17/03/2015

La nouvelle patrouille russe sur Yak-130 s’entraine !

ob_7f4d8c_yak130.jpg

 

 

 

Voronej, la toute nouvelle patrouille acrobatique de l’aviation russe « Krylia Tavridy » (Ailes de la Tauride) s'entraîne à voler en formation à bord d'avions Yakovlev Yak-130 à Borissoglebsk, dans la région de Voronej, a annoncé mardi le ministère russe de la Défense.

 

Le groupe de voltige aérienne composé d’avions d'entraînement Yak-130 « Krylia Tavridy » est actuellement doté de quatre avions, ensuite le nombre d'appareils sera porté à six. Cette nouvelle patrouille aérienne est lié à l'histoire de la Russie et de la Crimée.

La « Tauride » est le nom donné par les Grecs anciens à la presqu'île de Crimée. La Crimée est un nom plus récent de la région, qui provient de la langue tatare de Crimée. Sous l'Empire russe, la Crimée a constitué le gouvernement de Tauride (1802 à 1921).

La patrouille « Krylia Tavridy » est basée au centre de formation des pilotes Tchkalov de Borissoglebsk (région de Voronej).

 

Une livrée rouge ?

 

Officiellement, on ne connait pas encore le type de livrée que porte la patrouille « Krylia Tavridy ». Mais une photo prise par un photographe russe « Aleksei » (voir photo du haut) semble démontré que le rouge et le blanc ont été choisi. Reste à confirmer !

Nul doute, que cette nouvelle patrouille aura pour but de représenter le nouvel appareil du constructeur Yakovlev, afin d’offrir une vitrine de qualité pour d’éventuels futurs clients. Cette patrouille complétera les deux actuels, soit les «Russian Knights» (Chevaliers russes) qui évoluent sur six Sukhoi Su-27 «Flanker» et les six  MiG-29 «Fulcrum» des «Strizhi» (Martinets).

 

Le Yakovlov Yak-130 :


1967382629.jpg




 

Développé par le bureau d'études Yakovlev, le yak-130 permet de perfectionner les compétences des pilotes d'avions russes et étrangers de 5e génération. Il s'agit d'un avion universel d'entraînement et de combat qui peut être utilisé comme chasseur léger. Le programme russe d'armement prévoit l'acquisition de 65 avions de ce type pour l'Armée de l'air nationale à l'horizon 2020.

Le premier vol du Yak-130 a eu lieu en 1996 et il fut officiellement retenu par la force aérienne russe en 2002.  Initialement, il devait être développé et produit en coopération avec la firme italienne Aermacchi, mais suite aux nombreuses différences de points de vue, chacune des deux parties continua de son propre chef, d’où l’extrême ressemblance entre le Yak-130 et le M-346.

Le Yak-130 a subi une longue phase d’essais de 2005 à 2009 impliquant trois appareils. Les Yak-130 sortent de deux chaînes de production, l’une à Nizhny Novgorod et l’autre se situe à Irkutsk. La première commande export est venue de l’Algérie avec 16 appareils, dont les pilotes ont déjà commencé la transition.

 

Le Yak-130 est un avion très maniable subsonique avec un rayon d’action de 1.250 miles (2.000 kilomètres) et une vitesse maximale de 600mp/h (1.060 k /h) en vol en palier. Il peut transporter une charge utile de combat d'un maximum de £ 6.600 (3.000 kg), composé d'une variété d'armes russes et occidentaux.  Le Yak-130 peut être utilisé à partir de pistes non goudronnées et de petits aérodromes non préparées. L'appareil dispose d'un cockpit en tandem climatisé et pressurisé équipé de sièges éjectables NPO Zvezda K-36LT3.5  de type zéro-zéro (zéro altitude, zéro vitesse). Les pilotes ont une vue à travers une verrière thermoformée. 

 

Le Yak-130 de production est le premier avion russe avec une suite avionique entièrement  numérique. Comme avion d'entraînement avancé, Yak-130 est adapté pour la formation des pilotes ou le recyclage pour permettre de transiter sur des appareils de quatrième et cinquième générations. 

 

1753530443.jpeg

 

 

Photos : 1 Yak-130 aux couleurs des « Krylia Tavridy » ? @ Aleksei 2 cockpit Yak-130 @ Sergy 3 Image de synthèse Yak-130 @ Yakovlev

Les commentaires sont fermés.