12/04/2015

Un nouvel escadron de MiG-31 modernisé !

3562.jpg

 

 

Moscou, le vice-ministre russe de la Défense Iouri Borisov a déclaré que l'armée de l'air a pris livraison de 24 intercepteurs MiG-31BM « Foxhound » modernisés. Ces appareils ont rejoints la base aérienne de Khotilovo.

 

Seconde phase de modernisation : 

 

La modernisation du célèbre intercepteur russe est réalisée par la filiale d’United Aircraft Corporation RSK MiG sur la base de deux contrats d’une valeur chacun de 896 millions de dollars US (46 milliards de roubles). Le premier contrat qui concernait le premier lot de MiG-31 est aujourd'hui terminé, les appareils qui viennent d’être livrés, font partie du second lot qui doit se terminer en 2019. Selon les communiqués disponibles se sont 12 à 13 aéronefs qui sont mis à niveau chaque année. Au total la force aérienne russe (VVL) devrait disposer de 110 MiG-31 modernisés au standard « BM ».

 

 

Le MiG-31BM : 

 

Le Mig-31, une fois modernisé, reste un redoutable intercepteur sans équivalent au monde. La Russie l’a bien compris, le standard «BM» est là pour le démontrer. La première phase de modernisation comprenait  la prolongation de la durée de vie de la cellule, puis la modernisation du cockpit pour fournir au navigateur et officier des systèmes d’armes toute la situation tactique sur de nouveaux écrans multifonctions, tandis que le pilote se voit doter d’un nouveau HUD. Les nouveaux équipements de navigation embarqués sont similaires à ceux du MiG-29SMT et incluent un système de guidage par satellite GLONASS (GPS russe). Le radar Zaslon-A est modernisé au standard Zaslon-AM permettant l’usage de nouveaux armements, comme les missiles air-air R-73 et K-37. Le K-37 est un nouveau missile air-air à guidage radar actif de 230km de portée, dont le développement a débuté en 2006. L’appareil est également optimisé pour de nouveaux armements air-sol, comme les missiles KH-31 et KH-58USH, ainsi que des bombes guidées.

 

2218747.jpg

 

 

Photos : MiG-31BM @ Dmitriy Pichugin

 

Commentaires

Dans mon souvenir son radar était le premier PESA au monde dans un chasseur. Faut'il voir dans ses modernisations la difficulté actuelle de la Russie à mettre au point la prochaine génération?

Au plaisir de lire vos avis.

Écrit par : Benoit | 12/04/2015

Le MiG-31 est sur un créneau assez particulier, alors que le T-50 est comme le Su-27 assez « généraliste ».
Pour protéger une grande zone des bombardiers et des missiles de croisière, il faut aller vite, loin, haut et avoir un radar très puissant.
Le T-50 ne pourra jamais aller aussi vite et avoir un radar aussi puissant (son nez est trop petit).
Il faut toujours faire des compromis avec les autres caractéristiques (maniabilité, furtivité, décollage court, …). Le compromis du MiG-31 est idéal pour chasser les bombardiers, celui du Su-27 (et du T-50) est plus polyvalent.
Comparatif rapide entre Su-27/T-50/MiG-31
http://www.aviationsmilitaires.net/v2/base/view/Variant/8432.html#compare_form:8432,6151,8285

Écrit par : Matthieu | 12/04/2015

Je ne suis pas certain que ces avions de l'ère 70-80-90 soient de nos jours toujours utiles.
Face à un B1 qui vole discrètement en rase motte ou face à un B-2 très furtif, je me demande ce que sa grande vitesse apportera. Seul les B52 seront sa cible mais des avions plus traditionnels peuvent faire l'affaire.
Rappelons que le Mig31 a été fabriqué dans le seul but de répondre à la menace de l'avion de reconnaissance SR-71. or cet avion n'existe plus.

ensuite, le MIG 31 a pour principal but de pouvoir arriver rapidement sur zone, pour un tir de missile. L'avion par lui meme n'est pas dangereux, il a juste l'avantage d'arriver rapidement sur zone (d'autant que le pays est gigantesque) et de pouvoir lancer ses missiles. reste à voir l'efficacité des missiles contre des avions modernes de plus en plus furtif, diposants de systemes anti missiles de plus en plus performants.

Écrit par : mustard | 13/04/2015

@Matthieu "Pour protéger une grande zone des bombardiers et des missiles de croisière, il faut aller vite, loin, haut et avoir un radar très puissant."

Je vois mal ce qu'un MIG31 pourrait faire contre un missile de croisière ?
L'Objectif des MIG31 est avant tous les B-52, et éventuellement les B-1B et B2 mais à moindre mesure.

Écrit par : mustard | 13/04/2015

@ Matthieu,

Merci pour le lien et votre analyse. Un Sukhoi T50 avec un missile de grande portée et mach5, guidé par un Beriev A-50 Shmel U, ne pourrai-t-il pas faire l'affaire? Dans un futur proche, bien sur. Encore plus si la Russie met au point le A100.

Écrit par : Benoit | 13/04/2015

@Matthieu: Merci pour le comparatif, ça montre bien que des dizaines d'années après sa mise en service, le MiG-31 possède des performances qui sont toujours inégalées.

@Mustard: "reste à voir l'efficacité des missiles contre des avions modernes de plus en plus furtif, diposants de systemes anti missiles de plus en plus performants"
On commence à voir que les appareils furtifs tels le F-35 ne sont pas totalement invisibles et que si les autres progressent dans leur discrétion, les russes progressent aussi dans leurs systèmes de détection et leurs missiles.
De plus, même si un F-35, un Rafale ou un Gripen est équipé des systèmes pour contrer le MiG-31/K-37, ce n'est pas dit que les pilotes puissent sereinement se concentrer sur leur mission en connaissant la menace qui plane sur eux (si j'ose dire)...

Écrit par : Jo-ailes | 13/04/2015

Les commentaires sont fermés.