faire avec.
Acheter un armement russe en France, je ne te raconte pas le scandale que ça ferait.
Et pus entre nous le matériel russe je ne le trouve pas si génial que ça. Regarde lors des évaluation technique durant les compétitions d'appel d'offre, les appareils russes sont toujours les derniers.

Écrit par : mustard | 12/05/2015

Messieurs, il me semble que l’armée de l’air veut s’entraîner avec les Pilatus PC-21. Afin de faciliter l’acquisition des turboprops, l’armée suisse devrait acheter le Rafale.

http://www.opex360.com/2013/06/25/quel-avion-pour-la-formation-des-pilotes-de-chasse-de-larmee-de-lair/

Écrit par : Karl Rieder | 12/05/2015

Il a pas dit politiquement correct il a dit politique, et il a raison. Jamais la France dans l'état diplomatique actuel n'achèterai de matériel militaire russe(elle n'aurai même pas le droit avec l'embargo si je ne m'abuse) pas plus que la Russie accepterait de le lui vendre d’ailleurs.
Et après ce qu'il s'est passé avec les mistrals(et non pas FREMM mustard) ça deviendrai risible.
Et pour finir un yak-130 OTANiser ça s'appelle un M-346. Les deux avions on une origine commun,un partenariat avait été établie entre les deux firme mais avait fait long feux sur la fin à cause du cahier des charges si ma mémoire est bonne. C'est pour cela qu'il se ressemble tant.

Écrit par : inquisituer Morphéus | 13/05/2015

Certes le matériel Russe n'est pas tip top. Mais son industrie, avec beaucoup de difficultés, arrive à sortir 69 avions de chasse de tous type pour son pays. La notre peut fabriquer 11 Rafale. Je me souviens de Taïwan peu satisfaite de ses mirages 2000-5, du coût très élevé de son maintien en vol. Mais attention un homme politique peut mentir. Sauf en France, bien sur.
Ou peut on trouver les chiffres 2014 de la production russe? Pouvez vous faire un article sur les avions civil russe? Un état de la production usine par usine?
Au plaisir de lire ceci.

Ps merci pour ce débat très intéressant.

Cordialement.

Écrit par : Benoit | 13/05/2015

@Benoit, se baser sur la capacité de production ne veut rien dire car cette capacité s'adapte à la demande et aux contrats.
Jusque là, la chaine de production Rafale a été volontairement ralentie à son maximum pour maintenir le plus longtemps possible la chaine d'assemblage. Mais, suite aux nouveaux contrats du Rafale, Dassault a affirmer qu'ils allait monter à 24 appareils par an.
Bref la capacité de production s'adapte aux commandes.

Concernant les avions russes et leur capacité, il n'y a qu'à voir l'Inde qui multiplie les soucis sur leur Su-30 MKI, dont seul 200 appareils sont en état de vol sur 300 et qui ont été cloué au sol il y a peu suite à de graves problèmes (crash et pannes à répétiton). Le taux de disponibilité de ces Su-30 MKI serait catastrophique. Il faut dire qu'on a longtemps surestimé les capacité des avions soviétiques et russes, on connait mieux aujourd'hui les capacité des avions qui nous faisaient face durant la guerre froide et j'avais lu qu'on les avait largement surestimé. S'ajoute le fait que l'armée russes est une armée dont le matériel vieilli (voir la relise en production du vieil TU-160), avec une économie à la dérive et une qualité en perdition (voir les nombreux échecs depuis 3 ans du spatial russe).
Pour moi la quantité ne cache pas la misère de la qualité et de la disponibilité.

Écrit par : mustard | 13/05/2015

@ Mustard, je ne doute pas des qualités et des défauts du Rafale. Pour des raisons politiques et militaires nous avons surestimé des capacités du bloc de l'est. Devons nous pour autant sous-estimer les avions aujourd'hui. Je ne cherche pas à avoir raison. Je laisse ceci aux politiques. J'essais d'avoir une vision plus large.
Par exemple Taïwan se plaignaient du taux de disponibilité de ses Mirage 2000-5, moins de 60%, de mémoire. Cet avion est il raté pour autant? Tout dépend du personnel et du budget d'entretien.
Quel le taux des Mirage en France? Le taux des Puma? Des Cougar? Des Transal?
Les usines Russe ont des soucis avec la transition des anciens et des nouveaux salariés. Il manque des ingénieurs pour le développement et les essais. Il manque une génération entre la fin des année 80 et maintenant. Pour moi le problème est ici.
Pour élargir le débat quel est le taux de disponibilité des avions américains, anglais, allemand? Pour moi il est de 65% plus ou moins 5% . Et c'est à la louche. Je regarderais les rapports du GAO, et des assemblées.
Au plaisir de lire vos avis.

Écrit par : Benoit | 13/05/2015

Quels taux de disponibilité des avions français.
http://www.opex360.com/2014/05/28/des-chiffres-sur-la-disponibilite-des-avions-de-larmee-de-lair-qui-manquent-de-precision/

Ces avion sont'ils mauvais? les usines sont'elle nulles? les mécano sont'ils pas bon?
Il manque peut-être un peu d’argent pour entretenir les avions correctement. La France est peut -être plus un grand pays capable d’aller partout faute d’Euro.
Cordialement.

Écrit par : Benoit | 13/05/2015

Concernant la formation, je propose un gros mot la mutualisation, les économies d'échelles.
http://www.journal-aviation.com/mobile/article.php?idr=1&id=29710

Reste juste à faire le bon choix, le bon compris pour toutes les armées.
Cordialement.

Écrit par : Benoit | 13/05/2015

@ Benoit: Voici les deux versions de „taux de disponibilité“ expliqué par „Olybrius“ sur militaryphotos.net le 08-03-2014. Malheureusement cette site n’est plus active.

„In the French Air Force and Navy there are 2 different availability rates:
- DT (disponibilité technique / technical availability) is the availability rate with regard to the entire existing fleet.
- DTO (disponibilité technique opérationnelle / operational technical availability) is the ratio between the number of aircraft available and the number of aircraft needed to achieve the planned activity, that is to say the ability to achieve the operational goal, the mission.

The first indicator is generally around 50% for the Air Force and actually around 30% for the Navy. […] this is simply because a part of the existing [Rafale] fleet is not immediately needed to achieve the operational contract: i.e. 100% DTO rate. […] a part of the fleet, usually composed of the aircraft that have, at the moment, the highest numbers of flight hours, is temporarily parked or even sometimes temporarily mothballed at Chateaudun air base. […] with Rafale M [the lower DT] is mainly due to the ongoing modernization of 10 Rafale F1.“

Écrit par : Karl Rieder | 14/05/2015

Je reviens avec les derniers taux de disponibilité des avions Français publiés.

http://www.opex360.com/2015/06/22/du-mieux-dans-le-taux-de-disponibilite-des-avions-de-larmee-de-lair-sauf-pour-le-transport/

Cordialement.

Écrit par : Benoit | 22/06/2015

Les commentaires sont fermés.