31/12/2014

Avolon commande 15 A330NEO !

a0604c4a9a.jpg

 

Avolon, société de leasing internationale basée à Dublin, a confirmé son engagement d’achat portant sur 15 A330NEO. Avolon est devenu l’un des clients de lancement de l’A330NEO suite à la signature d’un accord initial en juillet 2014, à l’occasion du Salon Aéronautique International de Farnborough.

 

“Nous sommes très heureux de confirmer notre commande de 15 A330NEO d’Airbus, qui témoigne de l’engagement d’Avolon à proposer aux compagnies du monde entier les appareils de nouvelle génération les plus avancés et les plus économes en carburant”, a déclaré  Dómhnal Slattery, CEO d’Avolon. “Cette commande d’A330nNEO constitue un nouvel investissement dans les appareils Airbus de nouvelle génération, économes en carburant, et fait suite à notre commande antérieure d’A320NEO pour lesquels nos clients affichent un immense intérêt.”

 

Les A330-800NEO et les A330-900NEOsont deux nouveaux membres de la famille de gros-porteurs Airbus lancés en juillet 2014, dont les premières livraisons sont prévues au quatrième trimestre 2017. L’A330NEO est équipé des réacteurs de nouvelle génération Trent 7000 de Rolls-Royce, et offre différentes optimisations au niveau de l’aérodynamique et de la cabine. Tout en bénéficiant de la rentabilité hors pair, de la polyvalence et du haut niveau de régularité technique de l’A330, l’A330NEO assure une réduction de la consommation de carburant de 14 pour cent par siège, devenant ainsi le gros-porteur moyen-courrier le plus rentable du marché. Outre la réduction supplémentaire de la consommation de carburant, les opérateurs de l’A330NEO bénéficieront également d’une augmentation du rayon d’action de quelque 400 nm, et de tous les avantages liés à la similarité opérationnelle de la famille Airbus. 

 

 

Photo: A330NEO aux couleurs d’Avolon @ Airbus Group.

Les carabiniers chiliens optent pour l’AW139 !

aw1213_aw139_carabineros_de_chile_web.jpg

 

 

 

 AgustaWestland a annoncé a que les carabiniers du Chili ont placé une commande pour un hélicoptère AW139 bimoteur. Cet hélicoptère, qui sera livré au premier trimestre de 2015, sera utilisé pour soutenir un large éventail de missions, notamment l'ordre public et la sécurité, le contrôle de la criminalité, la lutte contre le terrorisme, le contrôle des drogues et la sécurité frontalière à travers la nation, ainsi que la recherche et sauvetage et de transport . 

 

Le choix des carabiniers chiliens est dû aux performances l'AW139, notamment à à haute altitude et à des températures élevées. Cette commande marque l'entrée de l'AW139 dans le marché des hélicoptères chilienne et une expansion de la flotte d'hélicoptères AgustaWestland au sein du corps des carabiniers du Chili, qui comprend déjà cinq hélicoptères légers de type AW109 depuis 2008.

 

 

l’AW139 est devenu l'hélicoptère le plus vendu de sa catégorie pour une variété impressionnante de rôles commerciaux et gouvernementaux qui répondent aux exigences les plus exigeantes à travers le monde. Depuis sa certification en 2003, l'AW139 a été constamment amélioré pour atteindre des niveaux toujours croissants de performance, la sécurité, l’efficacité de la mission et la capacité de répondre aux dernières exigences très difficiles des clients actuels et futurs. Le seul hélicoptère de nouvelle génération dans sa catégorie de poids, l'AW139 établit de nouvelles normes de performance dans sa catégorie, avec la plus grande cabine de sa catégorie, une vitesse de croisière maximale de 165 noeuds (306 kilomètres par heure) et une portée maximale au-delà de 570nm (1060 km) avec carburant auxiliaire. Le poste de pilotage intégré et avancé doté d’une avionique de dernière génération minimise la charge du pilote permettant à l'équipage de se concentrer sur les objectifs de mission. 500 appareils sont déjà en service dans des nombreux  rôles y compris EMS / SAR, VIP / transport corporate, application de la loi et de transport militaire. Près de 175 clients de plus de 60 pays ont commandé plus de 800 hélicoptères AW139 jusqu'ici.

