29/03/2015

L’AESA recommande 2 personnes dans le cockpit !

GermanWings-Flight-9525.jpeg

 

 

Faisant suite à la tragédie du vol 4U9525 de Gemanwings de cette semaine, l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA) a recommandé la présence en permanence de deux personnes  dans le cockpit. 

 

Mise en application :

Cette recommandation édictée vendredi est temporaire, elle pourrait être revue à la lumière de nouvelles informations concernant l’enquête sur le crash. Plusieurs compagnies aériennes ont déjà modifié leurs règles: Air Canada, Norwegian, Air Berlin, Belair, AirBaltic, Icelandair, Swiss, Virgin Atlantic, Monarch et Thomas Cook, Air France et KLM. 

 

Première réaction: 

 

A noter que le puissant syndicat français des pilotes considère que cette recommandation a été décidée dans la précipitation, sans attendre un diagnostic suffisamment complet de l’accident et sans mesure d’impact ». Selon le SNPL, les circonstances de la catastrophe aérienne du mardi 24 mars connaissent encore des zones d’ombre et les causes de l’accident ne sont pas formellement confirmées. 

 

L’AESA : 

 

L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) est l'autorité compétente pour la sécurité de l'aviation en Europe. L’Agence a étendu progressivement au fil des ans ses compétences à tous les domaines aéronautiques (normes techniques, exploitation des aéronefs et infrastructures), de sorte que les normes et exigences réglementaires touchant les pilotes, les dirigeants de compagnies aériennes, le personnel d'entretien, les contrôleurs de la circulation aérienne et les exploitants d'aéroport seront appelées à évoluer régulièrement. A travers ces pages, l'OFAC entend fournir de manière simple et directe aux milieux de l'aviation toutes les informations et documents utiles à ce sujet.

 

L'AESA est chargée par la Commission européenne d'harmoniser les normes de sécurité de l'aviation en Europe. A ce titre, elle va prochainement mettre en place plusieurs réglementations, notamment dans le domaine des opérations aériennes, du service de la navigation aérienne et des aérodromes. La Suisse faisant partie de l'AESA, ces réglementations toucheront également ses entreprises et ses citoyens. L'instauration des normes de l'AESA étant un processus extrêmement dynamique associé à une procédure complexe et parfois longue, l'OFAC entend offrir aux acteurs de l'aviation suisses un panorama aussi complet que possible. On trouvera dans les pages suivantes tous les documents et informations utiles de même que les liens vers les principaux textes disponibles sur le site Internet de l‘AESA. L'OFAC publie également sur son site Internet les prises de positions en réaction aux propositions de réglementation de l'AESA (ToR, NPA, CRD). 

 

germanwings, aesa

Commentaires

Certainement une mesure adéquate dans un premier temps, déjà préconisée après le crash du TM470 dans des circonstances apparemment semblables en novembre 2013.
Cependant comme le SNPL, je suis très surpris de la précipitation des instances judiciaires à désigner des causes et des coupables alors que l'enquête technique est bien loin d'avoir livré les éléments permettant de déterminer le déroulement et les causes probables de cette tragédie.
Malgré l'impact émotionnel de cet accident, la sérénité de l'enquête doit être préservée: ce serait aussi le tôle de l'AESA...

Écrit par : Carlo Bernasconi | 29/03/2015

L'idée émise de reculer la porte du cockpit de 1,5 m pour inclure les wc dans l'espace des pilotes, si elle est coûteuse ne serait-elle pas une solution moins "boîteuse" que celle qui consiste à avoir toujours deux membres de l'équipage dans la cabine de pilotage?

Écrit par : pierre tzaut | 29/03/2015

Quelles sont les objections du SNPL ? Cela ne va-t-il pas de le sens des intérêts de leurs membres?

Écrit par : Al&X | 29/03/2015

Je n'arrive pas à comprendre la réticence de ce syndicat, à partir du moment où une chose va dans le sens de la sécurité, même si elle n'est pas parfaite, je ne comprend pas qu'on puisse la contester. Mais ce syndicat est réputé pour ces excès de grève donc ça ne me surprend pas. Ca sera un nouveau prétexte pour faire une grève.

Pour ce qui est de reculer la porte, cela ne pourra etre fait que sur les futur modèle. Et sur les petits monocouloirs c'est très genant car réserver les toilettes aux pilotes revient à supprimer celui de la première classe à cause du manque de place

Écrit par : mustard | 30/03/2015

Les commentaires sont fermés.