30/04/2015

Le Qatar opte pour 24 Rafale !

 

rafale-20140417.jpg

 

Est-ce l’année du Rafale ? Ce qui est certain, et je l’expliquais dans un billet précédent, c’est que la nouvelle équipe dirigée par Eric marque des points sur des dossiers initialement bloqués.

 

Le Qatar va acquérir 24 Rafale. Ce contrat sera le troisième pour l’avionneur français Dassault à l'étranger après la vente de 36 Rafale à l'Inde, annoncée le 10 avril, et celle de 24 autres à l'Égypte.

Ce nouveau contrat pour le Qatar est estimé à près de 6,3 milliards d’euros. Selon Dassault, l'accord prévoit 12 autres avions en options qui pourraient porter le contrat à 36 appareils par la suite.

 

 

La prochaine étape important pour Dassault concerne les EAU, ou l’avionneur a de très bonnes chances de remporter la mise face à ces concurrents.

 

 


Premier tir du METEOR guidé :


dassault aviation,rafale,qatar,infos aviation,les nouvelles de l'aviation,blog défense


 

 

En parallèle à cette nouvelle e 28 avril, les équipes du Ministère de la Défense, de Dassault METEOR à partir du Rafale contre une cible aérienne. Le tir, effectué par un Rafale mis en œuvre depuis le site de Cazaux de DGA Essais en vol, s’est déroulé avec succès dans une zone sécurisée de DGA Essais de missiles (site de Biscarrosse).

 

Dans la continuité des essais de séparation déjà réalisés en 2013 et 2014, il constitue un jalon important dans les travaux d’intégration du missile METEOR au Rafale, réalisés dans le cadre du développement du prochain standard F3-R de l’avion.

 

Fruit d’une coopération entre l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, le Royaume-Uni et la Suède lancée en 2003, le METEOR est un programme fédérateur qui permet de consolider la base industrielle et technologique de défense européenne dans le secteur des missiles : MBDA-UK, le maître d’œuvre industriel, a pour principaux partenaires industriels MBDA-France, MBDA-Italie, Saab (Suède), Bayern-Chemie (Allemagne) et Inmize (Espagne).

 

 

Le Rafale devient ainsi le second avion capable de mettre en oeuvre le prestigieux  METEOR après le Gripen suédois. L’Eurofighter deviendra prochainement le troisième appareil et sera suivi par le F-35. 


Commentaires

Je vais devoir augmenter mon budget Champagne pour fêter les contrats exports Français ou Européen. Je me pose une seule question. Combien de temps faudra-t-il à Dassault pour augmenter sa cadence de production? Ou l'armée de l'air laissera-t-elle des avions pour les clients? Sachant que certains cycles de fabrication sont très long.
Au plaisir de lire vos avis.

Écrit par : Benoit | 30/04/2015

Excellente nouvelle pour Dassault.
comme vous le souligniez, la nouvelle équipe a fort probablement un rôle à jouer mais je pense qu'il ne faut pas se focaliser sur un seul point. Il est indéniable que la baisse de l'Euro face au Dollar joue également beaucoup.
En deux ans on est passé de 1$=1.5€ à 1$=1.1€, et sur un marché de 6 milliards le gain est énorme.

Écrit par : mustard | 30/04/2015

2015 l'année du Rafale ! il est ainsi des évènements non prévisibles , qui viennent troubler les certitudes bien établies de certains ...Il était de bon ton chez ceux -là d'affirmer que ce programme ne valait pas un clou , et que cet avion que d'aucuns plus sérieux reconnaissaient en privé comme probablement le meilleur chasseur omnirôle du moment , ne se vendrait jamais . Les Français n'étaient hélas pas les derniers dans cette entreprise d'autodénigrement , sorte de sport national , et on n'oubliera pas l'ectoplasme pitoyable que fut le précédent ministre de la Défense H. Morin .L'évolution étonemment rapide du marché des avions de chasse occidentaux , avec les déboires du F35 qui a phagocyté les capacités d'offre d'autres constructeurs , laisse maintenant le Rafale en pleine lumière . Son succès ne fait que commencer , il récompense la qualité industrielle exceptionnelle des équipes de Dassault Aviation et des fournisseurs français associés . Amis Suisses , n'hésitez plus maintenant , la liste d'attente va s'allonger !

Écrit par : philbeau | 30/04/2015

Très bonne nouvelle et sûrement très appréciée par les acteurs de ce programme.
Le boomerang du Rafale "bastingage" ne revient il pas en pleine figure de médiats très ou trop manipulés ?

Écrit par : Paul de Foucaud | 30/04/2015

Pourquoi ne pas avoir intitulé l'article:
"Le Quatar n'opte QUE pour 24 Rafales"? ;)En clin d’œil à l'article sur la (première) commande indienne....
Hors plaisanterie, ces pays clients du Rafale désirent un partenariat mais surtout un avion de guerre sérieux, réel et concret parce que la guerre est à leur porte. Et là le choix devient plutôt restreint parce qu'il faut du très bon, pas des promesses (ça rend les cons joyeux... toute allusion à plusieurs programmes virtuels ou en cours, avions dont certains veulent se débarrasser est volontaire) mais une véritable machine à bosses.

