19/04/2015

Yakovlev Yak-130 pour le Bangladesh !

yak-130.jpg

 

 

 

Moscou, la Russie va livrer 14 avions Yakovlev Yak-130 au Bangladesh cette année et deux autres l'année prochaine. La confirmation est venue d’Oleg Demchenko, président d’Irkut, qui construit le bimoteur.

 

Le contrat avec le Bangladesh a été signé l'année dernière et comprend des options pour 10 avions supplémantaires. Les jets sont financés grâce à un crédit d'un milliard de dollars organisé par le Kremlin sur la base de garanties souveraines. Les Yak-130 vont remplacer les avions-école de type L-39 «Albatros» en service depuis plus de 35 ans. 

 Le Bangladesh est le troisième client à l'exportation pour le Yak-130 après l’Algérie et le Bélarus. Le Vietnam doit encore confirmer une commande pour huit Yak-130. Par contre, on ne sait pas se qu’il est advenu des Yak-130 destinés à la Syrie.

 

Le Yakovlev Yak-130 : 

 

Le Yak-130 a été développé par Yakovlev pour remplacer les L-29 et L-39 d’entraînement dans les Forces aériennes russes et dans les pays membres de la CEI. L’Union Soviétique avait exprimé ses besoins pour un nouvel appareil dès le début des années 90. Le Yak-130 fut retenu avec son principal concurrent, le MiG-AT.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite à de nombreuse différences de point de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant 3 appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600 mp/h (1.060 km / h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux. 

Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisée et pressurisée à deux places équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement numérique. 

Comme un avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième génération. 

Il peut également effectuer diverses variétés de missions comme l’attaques au sol et les missions de reconnaissance.

 

2956948575.jpg

 

Photos: 1 Yak-130 2 Cockpit @ Irkut

 

Commentaires

À quand un Yak-130 à la place des Alphajet du passé et dépassé en France? Pour se faire pardonner des BPC Russe. Je continue dans la provocation, la patrouille de France dans des appareils Russe, Bleu, Blanc, Rouge descendant les Champs Élysées pendant le 14 juillet. Ceci aurait de la "gueule". Pas le ME 346, vulgaire copie ou le ME 345 Italien.
Au plaisir de lire vos avis avisés.

Écrit par : Benoit | 19/04/2015

Je suis du même avis :)

Écrit par : Fyd | 20/04/2015

Bah pour le plaisir de la polémique je dirais que
1/ L'Alphajet n'est pas dépassé car il a été modernisé pour répondre à l'entrainement de pilote vers le M-2000 et Rafale. De plus il a du potentiel. Le problème de son remplacement se posera mais plus tard.
2/ Nous n'avons rien à nous faire pardonner de la part de la Russie, eux même viennent juste de lever l'embargo de la vente de S-300 vers l'iran. La vente d'arme ce n'est pas un chemin rectiligne et paisible.
3/ Si nous devions acheter un avionce serait effectivement la version italienne car elle est justement occidentalisée.

Écrit par : Montaudran | 21/04/2015

Je viens de lire que la Pologne achèterait les 70 EC725 . Je suis assez surpris car je n'y attendais pas. Car Airbus n'avait pas d'usine dans ce pays contrairement à ces concurrents. Faut'il y voir le fait que la France n'a pas livré les BPC à la Russie. Que vont devenir ces bateaux? Les pénalités car je ne pense pas qu'un pays en difficulté passe aux pertes, 1.2 milliard d'Euro
Pour revenir aux avions d'entraînement, la copie chinoise du Yak 130, L15 de mémoire, serait pas mal non plus.

Écrit par : Benoit | 21/04/2015

Les commentaires sont fermés.