29/01/2015

Le nouvel Air Force One !

p_boeing_s_1.jpg

 

 

Ce n’est pas une surprise, l’US Air Force vient d’annoncer que le futur avion Présidentiel américain sera le Boeing B747-800 « Intercontinental », et ceci au détriment de l’Airbus A380 avec lequel ,il était en concurrence.

 

Le gouvernement américain a l'intention d'acheter jusqu'à trois B747-800 « Intercontinental» pour remplacer la flotte actuel de deux B747-200 en service.

 

Rappel : 

 

La désignation de l'US Air Force pour les  «747» réaménagés pour le président est Boeing VC-25A. Les deux appareils actuels sont différenciés par leur codes d'empennage soit  : « 28 000 » et « 29 000 ». Même si Air Force One se réfère au seul avion de l'US Air Force à bord duquel se trouve le président des États-Unis, ce terme est désormais communément employé pour désigner l'un ou l'autre de ces «747» présidentiels.

Les «747» VC-25A présentent une superficie de 370 m², reconfigurée pour pouvoir répondre aux besoins présidentiels. Le plus bas des trois niveaux est principalement aménagé en soute à bagages et pour le stockage de la subsistance à bord. L'avion peut emporter plus de 2’000 repas de manière à rester autonome toute la durée du voyage présidentiel. Ce niveau possède aussi, à l'avant et à l'arrière, deux portes passagers annexes à l'appareil utilisées pour le service, lesquelles permettent aussi de monter et descendre sans passerelle aéroportuaire. Le deuxième niveau est occupé par le président et sa proche équipe, et le troisième derrière le cockpit comprend le cockpit, un petit espace de repos pour l'équipage avec quatre sièges et tables d'un côté et deux couchettes de l'autre et à l'arrière un centre où quatre personnes gèrent les communications et la protection de l'appareil. Ce centre permet ainsi à l'avion de disposer de 87 lignes de téléphone dont des communications sécurisées, d'Internet et de recevoir les chaines satellite de télévision.

 

Prêt dans trois ans : 

 

Les nouveaux Air Force One qui remplaceront les aéronefs actuels, devront être opérationnels d’ici trois ans. Boeing va devoir va gérer, concevoir, tester, certifier et assurer la formation pré-opérationnelle de sa nouvelle génération de «747» dans la livrée présidentiel. Cette annonce est un énorme coup de pouce pour la ligne de production commerciale du Boeing B747-800I, qui est exclusivement alimentée par le moteur General Electric GEnx-2B.

 

Le B747-800 Intercontinental :


r.jpeg


 

Le Boeing B747-800 présente des nouveautés par rapport au B747-400 au niveau du design de la queue et des ailes, ses moteurs de dernière génération et une nouvelle disposition de la cabine. Les ailes du 747-8 ont été dessinées et créées à la suite d’expériences faites dans un des tunnels aérodynamiques les plus sophistiqués du monde. Grâce à ses nouvelles ailes le B747-800 Intercontinental est un des avions les plus rapides du monde dans sa catégorie.

Plusieurs éléments entrant dans la conception de l’aile ont permis à Boeing de réduire le bruit par rapport au B747-400, d’améliorer la portance et de diminuer la trainée tout en réduisant sa taille et son poids sans compromettre l’intégrité de la structure.

Les efforts consentis pour réduire le bruit ont été très importants selon Boeing puisque le nouveau modèle est 30% moins bruyant que le B747-400. L’avion peut atterrir et décoller de l’aéroport de Londres Heathrow 24h/24, alors que la plupart des autres appareils sont soumis au couvre-feu entre minuit et 05h00 à cause du bruit. En utilisant le nouveau moteur GEnx-2B (Général Electric), le B747-800 offre aux compagnies aériennes un plus grand silence en cabine et à l’extérieur, ainsi qu’une plus grande économie en carburant.

Le B747-800 offre de part, ses économies un coût d’exploitation plus faible par siège de 13% inférieur au B747-400.

Avec une autonomie de 14 '150 kilomètres, le Boeing B747-800 Intercontinental peut opérer sur toutes les grandes lignes internationales, puisqu’il peut atterrir, là où se pose le B747-400. Le Boeing B747-800 Intercontinental peut voler sur de longues distances par exemple : de New-York à Hong-Kong ou Los Angeles à Bombay.

 

HighFlight-AirForceOne8.jpg

 

Photos : 1 Image de synthèse du futur B747-800I Air Force One @Boeing 2 Le B747-800 I @ Boeing 3 Un des actuels B747-200 Air Force One @Boeing

 

 

Commentaires

Il y a vraiment eu un appel d'offre? Airbus va t'il porter plainte à l'OMC?

Je cite.
’Airbus A380 n’étant pas construit au Etats-Unis, le modèle du futur avion présidentiel ne faisait aucun doute : le Pentagone exigeait en effet un quadriréacteur de fabrication américaine, soulignant que de toute façon le futur Air Force One ne faisait pas l’objet d’un appel d’offre ouvert. La confirmation officielle du choix du 747-8i est tombée le 29 janvier 2015 : la secrétaire générale de l’US Air Force Deborah Lee James explique que cet appareil est le seul avion fabriqué aux États-Unis qui « quand il sera complètement équipé, pourra remplir la mission présidentielle et symboliser l’intérêt public national
Amicalement.

Écrit par : Benoit | 30/01/2015

Tiens, je croyais que "la crise" avait vidé les caisses... ;-)

Écrit par : Luc | 30/01/2015

Ca n'a rien de surprenant, voir un avion européen pour l'utilisation d'Air Force One, avion officiel du président américain, ça aurait fait un gros scandale.
Quand on voit déja ce qui s'est passé avec le marché des ravitailleurs de l'USAF, où après la victoire d'Airbus, il y a eu une grosse pression interne pour revenir sur des Boeing, on comprend vite qu'un airbus ne pouvait prendre la place du 747.

Bon, a cela s'ajoute que Boeing a déja un forte expérience en ce qui concerne l'avion air force One qui nécessite un aménagement particulier, des blindage, des protections anti missile, etc. Une expérience que ne possède pas Airbus.

Écrit par : mustard | 30/01/2015

Bonsoir,

@mustard : "Boeing a déja un forte expérience en ce qui concerne l'avion air force One qui nécessite un aménagement particulier, des blindage, des protections anti missile, etc. Une expérience que ne possède pas Airbus."

Le gouvernement français vole sur Airbus A330 depuis plusieurs années. Aussi, je doute fort que le Président français se déplace partout dans le monde avec un appareil dépourvu de la moindre protection...

Cordialement / Frédéric A.

Écrit par : sletch | 01/02/2015

Les commentaires sont fermés.