10/05/2015

Singapour va pouvoir moderniser ses F-16 !

adf.jpg

 

 

Le Département d'Etat américain a publié une liste de systèmes permettant la mises à jour destinés aux 60 Lockheed-Martin F-16C/D « Fighting Falcon » singapouriens.

 

La valeur totale du matériel approuvée est de 130 millions de dollars. Ce montant fait partie des 2,4 milliards de dollars destiné à la modernisation des F-16. 

L'approbation couvre une gamme d'équipements, notamment 50 visuels de casque de type  Boeing JHMQC, 90  transporteurs (IFF) BAE Systems AN / APX-126 et 92 antennes de liaison de données Link-16.

 

Autorisation en cours pour le radar :


467421731.jpg


 

La plus étonnant dans cette information, concerne le nouveau radar de type AESA. En effet, le Département d'Etat américain n’a pas encore complètement validé l’autorisation pour l’exportation du radar SABR (Scalabre Agile Beam Radar) de Northrop-Grumman. Celle-ci est donc en cours de finalisation nous affirme-t-on. 

 

Rappel :

 

Singapour vise la mise au standard «Viper» de ses F-16 soit le Block60. Le modèle «Viper» est en fait une modernisation destinée aux utilisateurs du F-16. L’appareil est cette-fois doté d’un nouveau radar avec antenne à balayage électronique (AESA) couplé à un nouvel ordinateur de mission et une architecture dotée de la fusion de données. Cette modernisation doit permettre de mieux préparer et interagir avec les appareils de 5e génération ou de génération 4++.

 

 

422940733_00dba1f5ac_b.jpg

 

Photos :  1 F-16D RSAF  2 le radar AESA SABR de Northrop-Grumman @USAF 3 L’une des femmes pilotes de la RDAF @ RSAF

Commentaires

Bonjour,

Je ne comprends pas pourquoi la suisse ne retient pas le f-16 plutôt que le grippen.

La palette de mission et d'armement et nettement plus large, il est combat proven et nettement moins cher.

C.

Écrit par : C | 11/05/2015

Le F16 ne doit pas correspondre au cahier des charges Suisse. Les compensations industrielles doivent être impossible sur cet appareil. La carrière de cet appareil arrive en fin de vie. le design a 40 ans.
Cordialement.

Écrit par : Benoit | 11/05/2015

@C : Les raisons sont diamétralement simples : Le F-16 et en fin de vie et la production va bientôt être stoppée. Le Gripen E possède tout autant de capacité enmmatière d'emport d'armes, même plus, il est moins cher à l'heure de vol et le rayon d'action est supérieur 1400km pour le Gripen E contre 800km pourle F-16.

Écrit par : Pk | 11/05/2015

Parce que le prochain avion Suisse doit pouvoir rester en service durant plus de 30 à 40 ans. Pour cela il faut un avion moderne, avec les dernières technologies, évolutifs.
Le F16 est arrivé au bout de son évolution, il ne connaitra plus d'amélioration majeur.
Bon, cela dit, vu que l'aviation suisse se limite à faire la police du ciel (surtout de l'assistance aux avions en détresse) et des meeting aérien, ça pourrait quand meme faire l'affaire ;)

Écrit par : mustard | 11/05/2015

Pourquoi la Suisse n'a pas choisi le F-16?
A la base aérienne de Meiringen l'angle d'approche de 11 degrés est très raide.
C’est trop pour le F-16, mais pas de problème pour le F-18.
http://retro.seals.ch/digbib/view?pid=asm-004:2006:172::602

Écrit par : Karl Rieder | 11/05/2015

@Karl, si je comprends bien votre commentaire, le F18 avion au pied marin, peu effectuer une approche à 11 degrés. Le Gripen, qui ne se pose pas encore sur un porte-avions, le peut'il?

Écrit par : Benoit | 12/05/2015

Pour infos l'une des principales raisons du choix Suisse pour le F/A-18 par rapooirt au F-16 était la différence de puissance radar. Le radar du F-16 en regardant vers le bas était plus suscpetible d'être troubler en montagne notamment.

L'angle d'approche ne pose pas de problème pour le F-16 à Meiringen.

Écrit par : PK | 12/05/2015

@ Benoit: Comme le Rafale, le Gripen est doté d’une aile delta et de canards couplés aérodynamiquement à l’aile. Le couplage canard-voilure garantit une large plage de centrage et d’excellentes qualités de vol dans tout le domaine d’emploi de l’avion, et il reste agile en vol à haute incidence.

Oui, le Gripen peut atterrir à Meiringen.

Selon Saab, le nouveau Gripen E va effectuer son vol inaugural de l'année prochaine. Il est plus grand et plus lourd et a un moteur plus puissant que son prédécesseur le Gripen C. Toutefois, il nous faut encore plusieurs tests pour savoir si le nouveau Gripen E sera vraiment suffisant pour la Suisse. Peut-être qu'il est préférable d'acheter un avion opérationnel et „combat proven“ comme le Rafale.

Écrit par : Karl Rieder | 12/05/2015

Les commentaires sont fermés.