26/01/2015

Le premier A400M malaysien !

yourfile-1.jpg

 

Séville, le premier A400M destiné à la Malaisie est sortit de l’atelier de peinture situé sur le site de San Pablo D’Airbus Group en Espagne. L’avion est en avance sur son calendrier de livraison, dont la livraison est prévue avant la fin du premier trimestre de cette année.

 

L’A400M « Atlas » n° MSN22 est le premier des quatre aéronefs de transports tactiques commandés pour la Royal Malaysian Air Force. L’avion effectuera ses premiers essais et vols dans les prochaines semaines. Un premier groupe de pilotes malaysiens et  d'ingénieurs et de techniciens de maintenance sont actuellement en formation au sein du centre international de formation d'Airbus sur le site de San Pablo.

 

L’Airbus A400M :

 

L’A400M « Atlas » est un avion de transport militaire polyvalent conçu par la division militaire d’Airbus (Airbus Military). La polyvalence est ce qui caractérise le mieux l’A400M, qui est conçu pour offrir des capacités à la fois tactiques et stratégiques. L’appareil peut transporter 37 tonnes de charge utile sur au moins 4700nm (8700 km) de distance. Sa soute est dimensionnée pour accueillir tous les chargements et véhicules répertoriés  dans le cahier des charges européens ESR (Europen Staff Requirement). En outre, l’A400M peut servir à la fois de moyen de transport aérien et de plateforme de ravitaillement en vol aussi bien pour des avions de combat que pour des hélicoptères. L’A400M incarne le premier avion de transport militaire lourd véritablement nouveau depuis ces trente dernières années. Offrant deux fois plus de performances et de capacités d’emport que les avions actuels qu’il remplace.

 

a400m.jpg

 

 

Photos : 1 Le premier A400M malaysien 2 l’A400M @ Airbus Group

Commentaires

Le problème avec l'A-400, c'est la lenteur de son développement.
Sur le papier c'est un appareil formidable. Dans la réalité on est très loin du compte...
Mise à part voler et transporter quelques palettes, que peut-il faire à ce jour?
Toujours pas:
- d'aéro-largage
- de mise en oeuvre depuis des terrains sommaires
- capacité de chargement limitée etc.
D'ailleurs les clients sont mécontents et ils entendent bien le faire savoir la semaine prochaine

Écrit par : forêt10 | 27/01/2015

@forêt : c'est bien de suivre le développement d'un avion, mais il faut aussi se mettre à la page. Les problèmes de 2007-2009 sont résolus.

Aérolargage :
http://www.aeroweb-fr.net/medias/premier-saut-en-parachute-a-partir-de-la400m

Terrains non préparés :
http://www.portail-aviation.com/2013/10/video-essais-de-la400-sur-terrains-non.html

http://www.infosdefense.com/tag/a400m-serval-bamako-gao-mali-airbus-military-armee-de-lair/

Capacité de chargement limitée. Certes oui, mais limitée à combien ? Vous imaginiez vraiment un avion aux capacités illimités ?

Après, les problèmes avec les allemands sont un grand classique, mais ils résultent surtout de la politique de défense allemande et de leur politique industrielle... particulière.

Écrit par : v_atekor | 27/01/2015

v_atekor : D'après vous, tous les problèmes semblent résolus?
Alors expliquez-moi pourquoi les états-majors: britanniques, allemands et français se réunissent cette semaine pour débattre justement de la "trop lente ouverture des capacités de l'Atlas"
A ce jour, bien que des essais d'aéro-largage, de mise en oeuvre depuis des terrains sommaires ont été essayé, la capacité de chargement reste limitée.
Aucune des ces capacités n'est validée, donc mise en oeuvre.
PS: Ce n'est pas moi qui le dit, mais les états-majors sus-cités.
En outre si cet avion était tellement supérieur, pourquoi les autres armées continuent d'acheter du C-130J?

Écrit par : forêt10 | 27/01/2015

Visiblement les problèmes de l'A400 sont d'actualité :

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/01/23/97002-20150123FILWWW00491-airbus-critique-par-une-ministre-allemande.php

Écrit par : Marco | 27/01/2015

@forêt : vous parlez dans le vague, et probablement à dessein. La capacité d'emport de l'A400M est supérieure au C130 et est validée, tout comme l'aéro-largage et les terrains sommaires qui sont employés opérationnellement au Mali.

La capacité d'emport a été réduite contractuellement en en 2009, mais reste largement supérieure au C130.

Le fait d'envisager des C130 mais (surtout) des Galaxy se fait avec d'autre objectifs que ceux-ci. Regardez plutôt où se trouve le loueur régulier d'Antonov pour les français... La vitesse de production de l'engin (la monté en cadence) est plus problématique que le reste pour les différentes armées de l'air.

Écrit par : v_atekor | 27/01/2015

@Marco : d'où ma remarque sur l'Allemagne. Mais c'est un cas à part. Si un certain PK pouvait publier les messages de telle façon à donner une cohérence aux discussions ce serait intéressant.
.
S'il n'y consent pas, je le prierai alors de supprimer le message déjà publier, et en cas de refus, je passerai par des voies plus officielles.

Écrit par : v_atekor | 27/01/2015

@ V_atekor, les messages sont publiés dans l'ordre de leur mise en ligne.