Écrit par : jag | 01/05/2015

Belle analyse philbeau
Je pense quele monde se rend compte des choses, il n'y a plus que le Rafale et le Gripen qui soit "bankable sur le marché"
-Le Typhoon ne vend plus d'avion à l'explort depuis très longtemps, il déçoit et sa non participation aux opérations moderne joue contre lui. il donne l'image d'un avion trop cher et qui ne sert pas.
-Le F35, est surement responsable du blocage des ventes ces dernières années, beaucoup de pays attendait de voir avant de l'acheter. Mais son prix qui a explosé et ses nombreux problème font que des clients potentiels reviennent sur des solutions plus raisonnable comme le Rafale ou le Gripen.
-Les autres avions américains comme le FA-18E/F n'est plus à la hauteur et les avions russes ont une très mauvaise pub, notamment suite aux déboires des Su-30 MKI indien.

Avec cette nouvelle commande à l'export, le Rafale rejoint le Gripen et le Typhoon, mais le succès du Rafale semble faire un effet boule de neige. comme si tout le monde avait attendu qu'une premier pays face le premier pas.

Pour le Rafale de ces dernières années, notons qu'il y a eu une incroyable campagne de dénigration de la part des américains, et les fameuses écoutes de la NSA sur nos industriels ont surement permis aux américains de connaitre la stratégie de Dassault our chaque campagne.

Écrit par : mustard | 01/05/2015

Merci mustard , je lis également avec intéret vos contributions !

Écrit par : philbeau | 01/05/2015

Petite question économique.
En ce moment le 1$=1.1€ que se passera-t-il si la parité passe à 1$=1.5€ au moment des livraisons? Dassault boit le bouillon? Ou cette société se couvre sur les marchés de changes?
Au plaisir de lire vos avis.

Écrit par : Benoit | 01/05/2015

@benoit, Si a la livraison 1$=1.5€ alor Dassault y gagnera. Plus l'euro baisse par raport au dollar plus le client y gagne, et inversement.
Mais l'euro n a presque aucune chance de descendre sous le dollar, la BCE a deja été très dure a convaincre pour baisser ses taux, elle n'ira pas si bas.

Écrit par : mustard | 01/05/2015

@Philbeau:
Cet article va vous renseigner sur les possibles cadences de production de Dassault (2 à 3 Rafale/mois si nécessaire)

http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/02142741611-rafale-dassault-va-ajuster-ses-cadences-de-production-1115982.php

Ce qui est intéressant, c'est que les médias françaises découvrent tout doucement que le contrat indien est loin d'être acté et que Dassault, lui-même, est loin d'en être convaincu.
Rappel mon blog sur "L'Inde peut-elle s'offrir le Rafle et le T50 du 15 04 2015

Écrit par : forêt10 | 02/05/2015

"Le Rafale devient ainsi le second avion capable de mettre en oeuvre le prestigieux METEOR après le Gripen suédois"
Oui mais le 1er avec une acquisition par un radar AESA avant le tir, le véritable type de radar pour une utilisation optimale du missile.

Écrit par : James | 02/05/2015

Cher Forêt10,
Merci de vous inquiéter pour nous autres Français c'est sympa! Je vous rassure nous sommes aux anges. Le risque principal était la fermeture d'ici 5 ans de la ligne Rafale et LPM se basait sur l' achat de 40 rafales par des puissances étrangères. C'est chose faite même si le contrat indien ne voit pas le jour! C'est une orgie de champagne ici...Les indiens n' ont de toute façon pas trop le choix à part le rafale: sauf si la parole du premier ministre indien ne vaut rien et démontre en plus que toutes ces années de mmrca ne comptent que du beurre... quelle crédibilité pour le gouvernement indien! On repart pour une nouvelle évaluation de 10 ans? Ridicule!

Écrit par : hayduke | 02/05/2015

Avez-vous lu celà: Le Qatar avait mis une condition à l’achat de ces 24 avions : obtenir des droits de trafic supplémentaires vers la France pour sa compagnie aérienne, Qatar Airways. L’émirat a eu gain de cause. Les avions de Qatar Airways, qui desservent déjà Paris, pourront désormais atterrir à Lyon et à Nice, vraisemblablement trois fois par semaine, autrement dit une épine dans le pied d'Air France!!
Comment peut-on négocier ainsi ? est-ce vrai ?

Écrit par : Meric | 04/05/2015

Tout d'abord un de plus de signé !
Je sais je vais me faire lyncher mais pour moi ça fait bien longtemps que ces créneaux devraient être ouvert.Car Lyon que je fréquente régulièrement voit son développement entravé par le MONOPOLE d'Air France.
Eh oui cette compagnie a réussi l'exploit de crée une filiale low cost avec le niveau de service correspondant mais pas le tarif...
Quand aux services Air France...
Le propre d'une ENTREPRISE est de s'adapter à son environnement et NON d'adapter celui ci afin que tout se passe bien... dans le meilleur des mondes aux frais des actionnaires et de l'état.

Écrit par : moi | 04/05/2015

@moi: ???
Des créneaux pour faire Lyon-Doha sur des Rafales opérés par Hop, je suppose ?

Écrit par : v_atekor | 06/05/2015

@v_atekor
oui c'est exactement ça ou alors c'est une réponse à Meric...

Écrit par : moi | 06/05/2015

Les commentaires sont fermés.