 

2358068532.jpg

 

 

Photos : 1 AW139 2 Cockpit @ AgustaWestland

30/12/2014

Argentine, avion de combat et imbroglio militaro-politique !

image.jpg

 

Buenos Aires,  au mois d'octobre, je vous parlais de la décision de l'Argentine de négocier l'achat de l'avion de combat suédois JAS-39 Gripen E, qui portaient sur 24 appareils, selon les informations obtenues au sein du ministère de la Défense argentin et confirmées par le ministre argentin de la Défense Agustin Rossi.

 

Grincement de dents britanniques :

 

L'Angleterre dont l'industrie et le principal fournisseurs pour l'avion suédois avec l'équipementier et radariste Selex ES ne voit pas d'un très bon oeil, la livraison du Gripen E aux argentins. De fait, une coalition au sein du gouvernement, appuyée par des membres du Congret américain veulent, depuis cette annonce, s'opposer à la vente de l'avion suédois via le Brésil à l'Argentine. On peut comprendre de prime abord cette décision, étant donné les antécédents de la guerre des Malouines. 

Pourtant, cette volonté de barrage, pourrait à terme s'avérer être nuisible à plus d'un titre.

 

Le Gripen, avion de la réconciliation :

 

Pour le ministre de la Défence argentin, la vente d'avions de combat Gripen E serait un point d'honneur à la réconciliation et la fin des tensions de la guerre des Malouines, une occasion de tourner la page et d'aller de l'avant politiquement avec les britanniques. Un avis d'ailleurs partagé par l'opinion public. Hors, la tentative de blocage des Anglais et des Américains et très mal vue en Argentines, on l'imagine bien. 

 

Pourtant à Londres et aux Etats-Unis, des voix critiquent ouvertement cette vision et demandent ouvertement à ce que cette vente puisse se faire. 

 

La Russie en embuscade :

image.jpg

Si, une certaine dissidence prône la vente du Gripen E aux argentins, c'est pour contrer l'offre faite par Moscou de ré-équiper l'armée argentine. En effet, la Russie a proposé la vente d'un premier lot de bombardiers tactiques Sukhoi Su-24 "Fencer" d'occasions. Si l'avion est ancien, il représente néanmoins une sérieuse menace. Mais l'offre Russe ne s'arrête pas là, Moscou offre la panoplie complète de ses avions de combat Sukhoi et le nouveau MiG-35. En parallèle, systèmes de défense anti-aérien S-300 et Panstir. L'armée de terre et la marine ne n'étant pas oubliées.

 

Le casse-tête argentin :

 

Le verrouillage de la modernisation de l'armée argentine par le gouvernement anglais et semble  virer au cauchemar, car les temps ont changé. Première option, anglais et américains acceptent de régler les différents de la guerre des Malouines et laissent les argentins se doter du Gripens E suédois. Dans le cas contraire, le risque que la Russie étende un peu plus sa domination au sein du continent en matière d'armement deviendra réalité.

 

L'ancien Général l'USAF Robert C. Kehler expliquait, il y a de cela une semaine, que la modernisation de l'aviation argentine avec des aéronefs russes, serait une catastrophe politique, qui aurait de graves répercussions à l'avenir. En effet, s'ajoutant au non règlement de la crise des Malouines, l'Argentine prendrait un sérieux avantage à l'avenir en cas de détérioration des relations avec l'Angleterre. Celle-ci, devrait alors renforcer son dispositif militaire sur l'île de la discorde. Sauf, qu'avec les baisses de crédits militaires, l'Angleterre n'avait pas prévu cette éventualité ! 

 

Bref, avion suédois ou pas, il faudra compter sur les pressions russes dans la région et il faudra aux Britanniques, bien réfléchir au choix final, les conséquences risquent d'être lourdes.

image.jpg

Photos: 1 Gripen E aux couleurs du Brésil 2 Su-24 "Fencer" 3 MiG-35 

 

 

 

 

 

 

 

 

29/12/2014

Premier vol pour le futur KC-46A !

 

image.jpg

Everett Washington, avec un peu de retard sur le calendrier,  Boeing et l'Armée de l'air américaine ont réussi le premier vol du premier exemplaire du nouvel avion ravitailleur KC-46A. l'avion un Boeing B767-2C a décollé de l'aéroport de  Washington Paine à 9h29 et a posé trois heures et 32 minutes plus tard.

 

Du pain sur la planche :

 

Ce premier vol est un soulagement pour Boeing, après les retards dû aux problèmes de câblage de l'avion. Cependant, ce premier exemplaire de B767-2C est encore loin de la version déffinitive KC-46A. Il faudra en effet attendre le mois d'avril pour que ce premier prototype reçoive ses équipements de ravitaillement et devienne ainsi le "KC-46A" tant attendu au sein de l'USAF.