Écrit par : PK | 27/01/2015

Les premiers A400M (jusqu'à MSN14) qui ont été livrés par Airbus Defence & Space sont au standard IOC (Inial Operating Clearance), qui limite l'avion à des missions de transport logistique.
Airbus Military et la DGA sont actuellement en discussion sur la manière dont tous ces avions seront portés au standard SOC 1. Un premier chantier de retrofit devrait avoir lieu en 2015, avec une introduction progressive des capacités de vol tactique.
Les essais au standard SOC 1:
- premiers atterrissages sur terrains non préparés sont en cours de
validation*
- le système d'éjection de leurres infrarouges
- masse au décollage à 125 tonnes
- Fonctions BASIQUES d'aérolargage
- compatibilité avec la liaison 16 etc.
Tous ces standards sont en cours de réalisation, mais ne seront opérationnels qu'à la mi-2015 (dixit Airbus D&S et DGA française)
* Lors d'un atterrissage au mali sur ce type de terrain, un moteur a été touché et a rendu l'âme. L'appareil a été immobilisé pendant plus de 2 semaines. Dans l'incapacité de réparer sur place, la DGA française en a profitée pour "valider" un décollage sur 3 moteurs...

Après mi-2015 le nouveau standard de production sera le SOC 1,5 avec notamment la possibilité a l'A-400 de devenir ravitailleur.

Ceci dit, à l'instar de l'A-380, le gros problème de l'A-400 est l'industrialisation, avec 2,5 appareils annuels c'est tout simplement insuffisant.
Quand au développement des standards futurs, les états-majors et Airbus D&S, en discute en ce moment...
On est vraiment bien loin des belles promesses d'Airbus D&S..

Écrit par : forêt10 | 28/01/2015

@forêt : ben oui, c'est surtout ça l'ENORME problème. 2.5 appareil par an, ça fait 70 ans pour tout livrer. A ce rythme, y aura autant de différence entre l'A400M et un avion de transport de 2085 qu'avec le premier a400M et qu'un Dakota de 1942...
.
Après les problèmes de jeunesse, ce n'est pas très grave. (même si Lockeed a tout fait (et fait encore tout) pour stopper le programme, il a ses chaînes à faire tourner).
.
Outre qu'ils sont sérieusement réduits et pour beaucoup en passe d'être réglés, ça ne sera ni le premier, ni le dernier, et encore moins pour des séries courtes comme les avions de transport en général. Regarde l'historique du Galaxy pour comparer.
.
Autre chose : les leurres et liaisons 16 n'étaient pas prévus sur la version initiale (contrats) hein, même si certains communiquent dessus ; et pour la masse de 37t de charge utile, on y arrive, de même que pour les atterrissages sur terrains non-préparés, ne t'en déplaise.
.
On comparera avec un programme livré peu ou prou sans encombre, comme l'A350, lorsqu'il y aura un carnet de commande prévisionnel de plus de 1500 avions, payées rubis sur l'ongle. On en est loin avec ce programme (et en général les militaires).
.
Il n'y a pas beaucoup d'avions militaires qui n'aient pas eu de démarrage chaotique, entre reports de financements, technos voulues mais non éprouvées, changement de doctrine militaire, le classique "je communique sur une capacité mais je ne paies pas le développement".

Écrit par : v_atekor | 30/01/2015

Il doit y avoir une petite erreur dans les commentaires concernant la cadence de fabrication. Elle doit être de 2.5 avion par mois en pleine production et pas par an. Sinon comment expliquer les 9 livraisons de 2014 et encore plus en 2015 si les problèmes sont résolus.
Les multiples demandes des différents gouvernements n'ont pas aidé Airbus dans le trop long développement de cette avions. Il était prévus dès le début des livraisons différents soc et de coûteuse remise à niveaux lors des entretien programmés.
Le premier A400M est à Clermont Ferrand pour sa première visite programmée.
Cordialement.

Écrit par : Benoit | 30/01/2015

@Benoît : oui, je n'ai pas vérifié le chiffre, mais il me semble plus probable. Un prévisionnel sur 70 ans... !!
.
Celà étant, avec 9 avions/an ça fait quand même 20 ans de prod : beaucoup trop.

Écrit par : v_atekor | 30/01/2015

@v_Atekor. Trouvé sur les Echos.

La qualité de l’avion n’est pas remise en cause, insiste-t-on chez Airbus Group, mais le groupe rencontre des difficultés logistiques dans sa production qui ralentissent les livraisons et donc entraine des retards qui mécontentent les clients, notamment l’Allemagne. Le rythme prévu est de 17 à 18 livraisons annuelles jusqu’en 2024, ce que l’avionneur ne parvient pas à assurer. Le groupe poursuit sa revue du programme et promet ses conclusions pour les résultats annuels de 2014, qui seront publiés le 27 février prochain.


A suivre.
(Je croise les doigts pour de nouveaux contrats, un pays du Golfe? Amérique du Sud?)

Écrit par : Benoit | 30/01/2015

Lu sur la tribune.
Aie les ennuis continuent.

il faut désormais oublier la mission de ravitaillement en vol des hélicoptères par l'A400M pourtant prévu dans les spécifications. Trop dangereux pour les hélicoptères, qui sont par définition des appareils instables a-t-il précisé, en raison des turbulences des hélices contracycliques de l'A400M.

Laurent Collet-Billon5 (DGA?) attend également le calendrier du prochain standard de l'A400M, le standard 1.5, c'est-à-dire une première version militarisée de l'appareil attendue en octobre prochain.

A suivre

Écrit par : Benoit | 10/02/2015

NOUVEL AVATAR!
La fête continue, L'A-400 ne pourra jamais ravitailler les hélicopters en vol!
Autre problème de taille: la mission de parachutage par les portes latérales n'est toujours pas validée ("n'est pas encore satisfaisante") a t-on expliqué.
D'après "Der Spiegel", l'armée allemande a décelé "1300 manquements", dont des gaines isolantes manquantes sur certains câbles électriques...
INADMISSIBLE de la part d'un appareil "bien né" (dixit Airbus).
En outre le standard 1.5 (celui dont la France a tant besoin en Afrique) va être encore retardé...

Écrit par : forêt10 | 10/02/2015

Les commentaires sont fermés.