31/01/2015

Okay Airways reçoit son premier B737-900ER !

OKY-737-900ER_K66277 (2).jpg

 

Seattle, la compagnie chinoise Okay Airways a reçu ce vendredi son premier exemplaire de B737-900ER (Extended Range) «Next Generation» sur une commande de huit exemplaires.  La livraison marque l’arrivée du premier B737-900ER destiné à un client chinois.

 

Les B737-900ER d’Okay Airways sont configurés avec 200 sièges dans un aménagement à classe unique. Ils mettront en vedette l’intérieur « Sky Interior » de Boeing avec des parois latérales sculptées et modernes de plus grands coffres de rangement, ainsi que l'éclairage LED qui améliore la sensation d'espace.

 

Le B737-900ER « Next Generation »: 

 

A ce jour, le B737-900ER a enregistré 589 commandes de 19 clients dans 10 pays. Depuis le début de l'année 2010, le B737-900ER a plus que doublé le nombre de ses clients et des commandes. La plupart des compagnies aériennes qui ont acheté les B737-900ER ont également acheté le B737-800 et ceci à des fins d’optimisation de la gamme.

La nouvelle génération B737-900ER a remplacé le plus grand monocouloirs de type  B757, dont la production a cessé  en 2004. Le B737-900ER est capable de voler 96% des routes du B757 actuel à un coût d'exploitation plus faible.

Le B737-900ER possède d'importants avantages économiques par rapport aux modèles concurrents plus lourds, il transporte un nombre comparable de passagers avec 8 % de plus d’efficacité que la concurrence selon le constructeur de Seattle.  Le B737-900ER offre  par ailleurs, 15 à 20 sièges de plus que le B737-800.

 

A propos d’Okay Airways : 


250px-OKAirLogo.png


 

Okay Airways est une compagnie aérienne basée à dans le district de Shunyi près de la capitale Beijing en République populaire de Chine. Elle exploite des services d'affrètement de passagers et prévoit d'étendre ses service en vol réguliers. Sa principale plaque tournante est l'aéroport international de Tianjin Binhai à Tianjin.  

Okay Airways a été créée en juin 2004 et février 2005, recevant une licence d'exploitation de transporteur de l'aviation de l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC). Il s’agit de la première compagnie aérienne du secteur privé en Chine. 

 

 

 

Photo: Le premier B737-900ER NG d’Okay Airways @ Boeing

L’Ukraine lance la production de l’AN-70 !

an70005-16.jpg

 

Kiev, le ministère de la défense ukrainienne a donné son approbation pour la mise en production de l’An-70 de transport tactique pour la force aérienne du pays. La production démarre 20 ans après le premier vol du prototype.

 

L'approbation de Kiev fait suite à une campagne d'essais en vol, lancé en 2012, qui a été nécessaire pour obtenir les approbations pour des mises à jour majeures, y compris l'intégration de l'équipement et des améliorations pour les moteurs Ivtchenko-Progress D27 qui entraînent des hélices contrarotatives.

 

L’Antonov AN-70 :

 

L'AN-70 est un avion de transport quadrimoteur moyen et long-courrier conçu dans les années 1990. L'une des particularités de cet avion est son moteur à hélices contrarotatives, le premier groupe comprenant 8 pales, le second 6. Avec l'An-22, c'est le deuxième avion de cette société équipé d'hélices contrarotatives. Ce système permet à l'avion de décoller sur des distances très courtes. La soute de l'An-70 mesure 19,10 m × 4 m × 4,10 m.

Le premier vol du prototype a eu lieu le 16 décembre 1994. Cet appareil s'écrasa cependant en février 1995 suite à une collision en vol avec un autre avion. Le 2e prototype (1er vol en avril 1997) dut faire un atterrissage forcé en janvier 2001 suite à des problèmes d'aubes de compresseur. Il fut cependant réparé et continua les essais en vol. Plusieurs exemplaires ont été réalisés (jusqu'en 2003) pour les forces aériennes de l'Ukraine. La Russie en avait commandé 164 exemplaires, mais a annoncé en avril 2006 son retrait du programme. La raison officielle est que l'avion est devenu trop cher, mais en réalité il faut sans doute y voir une réaction à la " Révolution orange ". L'Inde, la Chine et l'Iran sont des marchés potentiels. L'Antonov est 40 % moins cher que l'A400M, et vendu à peu près au même prix que le Hercules, beaucoup plus petit et plus lent. 

