02/03/2015

La zone de vol des bombardiers russes va s’élargie !

LOS-OFFICIAL-20140916-002.jpg

 

Moscou n’a que faire des protestations de l’Otan, son aviation à long rayon d'action poursuivra ses vols de patrouille. 

 

"Ces vols sont réguliers et nous n'avons pas l'intention d'y renoncer. Nous allons élargir notre zone de patrouille dans le cadre de la coopération internationale avec nos alliés", a indiqué le ministre de la défense russe M.Choïgou, lors d'une réunion au Centre national de contrôle de la défense russe.

 

Nombreuses interceptions :

 

Le 28 janvier dernier deux TU-95 « Bear » ont été interceptés par des Eurofighter de la RAF et des avions de l’armée de l’Air française, alors qu’ils volaient au-dessus de la Manche, sans avoir déposé de plan de vol et en ayant coupé leur transpondeur.

Deux Mirage 2000-5 ont ainsi décollé de la base de Lann-Bihoué, où ils assuraient la permanence opérationnelle (PO), pour accompagner les bombardiers russes. Ces derniers ont ensuite été pris en charge par Un Rafale.

 

Le 3 février dernier, deux bombardiers lourds Tupolev Tu-96  « Bear »ont déclenchés l’alerte de la défense aérienne du Royaume-Uni, ainsi que celles de la Norvège et de la France. Il semble en effet, que selon les militaires britanniques, les écoutes des échanges radio ont démontré que l'un des deux bombardiers transportait une arme nucléaire (probablement inerte).

 

Le 18 février, eux avions Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force (RAF) ont dû décoller en urgence pour aller intercepter deux bombardiers stratégiques TU-95 « Bear » russes qui volaient près  des côtes britanniques, au large de la Cornouailles

 

Nous avons ici que quelques exemples récents, mais les provocations russes durent depuis maintenant un peu plus de onze mois. On recense pas moins d’une cinquantaine de rencontres entre bombardiers russes de différent types ,près de l’espace de pays membres de l’Otan ou alliés comme la Finlande et la Suède.

 

Un début ?

 

Une chose est claire, la Russie montre sa force depuis la crise en Ukraine et celle-ci ne va pas changer sa méthode. Mieux le ministère russe de la Défense a même prévenu que ces Forces aériennes vont même étendre les zones de patrouille à travers le monde, confirmant ainsi les propos du ministre de la Défense.


Sukhoi_Su-24_inflight_Mishin-2.jpg


 

 

Photos : 1 TU-95 « Bear » intercepté par un Eurofighter de la RAF @ RAF 2 Le Sukhoi Su-24 « Fencer » est également utilisé  @ Sergy

 

 

 

Commentaires

Il faut aussi rappeler qu'en parallèle l'OTAN accentue également et depuis longtemps ses patrouilles aériennes dans les pays limitrophes de la Russie. On ne parle que des "provocations" russes mais la Russie a tout de même une dizaine de bases aériennes de l'OTAN collées à ses frontières (Pologne, pays baltes). Pensez-vous que les USA tolèreraient la présence de bases russes au Mexique ou au Canada ?

Écrit par : Tobias | 03/03/2015

Amis de Leonid Brejnev, bonjour...

Écrit par : Luc | 03/03/2015

Tobias : +1

Tant que ces vols se font dans l'espace aérien internationnal, je vois pas ce qu'il y a redire!
L'OTAN gesticule aussi tout près de la sphère d'influence russe.
Il s'agit certes d'une escalade, mais pour celà, les russes ne sont pas seuls!

Écrit par : pascal (l'ing) | 03/03/2015

Je note que jamais dans votre article vous parlez de violation d’espace aérien. La doctrine de l’Otan est toujours celle de la guerre froide. Son échec, prévisible, en Afghanistan illustre parfaitement son inutilité sous cette forme. On n’éduque pas avec une bombe de 250, 500 ou 900 Kg mais avec une école.
Tous les pays promènent des armes factices sous leurs avions. Quoi que c’est un peu vieux.

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/2007/09/05/cinq-bombes-nuc/

Arrêtons de penser que seule la Russie met en danger la paix dans le monde.
Cordialement.

Écrit par : B | 03/03/2015

Une fois pour toutes, il faudrait que les amis de l'OTAN et des W.Bush ou autres va--t-en guerre pour leurs intérêts personnels réalisent que depuis l'effondrement du communisme en URSS, les Américains et leurs alliés de l'OTAN ont continué de traiter les Russes en ennemis. Si les Russes sont des slaves du nord, slave du sud se dit Yougoslavie. Les Américains sous couvert d'OTAN ont bombardé Belgrade pour favoriser leurs alliés musulmans et marxistes-léninistes (UCK)du Kosovo. On voit le résultat aujourd'hui. Il faudrait que les amis de l'OTAN se demandent ce que cherchent les Américains par leur politique de déstabilisation de la Russie...

Écrit par : Géo | 03/03/2015

@Tobias : Quel est le problème, qu'il y ait des bases de l'OTAN dans les pays de l'OTAN, organisation qui a été fondée dans le but explicite de défendre l'Europe et l'Amérique du Nord ? Que ces bases soient aux frontières de l'OTAN ? C'est le B.A.BA de la défense. Mettre une base de l'OTAN en Savoie n'a pas trop de sens.
.
Personne ne reproche à la Russie d'avoir des bases à ses frontières, et elle n'en manque pas elle non plus.
.
Si le problème est que la Pologne et les états Baltes sont en Europe, et dans l'OTAN.. et bien il faudra s'y faire, parce que ces états ont non seulement été les premiers à quitter l'Union Soviétique et à réclamer leur intégration à l'OTAN, mais tous ont en commun de très mauvais souvenirs de la Russie.

Écrit par : v_atekor | 03/03/2015

L'aviation Russe a déjà violé de maintes fois l'espace aérien de la Finlande, de la Suède et celui des pays Baltes. Si le Pologne, la République Tchèque et les pays Baltes font parties de l'OTAN, c'est pour ne plus être occupés par la Russie comme au "bon vieux temps".

Écrit par : Imhof | 03/03/2015

Les commentaires sont fermés.