28/02/2015

Vol inaugural pour le CSeries CS300!

original.jpg

 

 

Montréal, ce vendredi, après un report dû à la météo, l’avionneur canadien Bombardier a réussi le vol inaugural de l’avion de ligne CS300. L’avion de ligne CS300, portant les marques d’immatriculation canadiennes C-FFDK a décollé de l’aéroport international de Montréal–Mirabel à 11H00 HNE et y est revenu à 15H58 HNE. Il a atteint une altitude de 41 000 pieds (12 500 mètres) et une vitesse de 255 nœuds (470 km/h).

 

 

À l’usine de Bombardier de Mirabel, Québec, plus de 2 000 employés de Bombardier, des membres du conseil d’administration, des partenaires, des fournisseurs et des clients ont bravé des températures glaciales pour assister au vol.

Le capitaine Andris (Andy) Litavniks, qui était copilote du vol inaugural historique du plus petit modèle CS100 le 16 septembre 2013, était le commandant du vol marquant d’aujourd’hui. Le capitaine Litavniks était assisté du copilote Christophe Marchand et des responsables techniques des essais en vol Anthony Dunne et Mark Metivet.

 

  • Ce fut un réel privilège d’être aux commandes de l’avion de ligne CS300, et c’est avec fierté que j’ai constaté que l’avion présentait les performances prévues par nos simulations.  L’avion est tout simplement un bijou à piloter », a déclaré le capitaine Litavniks. « Les pilotes trouveront facile de passer de l’avion CS100 à l’avion CS300 ou vice-versa, ce qui réduira grandement les coûts de formation des exploitants qui utiliseront les deux modèles. »


 

La gamme CSeries :

 

Bombardier crée le futur avec ses avions CSeries pour le marché des avions monocouloirs de 100 à 149 places. Bénéficiant d’une conception entièrement nouvelle qui comprend technologie et intégration de systèmes de pointe, des matériaux évolués et une aérodynamique de dernière génération, les avions CSeries offrent un avantage de 15% sur le plan des décaissements d’exploitation, un avantage de 20% sur le plan de la consommation de carburant, une polyvalence opérationnelle exceptionnelle, un confort digne d’un gros-porteur et une empreinte environnementale et sonore inégalée.

Bombardier a enregistré des commandes et engagements pour 563 avions CSeries, dont 243 en commande ferme.

yourfile.jpg

 

Photos : Le premier vol du CS300 @ Bombardier


Commentaires

Ce programme va-t'il sauver cette firme? Ou la faire couler? Va t'il profiter du manque de spot libre du A320 NEO ou 737 MAX en 2016-2018? Le temps que ces sociétés atteignent de grandes cadences de fabrication.

Au plaisir de lire vos pronostiques.

Écrit par : Benoit | 28/02/2015

Ni l'un ni l'autre. La naissance aux forceps, mais l'avion est bien né, et le marché de 100-150 places est porteur. En face ce sont les A318/9 et les versions courtes du 737.
L'avion se vendra, moins bien que ne le pensait Bombardier au départ qui misait sur la mise en chantier de nouveaux avions A319/B737 dans la décennie 2010, ce qui lui aurait laissé 5 à 10 ans de suprématie sur cette gamme. Mais entre les retards de bombardiers et la remotorisation, l'avantage s'est bien réduit, mais je ne pense pas que ça remette en cause le programme.

Écrit par : v_atekor | 02/03/2015

Les commentaires sont fermés.