 

3597237174.jpg

 

Photos : 1 AN-70 de prés-séries 2 prototype de l’AN-70 @ Antonov

30/01/2015

Horizon Air Industries commande deux Q400 !

original.jpeg

 

Bombardier aviation a annoncé qu’Horizon Air Industries, Inc. (« Horizon Air »), de Seattle, a converti en commande ferme pour deux avion Q400 « NextGen ». La compagnie aérienne conserve ses options sur cinq autres avions Q400 « NextGen ». Horizon Air et son transporteur affilié, Alaska Airlines, sont des filiales d’Alaska Air Group. Basé sur le prix courant de l'avion Q400 « NextGen », le prix d'achat est estimé à quelque 70,1 millions de dollars US.

 

Les avions Q400 d’Horizon Air sont dotés de systèmes de guidage tête haute (HGS) pour pilotage dans toutes les conditions météo, d’un système de renforcement à couverture étendue (WAAS) avec guidage d’approche (LPV) pour limites minimales d’atterrissage équivalentes aux systèmes d’atterrissage aux instruments (ILS) et de fonctionnalités RNP AR 0.1 pour les approches en courbe aux aéroports en terrain difficile. Les capacités inégalées d’atterrissage et de décollage sur des pistes d’accès difficile par mauvais temps constituent un avantage offert par le Q400.

 

Fondée en 1981, Horizon Air a été acquise en 1986 par Alaska Air Group, Inc., société mère d’Alaska Airlines. À ses débuts, la société aérienne exploitait deux avions et desservait trois destinations dans l’État de Washington. Aujourd’hui, Horizon Air exploite ces avions Q400 de 76 places au nom d’Alaska Airlines et dessert  43 villes dans l’ouest des États-Unis, du Canada et du Mexique. Horizon Air, qui est par ailleurs un partenaire à codes partagés d'American Airlines et de Delta Air Lines, exploite à la fois la plus longue (Seattle à Fresno, 748 miles/1 204 km) et la plus courte (Pullman à Lewiston, 26 miles/42 km) des routes actuellement desservies par turbopropulseur par les transporteurs régionaux aux États-Unis.

 

 

Photo : Q400 NextGen» aux couleurs d’Alaska Airlines @ Bombardier aviation

All Nippon Airways opte pour le B787-10 !

boeing,b787-10,ana,all nippon airways,infos aviation,nouvelles de l'aviation,blog boeing

 

Seattle, All Nippon Airways (ANA) a annoncé aujourd'hui l'intention de commander   trois B787-10 « «Dreamliner ». ANA sera ainsi la première compagnie aérienne en Asie à exploiter toute la famille du B787 « Dreamliner ».

ANA, le client de lancement du « 787 », est en passe de devenir le nouveau client de Boeing la version « 787-102, la compagnie a pris plus de « 787 » que ne importe quel autre client avec 46 en commandes.

A propos du B787-10 :

Lancé en juin 2013 au salon du Bourget, le nouveau B787-10 élargit et complète la famille «787» : il transportera de 300 à 330 passagers dans un rayon d’action de 12,964 km (7.000 miles nautiques) et couvrira plus de 90 % des lignes desservies par les bi-couloirs à travers le monde. Le B787-10 sera également 25 % plus économe en carburant que les actuels avions de dimensions équivalentes et plus de 10 % moins gourmand que tout ce que propose la concurrence pour l’avenir.

Le B787-10 disposera de l’aménagement intérieur hors du commun de la famille «787». Ses passagers bénéficieront de technologies qui rendent les vols plus agréables : des hublots plus grands avec variateur de luminosité, un air plus sain, une hygrométrie accrue, une pressurisation de la cabine plus confortable, des coffres à bagages plus volumineux, un éclairage par LED apaisant et un vol moins sujet aux turbulences.

À ce jour, le B787-10 totalise 102 commandes et engagements d’achat émanant de cinq clients à travers le monde.

Photo : B787-10 aux couleurs d’ANA @ Boeing

29/01/2015

Le nouvel Air Force One !

p_boeing_s_1.jpg

 

 

Ce n’est pas une surprise, l’US Air Force vient d’annoncer que le futur avion Présidentiel américain sera le Boeing B747-800 « Intercontinental », et ceci au détriment de l’Airbus A380 avec lequel ,il était en concurrence.