 

 

 

Le KC-46A «New Generation Tanker»:

 

Le KC-46A«New Gen Tanker» est un gros porteur multi-mission, basé sur la cellule du B767 commercial. Pour ce faire, l’avion reprend les dernières innovations en matières d’écrans multifonctions en test actuellement sur le B787 «Dreamliner». Un nouveau système de ravitaillement permettra une augmentation du rythme de transfert de carburant, de plus, les charges et les opérations en sont simplifiées. Selon Boeing les risques d’industrialisations sont faibles, car l’avion s’appuie sur des moyens existants. Le «New Gen Tanker» se caractérise par une conception du contrôle de vol qui place l‘équipage aux commandes de l’ensemble de l’appareil, au lieu de permettre aux logiciels de limiter la manœuvrabilité au combat. Le «New Gen Tanker» met à la disposition des pilotes de l’USAF un poste de pilotage numérique avancé équipé des affichages électroniques du Boeing B787 «Dreamliner». Le «New Gen Tanker» dispose d’une technologie de ravitaillement en vol éprouvée et d’une perche KC-10 NewGen modernisée avec des capacités de ravitaillement étendues, un débit accru pour le transfert du carburant et un système à commandes de vol électrique (Fly by Wire).

Douze nouveaux pilotes militaires brevetés !

image.jpg

 

 

Ce mois de décembre douze nouveaux pilotes militaires ont reçu leur brevet de pilote de carrière au Park Hotel de Weggis (LU), au terme d’une formation exigeante de plusieurs années. A lʼheure où la sélection et lʼinstruction des pilotes posent des exigences extrêmement élevées, il est intéressant de savoir qu’il y a cent ans, le simple fait de posséder un avion suffisait pour devenir pilote militaire en Suisse.

 

Sur les plusieurs centaines de candidats en lice au début du processus de sélection, seize ont réussi le grand saut dans lʼécole de pilotes, et quatre dʼentre eux ont dû interrompre leur formation en cours de route. En plus de lʼinstruction militaire de base, les élèves ont accompli un cycle dʼétudes en aéronautique, une formation de pilote de ligne et près de 500 heures de vol au sein de lʼécole de pilotes des Forces aériennes, le tout sans accident. 

 

Il suffisait dʼavoir son propre avion :

 

Comme lʼa rappelé dans son allocution le commandant dʼécole, le colonel EMG Markus Thöni, la carrière dʼun pilote militaire était bien différente il y a cent ans, lors des débuts de lʼaviation militaire suisse. En 1914, les pilotes militaires étaient recrutés dans le cercle restreint des aviateurs privés. « Aujourdʼhui encore, il faut posséder un talent particulier pour maîtriser la troisième dimension, mais les compétences intellectuelles exigées des pilotes ont considérablement augmenté », a précisé le commandant dʼécole Thöni. Et de continuer à lʼadresse des six nouveaux pilotes de jet et dʼhélicoptère fraîchement promus au grade de premier lieutenant : « Vous pouvez contempler ces cinq dernières années de formation avec fierté, mais aussi avec humilité. » 

 

Le point de départ dʼune vie dynamique » :

 

Invité en tant quʼintervenant, Res Schmid, conseiller d'Etat du canton de Nidwald et ancien pilote de la Patrouille Suisse, arborait également lʼinsigne de pilote militaire professionnel. Il a évoqué avec plaisir sa propre cérémonie de remise de brevet, il y a 35 ans, au château de Lenzbourg. « Je connais par expérience lʼimportance de cette étape dans la vie », a-t-il déclaré. Cʼest le point de départ dʼune « vie dynamique et exigeante. » Il a aussi exhorté les nouveaux pilotes à ne pas oublier, une fois installés dans leur cockpit, les valeurs que représente le système global de lʼArmée suisse, notamment la protection du pays et la sauvegarde de la neutralité.

 

PK08 :

image.jpg

La classe 2008 des élèves pilotes militaires (PilotenKlasse 08) termine en cette fin d'année sa formation pour l'obtention du précieux brevet de pilote militaire. Sur hélicoptères SuperPuma/Cougar, EC635 ou sur avion de chasse F/A-18 "Hornet", nos jeunes pilotes fraîchement brevetés vont, après quelques jours de vacances bien méritées, rejoindrent les escadrilles opérationnelles pour parfaire leur formation, étendre leurs qualifications. Bravo à eux, souhaitons leurs bons vols !