 

Le gouvernement américain a l'intention d'acheter jusqu'à trois B747-800 « Intercontinental» pour remplacer la flotte actuel de deux B747-200 en service.

 

Rappel : 

 

La désignation de l'US Air Force pour les  «747» réaménagés pour le président est Boeing VC-25A. Les deux appareils actuels sont différenciés par leur codes d'empennage soit  : « 28 000 » et « 29 000 ». Même si Air Force One se réfère au seul avion de l'US Air Force à bord duquel se trouve le président des États-Unis, ce terme est désormais communément employé pour désigner l'un ou l'autre de ces «747» présidentiels.

Les «747» VC-25A présentent une superficie de 370 m², reconfigurée pour pouvoir répondre aux besoins présidentiels. Le plus bas des trois niveaux est principalement aménagé en soute à bagages et pour le stockage de la subsistance à bord. L'avion peut emporter plus de 2’000 repas de manière à rester autonome toute la durée du voyage présidentiel. Ce niveau possède aussi, à l'avant et à l'arrière, deux portes passagers annexes à l'appareil utilisées pour le service, lesquelles permettent aussi de monter et descendre sans passerelle aéroportuaire. Le deuxième niveau est occupé par le président et sa proche équipe, et le troisième derrière le cockpit comprend le cockpit, un petit espace de repos pour l'équipage avec quatre sièges et tables d'un côté et deux couchettes de l'autre et à l'arrière un centre où quatre personnes gèrent les communications et la protection de l'appareil. Ce centre permet ainsi à l'avion de disposer de 87 lignes de téléphone dont des communications sécurisées, d'Internet et de recevoir les chaines satellite de télévision.

 

Prêt dans trois ans : 

 

Les nouveaux Air Force One qui remplaceront les aéronefs actuels, devront être opérationnels d’ici trois ans. Boeing va devoir va gérer, concevoir, tester, certifier et assurer la formation pré-opérationnelle de sa nouvelle génération de «747» dans la livrée présidentiel. Cette annonce est un énorme coup de pouce pour la ligne de production commerciale du Boeing B747-800I, qui est exclusivement alimentée par le moteur General Electric GEnx-2B.

 

Le B747-800 Intercontinental :


r.jpeg


 

Le Boeing B747-800 présente des nouveautés par rapport au B747-400 au niveau du design de la queue et des ailes, ses moteurs de dernière génération et une nouvelle disposition de la cabine. Les ailes du 747-8 ont été dessinées et créées à la suite d’expériences faites dans un des tunnels aérodynamiques les plus sophistiqués du monde. Grâce à ses nouvelles ailes le B747-800 Intercontinental est un des avions les plus rapides du monde dans sa catégorie.

Plusieurs éléments entrant dans la conception de l’aile ont permis à Boeing de réduire le bruit par rapport au B747-400, d’améliorer la portance et de diminuer la trainée tout en réduisant sa taille et son poids sans compromettre l’intégrité de la structure.

Les efforts consentis pour réduire le bruit ont été très importants selon Boeing puisque le nouveau modèle est 30% moins bruyant que le B747-400. L’avion peut atterrir et décoller de l’aéroport de Londres Heathrow 24h/24, alors que la plupart des autres appareils sont soumis au couvre-feu entre minuit et 05h00 à cause du bruit. En utilisant le nouveau moteur GEnx-2B (Général Electric), le B747-800 offre aux compagnies aériennes un plus grand silence en cabine et à l’extérieur, ainsi qu’une plus grande économie en carburant.

Le B747-800 offre de part, ses économies un coût d’exploitation plus faible par siège de 13% inférieur au B747-400.

Avec une autonomie de 14 '150 kilomètres, le Boeing B747-800 Intercontinental peut opérer sur toutes les grandes lignes internationales, puisqu’il peut atterrir, là où se pose le B747-400. Le Boeing B747-800 Intercontinental peut voler sur de longues distances par exemple : de New-York à Hong-Kong ou Los Angeles à Bombay.

 

HighFlight-AirForceOne8.jpg

 

Photos : 1 Image de synthèse du futur B747-800I Air Force One @Boeing 2 Le B747-800 I @ Boeing 3 Un des actuels B747-200 Air Force One @Boeing